Publié dans Interviews

Interview de Shirley Veret

1 — Bonjour, comment vas-tu ? 

Ma foi, tout va bien en ce moment. Je prépare mon prochain roman pour 2021 avec une hâte de le présenter à mes fidèles lecteurs. Je m’essaie aussi à l’écriture d’une nouvelle pour les fêtes de fin d’année. Enfin, j’essaie. Peut-être y aura-t-il une lecture de Noël d’ici peu… 

2 — Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Très difficile de parler de soi et je pense ne pas être la seule à le penser. J’aimerais dire que l’écriture a toujours fait partie de moi depuis toute petite, mais ce serait mentir et tomber littéralement dans le cliché. À vrai dire, écrire m’est venu sur le tas à force de lire de très bons romans de grands auteurs. Puis l’imagination ne manquait pas alors je me suis dit : pourquoi pas moi ? Avec toutes les histoires que je me raconte et le côté psychose qui en découle, j’ai pris plaisir à les noircir sur des feuilles informatisées. Mon ordinateur portable. 

3 — Présente-nous un peu ton ou tes livres

Le roman Mes trois frères et lui est fait pour les lecteurs qui ont envie de rire sans vraiment se prendre la tête. Les retours des lecteurs sont presque identiques : « qu’est-ce que j’ai ri ! » 
Pour tout vous dire, c’est un roman que j’ai écrit en vacances, là où l’esprit reste léger, frais et sans prise de tête. Voilà qui résume totalement ce livre. Du plaisir. 

Pour A la vie, A la mort c’est différent. Ce livre m’a pris presque un an d’écriture et c’était mon tout premier. Il n’était pas parfait à ses débuts loin de là. Je l’ai amélioré depuis. Cependant, l’histoire m’a énormément touché en l’écrivant et il reste un roman ancré dans mon esprit. Car de nos jours, des histoires comme celles-ci, mais réelles, ne devraient plus exister. Angie, l’héroïne principale vous marque à jamais. Elle s’est construite dans ma tête en raison de mes angoisses de l’époque et m’a en quelque sorte aidé à voir la vie autrement. 

4 — Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?

J’ai un vrai fan-club ! Ils sont tous adorables. Mon fils de huit ans est le premier à m’aider lorsque je cherche un titre pour chaque histoire que j’écris. Il adore ça 🙂 

5 — Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? 

Je n’y arrive pas. Tout se mélange. Je pourrai dire que je suis une superwoman ou une tout autre nana qui gère un max, mais arrêtons de faire comme si. Nous avons tous le même temps dans une journée, les mêmes obligations, des hauts et des bas. Alors je fais mon maximum pour satisfaire ma famille, ma vie professionnelle et mes personnages dans l’attente de leur avenir. Quoiqu’il en soit, si nous faisons les choses avec envie, amour et passion, rien n’est corvée, tout est plaisir de faire. J’ai appris et je ne changerai plus rien aujourd’hui.

6 — Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout. Dans les journaux, à la télé, au restaurant, chez les voisins. Par exemple lors d’un dîner en famille au restaurant, un couple, assez loin de nous, discute, se chamaille, ont des mimiques, des expressions du visage qui interpellent. Et c’est là que j’entre en action. J’imagine leur discussion et je me dis : « Et si… »
Et vlan ! Me voilà avec une histoire en tête. Puis toute la famille s’y met qui plus est. Il suffit de la développer davantage et le tour est joué. Pareil avec des faits divers ou des films. Et si elle n’avait pas fugué contrairement à ce qu’ils pensent ? Et si en réalité on l’avait poussé dans l’escalier ? Et si… 

7 — Combien de temps mets-tu à écrire un roman ?

Tout dépend de l’histoire. Je ne me mets pas de pression sinon je n’y arrive pas. Je préfère peaufiner une histoire, la rendre addictive plutôt que la bâcler juste pour entendre dire que je suis une machine à écrire ou toute autre connerie. Je n’écris pas pour remplir une bibliothèque, j’écris pour donner de l’émotion pure à nos cinq sens. Parce que c’est ça lire un bon livre.

8 — Quel est ton genre de lecture ? 

J’aime beaucoup le Thriller. À vrai dire je suis fan de Thriller. Parfois, une histoire drôle fait du bien aussi. 

9 — Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Le livre des Baltimore de Joël Dicker. Il évoque l’apparence d’autrui aux yeux des autres même au sein d’une famille. Ce que nous voyons en surface et que nous nous empêchons de regarder plus profondément sur les gens qui nous entourent. Tout le monde a ses petits démons. Ne jugeons pas les gens avec des on-dit. Faisons connaissance d’abord. Apprenons à connaître les gens avant de porter un jugement. 

Pas de déception. Car si je n’aime pas un livre dès le départ, j’arrête ma lecture. Le livre n’était pas pour moi, mais pour d’autres lecteurs. Ce qui m’évite d’être écœurée par la lecture. Il faut de tout pour faire un monde. 

10 — Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais-tu ? 

Aaaah ! Question délicate, car j’aime beaucoup d’auteurs. Alors, disons Harlan Coben pour sa plume simple et tout à la fois captivante et très intelligente. 

11 — Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Un rêve éveillé. 

12 — Un mot à rajouter ?

Merci de faire ce que vous faites avec cœur et passion. Sans vous, les lecteurs, les blogueurs littéraires et autre, la culture s’effacerait pour laisser place à l’industrie virtuelle de celle qui nous consume à petit feu et nous rend abrutis. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? 

Une lionne (il ne faut jamais avoir peur de marcher seule)

Un objet ? 

Un crayon (pour espionner les esprits créatifs)

Une musique ? 

« Paradoxe » de Tim Dup (tout est dit)

Une saison ?

L’été ! (la chaleur, le soleil, le bonheur)

Un lieu ? 

Miami (pour ma retraite)

Une couleur ? 

Blanc (la pureté)

Un dessert ? 

Un cheesecake (son fondant…)

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? 

Angie. C’est une femme forte malgré ses dérives. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?  

été

Chocolat ou bonbon ?  

bonbon

Eau ou limonade ?

Eau

Café ou chocolat ? 

Café

Viande ou poisson ? 

Poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ?

Pain au chocolat 

Films ou séries ? 

Les deux

Merci  !

Merci à toi ♥

Publié dans Interviews

Interview d’Amandine Mataga

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment vas tu ? 

Un peu stressée par cette nouvelle sortie, mais ça va ! 

-Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ? 

Je suis jeune trentenaire, maman de deux enfants, passionnée de lecture et d’écriture, avec une prédilection depuis des années pour la romance. J’ai publié mon premier roman en 2018, Reviens-Moi, premier tome de ma saga, puis le second en 2019. Le 6 mai, sort ma romance New-Adult MAKE YOU MINE aux éditions Harlequin. Je viens de mettre un point final à une romance militaire que j’espère sortir prochainement et je suis déjà sur un nouveau projet !

-Présente nous un peu ton ou tes livres 

Reviens-moi est une romance en deux tomes, un romantique suspens, où la passion est le maître mot. Elena, surnommée la rose noire et dont le destin est de prendre la tête du clan mafieux de son père, est une héroïne forte, implacable, capable du pire comme du meilleur pour les gens qu’elle aime. Nous la suivrons dans sa quête de vérité mais aussi de liberté.

Make you mine, mon dernier roman, est une romance riche en émotions. Nous y découvrons Romane, une jeune femme en apparence forte, sur le point de se marier, et Milo, sexy, tatoué, plein de répartie, mais surtout déterminé. Déterminé à récupérer celle qu’il aime ! Cette histoire est avant tout une histoire de fêlures, de non-dits, mais surtout, de mon point de vue, de pardon. Comment pardonner à l’autre, quand on est incapable de se pardonner soi-même ?

Dans chaque histoire j’essaie d’aborder des sujets qu’il me tient à cœur de défendre. Dans Make you mine, c’est le deuil, la reconstruction. Dans mon prochain roman, Opération reddition, j’y aborde l’immigration, la guerre civile dont les femmes et les enfants sont les premières victimes. Écrire, même de la romance, est pour moi un moyen de faire connaître ma voix, mon point de vue, et pourquoi pas transmettre un message…

-Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ? 

Oui. J’ai la chance d’avoir une famille qui m’entoure beaucoup. Mon conjoint est mon premier soutien dans mes projets, mes enfants d’une patience exemplaire face à une maman « toujours en train d’écrire » comme ils disent, et mes parents sont aussi beaucoup présent. 

-Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? 

J’ai la chance de ne pas travailler pour le moment et ma petite famille, malgré leur exaspération parfois, me soutient.

-Où trouves-tu l’inspiration ? 

La vie quotidienne, mes proches, des rencontres fortuites, l’actualité, les choses qui me touchent… Tout est source d’inspiration.

-Combien de temps mets tu à écrire un roman ? 

Je ne compte pas. Cela dépend des romans je crois, mais mon dernier a été écrit en 5 mois par exemple.

-Quel est ton genre de lecture ? 

La romance sous toutes ses formes, fantastiques, dystopiques, sombre, à suspense, ou contemporaine. Tant qu’il y a de l’amour !

-Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? 

J’ai beaucoup de roman « coup de cœur », mais je dirais la trilogie Origines de Cassandra Clare. 
Une déception : le dernier roman que j’ai lu, le dernier tome d’une saga. Je ne donnerai pas de nom, mais c’est la première fois que je sautais des passages entiers, donc oui une déception pour moi.

10 -Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ? Mélissa Gabiot, auteur d’Anam Cara, sans hésitation. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots ? Intense – Passion – Amitiés

12 – Un mot à rajouter ? Mélissa ! On a un livre à écrire ! 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Une louve

Un objet ? Un livre

Une musique ? Nuvole Blanche de Ludovico Einaudi, sans parole seulement un piano

Une saison ? L’automne

Un lieu ?  La plage de mon enfance.

Une couleur ?  Rose

Un dessert ? Un fondant chocolat framboise !

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Toutes mes héroïnes, Elena, Romane, Gabrielle… Parce qu’elles détiennent chacune une part de moi.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ? Chocolat (noir !)

Eau ou limonade ? Eau (euh le champagne n’est pas au menu ?)

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat (eh mince je viens de perdre la moitié de mon lectorat !)

Films ou séries ? Séries, on n’en a jamais assez avec un film.

Merci  ! 

Merci à toi, ce fut un réel plaisir !

Publié dans Interviews

Interview d’Aurélie Le Gallo

pixiz-23-11-2017-14-26-221

1 -Bonjour, comment vas tu ?
 Bonjour, a vrai dire, un peu stressée mais ça va…

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Alors je suis avant tout maman de deux enfants, je suis mariée depuis 11 ans. Je suis tombée dans la romance il y a maintenant quatre ans. Je suis une lectrice boulimique😂😂😂. Et puis un matin je me suis réveillée avec le début d’une intrigue ainsi qu’une fin…donc je me suis lancée.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Alors mon premier roman s’intitule : Until death and more sortie chez les éditions Plumes de Mimi. C’est une romance contemporaine avec quelques scènes assez dure. Mais la magnifique histoire d’amour de Callie et Clay nous fait oublier tout le reste.

 

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Mon entourage est fière, enfin je crois😂. Mes bêtas son autres que ma maman et, ma meilleure amie et une seconde amie, donc oui mon entourage me lit.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
J’ai la chance d’être maman au foyer donc forcément c’est beaucoup plus facile que pour d’autres. J’écris quand les enfants sont à l’école. Il me du calme… 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Je ne sais pas vraiment ! Des idées arrivent de ci de là, même en pleine nuit et je les note aussitôt. Sinon la plupart du temps je m’installe devant mon ordinateur et ca vient tout seul.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Je dirais environs trois mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ? Je suis fan de la romance, des histoires d’amour…J’ai un gros faible pour la Dark et le dramatique…
9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Mon coup de cœur, l’incontournable à mes yeux est Ne rougis pas de Lanabellia Woirin. Cette histoire m’a bouleversé au plus profond de mon cœur. Pour la déception je ne sais pas trop, il y a certain bouquins que je n’ai pas pu finir mais plus par goût qu’autre chose.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Oulah ! La question qui tue ! Je suis débutante en la matière donc je ne voudrais pas embêter quelqu’un avec ça ! Mais en répondant par rapport a mes goûts je dirais Isla A ou Lanabellia.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Rêve. Folie. Dingue.

12 – Un mot à rajouter ?
Je te remercie pour le temps que tu m’as consacré et j’espère que cette aventure durera encore longtemps.😉

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? un papillon

Un objet ? un téléphone 😂

Une musique ? Brisé de Maitre Gims

Une saison ? Le printemps

Un lieu ? La terrasse d’un café..(c’est l’effet confinement)

Une couleur ? le noir.

Un dessert ? une tarte aux pommes avec la pâte bien croustille 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Zoé parce qu’elle est un peu fofolle mais tellement plus que ça !

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Été 

Chocolat ou bonbon ? Chocolat au lait

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Chocolat, j’ai horreur du café

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Mon dieu !!!! Pain au chocolat, bien évidemment. 

Merci  ! MERCI A TOI. A BIENTÔT, JE L’ESPÈRE 😉😘

Publié dans Interviews

Interview de Amelie Hanser

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 — Bonjour, comment vas-tu ?

Assez bien, ce qui est une chance dans ce contexte de pandémie.

2 — Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Je suis née en 1988 à Épinal pour grandir en Bourgogne. Passionnée d’histoire, j’ai fait des études dans ce domaine jusqu’au master. Je me destinais au départ à l’enseignement, avant de me rendre compte que ce n’était pas vraiment mon truc. Aujourd’hui, je vis en Suisse avec mon mari et mes deux enfants où j’écris. 

3 — Présente nous un peu ton ou tes livres

« Nos cœurs noyés » est une romance publiée chez Nisha et cætera qui suit l’histoire de Mathieu. Après une déconvenue amoureuse, il se retrouve sans appartement ni travail. Il accepte alors, le temps d’un été, de travailler dans un club vacances. Il y rencontre Élisa avec qui il s’entend immédiatement. Pourtant, elle ne cesse de se défiler.

Je suis aussi l’autrice de « Ma chère Louise », un roman publié chez Nouvelles Plumes. Il s’agit d’un roman historique qui se déroule durant la Première Guerre mondiale. Les trois personnages principaux tentent de survivre et de se retrouver en traversant cette période difficile.

J’ai également écrit une trilogie de fantasy « La Terre des héros » qui se déroule dans un monde où vivent les descendants des héros antiques. Aleya, une jeune fille de notre monde s’y retrouve accidentellement. À sa grande surprise, des pouvoirs se manifestent, accompagnés des souvenirs d’un roi assassiné.

4 — Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?

J’écris depuis l’adolescence, au début en cachette. C’était mon jardin secret, mon passe-temps. Ce n’est qu’après un concours de nouvelles que j’ai dit ouvertement que j’écrivais. 
J’ai la chance d’être soutenue par mon entourage. Avec cinq romans publiés, je dis ouvertement « je suis écrivain » et le revendique comme mon métier. Mon mari reste mon premier soutien. Je lui parle de mes blocages et mes doutes, et c’est aussi mon premier bêta-lecteur. 

5 — Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

C’est la partie la plus compliquée. Je vis en Suisse, où les choses sont un peu différentes. D’un côté, il y a beaucoup plus de temps partiel dans les contrats. D’un autre, les horaires d’école sont plus allégés. Je profite des siestes pour écrire. En fait, j’ai l’impression de jouer au Tetris en organisant mon emploi du temps. Il faut savoir se plonger à fond au moindre instant disponible pour écrire. 

6 — Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout. Je souffre régulièrement d’insomnies. Depuis l’enfance, je m’invente des histoires la nuit. J’ai donc plusieurs en réserve. Parfois, c’est un reportage, un paysage ou une observation qui m’apporte une idée. 

7 – Combien de temps mets-tu à écrire un roman ?

C’est assez variable. « Nos cœurs noyés » est une exception, car j’avais moins de recherches que pour les autres. Je l’ai écrit en trois mois. Pour les autres, surtout les romans historiques, je tourne plus autour des neuf mois, dont trois que de recherches. 

8 — Quel est ton genre de lecture ?

Je n’en ai pas précisément. Je recherche un livre qui m’emporte et qui me fasse vibrer. À partir de là, tous les genres peuvent m’intéresser. Cependant, j’aime quand l’action est rythmée et que l’auteur joue avec la psychologie et la frontière entre le bien et le mal. Je n’apprécie pas trop les livres lents et introspectifs. 

9 – Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Mon roman coup de cœur ? Harry Potter. Je suis une grande fan de la saga. J’aime l’univers, l’énorme travail de composition de J.K.Rowling. En fait, je les relis très régulièrement. Je ris et pleure encore sur certains passages.

Ma déception ? En suivant les étoiles d’Anne Tyler. J’ai trouvé l’histoire sans intérêt, lente et dépressive. 

10 — Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais-tu ?

L’écriture à quatre mains ne me tente pas pour être honnête. Si je devais le faire, je choisirais un auteur qui a tout à m’apprendre, ou dans un style différent du mien. Cela dit, il faut savoir s’entendre ensuite. 

11 — Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Passionnante, originale, épanouissante.

12 — Un mot à rajouter ?
Merci pour cette interview !

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? un cheval 

Un objet ? Un livre, bien sûr. 

Une musique ? Une musique de Hans Zimmer. 

Une saison ? L’automne avec ses couleurs et sa lumière.

Un lieu ? Une forêt.

Une couleur ? Le bleu turquoise. 

Un dessert ? La tarte citron meringuée qui mêle la douceur et le peps du citron. 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Je me retrouve un peu dans tous mes personnages principaux, et pas complètement à la fois. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Les deux, j’aime l’alternance des saisons.

Chocolat ou bonbon ? Chocolat !

Eau ou limonade ? Limonade avec modération. 

Café ou chocolat ? Chocolat !

Viande ou poisson ? Poisson (sushi-addict).

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat voyons !

Films ou séries ? Séries. 

Merci  !

 

Publié dans Interviews

Interview d’Emilia Adams

pixiz-14-11-2017-22-39-47

 

1 -Bonjour, comment vas tu ? Salut ! En forme et toi, tu vas bien ? ça va merci 🙂

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Obligée ??? Je ne suis pas fan, mais allez je vais faire un petit effort. J’habite le Nord de la France, tu sais 
tout là haut où il fait froid, mais on se réchauffe en mangeant de bonnes frites, hein ouais biloute ???? Bon, 
j’arrête de dire des bêtises, mais je n’aime pas être sérieuse. 37 ans de conneries, trois enfants qui doivent 
dire qu’ils ont une mère folle. Non, je plaisante hein !!!!! Sinon, j’ai eu un parcours assez riche on va dire. 
J’ai obtenu un bac STT ACA puis un BTS action commerciale. J’ai travaillé en magasin pendant plusieurs 
années, dans les hôpitaux, en secrétariat et avec les enfants. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Hate me that’s the game en deux tomes (Coup de foudre et tout le temps avec toi). Une histoire d’une fan qui 
va rencontrer son chanteur favori pour faire la tournée avec lui afin d’écrire des articles sur son blog. Une 
histoire d’amour naît entre eux , mais le chanteur, Evan est déjà fiancé. Oups ! Aileen est prête à tout pour le 
faire craquer, mais est-ce qu’elle va réussir à le charmer ? Bon, je n’en dis pas plus car il faut lire l’histoire 
pour le savoir. Juste un indice : C’est hot !!!! 

4 -Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Ah ah ! Bonnes questions ! 
Certains savent que j’écris, mais pas tout le monde. le jour où je serai connu, je me dévoilerai, hihi. Pour 
ceux qui le savent, oui, ils me lisent. 

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
En général, j’écris le matin puisque je suis libre à ce moment là. Ainsi que le soir, tranquillement dans mon 
canapé. Donc, je suis très organisée. 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Dans ma tête !!! J’ai une imagination débordante. Sinon, des personnes 
peuvent m’inspirer comme pour Hate me, tout est basé sur les chansons du groupe The Strokes, Julian 
Casablancas est mon chanteur favori. Pour mon prochain projet, j’ai été inspirée de la série “You”. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? 2 mois à peu près pour un roman qui fait environ 300 pages. 

8 -Quel est ton genre de lecture ? La romance et le fantastique. 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
J’ai adoré les livres de Stephenie Meyer, la série Twilight. 
Une déception ? “ça” de Stephen King, je n’ai pas du tout aimé, mais par contre j’ai adoré le film. 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Aucune idée. (ou alors une histoire avec mes copinautes So Romance, Emily, Noëline, Harley et Armelle) 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Féerique, bonheur, joie 

12 – Un mot à rajouter ?

Merci de me faire participer à cette interview et plein de remerciements à mes lecteurs. 

 

 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chien, le meilleur ami de l’homme 

Un objet ? un téléphone 

Une musique ? Je m’appelle Emilie Jolie (mdr) 

Une saison ? Le printemps 

Un lieu ? Un parc d’attraction 

Une couleur ? Noir 

Un dessert ? Un banana split miam 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Oh mon dieu ! Je ne vais pas dire Evan, car il a le sang trop chaud. 
Emma et Mila sont deux folles. Donc euh… je dirais Aileen parce que j’aimerais faire la tournée avec mon 
chanteur favori (mdr) 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été 

Chocolat ou bonbon ? chocolat mais noir sinon bonbon 

Eau ou limonade ? Limonade 

Café ou chocolat ? aucun des deux 

Viande ou poisson ? poisson 

Pain au chocolat ou chocolatine ? Non mais chocolatine n’existe pas !!! #TEAMPAINAUCHOCOLAT 

Films ou séries ? Les 2 !! 

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Céline E. Nicolas

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Ça va plutôt bien et toi ? Bien merci 🙂

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
J’ai 39 ans. Je suis mariée et j’ai un petit garçon de six ans. Je suis passionnée de livres depuis mon adolescence. J’ai un parcours assez hétéroclite qui se retrouve dans mon écriture. Je suis une touche à tout et me passionne pour beaucoup de choses. J’ai un attachement particulier pour la psychologie, les sciences et l’étymologie. Je suis cavalière depuis 33 ans (je me sens très vieille d’un coup). 
J’ai eu la chance d’accompagner trois auteurs dans l’édition en étant bêta lectrice pendant 15 ans, sans penser qu’un jour je pourrais moi-même en être capable. J’ai sauté le pas en 2019 et j’ai découvert que j’aimais presque plus écrire que lire.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Ma première saga s’appelle Méandres. Les tomes 1 : Le lien & 2 : Asanawa sont publiés en autoédition et disponibles sur Amazon. Le tome 3 est quasiment écrit. Plus que quelques mots et il partira chez mes alphas et bêtas lectrices. 
Cette saga raconte l’histoire de Merryl, Irvin, Hannah, Baptiste et Mélanie qui vivent des évènements très forts à travers chaque tome. J’aime écrire les histoires que j’aurais aimé lire, surprendre mes lecteurs et les transporter au travers des émotions intenses. Chaque tome est très différent et j’avoue avoir hâte d’écrire le dernier qui, pour moi, sera l’apothéose.

MEANDRES: Tome 1 : Le lienMEANDRES: Tome 3 : Entraves (Méandres)

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Mon mari a été mon premier fan et il fait tout pour me libérer le temps nécessaire à l’écriture. 
Au départ, je pensais que Méandres ne serait pas forcément beaucoup lu, et je n’en parlais pas autour de moi, car je ne voulais pas que mes amis se sentent obligés de le lire. 
Seules quelques amies très proches étaient au courant : Mes bêtas. Vu leur enthousiasme, et celui de mes premières chroniqueuses, j’en ai parlé à quelques personnes de mon entourage et maintenant, presque tous sont au courant. Ils me soutiennent, achètent mes livres, et me rapportent leur avis avec beaucoup de passion. Je ne m’attendais pas à recevoir autant de reconnaissance.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
J’ai la chance de travailler de chez moi, en télétravail, ce qui me permet de pouvoir écrire pendant que d’autres sont dans les transports. C’est très difficile de ne pas se laisser emporter pendant des journées entières d’écriture, mais je reste à l’écoute des besoin de ma famille et ils restent ma priorité. J’essaie principalement d’écrire tôt le matin, avant que ma famille ne se réveille, et j’ai deux grosses périodes réservées à l’écriture : le mercredi matin et le samedi matin. Mon travail étant instense, j’arrive à ne pas écrire sur mes heures de travail.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Il serait plus simple de chercher ce qui ne m’inspire pas. Tout peut être source d’inspiration. Mon vécu, celui de mes amis, une personne que j’ai rencontré dans la rue, une émotion que je peux lire sur un visage… Seule une personne est une source d’inspiration dont je ne me lasse jamais : Mon amie Virginie Cansier, auteure de la saga des frères Chandelin, qui m’insuffle toute les boulettes de Hannah. La plupart lui sont réellement arrivées. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
J’ai la chance d’écrire très rapidement. L’histoire se met en place dans mon esprit pendant un certain temps, voir des années, et quand je commence à coucher les mots sur le papier, il me faut environ deux mois pour qu’il soit terminé. Mais je peux mettre plus ou moins de temps selon mon planning personnel et professionnel.

8 -Quel est ton genre de lecture ?
Je lis beaucoup de choses différentes. J’aime les grands classiques, mais aussi la science-fiction, l’horreur, le suspense. J’accroche moins avec les romans policiers. J’ai adoré lire les Harry Potters (Vive la maison Serdaigle), mais aussi Eragon, tout comme j’ai dévoré Twilight (mais non je n’ai pas honte) et Cinquante nuances de Grey. Aujourd’hui, j’avoue adorer les auteurs français de Romance. Mes chouchous : Ena L, Matthieu Biasotto, mais aussi Ewa Rau et presque tous les auteurs Black Ink éditions. La romance d’aujourd’hui est très riche et très loin du cliché du roman Harlequin des précédentes décennies. Bien que l’histoire d’amour soit centrale dans l’histoire, les auteurs abordent des sujets très profonds avec une sensibilité particulière que j’adore.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Mon coup de cœur. J’en ai beaucoup et ils sont si différents que j’aurai du mal à les départager. Je dirais que la Reine des détestés de Ena L, m’a soufflée. Ce livre est un hymne à l’ouverture d’esprit et à la compassion. J’ai adoré Moh de Ewa Rau qui m’a complètement transportée et j’ai adoré Lazar de Matthieu Biasotto, qui apporte énormément de poésie et de musicalité à ses livres et j’ai aussi beaucoup aimé Tiger, entre ses griffes de Pauline Libersart qui m’a complètement surprise.
Ma déception serait probablement  No Rules  de Anita Rigins. Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire et j’ai eu l’impression d’échouer dans cette lecture. Il y a eu un fort engouement pour ce livre et je pense que ça n’était peut-être pas le bon moment pour moi de le lire. Je retenterai l’expérience plus tard.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Pour le moment, j’ai un projet de ce genre avec Virginie Cansier. Nous nous y essaierons cet été. J’aimerai aussi beaucoup écrire avec Matthieu Biasotto car nos écritures pourraient bien se compléter et c’est une personne extraordinaire.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Amour, rencontres, découvertes

12 – Un mot à rajouter ?
Je n’aurai jamais cru que me lancer dans l’écriture de Méandres aurait chamboulé autant ma vie, mais aussi celle d’autres personnes. Ça me touche énormément et je suis extrêmement reconnaissante de tout le soutien que mes lecteurs m’apportent. C’est pour eux que j’écris.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Une lionne, pugnace et protectrice.

Un objet ?  Un ordinateur qui est constamment en train de tout analyser

Une musique ?  Le fil de Face à la Mer

Une saison ? L’automne

Un lieu ? La forêt de Huelgoat

Une couleur ? Le parme

Un dessert ? Un far breton aux prueaux

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Il faudrait mélanger Merryl pour sa philosophie de la vie, Hannah pour son manque de confiance en elle et Mélanie pour sa part torturée. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver, j’aime le froid

Chocolat ou bonbon ? Bonbons, surtout ceux qui sont gélatineux

Eau ou limonade ? Limonade, et encore plus Coca Cola

Café ou chocolat ? Café, en grande quantité

Viande ou poisson ? Viande, surtout le boeuf

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat

Films ou séries ? Séries, Netflix est mon ami

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview d’ARRIA ROMANO

pixiz-14-11-2017-22-39-47

 

1 -Bonjour, comment vas tu ? Bonjour à vous ! Je me porte à merveille et vous ? Je suis honorée d’être le sujet de votre interview. 

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ? Je suis une jeune femme de 26 ans, de nature rêveuse et passionnée, qui adore accumuler les expériences. J’ai commencé à écrire dès l’âge de 12 ans, m’essayant à des fanfictions Harry Potter, Narnia… puis, en grande amoureuse de romances historiques, j’ai décidé d’en composer moi-même à ma majorité. En parallèle, j’ai été infirmière avant d’être étudiante en histoire militaire, mais je n’ai jamais abandonné l’écriture. J’aime aussi les voyages, les vieux films en noir et blanc et l’Art. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres. Mes livres édités chez So Romance sont des romances contemporaines centrées principalement sur les mondes militaire et archéologique. J’y mets en scène des héros virilement virils, un peu brusques parfois, imparfaits, mais terriblement amoureux de leurs dames et chevaleresques. Des chevaliers des temps modernes, qui s’engagent à sauver, corps et âme, des demoiselles en détresse [pas tant que cela ;)]. En résumé, j’adore les romances, qu’elles se déroulent à notre époque, à celle des Templiers, pendant l’âge d’or de l’Empire romain ou encore dans un autre univers. 

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ? Mes proches me soutiennent éperdument dans mes activités d’écrivain et certains lisent mes livres, en particulier ma grand-mère et mon compagnon. C’est surtout lui qui me donne ses avis et des conseils lorsque l’inspiration me fuit. 

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? J’avoue que c’est très compliqué par moment lorsque j’ai plusieurs activités simultanément, mais j’ai la chance d’être très soutenue par mes proches, qui tentent de me mettre dans les meilleures conditions possibles pour l’écriture. 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Dans les romans, les films, les paysages, les voyages, les scènes de la vie quotidienne. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? Cela peut varier entre un mois et une année… tout dépend des conditions de travail et du niveau d’inspiration qui m’électrise. Mais en moyenne, je mets trois mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ? J’ai une appétence pour les romances, bien sûr, mais surtout pour les romans historiques. 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? Mon coup de cœur : La nuit des temps de Barjavel, qui m’a bouleversée. / Ma déception : aucune pour l’instant. 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ? Sans la moindre hésitation, avec l’homme de ma vie. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots. Complicité, fusion, fièvre artistique. 

12 – Un mot à rajouter ? Memento audere semper : Souviens-toi de toujours oser. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Une louve.

Un objet ? Un parfum de niche pour enivrer les sens. 

Une musique ? Summertime de Louis Amstrong et Ella Fitzgerald. 

Une saison ? L’automne pour ses couleurs flamboyantes et l’air de mélancolie que répand le vent autour de nous.

Un lieu ? Un somptueux jardin italien au cœur de la Toscane. 

Une couleur ? Vert jade.

Un dessert ? Une glace aux marrons glacés. 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Autumn Hensley, car elle est pure, atypique, un poil tragique et généreuse, mais évolue sensiblement après les évènements que lui réserve sa destinée. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver (vive la neige, les feux de cheminées, les villes illuminées et les repas festifs). 

Chocolat ou bonbon ? Les bonbons !

Eau ou limonade ? Limonade avec des glaçons. 

Café ou chocolat ? Chocolat chaud avec de petits shamallows.

Viande ou poisson ? Viande… 

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat, même si j’aime la musicalité de chocolatine 😉 

Films ou séries ? Séries, les histoires se finissent moins vite !

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Viotty

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Hello, ça va pas mal.

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
J’ai 41 ans bientôt, je suis secrétaire dans une petite société, j’ai un fils de 15 ans. J’ai reçu en cadeau une liseuse à noël 2017, et mon monde a changé…Je suis devenue accroc à la new romance, étant très sensible et très empathique je rentre très facilement dans les histoires les plus douloureuses et je mets beaucoup de temps à m’en remettre…Un jour j’ai entendu un fait divers à la tv, une fusillade dans un lycée aux Etats unis…de là tout a commencé.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
« Comme une pièce… » est une histoire intégrale qui se compose de 3 parties. On rentre dans la vie de ce groupe d’amis, et on va pouvoir suivre tout du long, leurs failles, leurs courages, leurs espoirs, leurs amours, leurs destins…


4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Ma sœur de 5 ans mon ainée est très fière de moi, c’est ma béta lectrice, mais je ne sais jamais si elle est objective. Ma famille dans l’ensemble est très fière et très heureuse pour moi. Ils me soutiennent pour preuves, mes tantes et mes cousines ont acheté le livre. J’essaie encore de convaincre mes cousins de l’offrir à leurs femmes.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
J’ai commencé à écrire après avoir dévoré des livres pendant 6 mois. Comme une pièce… a été écrit en 1 mois à peine. Mon fils a 15 ans, il est très autonome, et je travaille principalement le matin, j’ai du temps libre les après-midis pour écrire.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Dans mes lectures, dans ma vie, et dans les faits divers, j’ai été pendant trés longtemps une grande lectrice du nouveau détective.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Je dirai que ça dépend…Si je sais vraiment ou je vais, si dès le début j’ai la trame ça va aller très vite, par contre si je change quelque chose en cours de route et que ça me dévie de mon idée première j’ai du mal à me remettre sur les rail…J’ai par exemple une histoire commencé depuis presque 1 an, je ne suis pas arrivée à faire mourir un de mes personnage, je l’aime trop, du coup j’ai pris un autre chemin et je me suis perdue…va falloir réécrire une bonne partie du livre.

8 -Quel est ton genre de lecture ?
De la new romance principalement, de la dark romance, du MM, je ne suis pas trop fantastique… j’aime aussi les autobiographies basées sur les faits divers.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Mon number one de tout l’univers… Au péril de te perdre, j’ai eu l’impression que mon cœur était dans une machine à laver…Je n’ai jamais ressenti autant d’émotions dans la lecture.
Ma déception… Stars de Anna Todd, j’en attendais trop.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Avec Angelique Daniel ou Magalie Inguimbert pour l’émotion.
Avec Kentin Jarnot parce que je voudrai essayer d’écrire du MM.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Doute, Euphorie, Hallucinant

12 – Un mot à rajouter ?
J’espère que mon histoire plaira au plus grand nombre, non pas pour le côté financier, mais parce que je crois en mon histoire, que j’aime mes personnages, que j’ai pleuré en écrivant plusieurs scènes, que j’y ai mis beaucoup de moi et que j’aimerai qu’elle fasse battre les cœurs, pleurer des yeux et torde quelques estomacs.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un éléphant, mon animal préféré…si imposant et si fragile en même temps

Un objet ? Un stylo, je n’arrive pas à écrire directement sur mon PC

Une musique ? En ce moment…Dangerous women d’Adriana Grande

Une saison ? le printemps

Un lieu ? Les saintes marie de la mer 

Une couleur ? le rose

Un dessert ? Mon tiramisu

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Orlane…J’y ai mis beaucoup de moi, de ma vie, de mon âme…Elle est mon héroïne pour avoir traversé la plus dure des épreuves de ma vie.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté

Chocolat ou bonbon ? Les deux à mon grand regret.

Eau ou limonade ? Eau plate, je ne bois rien de gazeux

Café ou chocolat ? Cappuccino ! mélange des deux

Viande ou poisson ? Viande sans hésitation

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat dans la Drôme

Films ou séries ? plutôt série de midinette

Merci !
Merci à toi, Tiffany

 

Publié dans Interviews

Interview de Laetitia Romano

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ? Bonjour ! tout va bien ! et toi ? Bien merci

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Je suis mariée, j’ai deux enfants, je travaille dans le social. J’adore le cinéma, la musique et le sport. Et évidemment mon hobby est l’écriture. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Je suis l’auteure de la duologie In your Eyes, In your Heart et d’Endless Summer 1 et 2 ainsi que d’un livre à 10 mains What lovers do. Le 27 février sort mon tome 1 Beautiful Lie. Mes histoires essaient de mettre en scène des personnages qui ne sont pas forcément si éloignés des lecteurs. Les personnages féminins ont toujours tendance à être faibles au départ mais c’est pour finir plus forts. J’adore les personnages secondaires et c’est pour ça qu’ils ont une grande place dans tous mes écrits. J’aime beaucoup les rebondissements ce qui m’a valu le joli surnom de « sadique ».

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
C’est très compliqué car au début j’écrivais dans l’anonymat le plus total mais quand ma ME m’a contacté et que j’ai accepté le contrat, je ne pouvais plus le cacher à mon mari et mes enfants. Donc je leur ai révélé, ce que je faisais pendant mon temps libre (enfin mes enfants m’ont grillée en trouvant le contrat d’edition…). Mais ils sont les seuls à savoir. Personne de mon entourage ne sait ce que je fais. Je ne me sens pas prête d’affronter les jugements. 

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Dès que j’ai du temps libre, j’écris et comme je n’aime pas écrire sur mon téléphone, j’attends d’être à la maison pour le faire. J’avoue que certaines fois quand j’ai une idée, je le fais sur mon lieu de travail mais vite fait pour ne pas oublier ce qui me passe par la tête. Ma famille essaie de me libérer du temps pour moi. Mes enfants sont grands maintenant. 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Dans tout ! j’en trouve en écoutant une chanson, en regardant un film, en faisant attention à tous ce qu’il se passe autour de moi. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? ça dépend, avant je mettais longtemps mais maintenant quand je signe un contrat avec ma ME, j’ai une deadline donc je dirais entre 3 et 5 mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ? Je n’ai pas de genre particulier, je peux lire de tout, tout dépend de mon humeur mais je ne lis pas forcément beaucoup. 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
J’ai deux livres que j’aime depuis toujours c’est En terre étrangère de Robert Heilein et La nuit des temps de Barjavel car j’adore les sujets abordés et j’aime les auteurs de SF qui pour moi sont avant gardistes. Une déception ? L’attrape-cœur je m’attendais tellement à quelque chose de formidable avec tous les avis que j’avais lus mais non, il n’a pas eu d’effet sur moi.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Avec Laurie Eschard car j’adore son écriture et que je la connais tellement bien maintenant que je suis sûre qu’on pourrait faire un super truc ! Laurie si tu m’entends !!

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Incroyable, bizarre et fabuleux

12 – Un mot à rajouter ?

Je te remercie vraiment de me donner l’opportunité de mieux me connaitre. Ma volonté de rester anonyme m’empêche parfois d’aller vers les autres et ma timidité aussi ainsi que mon manque de confiance…. Bref, merci vraiment à toutes mes lectrices et lecteurs de m’encourager tous les jours. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  Un chat

Un objet ? mon pc

Une musique ? nothing else matters – Metallica

Une saison ? Eté

Un lieu ? New York

Une couleur ? le noir

Un dessert ? l’île flottante

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Jackson de In your Eyes car j’adore sa sensibilité et son mauvais caractère. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été

Chocolat ou bonbon ? chocolat mais noir sinon bonbon

Eau ou limonade ? Limonade

Café ou chocolat ? aucun des deux

Viande ou poisson ?  poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ? Non mais chocolatine n’existe pas !!! #TEAMPAINAUCHOCOLAT

Films ou séries ? Les 2 !!

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Molly Reagan

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas-tu ?
Super bien et toi ? Je vais bien merci 🙂 Très heureuse de faire cette interview 😉

2 –Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ? 
Depuis que je sais déchiffrer les mots, j’ai toujours aimé me plonger dans les livres. Ma mère me disait que j’avais toujours un bouquin à la main. Ma passion pour la lecture ne m’a jamais quitté. Lire un bon roman avant de se coucher, vibrer à chaque ligne au point de ne pouvoir lâcher un livre, c’est primordial pour moi.
J’essaie de transmettre cette envie à mes filles, mais c’est plus difficile… Je crois qu’elles tiennent plus de leur père…
Ado et jeune adulte, j’ai tenté d’écrire des histoires sur des papiers volants sans jamais parvenir à gratter plus d’une dizaine de pages. Depuis douze ans qu’on est ensemble, j’ai toujours dit à mon homme qu’un jour j’écrierais un livre…. Et je l’ai fait en 2017. Il était parti quinze jours en voyage avec son boulot. Il avait laissé son ordi portable à la maison et dès le premier soir, j’ai commencé l’histoire de Max et Matt. Quand il est rentré, j’avais écrit plus de 150 pages, et en deux mois, mon premier livre était né… Enfin le premier jet…
Peu de temps après, j’ai découvert Fyctia et je me suis lancé dans mon premier concours (à une quinzaine de jours de la fin du concours) avec un autre roman inventé au fur et à mesure des chapitres, en direct sur la plateforme. Pour le peu de temps qu’il me restait, j’ai réussi à avoir beaucoup de vues, de likes et de partages, c’est grâce à ça que j’ai tenté l’aventure avec TNO qui a fini finaliste d’un concours de NR. Après ça, impossible de le laisser mourir dans un coin alors j’ai découvert le monde de l’auto-éditer grâce à StoriesbyFyctia. Depuis, la saga est achevée et le dernier tome est sorti il y a quelques jours seulement.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Pour le moment, je n’ai sorti que la saga TNO (The New One), mais je compte bien me plonger dans mes nombreuses histoires en attente…
Pour la petite anecdote, l’histoire de Max et Matt est née d’un songe. Une nuit, je me suis réveillée en sursaut avec une idée très précise de l’histoire que je devais écrire. Dans ce rêve, j’ai vu la scène du premier baiser de Max et Matt dans la cage d’escalier du lycée. Les détails étaient si réels dans ma tête que je ne pouvais me permettre de les laisser s’évaporer jusqu’au petit matin, alors j’ai noté les grandes lignes de ce rêve sur mon portable avant de me rendormir. À partir de là, l’histoire interdite de nos deux amoureux a commencé à prendre forme dans ma tête. Max, jeune maman séparée qui travaille dans un lycée, fait la connaissance d’un nouvel étudiant étranger le jour de la rentrée. Matt, joueur de rugby irlandais venu en France pour pratiquer son sport à un niveau professionnel, la remarque immédiatement. C’est un jeune homme éprouvé par une relation précédente, pourtant, quand il la remarque, il sait déjà qu’elle jouera un rôle important dans sa vie. D’un simple regard va naître une envie passionnelle entre eux. Max va tenter de résister de son mieux… Mais pas facile face au beau Matthew Murray.
Maintenant que cette saga est finie, et bien que je ne serais pas contre un spin off sur Carla et/ou un petit quinze ans plus tard… J’ai commencé une nouvelle histoire, mais sshhhuuutttt… C’est encore un secret

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?
Bonne question ! Mes amies me soutiennent depuis le début de cette aventure. Elles ont suivi les chapitres sur Fyctia, elles m’ont aidé, elles m’ont inspiré aussi… (notamment Carla et Zoé… hein les filles 😉 )
Au début nos amis proches ou la famille, surtout la gente masculine, se moquaient gentiment de moi. Non pas qu’ils n’y croyaient pas trop, mais surtout qu’ils savaient que je pouvais vite m’enthousiasmer pour un projet pour vite redescendre sur Terre ensuite. Aujourd’hui, les livres sont sur les librairies en ligne et ils ne se moquent plus… Je suis allé au bout, j’ai réalisé ce rêve qui me tenait tant à cœur et maintenant ils me soutiennent. De là à dire qu’ils le lisent tous… Je n’en suis pas certaine, mais au moins, ils savent que je l’ai fait !
Mon homme me soutient à fond. Même s’il n’a lu aucune ligne de mes romans, il m’a quand même aidé quelques fois à trouver mes mots ou à me corriger les scènes de rugby. J’ai écrit une dark romance qui est encore au stade d’ébauche, mais quand je lui lisais des passages bien choisis, je pense même l’avoir fait flipper un peu… Il a toujours su que j’étais un peu tordue, maintenant que je couche les mots sur le papier, c’est possible qu’il prenne ses jambes à son cou… Lol
Quant à mes filles, j’adore quand elles disent que leur maman est écrivain à leur copine. Loin de moi la prétention de me considérer comme tel, pourtant, elles sont fières de moi, et ça, c’est la meilleure récompense !

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? 
Généralement, j’écris le soir quand les enfants sont couchés. Mon homme est d’ailleurs très content, il a la télé pour lui tout seul…

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Partout. Une scène de la vie quotidienne, un mot prononcé dans un film, un spectacle en vacances… Tout est propice à faire germer une idée !
Après j’ai deux endroits/moments de prédilection où mon cerveau cogite encore plus et part dans tous les sens : dans la douche (c’est peut-être l’eau brûlante qui ouvre mon esprit…) et mon lit juste avant de m’endormir la nuit.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
C’est très variable… Pour un premier jet : TNO1= 2mois, TNO2=au moins neuf mois, TNO3= 1mois ½… Après pour le reste, j’avoue avoir un peu de mal à faire la coupure avec Max et Matt. Mais comme on dit, il va falloir que je coupe le cordon si je veux avancer et m’attacher à mes autres personnages.

8 -Quel est ton genre de lecture ? Je lis principalement de la New romance, mais je ne suis pas arrêté sur un genre. Si le résumé me plaît, alors je me lance !

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
J’ai trois gros coups de cœur… Mes trois livres doudou… dans trois genres différents.
Le premier : Les Thanatonautes de Webber. Cette histoire m’a profondément marquée au point que j’en ai deux exemplaires. L’un ou de nombreux passages sont soulignés et l’autre tout beau tout propre. Ce livre nous fait réfléchir sur l’idée de vie après la mort. Qu’est-ce qu’on devient, où on va… Nous n’avons pas la réponse à ces questions, mais il ne tient qu’à nous de croire à ce qui peut arriver ensuite…
Le second : The Catcher in the Rye de J.D Salinger en vo. C’est une histoire que j’ai découvert en cours d’anglais renforcé en terminale. Lire un roman dans sa langue d’origine est d’une double utilité. Ça nous force à interpréter les mots dans leur ensemble, ça nous apprend des expressions différentes, c’est une expérience difficile mais tellement enrichissante. J’aime l’anglais, j’aime la culture anglaise (et américaine), c’est peut-être pour ça que dans chacune de mes histoires, il y a des références aux pays anglo-saxons ou aux Etats-Unis. Entre Matt, l’irlandais, ma nouvelle histoire qui se passe à Brighton en Angleterre (une ville dont je garde un excellent souvenir), ou références à New York dans ma dark romance que je reprendrais cette année… Je ne peux m’en empêcher.
Le dernier : La trilogie Thoughtless de SC Stephens. Kellan Kyle était mon bookboyfriend préféré… enfin jusqu’à l’arrivée de Matt…

En ce qui concerne des déceptions… Je n’en ai pas eu pour le moment. Je mets du temps à choisir un livre à lire. Si le résumé ou la couverture ne me plaisent pas, alors je passe mon chemin.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais-tu ? 
Question difficile ! J’admire Sylvie de la Forêt, quand j’ai découvert son Ozan, je suis resté scotchée par son talent. Une écriture divine ! J’adore aussi Nine Cal, qui a une plume magnifique, notamment dans son quatre mains avec Amélia Pacifico et leur ‘De la boue au Paradis’. Mais elle a une fâcheuse tendance à vouloir tuer ses personnages… lol
Il y a beaucoup d’écrivain(e)s que je trouve talentueus(e)s, mais je ne sais pas si je serais prête à me lancer dans un quatre mains. Je suis du genre tête de mule qui a du mal à déléguer… 😉

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots Magique, Exaltante, Epanouissante

12 – Un mot à rajouter ? Avec TNO, j’ai découvert que d’autres personnes que moi pouvaient aimer mes écrits. Je suis toujours aussi stupéfaite quand je reçois des messages pour me féliciter ou pour dire que j’ai réussi à les toucher, à les émouvoir ou à les tenir en haleine… Même si c’est loin d’être le cas, dans ces moment-là, je me sens comme une rock star sur scène… C’est indescriptible comme sensation. Je ne cherche pas la gloire, mais à mon niveau, j’ai déjà l’impression de l’avoir trouvé avec mes supers lectrices (eurs). Et ça, c’est un truc de fou !! Alors merci à ceux et celles qui me suivent ! L’aventure continue avec de nouveaux personnages, et j’espère qu’elle saura encore vous faire vibrer comme ça me fait vibrer!

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? un flamand rose

Un objet ? un stylo

Une musique ? Hélium de Sia

Une saison ? le printemps

Un lieu ? Disneyland (je suis une grande enfant)

Une couleur ? le bleu paon

Un dessert ? une boule de glace à la menthe avec plein de chantilly

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Matthew Murray… l’homme parfait qui n’existe que dans ma tête et qui comble le manque de romantisme de mon vrai chéri… (S’il lit ça, il va me faire la tête !!! NB : à couper au montage 😉 lol)

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? printemps

Chocolat ou bonbon ? guimauve

Eau ou limonade ? coca-zéro

Café ou chocolat ? cappuccino

Viande ou poisson ? poulet

Pain au chocolat ou chocolatine ? Ce deuxième mot ne fait pas parti de mon vocabulaire… 😉

Films ou séries ? Netflix… Comme ça on a les deux…

Merci beaucoup ! Merci à toi Tiffany ! Tu es ma première interview et c’est un exercice super intéressant ! Et comme dirait Sam dans TNO… XOXO

Publié dans Interviews

Interview de Jennifer Schneider

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas-tu ? Très bien merci, vu que mon tout premier roman vient d’être publié ! Et vous ? Bien merci 🙂

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ? 
J’ai toujours adoré lire, et rêvé d’écrire aussi. Mais j’avais l’impression que ce rêve était trop grand pour moi. Alors j’ai suivi des études et obtenu un Master en Droit et Économie, avant d’intégrer un grand groupe international. Mon vieux rêve, lui, était toujours là, attendant que je décide si j’allais l’enterrer à jamais ou essayer de le réaliser. Jusqu’au déclic un jour du printemps 2018, et l’écriture de Skinny Love en quelques mois. Encouragée par mes amies, je l’ai soumis sur Nouvelles Plumes qui l’a édité.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Skinny Love est l’histoire d’un amour impossible, mystérieux et torride. En voici le résumé :

Que faire quand le hasard met l’amour sur votre route… pour une durée limitée ? Alors qu’elle vient de vivre une rupture tonitruante, Jenna, bientôt 30 ans, rencontre Chris, terriblement séduisant et mystérieux. Après une première nuit torride, celui-ci lui annonce que leur histoire devra prendre fin dans une semaine…

Mon roman vient de remporter le Prix de la Romance 2020 Nouvelles Plumes / France Loisirs. Il est disponible en exclu chez France Loisirs (papier et numérique) depuis le 21 Février et sera en vente en librairie générale à la rentrée littéraire de Septembre.

skinny-love-1303179-264-432

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Ils m’encouragent et me soutiennent, oui, même si ma maman s’est demandée d’où me venait mon imagination débordante quant à certaines scènes…brûlantes 😉 Ma petite sœur et mes amies, amatrices du genre, sont mes premières lectrices et supportrices. Elles font un peu office de « cobayes » et n’hésitent jamais à partager leur ressenti – quel qu’il soit- en ce qui concerne mes écrits (ce qui donne parfois lieu à des conversations inédites et/ou hilarantes).

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? 
C’est loin d’être évident, d’autant que j’ai deux enfants et un métier qui me prend presque tout mon temps et mon énergie. Et puis, j’aime écrire le soir, quand tout le monde dort, et relève parfois la tête à deux ou trois heures du matin. Mais la clé, c’est la passion ! Maintenant que je touche mon rêve du doigt, je ne peux plus arrêter d’écrire. Y renoncer n’est pas envisageable, même si les journées qui suivent sont longues ! Et puis j’ai la chance d’avoir dans ma vie un homme qui assume sa part de quotidien et de logistique, ce qui aide pas mal !

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Principalement dans la musique, je n’écris jamais sans une playlist béton dans les oreilles. Mais j’ai toujours eu une imagination débordante, et mon cerveau a tendance à échafauder tout un tas de scénario improbables à partir d’éléments anodins. Au point qu’on m’a déjà suggéré de tenter de travailler pour la Warner Bros. Plusieurs fois. 😊

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Le tout premier m’a pris onze mois. Je suis en plein dans l’écriture du deuxième, à la moitié environ, et j’ai commencé celui-ci en Novembre. Même si avec la pratique, l’exercice devient plus facile, trouver du temps pour écrire en semaine relève parfois de l’impossible. Je me rattrape alors le week-end, ou pendant mes congés.

8 -Quel est ton genre de lecture ? 
Romance, New romance, Feel good, tout ce qui a tendance à me faire rêver, ressentir, me vider la tête et me détendre. Je ne lis en revanche pas de polar car, et c’est très personnel, je trouve qu’il y a assez de violence dans le monde dans lequel nous vivons.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Gros coup de cœur pour P.S. I love you, de Cecelia Ahern. J’ai rarement autant pleuré et ri à la lecture d’un même roman. J’ai adoré sa suite, Post Scriptum, également.
Déception en revanche pour Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, de Raphaëlle Giordano. Encore une fois, ça n’engage que moi, mais le côté un peu trop coaching personnel m’a perdue en route.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Jojo Moyes, Cecelia Ahern, ou Emily Blaine et Fleur Hana côté françaises, le choix est vaste !

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Croire En Soi

12 – Un mot à rajouter ?
Merci ! À celles et ceux qui m’ont soutenue, à mes proches, aux lecteurs et lectrices de Nouvelles Plumes qui ont plébiscité mon roman et ont rendu possible sa publication. Les mots ne pourront jamais être à la hauteur de ma gratitude ! Et merci à mes nouvelles lectrices pour vos gentils mots post lecture !

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un oiseau ! Juste pour prendre de la hauteur 😉

Un objet ? Ma cafetière Nespresso, parce que le café, c’est la vie ! Ou mon enceinte Bluetooth, parce que la musique aussi !

Une musique ? Choix difficile, je suis une dingue de musique ! Disons plutôt rock indé s’il ne faut en retenir qu’une.

Une saison ? L’été of course !

Un lieu ? Une plage. N’importe laquelle, juste pour entendre le bruit des vagues qui s’écrasent sur le rivage jusqu’à la fin des temps.

Une couleur ? Le bleu.

Un dessert ? De la glace au café. Avec de la chantilly dessus !

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Jenna. Et pour savoir pourquoi, il faut lire Skinny Love 😉.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Été  !

Chocolat ou bonbon ? Chocolat.

Eau ou limonade ? Eau.

Café ou chocolat ? Café.

Viande ou poisson ? Viande. Même si j’en mange de moins en moins avec le temps.

Pain au chocolat ou chocolatine ? La chocolat quoi ? Là d’où je viens, on mange des pains au chocolat.

Films ou séries ? Films.

Merci  ! Merci à vous !

Publié dans Interviews

Interview de Marie Rose

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours d’auteure ?

Je m’appelle Marie, j’ai 21 ans et je suis en dernière année de licence en langues étrangères appliquées. Très jeune j’ai toujours eu une fascination pour les vampires, sans trop savoir pourquoi, j’ai donc commencé à penser et écrire une histoire de vampires dès mes 11 ans. J’ai eu plusieurs autres idées d’histoires que j’avais toutes plus ou moins commencées depuis, sans suite. Depuis le collège je n’avais plus écrit, et un jour lors de ma deuxième année de licence, alors que je venais de découvrir Wattpad et que je voyageais grâce à certaines histoires, j’ai eu envie moi aussi de faire voyager les gens. Mon envie et mon inspiration sont donc revenues et j’ai imaginé “Mon Roi” qui est inspiré des histoires que j’avais déjà imaginées au collège. J’ai commencé à publier sur Wattpad, et sous mes yeux ébahis j’ai vu le nombre de lectures grimper de plus en plus et de plus en plus vite, et puis un jour, la maison d’édition Shingfoo m’a contactée et l’aventure a pris un tournant que je n’aurais jamais imaginé. C’est génial ! 

Comment t’est venue l’envie d’écrire ?

Je lisais d’autres histoires, et c’était super, je voyageais, mais ça me frustrait aussi quelque part car ce n’était jamais vraiment ce que je voulais à 100%. Je me suis donc dit que j’allais écrire ma propre histoire en écrivant exactement ce que j’aime et ce qui me fait envie, et que ça plairait sûrement à d’autres personnes, et visiblement je ne me suis pas trompée ! À la base, c’était surtout pour me faire plaisir, et voir sur papier ce que j’avais dans la tête, ce qui me fait rêver. J’ai tout simplement écrit ce que j’aurais aimé lire.

As-tu un rituel d’écriture ? Écris-tu la trame et ensuite le reste de l’histoire ou tout te vient-il au fur et à mesure ?

Alors, comme je le disais j’avais commencé à écrire quelques histoires plus jeune, et une des raisons qui a fait que je n’ai pas continué est que je me sentais un peu perdue dans mon histoire. Quand j’ai imaginé “Mon Roi” une des premières choses que j’ai donc faites est de mettre sur papier tous les grands évènements et la fin du livre, comme ça je savais où j’allais. Cependant ceci ne concerne que les évènements majeurs, le squelette de l’histoire, pour tout le reste ou presque je me laisser guider par mon imagination et mes différentes inspirations. 

Pour ce qui est du rituel d’écriture, j’écris souvent le soir, avec une bonne playlist inspirante ! 

Sinon quand j’imagine une histoire, je ne sais pas pourquoi, mais une des premières choses que je fais c’est de chercher une personne réelle pour chaque personnage que j’ai dans la tête. Je fais toujours ça. Ensuite j’écris le résumé, puis je fais la couverture. 

D’où te vient l’inspiration pour tes personnages ?

Des différents films, séries et des quelques livres que j’ai lus aha ! Je pioche les éléments que j’aime un peu partout et je crée mes personnages. Certaines fois je suis même inspirée par un proche ou une situation. Quand j’écris, je me mets toujours dans la peau du personnage dont j’écris le point de vue, comme si j’étais lui. Je me demande ce qu’il ou elle mangerait, comment il ou elle bougerait, quel genre de mots il utiliserait etc… J’ai déjà demandé à ma sœur ce qu’était le petit déjeuner d’un gangster aha ! En tant qu’auteure je pense qu’il est primordial de faire preuve d’énormément d’empathie. Si on ne comprend pas les différents sentiments et émotions humaines, on ne peut pas écrire de manière réaliste et prenante. 

Que peux-tu nous dire au sujet de “Mon Roi” pour ceux qui ne connaîtraient pas encore l’histoire ?

Mon Roi” est une histoire que j’ai voulu entraînante, il y a de la passion, du suspens, des complots… J’ai essayé de faire en sorte qu’il se passe toujours quelque chose. J’ai aussi voulu faire des personnages touchants, profonds, j’y ai mis mon cœur et ma sensibilité. Si vous voulez lire une histoire qui vous transportera “Mon Roi” est faite pour vous aha ! 

Peux-tu nous parler de la relation entre Hope et Isaac ?

Si un mot devait décrire leur relation ce serait sûrement “passion.” Leur relation est puissante, implacable, j’ai adoré l’écrire, la développer, elle est si belle. Tout semble les séparer, les opposer : leur passé, leur milieu, leur race, et pourtant c’est tout ça qui va constituer leur force, et qui va les rapprocher inéluctablement. C’est la définition même de la passion, entre bonheur et déchirement, un amour sans égal, qui peut aussi être destructeur et contre lequel il est impossible de lutter. 

Pourquoi avoir choisi la ville de Paris ?

À la base je voulais choisir New York, et puis je me suis rendu compte que de une ce n’était vraiment pas pratique car je ne connais pas du tout New York ni les États-Unis, et que je voulais faire quelque chose de réaliste. Et puis aussi parce qu’il y en a marre des histoires qui se passent toujours aux États-Unis ! (Je dis ça mais la plupart des autres histoires que j’ai imaginées se passe là-bas aha). Je me suis donc dit “Pourquoi pas Paris ? C’est une belle ville, une capitale, chargée de symboles qui plus est, et puis ça change un peu d’être en France pour une fois!”. Mais c’est vrai qu’à la base c’est surtout parce que c’était plus pratique aha!

 

Qui est ton personnage secondaire préféré et pourquoi ?

Je pense que c’est Éva, car elle est l’amie que tout le monde aimerait avoir, elle est toujours de bons conseils, bienveillante, honnête, et toujours là quand il le faut. J’aime bien aussi le fait qu’elle soit ouverte d’esprit et qu’elle ait du caractère aha ! 

As-tu reçu des remarques surprenantes ou marquantes de la part de tes lectrices lorsque tu publiais sur Wattpad ?

Non, la quasi-totalité des retours était positive et constructive. Ce qui me fait beaucoup rire c’est quand je vois des lectrices à fond dans l’histoire qui réagissent au fur et à mesure de leur lecture. Il y en a certaines qui ont beaucoup d’humour. Ça a toujours été un plaisir de lire les commentaires et d’y répondre. Je me rappelle quand j’ai eu mon premier commentaire, j’étais trop contente !! 

Pour résumer, si tu devais décrire Mon Roi en seulement trois mots ?

Je dirais : passion, suspense, sang. 

As-tu d’autres passions en dehors de l’écriture ?

Alors je ne dirais pas que ce sont des passions, mais plutôt des passe-temps ou des centres d’intérêt mais oui j’en ai : le sport, le dessin, la nutrition, les langues, les voyages…

 

Quels sont tes derniers coups de cœur littéraires ?

Ça peut paraître fou mais je ne lis jamais, j’ai eu mon bac littéraire mention “bien” sans lire aucun des livres demandés aha ! (Si mes profs passent par là je vais me faire tuer !) Je lis par contre beaucoup de mangas, mais il est rare que j’aie la patience de lire un roman. Par contre quand j’en trouve un qui me plaît vraiment et dans lequel je me plonge je le dévore et l’un d’eux s’appelle “La première goutte de sang” de Jeaniene Frost, c’est dans le style de “Mon Roi”. 

Quels conseils donnerais-tu à tes lectrices qui souhaiteraient se lancer aussi dans l’écriture ?

Qu’il ne faut pas hésiter tant que l’inspiration est là. Comme je l’ai dit, je conseille également vivement d’établir une sorte de “plan” de l’histoire afin de pas s’emmêler les pinceaux, ça facilite beaucoup la tâche. Quand tu écris l’essentiel est de se faire plaisir, écris quelque chose que tu aimes, que tu aimerais lire et ne te mets pas trop la pression. 

Un mot pour la fin ?

Je voudrais remercier mes lectrices sur Wattpad pour tout leur soutien, c’est grâce à elles que je suis là ! Et merci aussi aux Éditions Shingfoo, pour leur accessibilité, leur simplicité et leur accompagnement mais aussi de m’avoir permis de laisser une trace de moi dans ce monde. Grâce à tous les gens qui ont cru en moi c’est un rêve qui se réalise, alors merci mille fois, et j’espère que vous apprécierez le Tome 1 de “Mon Roi”. 

Merci beaucoup 🙂

 

Publié dans Interviews

Interview de Sylvie De Laforêt

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas-tu ?

Très bien merci et toi ? Bien merci 🙂

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?

A vrai dire, mon parcours est assez banal. Après avoir lu une multitude de romans (essentiellement de la new romance), je me suis levée un matin avec cette envie d’écrire, comme ça, sans cri et gare. C’est ainsi qu’est né mon manuscrit Ozan en mars 2017. Cependant, il était bourré de fautes, de coquilles et de tournures maladroites, mais, lorsque j’ai déposé le mot « Fin » en novembre de la même année, j’étais vraiment très fière ! lol. Puis, ce qui m’a donné la foi (pas dieu, comme dans la chanson d’Ophélie Winter), ce sont surtout ces quatre concours auxquels j’ai participé sur la plateforme Fyctia. Grâce à cette communauté, j’ai pu améliorer mon orthographe, mais surtout peaufiner mon style. Quatre concours, dont deux en finale. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Mon premier roman s’appelle Ozan. Une histoire d’amour entre un éleveur de chèvres énigmatique et une artiste-peintre en manque d’inspiration. Ce livre est un peu mon chouchou, car à lui seul, il est un condensé de mon quotidien. Je m’explique : dans ce récit, il y a des similitudes avec ma propre vie. Je suis des Hautes-Alpes et le village ou habite Ozan est bien réel puisque c’est chez moi ! Je suis peintre à mes heures perdues. Le chat et le renard étaient mes animaux. Je vis avec un guitariste basque et comme mon héroïne, je déteste la neige ! mdr
Mon deuxième roman Paradis Terrestre est un panache de genres : humour, new romance, fantastique et suspens. Je conçois que cela peut être déroutant, mais l’inspiration est un peu comme la cuisine, ou mieux, comme la création d’un cocktail. On élabore, on ajoute différents ingrédients, on secoue, puis on goûte…si c’est mauvais, on jette. Si c’est bon, on garde la recette ! 
Je tenais à préciser, que Paradis Terrestre est sans alcool. (Désolée, je suis barman, déformation professionnelle ! mdr) 

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?

Pour mes premiers concours, j’ai eu le soutien de mes enfants, mes amis et collègues de boulot. Puis, à la sortie de mes romans, ma famille s’est intéressée à mes écrits. Mon compagnon ? euh…disons qu’il a été patient et compréhensible ! Chaque concours sur Fyctia dure en moyenne trois mois. Trois mois x quatre, ça commence à faire long ! J’avoue avoir sacrifié un an sur cette plateforme, mais je ne regrette rien. Même si je n’ai jamais gagné, ma victoire se trouve aujourd’hui ailleurs. Pour revenir à Phil (mon homme) il n’a jamais lu mes histoires et je dirais tant mieux. Je préfère partager mes fantasmes avec mes lecteurs ! mdr

5 -Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Chaud, très chaud ! Je suis maman et barman de métier. Je vis en décalé. Je me lève à 6h30 pour accompagner mes filles au bus scolaire (j’habite dans un village paumé à 1400 mètres d’altitude) ensuite c’est le train-train de la femme au foyer, courses, ménage et repas… A partir de 13h, ma passion prend le relai et ce, jusqu’à 15h30. J’écris au coin du feu, toujours avec une tasse de capuccino à la main. Ensuite commence ma deuxième journée, mon boulot de barman et je rentre tard, souvent vers minuit… Une vie de dingue !

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

L’inspiration est une énergie étonnante. Elle vient n’importe mais sûrement pas là où on l’attend. Il m’arrive d’avoir des flashs alors que je suis à la caisse d’un supermarché ou tout bêtement lorsque je conduis ma voiture. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Si je suis impliquée, je dirais 5mois. Si je glandouille…8 mois ! 

8 -Quel est ton genre de lecture ?

New-romance

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Mes coups de cœur, sont les trois romans d’Iréne Cao (trilogie italienne), j’ai adoré cette histoire. Ma déception, Sex in the kitchen d’Octavie Delvaux, je n’ai pas pu le finir. Désolée pour elle.

10 -Si tu devais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Rhhoooo, avec beaucoup d’auteures que j’affectionne, comme Octavie Demanne, Gwen Delmas, Mylène M , Christal Charvet, Lou Marceau… Trop dure la question. JOKER

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Plaisir, émotion, partage

12 – Un mot à rajouter ?

Viva Corsica ! (J’aime la corse et ses autochtones)

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chat de race Main Coon

Un objet ? Un ordinateur… Je passe ma vie dessus.

Une musique ? Musique folk

Une saison ? J’adore le printemps, mais je suis devenue allergique au pollen…donc l’été !

Un lieu ? Une plage en Corse…

Une couleur ? Bleu

Un dessert ? Un gros cookie maison, trempé dans mon capuccino. Miam miam !

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?

Chloé, l’héroïne de mon roman « Paradis Terrestre » parce qu’elle est rigolote, téméraire et qu’elle défend ses valeurs. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été 

Chocolat ou bonbon ? Chocolat

Eau ou limonade ? Mojito

Café ou chocolat ? Capuccino 

Viande ou poisson ? Poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ? Les deux, surtout passés quelques minutes au four. Un délice pour les papilles !

Films ou séries ? Je n’ai pas de télé chez moi. Je regarde pas mal de documentaires sur YouTube. 

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Charlie Genet

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas-tu ?
Bien, contente d’être parmi vous. 

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Mon parcours dans l’écriture ? J’ai toujours imaginé des histoires pour tromper l’ennui ou m’évader, mais je n’ai osé les écrire qu’il y a un peu moins de deux ans.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
A l’heure actuelle, j’ai publié 3 livres, deux bit-lit et une romance contemporaine. 
Innocence condamnée est l’histoire de la vengeance de Roxanne, vampire centenaire qui travaille au pénitencier de Louisiane. Ses principes lui dictent de ne se nourrir que sur des hommes qui méritent un sort peu enviable, en l’occurrence les prisonniers. Pourtant quand le nouveau venu, Zach, arrive dans un sale état à l’infirmerie, elle fait preuve d’indulgence et écoute son histoire… leurs points communs : un ennemi et une attirance incontrôlable. 
Alois, la voix d’un ange, est un hybride entre romance fantastique et polar. A Londres, on croise de drôles d’oiseaux, même des anges déchus. Aloïs trompe l’ennui en s’occupant de vengeance de femmes trompées, de démasquer les infidèles, de faire taire les maîtres chanteurs… Aaron, enquêteur à Scotland Yard, vient solliciter le détective privé pour une affaire compliquée. Si l’un va affronter son passé, l’autre va découvrir l’amour. Une enquête, deux romances…
Sensual bachata est une romance contemporaine. L’histoire de Suzanne, une jeune femme détruite par l’attentat du bataclan, et de Noé, joueur compulsif. Si leur rencontre va leur offrir l’osmose parfaite des danseurs, leurs passés vont être un obstacle à franchir ensemble au rythme de la bachata.

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?
Mon mari me soutient. Il a lu alois, dont l’humour et les apartés aux lecteurs (oui, il vous parle) sont inspirés de lui. 

5 -Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Je dors peu, j’essaie de m’organiser pour ne léser personne, ni mes enfants, ni mon couple.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
partout ! mais surtout en écoutant de la musique.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
entre 3 et 4 mois selon s’il y a des vacances scolaires. 

8 -Quel est ton genre de lecture ?
Polar, romance (tout sous-genre), thriller…

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
celui que je pourrai relire tt le temps ? La saga un autre monde de Maxime Chattam. J’ai été happée et j’en suis jamais ressortie… 
Mon coup de cœur 2019 : engrenage de Lucie Goudin. Une belle surprise que j’ai adorée.

10 -Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
C’est déjà d’actualité… J’écris avec Ls Ange une dark romance que vous pourrez découvrir en 2020 au salon du livre de Paris. J’ai aussi d’autres projets, mais écrire à 4 mains est une belle aventure et un défi difficile, alors je vous parlerais de ces autres projets si ça match entre les plumes. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Passion, Plaisir, Evasion

12 – Un mot à rajouter ?
Je ne mords pas, alors n’hésitez pas à venir me parler.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un gros matou choyé avec un jardin pour l’aventure.

Un objet ? Un téléphone, indispensable de nos jours et toujours connecté.

Une musique ? Ma chanson du moment, la rose et l’armure de Antoine Elie

Une saison ? l’automne. Pour ses couleurs

Un lieu ? Une plage de ma Bretagne. 

Une couleur ? Bleu 

Un dessert ? Une tarte au citron meringuée

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Aloïs. Parce qu’il n’a aucune limite et on lui pardonne tout ou Mélo, pour son mystère et son assurance.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver.

Chocolat ou bonbon ? Chocolat

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat !

Films ou séries ? comédie romantique ou série 

Merci  !

 

Publié dans Interviews

Interview de Zoe Brisby

pixiz-14-11-2017-22-39-47

 

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Très bien ! Je suis en pleine préparation de mon prochain roman qui sortira au mois d’avril alors je suis excitée comme une russe (ceux qui ont lu « L’habit ne fait pas le moineau » comprendront le clin d’œil 😉 )

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

J’ai un parcours un peu atypique. J’ai commencé par autopublier mon roman sur Amazon. De nombreux lecteurs se sont mis à le lire et à le conseiller autour d’eux. Il est monté dans le top jusqu’à devenir n°1 des ventes ! Les maisons d’édition m’ont alors contactée. J’ai également participé au Mazarine Book Day qui propose à des auteurs de venir pitcher leur roman devant un jury composé d’éditeurs, blogueurs et libraires. J’ai eu la chance de le remporter et une nouvelle aventure a alors débuté pour moi.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Mon deuxième roman « L’habit ne fait pas le moineau » est paru chez Mazarine le 29 mai.
C’est l’histoire d’une rencontre. Alex, un jeune homme triste après un chagrin d’amour, décide sur un coup de tête de se rendre à Bruxelles. Il passe une annonce sur un site de covoiturage. Un certain Max, amateur de mécanique, whisky et tour de France, lui répond. Le jour J, Alex attend fébrilement le viril Max dans sa Twingo mais personne ne vient. Seulement une petite mamie sort de sa maison de retraite, une valise usée à la main. Elle c’est Max, Maxine.
Maxine a un secret… Elle veut se rendre à Bruxelles pour se faire euthanasier car elle a la maladie d’Alzheimer. Mais, rien ne va se passer comme prévu !
Alex ne peut décemment pas laisser une vieille dame aussi pétillante que Maxine aller au bout de son projet, il va donc tout faire pour essayer de lui redonner le sourire. De son côté Maxine, a bien envie de secouer un peu ce jeune homme trop sage.
Enfin, leur périple sera bouleversé quand la maison de retraite appellera la police pour signaler le kidnapping de Maxine ! Et voilà comment un simple covoiturage se transforme en cavale…

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Ma mère est ma première lectrice ! Je lui fais lire tous mes textes avant même de les envoyer à mon éditrice. Je demande ensuite à mes amis de lire et de me faire part de leurs impressions.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

C’est sportif ! Il faut réussir à faire de la place pour tout le monde. La famille du réel et la famille de l’imaginaire. Il y a beaucoup de monde dans ma tête 😉. Mes personnages sont très présents et j’ai parfois le sentiment qu’ils vivent avec moi. Maxine et ses expressions malmenées (ma préférée : « Je l’ai sur le bout de la mangue » !), Alex et ses doutes.
Mon prochain roman fait vivre de nouveaux personnages dans un décor complétement différent.
Il va falloir que je pense à trouver un appartement plus grand !

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout ! Il suffit de savoir écouter et sentir l’air du temps.
Quand on écrit, on change de planète. Je peux donc lire partout. Un simple voyage en train peut devenir une merveilleuse occasion d’entrer dans un autre univers, de ressentir d’autres émotions…

Ecrire, c’est ma manière de m’exprimer. Le biais par lequel je réussis le mieux à faire passer les messages qui me tiennent à cœur. J’aime que le lecteur réfléchisse à des questions de société sans que cela lui paraisse pesant. Mes personnages sont touchants et attachants. Je veux qu’ils soient à côté de vous quand vous lisez, qu’ils vous fassent rire et pleurer.
Par exemple, dans L’habit ne fait pas le moineau, j’aborde des sujets difficiles comme la maladie, la vieillesse, la dépression ou l’euthanasie, mais grâce à la vivacité de la pétillante Maxine et à la sensibilité du candide Alex, les lecteurs sont embarqués. Ils rient, voyagent, dansent avec eux !
Je reçois tous les jours de formidables messages de lecteurs via mon adresse mail ou les réseaux. Ils me confient des aspects très personnels de leur vie. Je suis touchée par ces messages, je les garde comme de précieux trésors. Savoir que mes personnages vivent dans la tête d’autres personnes est le plus grand des bonheurs.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

C’est très variable mais, en général, neuf mois d’écriture. Ensuite, on se lance dans les corrections et relectures.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Chez moi, on a toujours beaucoup lu. Mon enfance est remplie d’histoires, celles lues par ma mère et celles que je lui racontais.
Pendant mes études d’histoire de l’art, je ne lisais que des ouvrages très spécifiques. Il n’y avait pas de place pour les romans. Je ne m’en suis pas rendue compte sur l’instant, mais la fiction me manquait. Les personnages, les émotions, les intrigues… Alors, quand j’ai enfin pu me remettre à lire des romans, je les ai dégustés à pleines dents !
Depuis, je n’arrête pas. Je lis énormément. De tout. Partout. J’ai toujours plusieurs livres en cours. Il y a celui pour les transports, celui avant de dormir, celui pour quelques minutes volées.
Je lis aussi beaucoup mes amis auteurs.
Je note, dans un des multiples carnets qui ne me quittent pas, quantité de noms de romans. Je suis beaucoup de comptes bookstagram et de groupes facebook et aime y piocher des idées de lecture. Il y a toujours un roman qui m’attend.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Je suis très fidèle aux auteurs que j’aime. Par exemple, je ne manque jamais les nouveaux romans de Preston & Child ou Giacometti & Ravenne. Je suis très sensible à la beauté de l’écriture de David Foenkinos et à la fantaisie de Romain Puertolas. J’admire Margaret Atwood également.
J’aime aussi relire les classiques. L’histoire ne résonne pas de la même manière à différentes époques de notre vie. J’apprécie la drôlerie d’un Candide, l’aventure de Moby Dick ou la beauté du Vieil homme et la mer. Mon dernier en date, Le manuscrit trouvé à Saragosse, un pavé du début du XIXème siècle mais une pépite picaresque.

10 -Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Margaret Atwood !

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Dur… Disons, drôle, bavarde, positive.

12 – Un mot à rajouter ?

Merci à vous de découvrir mon univers et de me faire confiance ! Merci également de si bien parler de L’habit ne fait le moineau autour de vous. J’ai une chance phénoménale d’avoir une si jolie communauté autour de moi.
Nouveau lecteur et ancien lecteur, je serai très heureuse de vous retrouver à l’occasion !
Et merci à toi, Tiffany !

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Mon chat ! Franchement, elle a une vie de rêve !

Un objet ? Un carnet et un stylo pour noter tous les mots qui formeront un jour une belle histoire.

Une musique ? The eye of the tiger !

Une saison ? Le printemps car il annonce le renouveau, la chaleur, et la joie.

Un lieu ? Un rocking chair au coin du feu pour lire un bon livre tout en dégustant un chocolat chaud.

Une couleur ? Bleu Klein (comme la couverture de « L’habit ne fait pas le moineau 😉 )

Un dessert ? Un moelleux au chocolat avec une petite framboise sur le dessus.

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Le comte de Monte Cristo. Je déteste me sentir enfermée…

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté !

Chocolat ou bonbon ? Chocolat au lait

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Chocolat for ever !

Viande ou poisson ? Aucun des deux, je suis végétarienne !

Pain au chocolat ou chocolatine ? Les deux !

Films ou séries ? Difficile de choisir… Une série quand je n’ai pas beaucoup de temps et que je veux me changer les idées. Un film entre amis.

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Caro Melu

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Salut ! Ça va… Attends, je me réveille, je vais aller prendre ma dose de caféine… Me reoilà, c’est bon. Donc, ça va bien et toi ? Bien merci 🙂
2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Je crois que j’écris depuis toujours (ou presque). D’abord des bouts de poèmes enfantins, puis de la poésie un peu plus torturée à l’adolescence (forcément) et enfin des textes narratifs de plus en plus longs… Mais c’est la découverte des plateformes d’écriture en ligne, il y a quelques années, qui m’a vraiment lancée !

J’ai d’abord participé aux concours Fyctia (en young adult et univers alternatif) où j’ai eu la chance d’être deux fois en finale. Puis, je me suis mise à écrire sur Wattpad car cela m’offrait plus de liberté (niveau thèmes et taille de chapitres). C’est sur cette plateforme que j’ai été repérée, d’abord par la maison d’éditions Plume de Papier, puis à la suite d’un concours, par Lollipop éditions.

Sinon que dire sur moi ? Je n’aime pas les cases qui étiquettent les gens et j’ai une passion pour la musique en général et le rock « made in Seattle » en particulier. Ah oui ! Et aussi une addiction à la caféine… 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Alors, le 16 décembre sort chez Plume de Papier mon nouveau roman, qui s’intitule « After the Storm ». C’est une romance contemporaine. Une histoire de road trip estival aux USA (oui, pas trop dans le thème de Noël, mais ça va nous faire du bien de penser un peu à l’été 😉 ). C’est un récit de coup de foudre, mais pas que ! Il s’adresse aux âmes romantiques et éprises de liberté !

Sinon, chez le même éditeur, j’ai publié New Soul, qui est un young adult. C’est l’histoire d’une ado de 17 ans qui cherche sa voie… et sa voix ! Elle est passionnée de musique et chaque chapitre est écrit autour d’une chanson qui renvoie à ses émotions et à ce qu’elle est en train de vivre. C’est un récit qui parle d’accomplissement, de famille, d’amis et bien sûr, d’amour !

J’ai aussi autopublié en numérique « Le lac du Lou » chez Stories by Fyctia. J’ai eu la chance d’être l’une de leurs ambassadrices lors du lancement de la plateforme. C’est une bit lit qui se déroule dans les Alpes. Un peu « game of thrones » chez les loups ! LOL

Enfin, au printemps 2020 sortira chez Lollipop ma romance fantastique « Sympathy for the devil ». C’est une histoire d’âmes soeurs sur fond de guerre entre anges et démons, avec une problématique écologique forte (ouais, je sais… dit comme ça, ça semble bizarre ! Ha ha ! Mais vous verrez 😉 ). 

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Oui, j’ai de la chance. Mon entourage me soutient. La plupart lisent mes livres. C’est vraiment super d’avoir leurs retours de lecteurs sur mes textes !

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Ah ça… On fait comme on peut ! Ce n’est pas toujours facile de concilier les deux… Il y a des jours où on « sècherait » bien le boulot pour rester sous la couette et écrire pendant des heures… Mais, dans l’ensemble, même si cela demande des sacrifices parfois, j’arrive à faire de la place pour le travail et l’écriture.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout.

L’écriture, c’est le moyen dont je me sers pour retranscrire ma vision du monde. Donc… partout ! Ha ha.

Mais si je devais être plus spécifique, je dirais que la musique m’inspire beaucoup. C’est pour ça que la plupart de mes textes sont nommés d’après une chanson. Par exemple, After the Storm a été écrit après ma découverte de ce titre de Mumford & sons. Je l’ai écouté en boucle pendant 72h et une histoire s’est gravée dans mon esprit tout naturellement, en suivant les notes de cette mélodie.

Mes voyages sont aussi une source d’inspiration. Les paysages et les rencontres ont tendance à se retrouver prisonniers de mes lignes ! 😉

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Du temps de Fyctia, je pouvais écrire un texte en un peu plus de trois mois. Sinon, ce serait plutôt entre 6 mois et un an, la moyenne. Cela dépend… J’ai commencé « About a girl », celui que je suis en train d’écrire sur Wattpad, en février dernier et je suis loin de l’avoir fini (mais bon j’ai dû le mettre en pause tout cet automne puisque j’avais les corrections de « After the Storm » sur le feu). 

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Un peu de tout, je crois… Mes auteurs préférés sont : Fred Vargas, Tolkien, J.K. Rowling, John Green et Baudelaire… Donc, tu vois, c’est assez éclectique ! 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Mon roman coup de coeur… Piouuu ! Il y en a pleins ! Le dernier que j’ai en tête (parce que je viens tout juste de le finir) est le young adult « Marqués » (tome 1) de Alice Broadway. J’ai vraiment adoré !

Une déception ? Je ne sais pas… j’ai tendance à arrêter de lire si le livre ne me plaît pas. Aucun titre ne me vient, désolée. —‘ 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

J’ai pleins de copines et copains auteur(e)s avec qui je pourrais écrire (ou avec qui j’ai déjà écrit). Le premier nom qui me vient, là, c’est celui de Laureline Eliot. On a la même sensibilité littéraire et je crois que parfois on se retrouve un peu dans les récits de l’une ou de l’autre. Donc je pense que ce serait facile d’écrire avec elle ! 🙂 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

L’écriture ?

Nécessaire – Partage – Liberté

12 – Un mot à rajouter ?
« Palimpseste »

C’est un de mes mots préférés… et j’aime bien l’idée, d’un point de vue métaphorique, qu’on soit construit de plusieurs « couches ». Sous l’histoire d’une personne, il y a toujours d’autres bouts d’histoires écrits… C’est pareil pour les récits. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? J’aimerais bien te dire une louve… mais on ne va pas se voiler la face, hein ! Je serais plutôt un chat d’appartement (en train de pioncer au chaud ! Ha ha)

Un objet ? Mon smartphone. Il me sert à écouter de la musique, à prendre des photos de mes voyages et des vidéos des concerts auxquels j’assiste, à rester en contact avec mes proches et à passer beaucoup trop de temps sur les réseaux sociaux ! 😉 

Une musique ? Black de Pearl jam.

Parce que cette chanson… c’est comme si je retrouvais un petit bout de mon âme à chaque fois que je l’écoute.

Une saison ? L’été ! Les journées sont plus longues et les nuits plus clémentes. 

Un lieu ? La plage de San Clemente en Californie (entre LA et San Diego). Non seulement c’est l’une des plages où mon héroïne surfe dans « After The Storm », mais j’ai eu la chance d’y aller récemment. L’océan Pacifique est juste magnifique ! 

Une couleur ? Le turquoise. J’aime cette couleur car elle oscille entre le bleu et le vert. On ne sait jamais comment la définir, elle ne rentre pas dans les « cases ». Et puis, elle est lumineuse aussi ! Elle me rappelle l’été… 

Un dessert ? Ouh la ! C’est dur de choisir pour la gourmande que je suis… Une tartelette à la framboise. (Redemande-moi demain et je te dirai sans doute « une tarte au citron meringuée » 😉 ). 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Je crois qu’il y a un peu de moi dans tous les personnages que j’écris (à différents niveaux, bien sûr). Ils font tous partie de moi et ils ont tous un peu de ma façon de percevoir le monde… Bon, s’il faut choisir, je voudrais bien être Lilith ! Même si elle est un peu paumée, j’aimerais être aussi libre qu’elle ! (Et puis, si je pouvais rencontrer un Wes, moi aussi, ce ne serait pas de refus ! 😉 )

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté, comme je te disais ! (l’océan, tout ça…)

Chocolat ou bonbon ? Euh… Je suis obligée de choisir ? 

Eau ou limonade ? Eau pétillante ! Hé hé ! (Non, en vrai, de l’eau, ça me va très bien !)

Café ou chocolat ? CAFE (non, je ne crie pas… Non, je n’ai pas de souci d’addiction… Hum…). 

Viande ou poisson ? Dans l’idéal, ni l’un ni l’autre. La pêche industrielle est en train de ravager nos océans menaçant l’équilibre fragile de nos éco-systèmes. Et que dire de l’agriculture ? (Entre les traitements infligés aux animaux et le problème du réchauffement climatique…). Bref ! Ceci étant dit, j’ai un côté carnivore qui a du mal à dire non à un bon burger ! —‘ Donc, je suis « flexible » comme on dit : je ne consomme pas de viande tous les jours. 

Pain au chocolat ou chocolatine ?

La question ne se pose même pas ! CHOCOLATINE bien sûr ! Ha ha ! (Oui, même si j’habite en Savoie, j’ai grandi dans le Sud-Ouest et on ne plaisante pas sur le sujet 😉 ). 

Films ou séries ? Séries ! J’en consomme beaucoup trop ! Je suis capable d’en regarder pendant des heures… Le bon côté, c’est que ça entretient mon anglais (comment ça « je me cherche des excuses » ? Ha ha). 

Merci !

Merci à toi pour ces questions ! 🙂

Publié dans Interviews

Interview d’Elisa Houot-Hope

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Bonjour ! Très bien, merci beaucoup 

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Bien sûr ! Alors, pour mon parcours d’écriture, j’ai commencé en écrivant des nouvelles, sur un site internet, Short Édition, et je participais à des concours. J’ai ensuite écrit des nouvelles pour les 8-12 ans sur le sire Short Édition Jeunesse. Au bout d’un moment, j’ai eu envie de passer à l’écriture de romans, j’avais envie de développer une histoire sur du plus long terme. 

Concernant le reste, je suis étudiante en master des Métiers de l’édition, à Strasbourg. La lecture a toujours joué un rôle très important dans ma vie, et je vais pouvoir transposer cette passion à ma vie professionnelle.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Mon dernier roman, One last song, est l’histoire de Riley et Alexander, qui se rencontrent à Londres par le plus grand des hasards. Riley est française, et il lui reste une semaine pour terminer son semestre en Erasmus et rentrer en France. Alexander est une star de la chanson, à Londres pour sa tournée. Ils n’ont qu’une semaine, mais c’est comme une évidence, ils ne peuvent pas passer à côté de cette rencontre. Riley est de nature plutôt anxieuse, Alexander a besoin d’avoir les pieds sur terre et de retrouver une vie normale. Ils se complètent parfaitement, et ils se rendent meilleurs. Mais une fois que cette semaine sera passée, ils reprendront chacun leur vie, à deux coins de la planète. Cette semaine un peu hors du temps, où Riley laisse tomber sa vie totalement banale pour une célébrité, et où Alexander échappe à ses obligations pour se retrouver, ne sera plus qu’un souvenir.

L’année dernière, mon premier roman, Game on, est sorti. C’est l’histoire d’Arielle, une lycéenne française qui vient de perdre ses parents et qui se retrouve parachutée à Chicago pour vivre chez sa tante, qu’elle n’avait jamais vue avant. Et de Matt, qui part vivre chez son cousin pour échapper à ses démons, et aux terribles souvenirs d’une nuit qui l’a plongé en plein cauchemar. C’est une histoire de famille, de vengeance, de drame, d’amour, de comment avancer après une perte…

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

J’ai le meilleur entourage du monde ! Ma maman est ma première lectrice, depuis toujours, elle lit mes premiers jets et corrige, me fait des retours que j’attends toujours avec impatience. Mon papa, ma sœur, mes cousins, oncles et tantes, grands-parents… toute ma famille a lu Game on, et ils sont les meilleurs soutiens qu’on pourrait imaginer. En écrivant de la romance, je m’étais préparée à ce que beaucoup décident de ne pas le lire, ce que j’aurais parfaitement compris, mais ils l’ont tous fait, et je leur en suis infiniment reconnaissante !

Mes amis sont exceptionnels, et ont fait la promotion de Game on à sa sortie, comme la meilleure équipe de community manager. Une de mes amies se fait un devoir de mentionner mes romans à chaque personne qu’on rencontre, et même si je ne sais pas où me mettre, c’est tellement agréable de se sentir soutenue !

Je suis en ce moment en train d’écrire un roman, et j’ai demandé à mes amis de le lire avant d’envisager la publication. Certains lisent chapitre par chapitre pour me donner un avis sur l’avancée et avoir leur opinion sur chaque passage clé, d’autres lisent partie par partie, et enfin ceux dont j’attends l’avis avec beaucoup, beaucoup d’impatience liront le roman en entier une fois qu’il sera terminé. Tout le monde est très impliqué, et ça me rend tellement heureuse !

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Pour commencer, je ne commence pas l’écriture d’un roman quand je sais que les prochaines semaines ou prochains mois seront très chargés. C’est pour ça que j’avais retardé l’écriture d’un roman, parce que je partais en Erasmus trois semaines plus tard pour plusieurs mois et je savais que je n’aurai pas de temps à consacrer à l’écriture une fois sur place.

Étant étudiante, j’évite les périodes de partiel et m’arrange pour finir mes romans ou les corrections, selon l’avancée, avant la période la plus chargée. Et sinon, dès que j’ai le temps, j’écris !

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Un peu partout ! 

One last song se déroule à Londres, une ville que j’aime de tout mon cœur. Les endroits que j’ai visités (et aimés) se retrouvent souvent dans mes histoires, même très rapidement. Tous mes autres romans – publiés ou pas – se déroulent aux États-Unis, un pays que je ne connais pas très bien. Mais là, je voulais m’amuser un peu, faire vivre mes personnages dans des endroits où j’avais vraiment été. L’Angleterre est mon pays préféré, ça me plaisait beaucoup de m’en servir comme décor pour ce roman.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Ça dépend complètement du temps que je peux consacrer à l’écriture chaque jour, mais en moyenne, l’écriture en elle-même dure autour de quatre mois. Après, bien sûr, il y a toutes les ré-écritures et corrections, mais c’est le temps qu’il me faut pour réussir à sortir un premier jet. Mais mon premier roman, Game on, m’avait pris presque un an à écrire ! Et celui que je suis en train d’écrire en ce moment sera terminé en moins de deux mois, donc c’est très variable !

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Je lis dans beaucoup de genres, j’essaye de ne pas m’arrêter à un seul ! La romance, bien entendu, mais aussi le contemporain, la fantasy, le fantastique… De manière générale, je lis énormément de littérature pour adolescents, de Young Adult. 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Oh, c’est tellement dur de choisir ! Récemment, j’ai tout simplement adoré « Les sœurs Carmines » d’Ariel Holzl, « Signé Poète X », d’Elizabeth Acevedo et « Vengeful », de V.E. Schwab. Côté romance, mon coup de cœur 2019 a été « Coïncidences », de Julie Bradfer. 

Les déceptions, c’est plus compliqué… La dernière en date, c’était « Colocs… et plus », d’Emily Blaine, que je n’ai pas aimé du tout !

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Si ça pouvait être absolument n’importe qui, je choisirais Colleen Hoover, pour écrire une romance à quatre mains. Elle arrive à transmettre tellement d’émotions, c’est hallucinant !

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Exceptionnelle, grisante, hallucinante

12 – Un mot à rajouter ?

Merci beaucoup, pour cette interview et pour ton intérêt. Et merci à tous ceux qui ont donné sa chance à Game on et tous ceux qui donneront la sienne à One last song. Mon écriture a beaucoup mûri en quatre ans, et je pense que ça se ressent à la lecture. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?

Un hippocampe (ça a l’air fascinant, comme animal)

Un objet ?

Un livre, bien sûr !

Une musique ?

Footloose, de Kenny Loggins

Une saison ?

L’été

Un lieu ?

Londres ! (quelle surprise)

Une couleur ?

Le bleu

Un dessert ?

Une pile de crêpes ! Et en bonus, ça fonctionne aussi comme petit-déjeuner et goûter  

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?

Je pense que j’ai quelques points communs avec Riley. Comme elle, j’ai besoin de tout prévoir, et dès qu’on s’écarte un peu de ce qui est planifié, c’est la panique. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?

Été, sans hésiter !

Chocolat ou bonbon ?

Chocolat 

Eau ou limonade ?

Eau, classique

Café ou chocolat ?

Chocolat, toujours le chocolat !

Viande ou poisson ?

Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ?

Pain au chocolat, enfin, quelle question !

Films ou séries ?

Séries, beaucoup, beaucoup de séries ! 

Merci 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Julie Bradfer

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 – Bonjour, comment vas-tu ?

Hello, ça va très bien et toi ? Beaucoup de stress et d’impatience quand je pense à mon bébé qui sort dans une semaine mais à part ça, je suis au top ! 😉

2 – Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Alors oui bien sûr, je suis une petite belge de 24 ans et j’ai un parcours assez particulier hihi. Psychologue de formation, j’ai enchaîné mes 5 années à l’université avec un second master en écriture cinématographique que je termine, si tout va bien, cette année. Du côté de l’écriture, j’ai commencé à écrire quand j’étais toute jeune, environ 10/11 ans, et ça a toujours été une passion qui me faisait beaucoup de bien. C’est seulement en découvrant Wattpad que cette passion a pris une autre dimension puisque j’ai eu la chance d’être repérée par une maison d’édition quelques mois après mes débuts sur cette plateforme. Et depuis je vis un petit rêve éveillé et espère un jour pouvoir vivre pleinement de ma passion !

3 – Présente nous un peu ton ou tes livres.

Alors j’ai écrit à ce jour 4 romans publiés chez Nisha et Caetera : Heal me et Free me (une duologie), Coïncidences (paru l’année dernière) et enfin Promets-Nous qui sort d’ici quelques jours. J’écris principalement de la romance à ce stade même si ça n’a pas toujours été le cas et que je compte me réorienter vers la fantasy à un moment donné. Mais donc voilà, pour le moment mes parutions sont de la romance pure et dure et j’adore ça ! Mon bagage de psychologue m’oblige un peu à toujours vouloir aborder des thèmes de vie et de société qui me touchent mais que je trouve également important de partager. Dans Promets-Nous, vous aurez par exemple l’occasion de rencontrer Tess et Aaron, deux enfants abandonnés et élevés en famille d’accueil, que le destin va réunir puis séparer avant de les réunir de nouveau sept ans plus tard. Ce qui me fait penser à une autre petite info à savoir sur moi et mes livres : j’adore faire souffrir mes personnages oups. 

 

4 – Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?

J’ai la chance d’être énormément soutenue par mes proches (en premier par mes parents qui sont mes plus grands fans mais aussi par ma famille globalement et bien sur mes ami.e.s). Ça n’a pas du tout été simple pour moi au début puisque je ne leur avais jamais fait lire aucun de mes écrits et j’avais donc beaucoup d’appréhension quand ils ont commencé à lire ce que j’écrivais. Mais ils me soutiennent à 100%, ils sont les premiers à me faire de la pub (ce que je déteste faire ahah) et je leur en suis extrêmement reconnaissante !

5 – Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Ça c’est la question à un million de dollars que tout le monde me pose constamment ahah ! Je suis assez hyperactive dans mon genre et j’ai énormément d’activités (sport, boulot, cours, stage, sortie entre copines, voyages, un amoureux, etc.), bref la folie et pourtant je m’en sors avec un roman par an, ce qui est plutôt pas mal héhé ! Je ne sais pas vraiment comment j’arrive à jongler avec tout ça, je le fais tout simplement, mais je pense que ma grande force est que je suis assez organisée et que je parviens à bien gérer mon temps !

6 – Où trouves-tu l’inspiration ?

Dans tout, partout, tout le temps. Je trouve l’inspiration dans les livres que je lis, les films et séries que je regarde, la musique que j’écoute, mes interactions avec le monde extérieur et les personnes qui m’entourent, la nature, mes voyages, mon quotidien. Je suis très observatrice et je fais attention à tout ce qui m’entoure constamment, je pense que c’est mon seul secret. 

7 – Combien de temps mets-tu à écrire un roman ?

Ça dépend beaucoup du temps que j’ai à allouer à mes écrits personnels. Pour Coïncidences par exemple, j’avais mis 6 mois à l’écrire mais je n’avais pas autant d’obligations scolaires à l’époque. Sur Promets-Nous, j’ai dû jongler entre mes travaux pratiques à l’école qui nécessitaient déjà beaucoup d’écriture (logique puisque j’ai repris des études d’écriture cinéma) et donc j’avais beaucoup moins de temps et d’énergie pour mon manuscrit à côté. Du coup, j’ai mis un peu plus de temps à le terminer, environ 8 mois. Et pour mes précédents c’était à peu près ça aussi, entre 6 et 8 mois !

8 – Quel est ton genre de lecture ?

Je lis énormément et mon genre préféré est clairement le young adult fantasy. Je lis également pas mal de contemporain, de sci-fi/dystopie et aussi de romance mais la fantasy reste mon genre favori !

9 – Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Très très difficile de répondre à cette question puisque j’ai énormément de romans coup de cœur et que je ne pourrais sincèrement pas choisir l’un ou l’autre puisque je les aime chacun pour des raisons très différentes ! Mais pour vous donner des indices, mes autrices préférées sont V.E. Schwab, Marie Lu, Leigh Bardugo (les 3 best), puis il y a aussi Marissa Meyer, J.K Rowling (évidemment), Jen Wilde, Alice Oseman, Holly Bourne, etc. Et niveau déception, la dernière en date était Let’s Talk about Love de Claire Kann. Je n’ai simplement pas accroché au style de l’autrice !

10 – Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais-tu ?

Hum, je ne pense pas que je serai un jour capable de travailler à quatre mains car pour l’avoir testé pendant mes études, c’est quelque chose de très compliqué et qui ne me convient pas forcément. Mais dans un cadre hypothétique, je pense que ça me plairait encore bien de bosser sur un projet avec la belle Morgane Moncomble juste pour me confronter à son mode de fonctionnement et à son organisation que je pense très au point. En plus, on a les mêmes goûts en terme de prénoms masculins (tmtc Momo), c’est déjà un bon point pour se lancer héhé ! 

11 – Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots.

Incroyable. Enrichissante. Epanouissante. 

12 – Un mot à rajouter ?

Rendez-vous le 21 novembre pour la sortie de Promets-Nous évidemment !

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un singe 

Un objet ? Un plaid tout doux

Une musique ? Many of Horror de Biffy Clyro

Une saison ? L’automne ! Suivi de très près par l’hiver 😉

Un lieu ? La montagne

Une couleur ? Le rouge

Un dessert ? Un clafouti aux cerises ? (Je ne suis pas archi dessert comme vous pouvez le constater hum)

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Amber (un de mes personnages secondaires dans Coïncidences). Elle est pleine de vie, drôle, forte et courageuse en toute circonstance. J’aimerais beaucoup avoir sa détermination et sa confiance en elle dans certaines situations. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiveeeeeeer !

Chocolat ou bonbon ? Hum aucun des deux à vrai dire, mais je n’aime pas le chocolat donc je dirais plutôt bonbon quand même mais de temps en temps seulement !

Eau ou limonade ? Eau !

Café ou chocolat ? Café (mais surtout thé !)

Viande ou poisson ? Viande !

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat olalala (et pourtant j’ai habité deux ans dans le sud-ouest de la France mais non, on ne dit pas chocolatine, les gars).

Films ou séries ? Argh, question difficile, mais je dirais séries ! Pour les développements de personnages et de relations, c’est mille fois mieux !

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview d’Aurélie Coleen

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1-Bonjour, comment vas-tu ?
Comme un vendredi soir ah ah mais je vais bien merci 

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?
J’ai commencé à écrire sur Wattpad et ensuite j’ai pu avoir la chance de signer dans « plusieurs » maisons d’éditions, maintenant je suis officiellement chez Nisha et Caetera les éditions de l’opportun. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres :
Hé bien il y a ma saga Lui seulement lui avec Marwan et Nohella que la plupart d’entre vous connaissent. Ensuite il y a ma saga Endless Lust avec mon groupe de rock. Et puis il y a aussi Sex Attraction qui est une petite romance très rapide à lire et bien entendu Treason ma petite Dark. 

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?
Hé bien je dois dire que je n’ai jamais eu de critique de la part de mes amies et de ma famille. Certains lisent d’autre pas. Mais ce n’est pas important.

5 -Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
La plupart du temps j’écris quand les enfants sont à l’école et que mon homme est au boulot. Une fois que toute ma petite famille est au complet je pose l’ordinateur. Je suis maman au foyer et auteur de romance. Et tellement fière de mon statut de maman. Je ne travaille pas, mais trois loulous c’est du sport extrême ! 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Partout et n’importe où j’ai un petit calepin que je trimballe partout au cas où je voudrais l’inclure dans un de mes romans. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Cela dépend de ma motivation et du temps libre que je peux prendre. Après ma dernière grossesse j’ai mis du temps à m’y remettre. 

8 -Quel est ton genre de lecture ?
Exclusivement de la romance 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Roman coup de cœur c’est bien entendu Ceux de SC stephens et ceux de LanaBellia
En revanche je ne me souviens pas avoir était déçu d’un roman que j’ai lu. 

10 -Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
J’aimerai partager ma plume avec Twiny.B 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Fière de moi 

12 – Un mot à rajouter ?
Merci d’avoir pris le temps de faire ce petit questionnaire et merci à mes lectrices. 

Si tu étais… Tu serais… Le père noël (ah ah) 

Un animal ? Panda 

Un objet ? Un stylo plume

Une musique ? Amir-Longtemps

Une saison ? Hiver

Un lieu ? New-York

Une couleur ? Bleu

Un dessert ? île flottante

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Nohella car j’adore sa façon à elle d’être ce qu’elle est 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ? Chocolat

Eau ou limonade ? Eau. La limonade je la bois qu’avec le mojito ah ah 

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au CHOCOLAT

Films ou séries ? Séries 

Merci

MERCI A TOI 

Publié dans Interviews

Interview de Silvia Reed

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Coucou, ça va super merci 😊

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Euh alors certains me connaissent déjà sous le nom de Allison Riley ^^ J’ai commencé à écrire après avoir lu la saga Twilight dont je suis totalement fan. Je devais avoir 15 ans. J’ai donc commencé une première romance fantastique que j’ai auto-édité en 2015. Ensuite, j’ai découvert la romance érotique avec 50 nuances de Grey, comme beaucoup d’entre nous, je pense 😛 Je n’ai pas voulu retenter l’AE (trop galère lol) alors une amie m’a parlé de Wattpad, histoire de parler avec d’autres passionnés comme moi et en parallèle, me créer un petit cercle de lecteurs. J’ai donc commencé Passionnément. L’histoire de Kevin et Ally a dépassé les 100K en l’espace d’un mois et demi. Je n’en revenais pas. Puis une ME m’a repéré et mon premier « vrai » roman est arrivé pour le Salon de Paris en 2016. J’étais aux anges, il a fait un carton ! J’ai ensuite fait un tome 2 mais il a moins bien marché. Et puis j’avais des problèmes avec la ME en question. J’ai rompu le contrat. J’ai continué d’écrire et j’ai imaginé Disturb You. Là, j’ai signé avec une petite ME. Mais apparemment, ce n’était pas la bonne non plus. J’ai fini par faire une longue pause d’un an et demi, presque deux. Trop déçue par les ME, j’avais la fâcheuse tendance à regarder les commentaires et les négatifs avait fini par avoir raison de ma confiance en moi. Au final, j’ai continué à écrire (quand la passion est là, on ne s’en détache jamais vraiment ^^) mais seulement pour moi. Je n’avais aucune intention de publier. Puis un drame familial est arrivé. J’ai failli perdre ma maman qui est très chère à mon cœur. Elle savait que je n’étais pas vraiment heureuse en ne partageant plus mes écrits avec mes lectrices. Alors pour elle – et parce qu’elle m’a avoué avoir lu mon manuscrit et l’avoir envoyé à des ME -, j’ai accepté le contrat chez Addictives. J’en avais beaucoup entendu parler et j’adore les livres dans leur catalogue. La plupart des romans de là-bas ont été des coups de cœurs et j’avoue que c’était ma ME de prédilection si je devais à nouveau publier. Alors quand j’ai vu le mail, j’ai halluciné ! Voilà pour la petite histoire de parcours 😊

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Je ne vais pas parler de mes deux précédentes sagas car elles ne sont plus en ventes. En premier, comme j’ai dit, j’ai auto-publié une romance fantastique que j’ai commencée à 16 ans (oui, j’ai mis 6 ans à la finir cette histoire ^^). L’ange de la nuit raconte les péripéties d’une chasseuse de vampires qui souhaite venger la mort de ses parents, tués par l’un d’eux. Entre temps, elle va faire la désagréable rencontre d’autres créatures surnaturelles qu’elle devra combattre, découvrir un terrible secret au sujet de sa meilleure amie et tomber amoureuse d’un garçon pas comme les autres. 
En 2018 est arrivé Darkest : la dernière heure (renommé Darkest Love). Ryder est un tueur à gages que rien n’arrête. Il n’éprouve ni pitié ni remords. Evangeline est une étudiante en psychologie que la vie n’a pas épargnée. Après la mort tragique de ses parents, c’est au tour de son jumeau, Jared, de se faire tuer, cette fois sous ses yeux. Mais avant de mourir, le jeune policier lui remet un objet : la cause de tout ce chaos familial. Ryder est chargé de l’enlever et de la torturer jusqu’à ce qu’elle lui dise où se cache ce fameux sésame. Il ne sait rien de l’objet, il ne pose pas de question. Il obéit aux ordres, il a été élevé ainsi. Il est un peu comme un robot qu’on a programmé dès l’enfance. J’appuie beaucoup sur l’aspect psychologique dans ce roman. Sur la facilité qu’on certaines personnes à « lobotomiser » d’autres personnes plus faibles afin de leur faire faire ce qu’elles veulent. Jusqu’à leur faire oublier la limite entre le bien et le mal. C’est ce dont Ryder souffre depuis son enfance. Il n’a aucune limite. Il va même jusqu’à penser que tuer est normal pour les gens comme lui. Mais Evy n’est pas dupe. Elle connaît le cerveau humain, puisqu’elle l’étudie. Si au début elle se sent en danger, elle va vite comprendre que, sous sa carapace de tortionnaire, Ryder n’est qu’un homme souffrant. Et elle va se donner la mission de lui faire découvrir la lumière parmi ses ténèbres.
En octobre, la même année, j’ai sorti Close Protection. L’histoire commence avec deux enfants, Lily-Rose et Jake. Elle est heureuse dans sa vie, il se fait cogner par son beau-père. Ils deviennent meilleurs amis. Mais à l’aube de leur vie d’adulte, ils se rendent compte que c’est bien plus que cela. Or, les ragots de la petite ville finissent par avoir raison de leur histoire d’amour. 15 ans s’écoulent, Lily est infirmière à l’hôpital de Chicago. Mais alors qu’elle termine son service, elle assise à un meurtre. Elle parvient tant bien que mal à échapper à ses agresseurs et est immédiatement mise sous protection rapprochée. Son agresseur n’est autre que l’un des hommes les plus recherchés et elle est la seule à pouvoir le faire inculper. Le gouvernement décide de la soumettre au programme de la protection des témoins jusqu’à ce que le meurtrier soit appréhendé et écroué. Elle se retrouve donc à devoir changer de nom, de ville. A changer de vie pour un temps indéterminé. Mais alors qu’elle pensait que cela ne pouvait être pire, elle se retrouve devant l’un des US Marshal, chargé de la protéger 24h/24 : Jake. Je n’en dis pas plus sinon je vous raconte tout ^^

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Il arrivait à ma mère de me lire, plus ou moins, avant. Ils me soutiennent mais ne sont pas fans de lecture. Ça m’arrange parce que je déteste que les gens de mon entourage perso me lisent, j’ai trop peur de leurs réactions lors de certaines scènes xD

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
C’est compliqué mais j’essaye ^^ Je travaille la journée, je m’occupe de mon petit et le soir, je me pose pour écrire, quand la maison est calme. 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Ça peut venir de n’importe où. Une maman en train de jouer avec son enfant, un mec en train d’acheter du pain, en dormant (Passionnément m’est venu à cause d’un rêve ^^)

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Ça dépend, mais en moyenne 3 a 6 mois. Avec correction et/ou réécriture.

8 -Quel est ton genre de lecture ?
Romance érotique, of course ! x) Mais je suis aussi fan de King, Harlan Coben, Nicholas Sparks. Et j’aime aussi la littérature anglaise : Oscar Wilde, Jane Austen, Emily Brontë, Dickens… Et les bit-lit aussi 😊

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Mon roman coup de cœur, c’est le tome 3 de la série The Element de Brittainy C. Cherry. Parce que pendant près d’un an, je me suis retrouvée à la place de Maggie. Une période très très dure, mais que j’ai pu finalement surmonter, heureusement. J’adore cette auteure, elle nous transporte tellement dans les émotions de ses personnages qu’on ne peut que pleurer, rire, s’inquiéter, angoisser… avec eux. Mais j’adore aussi Colleen Hoover.
Ma déception (rangez vos tomates, les fans ! xD) : After. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est de la daube ou quoi, car je sais à quel point c’est dur d’écrire un roman. Alors une saga de 5 tomes, mon dieu ! Je n’en serais pas capable. Mais j’ai trouvé qu’il manquait énormément de trucs. Des émotions, des scènes trop rapides, quelques incohérences… J’avoue que je n’ai pas trop compris l’engouement autour de cette série. Je suis allée jusqu’au bout de la saga mais, honnêtement, au bout du troisième tomes, j’ai traîné.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Avec Juliette Bonte x) 2 romans que je lis d’elle, 2 véritables coups de cœurs. Certaines répliques de ses persos pourraient être les miennes tellement je me retrouve dans son écriture. Bon, je ne suis pas aussi talentueuse, hein, mais bordel, ça me plairait.
Après, j’ai déjà parlé à quelqu’un d’un quatre mains… je dis ça je dis rien xD

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Incroyable. Magique. Addictive 😛

12 – Un mot à rajouter ?
Je vous kiffe et on se retrouve bientôt 😊 (j’en dis pas plus…)

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Le lion *-*

Un objet ? Une guitare électrique ^^

Une musique ?  Demons Are A Girl Best Friend de Powerwolf ♥

Une saison ? L’été, pardi ! 

Un lieu ? USA ♥

Une couleur ? Rouge

Un dessert ? Le tiramisu 😛

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Là, tu me poses une colle. Ils ont chacun leur propre psychologie, leurs propres émotions et, pour tout dire, ils ont tous un morceau de ma propre personnalité en eux. Les héros, comme les héroïnes ^^

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté ! 

Chocolat ou bonbon ? Chocolat !

Eau ou limonade ? Monster xD

Café ou chocolat ? Le café c’est ma drogue !

Viande ou poisson ? Viande, je déteste manger tout ce qui vient de l’eau x)

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat 😊

Films ou séries ? Films.

Merci  !

Merci à toi 😀

Publié dans Interviews

Interview d’Aurélia Vernet

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Bien et toi ? bien merci

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Alors, alors… Je suis trentenaire, maman de deux enfants et je vis dans le sud de la France. J’ai toujours rêvé d’écrire mais je me suis lancée « sérieusement » dans ce projet (comprenez, sans autre ambition que d’aller au bout d’une histoire) il y a un peu plus de deux ans quand j’ai découvert la plateforme d’écriture Fyctia. Cette expérience m’a permis d’écrire mon roman
Juste une photo de nous dans sa totalité en l’espace de quelques mois, puis de l’auto-éditer. J’ai ensuite migré sur Wattpad où j’écris des romances feel good et des comédies romantiques. J’ai tenté l’aventure de l’édition en envoyant mon manuscrit aux éditions Plumes du web et il a retenu leur attention ❤ C’est une nouvelle aventure qui commence et je suis plus que ravie de faire partie de cette maison d’édition 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Après avoir écrit
Juste une photo de nous, une romance contemporaine douce, j’ai eu envie de me diriger vers quelque chose de plus léger. Quelque chose qui me permette de laisser parler mon côté un peu barré. Mon dernier roman s’intitule Christmas sucks. Il s’agit d’une anti romance de Noël complètement déjantée, pleine d’humour et de piment. Elle sortira le 8 novembre prochain aux Editions Plumes du web  On y suit les aventures érotico-comiques de Joséphine, une avocate sans scrupule, et Aaron, un écrivain en mal d’inspiration, deux personnages qui se détestent mais qui vont devoir cohabiter quelques semaines pour le meilleur et pour le pire 😉

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Seuls les plus proches sont au courant. Ils ont été étonnés au début mais ils me soutiennent et quelques-uns me lisent, oui 
Mais ça me met encore plus de pression pour le coup xD

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Difficilement LOL Du coup, je dors peu xD

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Partout. La musique, la lecture, la vie quotidienne.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
C’est très variable. Je dirais environ un an, parfois un peu plus, parfois moins.

8 -Quel est ton genre de lecture ?
Je lis de tout mais j’ai quand même un faible pour les comédies romantiques.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
J’en ai plusieurs. Parmi les plus récents, je dirais Le chardon et le tartan, de Diana Gabaldon. Ma déception concerne une romance contemporaine dont je n’avais entendu que du bien donc j’avais peut-être placé la barre un peu trop haut, mais il y avait trop de sexe à mon goût et ça a fini par me lasser.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Même pas besoin de réfléchir : LAURIE DELPHIS. On a déjà commencé d’ailleurs 😉

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Intense. Rencontres. Passion

12 – Un mot à rajouter ?
J’espère que cette petite interview aura donné envie aux lectrices de découvrir mon univers 😉 J’ai hâte de vous présenter Aaron et Jo et en même temps je suis morte de trouille xD

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
un chien
Un objet ?
un lit
Une musique ?
Un balade pop rock
Une saison ?
L’été
Un lieu ?
Un mas à la campagne
Une couleur ?
Bleu
Un dessert ?
Une tarte à la framboise
Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Joséphine pour oser dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas 😉

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? 
été
Chocolat ou bonbon ?
chocolat
Eau ou limonade ?
eau
Café ou chocolat ?
café
Viande ou poisson ?
viande
Pain au chocolat ou chocolatine ?
PAIN AU CHOCOLAT nom d’une pipe ! xD
Films ou séries ?
séries

Merci  !

Merci à toi 

Publié dans Interviews

Interview de Peggy L S

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Bonjour, je vais bien, merci.

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

J’ai toujours écrit, mais je le faisais jusqu’à présent pour moi. Puis il y a deux ans, j’ai décidé de publier un peu sur Wattpad. Lorsque j’ai vu l’engouement des lecteurs, ainsi que leurs encouragements, je me suis lancée.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

J’ai commencé par une triologie : The Right to Love, composée de Back to Life (en cours de réécriture), Free to love et For eternity, qui traite de sujets assez lourds, tels que la reconstruction de soi, la liberté, la drogue, le milieu carcéral… J’ai voulu ensuite montrer que je pouvais écrire autre chose que du dramatique et faire des romans plus légers avec une touche d’humour. C’est ce que j’ai fait avec Un cœur sous la neige qui va être réédité très prochainement chez Elixyria, ainsi qu’avec mon dernier en date Love & Ice.

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Ils me disent de poursuivre ma passion, certains les lisent oui, mais pas tous lol.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Dormant très peu, j’arrive à concilier un peu tout.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Je n’en ai aucune idée. Certes, il y a toujours une part de soi dans nos écrits, mais pour le reste, ça vient en écrivant.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

L’écriture n’est pas ce qu’il y a de plus long lorsque l’on s’y tient, il y a ensuite l’attente des corrections, les relectures… Et tout dépend aussi de l’inspiration, le dernier j’ai mis 2 mois je pense.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Je lis essentiellement de la romance, telle la fleur bleue que je suis lol, mais j’adore aussi la dark romance.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

J’ai eu beaucoup de coup de cœur dernièrement, donc donner LE seul coup de cœur, impossible. Mais pour ce qui est des classiques, j’adore Orgueil et préjugés. 
Déception ? Je ne donnerai pas de titre, mais il est vrai que j’ai été un peu déçu de celui d’une auteure dont j’avais pourtant adoré tous les précédents.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

J’aimerais beaucoup oui, c’est une expérience que j’ai fait récemment, mais pas pour un bouquin. C’est compliqué de choisir, il faut déjà que nos plumes soient raccords 😉 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Passion, rire, plaisir.

12 – Un mot à rajouter ?

Tout d’abord, je te remercie pour cet interview, qui permettra aux personnes qui ne me connaissent de le faire.
Ensuite, je remercie les lectrices qui me suivent et qui croient en moi. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un oiseau

Un objet ? un livre

Une musique ? un slow

Une saison ? l’été

Un lieu ? une bibliothèque

Une couleur ? rouge comme la passion et l’amour

Un dessert ? une dame blanche

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Ermonia, elle est douce, mais forte à la fois, déterminée.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été

Chocolat ou bonbon ? les deux 😊 

Eau ou limonade ? eau

Café ou chocolat ? chocolat

Viande ou poisson ? viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? lol, le fameux débat… Chez moi, on dit pain au chocolat

Films ou séries ? film

Merci  !
Avec plaisir, merci à toi 😊 

Publié dans Interviews

Interview de Julie Rose

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Bonjour, je vais bien merci et vous ? Est-ce que le temps ne vous déprime pas trop ?

Je vais bien merci 🙂 Pour le temps… LOL

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Je ne parle que très rarement de moi, mais je vais vous en dire un peu plus pour une fois. J’ai 37 ans, je suis mariée et maman de deux enfants de 13 et 9 ans. Ma petite famille c’est toute ma vie. A la différence de beaucoup d’auteurs, je n’écris pas depuis mon adolescence. Au contraire, j’ai commencé à écrire il y a un peu plus d’un an. Je me suis lancée un défi pendant mes vacances de réussir à écrire une histoire. Tous les soirs après le travail et tous les midis pendant ma pause déjeuner, j’ai commencé à écrire. Quelques mois plus tard, je posais le point final. Je me suis alors demandée si ce que j’avais fait tenait la route. J’ai donc fait appel à des bêtas lectrices qui m’ont encouragé à publier mon histoire. Je l’ai donc mis en ligne sur la plateforme Wattpad et les commentaires que j’ai reçus m’ont poussé à envoyer mon manuscrit dans des maisons d’édition. Quelques semaines plus tard, je recevais une réponse positive de la part de MEC.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres.

Le titre de mon roman est « Quelqu’un comme toi » Il parle d’une jeune femme, Emily, qui pense tout avoir dans la vie pour être heureuse : elle vit avec l’homme de ses rêves qu’elle connaît depuis dix ans et elle vient de décrocher le poste dont elle rêvait dans une agence d’évènementiel. Malheureusement, elle va réaliser que tout n’est qu’une illusion. Sa vie de couple s’avère être basée sur un mensonge et son nouvel emploi est en réalité un défi de taille a surmonter car elle va devoir travailler avec l’homme le plus intransigeant qu’elle connaisse.

4 -Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Mon entourage n’a pas eu connaissance de ma passion pour l’écriture avant que je leur annonce que j’avais signé un contrat d’édition avec MEC. Ils sont très fiers de moi et me soutiennent pour la suite. Ma famille a acheté le livre en version numérique car il n’est pas encore disponible en papier et ils l’ont tous lu. Pour la petite anecdote, mon papa a installé exprès Kindle sur son ordinateur pour pouvoir lire mon roman.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

J’aimerais tellement avoir plus de temps pour pouvoir écrire, mais je dois aller travailler… Je pars travailler à 7h20 et je rentre le soir à 18h30. Par chance, j’ai une coupure de deux heures le midi. Je m’installe à la bibliothèque universitaire jusque à côté de mon travail et j’écris. J’aimerais tellement trouver le moyen de rallonger les journées. Ou alors, ne plus avoir besoin de dormir.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

J’observe les gens qui m’entourent, je les écoute parler et me raconter leurs histoires. Il parait que je suis douée pour écouter. Ensuite, mon imagination fait le reste parce qu’aucun de mes personnages n’existe. Je commence à inventer des scènes dans ma tête, souvent dans ma voiture le matin en partant travailler.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

J’ai écrit Quelqu’un comme toi en quelques mois. J’étais tellement inspirée sur cette histoire que je ne pouvais plus m’arrêter, mais je pense m’accorder un peu plus de temps pour mes prochains écrits car le rythme que je me suis imposé m’a beaucoup fatigué. Je ne regrette pas ce que j’ai fait, mais il est important de prendre un peu soin de soit.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

L’amour, toujours l’amour. Il m’arrive de lire des polars pour essayer de changer un peu, mais je reviens toujours à la romance.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Mon coup de cœur restera toujours After, je les ai littéralement tous dévoré. Bien sur, comme beaucoup de fans du roman, l’adaptation au cinéma a été ma déception. Les acteurs sont très mignons et l’histoire est jolie, mais je n’ai pas ressenti les frissons que j’ai éprouvé pendant ma lecture. Malgré tout, j’irai voir le second volet quand il sortira au cinéma.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Je ne me sens pas encore prête pour l’écriture à quatre mains. L’écriture est toute récente pour moi donc j’aimerais parfaire mon style avant de le partager avec une autre personne.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Dingue – Révélation – Passion

12 – Un mot à rajouter ?

Un seul mot : Merci

 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Une fourmi car je suis une grande bosseuse, limite hyper active.

Un objet ? Mon IPad (rose bien sur parce que je suis une fille) sur lequel j’écris

Une musique ? En ce moment, Dimanche soir de Grand Corps Malade

Une saison ? L’été car j’ai tout le temps froid. En plus l’été, on peut s’installer dans son jardin pour bouquiner tranquillement jusqu’à 22h (oui, oui je l’ai fait cet été)

Un lieu ? Mon lit, il n’y a pas de meilleur endroit sur terre que son lit après une grosse journée de travail.

Une couleur ? Le noir, non pas que je sois triste mais parce que c’est ce que je porte le plus (il parait que ça amincit en plus lol)

Un dessert ? Une tarte au citron meringuée, hummm trop bon.

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Veronica, celle qui sait écouter quand on a besoin d’elle mais qui a tendance à beaucoup parler.

 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Été

Chocolat ou bonbon ? Chocolat, c’est tellement bon à son cœur lol

Eau ou limonade ? Eau, la limonade ça pique

Café ou chocolat ? Café, mon carburant

Viande ou poisson ? Viande, je ne pourrais pas m’en passer

Pain au chocolat ou chocolatine ? Ah, dans le pas de calais, on dit « petit pain » en fait

Films ou séries ? Séries, les films sont beaucoup trop longs et je m’endors toujours avant la fin.

Merci beaucoup 🙂

Publié dans Interviews

Interview de D. Damoizèle

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Bien ! Merci, et toi ? 😉 bien merci

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Tout juste la quarantaine, je suis mariée, maman de deux jeunes enfants de 6 et 9 ans et vis dans le sud de la France. En plus d’écrire pour mon plaisir (depuis trois ans), je suis également infirmière. Après une expérience d’une dizaine d’années dans le milieu de l’urgence et de la réanimation, je suis désormais libérale.
J’ai fait le choix de l’auto‑édition (Librinova), pour la rapidité avec laquelle mon texte a pu devenir accessible auprès d’un large public, tant par le format numérique que physique, sans avoir à supporter une angoissante attente d’un retour d’éditeur.
J’ai connu, dès la sortie du tome 1, quelques difficultés qui ont nécessité une mise à jour : coquilles et fautes passées à la trappe de ma béta‑lectrice et de moi‑même. Malgré ma réactivité, une centaine d’exemplaires, avec ces erreurs, ont été imprimés ou téléchargés, ce qui m’a beaucoup perturbé. On ne m’y reprendra plus ! Désormais, j’ai deux béta‑lectrices et, malgré le prix, je passe, en plus, par une correctrice professionnelle !
Afin de relativiser, je me dis que certains lecteurs, à défaut d’avoir été floutés, ont finalement des « collectors ».
Autre difficulté quand on est autoédité : se faire de la publicité ! Bon sang que c’est compliqué !

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
J’écris de la romance érotique… voire plus qu’érotique selon l’avis de certains lecteurs 
Je n’ai, pour le moment, publié qu’un seul roman : « Lisa, Délicieusement Spontanée ». Il est le premier tome d’une duologie, dont la suite est à paraitre très prochainement (le tome 2 est actuellement entre les mains expertes de ma correctrice).
Ce roman raconte l’histoire d’une jeune infirmière Française qui se voit proposer un contrat de travail ambiguë par un richissime Américain (jusque-là, rien de bien nouveau dans la littérature érotique). Épuisée par la politique de soin à l’hôpital, elle décide de tenter l’expérience. Cependant, son impulsivité, couplée à l’attirance magnétique que cet homme exerce sur elle, font qu’elle se retrouve en danger et immergée dans les domaines de la nanotechnologie et de la manipulation mentale. Tout au long de cette aventure rocambolesque, les deux personnages principaux, Lisa et Thomas n’auront plus de secret l’un pour l’autre, du moins en ce qui concerne le plaisir charnel.
Concernant le tome 2… J’en dirai plus lors d’une prochaine interview pour une chronique 😉

 

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Mon entourage est plutôt fier (mon mari, mes parents, mes beaux‑parents, mes oncles et tantes, cousins et cousines… même mes enfants, dont ma fille de neuf ans qui est une mordue de lecture et qui a commencé, elle aussi, à écrire deux histoires, une avec une sorcière et une autre avec des chevaux), que je sois allée jusqu’au bout, jusqu’à me publier. Ils disent qu’écrire un roman n’est pas à la portée de tout le monde. Je reste pourtant persuadée que nous avons tous de fabuleuses histoires à partager pour nous faire rêver.
Ils ont tous lu mon premier roman. Enfin, sauf mes enfants bien sûr ! Ainsi que mon beau père qui n’est absolument pas attiré par ce genre de littérature.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Je dirais que c’est difficile… et qu’en même temps je n’ai pas à me plaindre. Avec mon travail, j’arrive à avoir pas mal de jours de repos en semaine, lorsque mes enfants sont à l’école. C’est lors de ces moments, ainsi que le soir quand ils sont couchés que je laisse mes mains parcourir le clavier de mon ordinateur et coucher les mots. J’avoue également avoir une fâcheuse tendance à me réveiller la nuit parce qu’une idée a effleuré mon esprit à demi conscient : vite un papier et un stylo ! (j’ai toujours de quoi noter sur ma table de chevet, ainsi qu’un stylo‑lumière pour ne pas réveiller mon mari avec la lampe !).
J’avoue parfois (souvent) faire passer l’écriture avant ma vie personnelle (vive les femmes de ménages !)

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
L’inspiration me vient, la plus part du temps, au moment de me coucher, parfois en voiture. Évidemment cela génère, parfois, chez moi une difficulté à l’endormissement puisque je me mets à noter toutes mes idées sur mon calepin. Toutes ces idées sont souvent un mélange de livres lus, de films, de chansons, voire de faits personnellement vécus.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
J’ai mis un peu plus d’un an et demi pour écrire « Délicieusement spontanée », et presque six mois pour obtenir les traductions des passages que je voulais en anglais US (cela aussi a été toute une aventure), faire le chapitrage, la mise en page, trouver la bonne couverture, avoir le retour de ma béta‑lectrice ainsi qu’intégrer ses corrections et me décider pour de l’autoédition ou la recherche d’un éditeur. Je n’imaginais pas que cela puisse être aussi long !

8 -Quel est ton genre de lecture ?
J’aime beaucoup la romance érotique, le new adulte, mais également les policiers et la science‑fiction. Il m’arrive également de lire des romans traitant d’histoire (croisades, histoire de France…) à partir du moment où j’accroche bien entendu.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Mon coup de cœur est sans conteste « Tout ce qu’il voudra » de Sarah Fawkes. Rien n’est à jeter, tout est à dévorer dans cette série.
Ma plus grande déception remonte… à mon enfance ! C’était à l’école, je ne sais plus en quelle classe. « L’île du docteur Moreau » de H. G. Wells est sans nul doute le pire roman que j’ai, en plus, été obligée de lire ! Bon j’avoue, je le détestais tellement que c’est ma mère, qui a eu pitié de moi, qui l’a lu à ma place. Pour moi, c’était relatif à de la torture animale, ce que je ne peux pas concevoir !

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Aucune idée ! Je ne côtoie encore aucune autre personne ayant des envies d’écrire. De plus, je ne me crois pas capable de « déléguer » des idées… Je suis trop dans le contrôle pour ça.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Pfff = « c’est pas facile »
Zou = « aller, c’est parti »
Whoua = « je suis trop contente »

12 – Un mot à rajouter ?
Vu les trois derniers que je viens de noter… Je ne crois pas ! (rires)

Si tu étais… Tu serais…
Si j’étais un élément, je serais l’air.

Un animal ?
Deux : Chat et cheval.

Un objet ?
Mon ordinateur.

Une musique ?
The Sound Of Silence, de Disturbed.

Une saison ?
L’été.

Un lieu ?
Mon lit (avec mon ordinateur portable).

Une couleur ?
Le bleu.

Un dessert ?
La salade de fruit.

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Lisa, parce qu’elle me ressemble.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Été.

Chocolat ou bonbon ?
Bonbon ou Kinder.

Eau ou limonade ?
Eau.

Café ou chocolat ?
Café

Viande ou poisson ?
Poisson.

Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat ! Off course ! Il n’y a que les irréductibles du sud‑ouest qui emploient le terme de chocolatine !

Films ou séries ?
Films… et quelques séries !

Merci

Publié dans Interviews

Interview d’Audrey Alba

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Très bien merci ! Avec deux sorties en l’espace de deux mois je ne peux qu’aller bien !

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Audrey est bel et bien mon prénom. Alba, un pseudo ; le nom de jeune fille de ma mère en fait. J’ai trente et un an et suis maman de deux petites filles, marié à un homme que j’aime depuis plus de quatorze ans. 
Pour ce qui est du professionnel, je suis infirmière libérale dans le sud-ouest et depuis 2016, également auteur de romances.
Je ne saurais pas dire si mon parcours est atypique ou non. 
L’écriture est entrée dans ma vie un peu par hasard, sur un coup de tête après une énième lecture décevante. Lectrice compulsive à l’époque, je n’arrivais plus à trouver de lecture qui me transporte alors, sur un coup de colère, je me suis dit « puisque c’est ça je n’ai qu’à écrire ma propre histoire ». Et c’est ce que j’ai fait. 
Mon premier roman est né quelques semaines plus tard et j’en étais la première surprise ! 
Mes betas lectrices m’ont poussé à envoyer mon manuscrit, d’ailleurs elles y croyaient bien plus que moi. Et en un mois et demi, deux maisons d’édition avaient répondu favorablement. La machine était lancée 😊

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

– Mon premier roman est sorti en version numérique fin Mai 2017 sous le titre Stay with me aux éditions Harlequin. En Janvier 2019, j’ai eu le plaisir de le voir édité en papier au format poche sous le titre Reste avec moi et à ce jour je ne suis toujours pas habituée à le voir en rayon quand je vais faire mes courses ! Il raconte l’histoire de Mona et Mike, deux personnages qui s’accordent à titre exceptionnel du bon temps le temps d’un weekend à Paris… Eux ne pensaient jamais se revoir mais le destin en décidera autrement et je tairais le reste de l’histoire pour ne pas spoiler ! Attention tout de même, il y a beaucoup de passages « câlins » dans ce premier opus, âmes trop jeunes s’abstenir…
– Mon second roman, Don’t Come Closer, est sorti en version papier et numérique le 04 Septembre dernier, dans la collection &H. Ce roman retrace l’histoire d’Anaïs qui est en fait…la meilleure amie de Mona, héroïne de mon premier roman ! Ces deux histoires sont liées bien qu’elles puissent se lire indépendamment, c’est d’ailleurs ce qui me plait le plus dans cette trame : deux histoires très différentes mais dans lesquelles on retrouve des personnages de l’autre roman. Ce n’est pas une suite, on va dire que c’est un complément ! Dans ce second tome Anaïs rencontrera Ange, un militaire au repos forcé le temps de se rétablir d’une blessure au genou. Là non plus je n’en dirais pas plus. La seule chose que je peux affirmer, c’est qu’il aborde des sujets très durs mais entrecoupés de notes d’humour, de passion et de joutes verbales savoureuses (ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les chroniqueuses !).
– Le 13 Novembre prochain sortira une nouvelle intitulée « Mon cadeau, c’est toi » dans laquelle nous suivrons une mère célibataire de 32 ans, Alice, qui se rend à une vente de gâteaux de Noël de l’association de parents d’élèves pour lever des fonds et dans laquelle elle rencontrera Jack, son voisin de stand aussi sexy qu’irritable. Au bout de cet après-midi passé ensemble, Jack proposera à Alice de garder ses enfants trois soirs afin qu’elle s’octroie un peu de temps libre. Quand une mère débordée se retrouve avec trois soirées rien que pour elle, tout peut arriver ! Elle avait tout prévu pour ce Noël, excepté de croiser cet homme…
– Et pour finir, plusieurs projets futurs. Deux manuscrits en cours dont un qui se cale dans la continuité de mes deux premiers romans… Mais là, c’est top secret !

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Mon entourage est un soutien de tous les instants ! Particulièrement mon mari qui m’a fait confiance dès le départ et m’a offert la liberté requise à l’écriture et au bouclage d’un manuscrit. Par contre, je ne veux pas qu’il me lise, ce serait trop bizarre pour moi. Trop de stress quant à son jugement. Le reste de mes proches en revanche, ne manque aucune sortie et sont mes premiers fans !

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

C’est très compliqué. Mes filles n’ont que six ans et vingt et un mois, j’ai un travail à plein temps… Mes manuscrits avancent lentement par manque de temps ! J’essaie d’écrire le soir ou tôt le matin, ou encore pendant les siestes de la petite mais les délais sont courts, assez courts pour être frustrants. Si je m’écoutais j’y consacrerai bien plus de temps mais j’essaie de tout concilier pour satisfaire tout le monde. L’écriture est un processus égoïste, pas vraiment compatible avec une vie de famille donc on s’adapte ! Mais parfois c’est à s’arracher les cheveux…

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

J’ai plutôt la sensation que c’est elle qui me trouve. Je m’explique… Toutes mes nouvelles idées me sont venues en rêve. Dans ces moments-là je me lève précipitamment, attrape un nouveau carnet comme une furie et note tout en vrac avant que l’idée ne m’échappe. 
Je réfléchis aussi beaucoup lors de mes tournées infirmières… Je fais beaucoup de route et les temps de trajets sont souvent propices à me plonger dans mon histoire, souvent avec mes playlists d’écriture en fond sonore pour me mettre dans l’ambiance du manuscrit. Il m’est même arrivé plusieurs fois de me garer pour noter une phrase ou une idée sur le carnet que je garde dans la voiture. Oui j’ai des carnets partout ! lol

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

C’est très disparate. Mon premier roman ne m’a demandé que cinq mois. Le second a mis plus d’un an et demi parce qu’il a été entrecoupé de très longues pauses que ma vie personnelle m’a imposée. En toute honnêteté, je ne saurais pas dire exactement. La nouvelle m’a pris deux jours. 

8 -Quel est ton genre de lecture ?

De la romance, tous types de romance. Je lis pour m’évader, pour m’aérer l’esprit et passer un moment cocooning. Les thrillers par exemple sont beaucoup trop anxiogènes pour moi. Ce que je recherche dans une lecture, c’est me détendre. 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Ouf… Question très compliquée ! J’ai lu tellement de bouquins… Est-ce que j’ai le droit à un joker ? 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Pour notre complicité, notre complémentarité et notre amitié, ma collègue Caro-M-Leene, sans aucune hésitation !!
Et si j’avais la chance d’être bilingue en anglais, Tillie Cole ! Je suis une fan absolue de tout ce qu’écrit cette femme !

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Rêve – Epanouissement – Fierté

12 – Un mot à rajouter ?

Merci pour cette interview ! Très touchée par votre invitation. Merci de si bien mettre en avant les jeunes auteurs. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?

Un chat. Sans hésiter. Dormir 16 heures par jour dans des endroits super moelleux, se coller à n’importe quelle source de chaleur, être chez soi partout… Ronronner ! Si j’étais un chat je ronronnerais à longueur de journée, juste pour la sensation.

Un objet ?

Un livre !!

Une musique ?

Trop de possibilités ! La musique, c’est en fonction de mon humeur donc impossible de choisir. Désolé…

Une saison ?

L’hiver. Le feu de cheminée est mon ami.

Un lieu ?

La corniche, au Pays Basque. J’en parle dans mes romans. Un endroit magnifique, coincé entre la France et l’Espagne, à l’image de mes origines. 

Une couleur ?

Le noir. Pas très rêveur mais c’est la couleur dans laquelle je me sens le mieux. 

Un dessert ?

Le Tiramisu. 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?

Maël, le meilleur ami d’Ange. 
J’aime le côté railleur, épicurien, spontané et passionné. Il se pourrait même que je l’aime tellement que je lui consacre une histoire rien qu’à lui…

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?

Hiver.

Chocolat ou bonbon ?

Chocolat !! Quelle question…

Eau ou limonade ?

Eau.

Café ou chocolat ?
Café ! Noir, sans sucre. Au moins un par heure et demi d’écriture.

Viande ou poisson ?

Poisson.

Pain au chocolat ou chocolatine ?

Chocolatine !!! Merci pour cette question !!! Un pain au chocolat est un bout de pain dans lequel est glissé du chocolat en morceau, n’en déplaise à certains. D’ailleurs je défis quiconque de me faire changer d’avis !! Certains s’y sont déjà casser les dents… Le Sudiste est obstiné et fier, c’est comme ça.

Films ou séries ?

Arf… Il y a beaucoup de très bons films mais je dirais quand même séries.

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Micaela Barletta

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Très bien, merci ! 

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Alors… Je suis passionnée depuis toujours par le milieu artistique. J’ai fait du chant, joué du théâtre et commencé à écrire mes premiers poèmes à l’âge de douze ans. J’ai écrit un début de roman il y a huit ans. Ça parlait de vampires, n’étant pas convaincue, j’ai supprimé le fichier et abandonné le projet. Mais le 1er janvier 2017, je me suis dit que les excuses étaient finies ! C’est là que j’ai commencé à écrire Transparent Lies qui ressort dans quelques jours, métamorphosé.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Il y a Transparent Lies… C’est une histoire d’amour entre un prof de guitare et son élève. Elle partage sa vie depuis trois ans lorsque cette rencontre se fait avec quelqu’un de banal. Hugo vient tout remettre en question. C’est un homme arrogant, qui joue avec les femmes. Mais au fil des pages on le découvre et on parvient à mieux comprendre cet homme torturé. La vie ne les épargnera pas, mais… l’amour peut être plus fort que tout…

Puis, il y a Bewitched by the darkness. Une duologie qui nous plonge dans la tête d’un tueur en série. On découvre à travers lui comment lui vient le besoin de tuer, ce qu’il ressent. On peut lire la manipulation et la complexité avec laquelle il gère tout ça. Caleb est un homme qui semble parfait au premier abord. Psychologue, marié, très bel homme. Pourtant…il m’a été inspiré par des hommes abominables tels que Gerard Schaefer. Lorsque sa route croise celle de la jeune Nastasia, il va se retrouver troublé face à cette jeune patiente qui lit en lui. Sans se douter un instant des conséquences… 
Le spin off est prévu pour 2020.

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Je suis très soutenue par mes proches. Ils lisent mes livres et font même ma pub ^^.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Je ne travaille plus. Ce qui facilite la gestion de mon temps. Mon compagnon est très patient et encourageant.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Dans une chanson, une conversation, la scène d’un film… ça peut venir n’importe quand.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
1 mois ou 2 en général

8 -Quel est ton genre de lecture ?
Je lis de tout ! Je fonctionne principalement au feeling.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Mon roman coup de cœur est : L’alchimiste de Paulo Coelho. Ce livre me ramène à l’essentiel. On se prend souvent la tête pour des choses futiles. On oublie que la vie n’est qu’un passage, nous ne sommes pas là éternellement. Rien n’est finalement jamais si grave que ça en a l’air… On le comprend avec le recul certes, mais bon. Ce livre est mon coup de pied aux fesses ! Je le retrouve à chaque fois que je vais mal.

Ma déception c’est : L’enlèvement de Anna Zaires. Je n’ai pas réussi à accrocher. J’en attendais tellement, mais… j’ai été déçue. Peut-être que je devrais ressayer… parfois d’une période à l’autre nos besoins changent.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Je suis en train de le faire avec Ludivine Campana 🙂

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Gratitude, Passion, Découverte

12 – Un mot à rajouter ?
Non, c’est OK ^^

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Oiseau

Un objet ?
Une bougie

Une musique ?
Putains vous m’aurez plus de Damien Saez

Une saison ?
L’été

Un lieu ?
Rimini

Une couleur ?
Vert canard

Un dessert ?
Un moelleux au chocolat

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Je pourrais être Mina dans Transparent Lies. Je lui ai donné beaucoup de mon caractère.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
été 

Chocolat ou bonbon ?
Chocolat

Eau ou limonade ?
Limonade…

Café ou chocolat ?
Café

Viande ou poisson ?
Poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ?
C’est quoi de la chocolatine ? Connais pas ^^

Films ou séries ?
Les deux !

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Loraline Bradern

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Bonjour. Je vais assez bien, merci. Un peu fatiguée mais comme tout le monde en cette saison !

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Quand j’ai commencé dans le milieu de l’édition mon éditrice m’a dit que tout auteur édité se devait de présenter une biographie. Problème : je suis nulle en matière de résumé, je suis une grande bavarde. Alors je vais jouer la facilité et vous mettre la bio officielle de mes ME :
Originaire du sud de la France, Loraline vit en Provence avec son mari et ses trois enfants. Enfant unique et solitaire, son imagination un peu trop fertile et envahissante l’a incitée à élaborer des scénarios et à être une grande rêveuse dès son plus jeune âge. Friande de lecture depuis toujours, sa tendance à s’évader dans les livres s’est encore accentuée, une fois arrivée à l’âge adulte.
Incurable romantique, passionnée d’histoire et de l’univers militaire depuis l’adolescence, elle a toujours été une lectrice assidue de romances historiques et de romances à suspens.
Suite à un drame personnel, elle s’est réfugiée dans l’écriture pour s’évader et extérioriser certaines émotions. C’est ainsi qu’en quelques mois sont nés les différents tomes de Combat d’amour (saga historique) et d’Unité d’Élite (romance militaire).
Passant d’un univers à l’autre avec la même passion, elle attache beaucoup d’importance au réalisme des scènes et passe de nombreuses heures en recherches documentaires avant de se lancer dans l’écriture. Ses histoires se caractérisent par des personnages nuancés, présentant plusieurs facettes, des contradictions, des fêlures et une constante : un happy end.

Voilà ça c’était la version officielle et donc sérieuse et maintenant voici ma vision personnelle…
Je suis une fille plutôt simple et pas trop chiante (enfin je crois). J’ai un gros défaut : je suis hypersensible, ce qui me joue régulièrement de mauvais tours. Je cumule les gaffes et je suis une spécialiste des pieds dans le plat. Un véritable Gaston Lagaffe au féminin. Véritable stressée de la vie, l’humour est ma bouée de sauvetage.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
A l’heure actuelle j’ai 2 histoires publiées dans 2 maisons d’édition. La première est une romance militaire en 2 tomes intitulée « Unité d’Elite » qui se passe dans le milieu des Navy Seals, les forces spéciales de la marine américaine. Elle est éditée chez BMR/Hachette Romans en format numérique et papier.
La seconde histoire est une romance historique, plus précisément une saga médiévale intitulée « Combat d’Amour » qui se déroule entre fin 1066 et 1067 au moment de la conquête de l’Angleterre par les Normands.
Actuellement j’ai 3 autres nouvelles histoires en cours d’écriture, une romance historique et deux romances militaires dont une qui devrait sortir (je l’espère) au printemps 2020.

4 -Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Mon entourage est extrêmement réduit désormais car il ne me reste que mes enfants et mon mari plus quelques amis. J’ai essayé de cacher le plus longtemps possible mon activité d’auteur à mon mari et mes enfants car c’était mon jardin secret, mon refuge. Quand j’ai été éditée je n’ai plus pu le cacher. En revanche j’essaie de garder le secret en ce qui concerne mon entourage professionnel et même mes amis. Seules 5 ou 6 personnes sont au courant. Je n’ai pas vraiment de soutien de la part de mon entourage, je leur ai interdit de lire mes livres mais je sais qu’au moins deux amies ont passé outre et ont lu unité d’élite. Ma fille attend désespérément d’avoir 18 ans pour les lire car j’y ai mis mon véto (à cause des scènes explicites) bien que Combat d’Amour lui soit dédié car elle est indirectement à l’origine de l’idée et des premiers mots posés en 2003. Mes enfants commencent à me soutenir sur mes deux nouvelles military et sont très actifs pour me proposer des musiques et vidéos inspirantes en rapport avec mon sujet. Je peux dire que ma playlist est à alimentée à 75% par mes enfants.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
C’est une sacrée galère. J’écris beaucoup la nuit, je dors peu. Je trimbale mon ordi portable de partout et j’écris dès que j’ai un moment. Dans la voiture en attendant les enfants à leurs activités, à ma pause repas, aux récréations quand je ne suis pas de service de surveillance.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Dans mes rêveries, les scénarios que j’élabore le soir pour pouvoir m’endormir. Souvent c’est une musique, une photo, une scène d’un livre, d’un film ou d’une série qui déclenche l’inspiration. Par exemple j’ai en tête un scénario depuis 1987 pour une romance historique. J’avais vu une série qui comportait des événements qui m’ont donné une idée de scénario et un autre film qui m’a donné une autre idée. Il se trouve que je peux faire la jonction entre les deux car ça se passe à peu près à la même époque et dans le même pays. J’ai donc des bribes de cette histoire qui trainent dans un coin de ma mémoire et j’espère bien les mettre en mots d’ici 2 ans.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Il s’est passé 15 ans entre le premier mot de Combat d’Amour et le mot fin. Mais réellement j’ai écrit les 4 tomes en 3 ans. Les deux tomes d’unité d’élite ont été écrits en environ 18 mois en parallèle de Combat d’Amour. Comme j’écris plusieurs histoires en même temps ça fausse un peu les choses mais je dirais qu’il me faut environ 1 an ½ pour écrire une histoire complète d’environ 600 pages format papier.

8 -Quel est ton genre de lecture ?
romantic suspens, romance historique, romance militaire et romance feel good. Bref romance romance et encore romance

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? J’en ai eu plusieurs mais si je ne devais dire qu’un nom d’auteur ça serait Axelle Auclair. Pour moi toutes ses histoires sont des coups de cœur mais celui que j’ai le plus aimé c’est Frissons d’Enfer qui sortira en 2020.
Ta déception ? Je sais ce que représente comme travail d’écrire puis éditer un livre et même si plusieurs titres me viennent à l’esprit c’est quelque chose que je préfère garder pour moi.
Pourquoi ? Tout ce que je peux dire c’est que j’ai beaucoup de mal avec les incohérences et invraisemblances et je préfère qu’un auteur évoque à peine certaines scènes ou sujets plutôt que de vouloir les développer et les détailler et racontes des inepties parce qu’il n’a pas fait assez de recherches sur le sujet.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Il y aurait plusieurs auteurs qui me tenteraient bien mais mon number one c’est Axelle car je rêverais d’écrire une military avec elle. C’est un rêve qui devrait se réaliser, du moins en partie, car nous avons un projet de 4 mains mais ça ne sera pas une romance militaire en revanche.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Survie – promesse – guérison

12 – Un mot à rajouter ?
Non rien à part qu’il ne faut pas baisser les bras et qu’il faut tenter. Je n’aurais jamais imaginé écrire des livres un jour alors qu’enfant je rêvais de le faire et je n’aurais encore moins imaginer être éditée et pourtant…
Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un chat

Un objet ?
Un lit

Une musique ?
no roots de Alice Merton

Une saison ?
printemps

Un lieu ?
Jokulsarlon en Islande

Une couleur ?
bleu

Un dessert ?
tarte au citron meringuée

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
De mes romans actuellement édités, je dirais Alyssandra de Unité d’Elite car nous avons certains points communs. En revanche si je considère les 3 histoires que j’ai actuellement en cours d’écriture, je dirais que Roxanne de Valkyries Squadron (le spin off d’Unité d’Elite) me ressemble dans le sens où elle vit une épisode très particulier de ma vie et que par elle je tente d’exorciser cet événement. Mais sinon l’heroïne qui me ressemble le plus c’est Alexandra de Mach2 car c’est moi à 90%. Elle est véritablement mon sosie quand j’étais plus jeune. L’histoire est d’ailleurs blindée d’anecdotes de mes jeunes années.

Tu es plutôt…
Été ou hiver ?
été

Chocolat ou bonbon ?
chocolat

Eau ou limonade ?
eau

Café ou chocolat ?
chocolat

Viande ou poisson ?
poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ?
pain au chocolat évidemment

Films ou séries ?
séries
Merci  !
C’est moi qui te remercie !

Publié dans Interviews

Interview Isa Lawyers

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ? Je vais bien même si je suis un peu fébrile suite à la sortie de mon dernier roman Jail me Baby

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ? J’ai la quarantaine, maman de deux enfants. Je suis une éternelle romantique mais comme j’ai rencontré mon âme soeur il y a déjà plus de vingt ans, j’adore inventer des histoires d’amour pour me faire revivre les premiers frissons d’une rencontre.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
J’ai publié trois romans. « Camilove » une chiklit un peu déjantée, « Coupable I love you » une romance érotique et mon petit dernier « Jail me Baby », une romance new adult. Ce dernier est mon premier roman édité en maison d’édition chez BMR. C’est une histoire d’amour entre un juge (Laura) et une rock star du rock (Oliver). Paradoxalement, j’ai écrit ce roman avant les deux premiers alors que j’écrivais encore pour personne, juste pour moi pour me détendre le soir. Il est né de mon imagination, de mes fantasmes de jeune fille, le tout dans le milieu judiciaire que je connais sur le bout des doigts. Une immersion totale dans mon monde de tous les jours.

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ? Mon mari, mes enfants et ma mère me soutiennent à fond mais aucun d’eux n’a lu mes livres pour le moment. Mes enfants sont bien trop jeunes lol ! Les romances ne sont pas la tasse de thé de mon homme. Je suis sûre qu’il a peur aussi d’être jaloux de mes perso masculins (hi hi hi) et ma mère attend avec impatience la sortie de l’un de mes romans enfin en broché… J’ai bien quelques membres de ma famille qui ont la langue plus « reptilienne » mais je préfère passer outre. Après tout, j’écris ce que je veux et surtout ce que j’aime lire !

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? C’est souvent très rock’n roll. D’ailleurs je vis depuis quelques mois dans un tel tourbillon que j’ai beaucoup de mal à me remettre à l’écriture et j’en souffre énormément car j’ai besoin de cette bulle de calme, rien qu’à moi où je m’évade du quotidien, du boulot, des problèmes d’école de mes gosses…

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Partout, dans ma vie de tous les jours, d’une conversation entre collègues, des infos, de la télé, de tout à vrai dire…

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? ça varie d’un roman à l’autre mais je dirais entre trois mois et six mois en moyenne.

8 -Quel est ton genre de lecture ? la romance bien sûr. j’aime lire aussi de la littérature classique, des thrillers mais j’avoue que j’ai vraiment trop peu de temps pour tout faire.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Oh la question piège. j’en sais rien. j’ai beaucoup trop de coups de coeur pour n’en citer que quelques-uns. Peut-être « demandez-moi la lune » de Sylvie Barret (Angela Behelle), Colocs d’Emilie Blaine, Les délices d’Eve d’Emilie Collins. Pas de déception. Quand je n’aime pas un roman, je l’abandonne tout bonnement et je continue mon chemin.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?  J’adorerais écrire un roman à quatre mains avec Emilie Collins. je lui ai d’ailleurs proposé de le faire. On verra si elle se lance dans l’aventure avec moi. Peut-être aussi avec Samantha Morgan. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Fébrilité – bonheur – épanouissement

12 – Un mot à rajouter ?

Maturité

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  un paresseux, j’ai besoin de moment de création, le regard dans le vide, allongée sur mon lit. je rêve mes histoires avant de prendre ma plume.

Un objet ? Mon téléphone portable, j’en suis accro. 

Une musique ? Fly me to the moon

Une saison ? le printemps et ses histoires d’amour

Un lieu ? un champ de coquelicots. Rien n’est plus beau…

Une couleur ? Le rouge comme la couverture de mon dernier roman, celui des codes qui jonchent mon bureau tous les jours

Un dessert ? Une tarte tatin, renversante comme la vie.

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? James le batteur des Vertigo dans Jail me baby. Pourquoi ? parce que j’aime les amours contrariées, les garçons à l’humour sarcastique. C’est mon booklover actuel. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver pour écrire au chaud sous ma couette

Chocolat ou bonbon ? Chocolat, ma drogue absolue, celle qui me fera mourir avant l’heure pff

Eau ou limonade ? Eau 

Café ou chocolat ? Cafés à répétition la journée

Viande ou poisson ? je pense virer bientôt végétarienne, je n’ai aucun plaisir à en manger…

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat bien sûr !

Films ou séries ? Séries à outrance sur Netflix ! D’ailleurs je suis en train de répondre à tes questions tout en regardant Gossip Girl ! 

Merci  !
Merci à toi et merci à toutes les filles qui prennent le temps de découvrir mes histoires. Je vous embrasse bien fort !

Publié dans Interviews

Interview de Sophie Philippe

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours d’auteure ?

J’ai commencé à écrire et publier sur Facebook à l’âge de 16 ans. Avant cela, j’avais commencé à écrire mais je n’avais jamais soumis mes écrits à une lecture extérieure. A 16 ans, je me suis finalement lancée avec des chroniques. Quand je me suis rendue compte que cela fonctionnait plutôt bien, je suis passée sur Wattpad. J’ai recommencé avec une autre chronique, que je n’avais pas publié sur Facebook : cela a été les débuts de « Mon patron, mon meilleur ennemi ».

Comment t’est venue l’envie d’écrire ?

J’ai toujours lu et écrit depuis toute petite. Je n’ai pas vraiment eu l’envie. C’est dans la continuité de mon parcours : j’aime lire et écrire. J’ai suivi un parcours littéraire au lycée et ai été rédactrice pour leur journal sur mes trois ans de parcours. Cela m’a permis d’avoir un retour sur mes écrits. J’ai juste changé de domaine en passant du scolaire à la new romance. Cette dernière me plaisait énormément avant même son ascension par 50 nuances de Grey. Après l’ouvrage, cela a juste confirmé mon choix.

As-tu un rituel d’écriture ? Écris-tu la trame et ensuite le reste de l’histoire ou tout te vient-il au fur et à mesure ?

Lorsque j’ai des idées qui pourraient faire la trame d’un livre, j’essaie de m’imaginer la trame générale, oui. Je me demande comment je pourrais le mettre en œuvre à travers les pages. Des fois, ce n’est pas réaliste. Mais parfois, ça fonctionne ! Pour « Mon patron, mon meilleur ennemi », je n’avais que l’idée de base et j’ai écrit complètement au fil des parties. En revanche, je savais à quelle fin je voulais parvenir. Ce que je n’avais pas, c’était le milieu et les événements ou obstacles que pouvaient rencontrer mes personnages !

D’où te vient l’inspiration pour tes personnages ?

Généralement, de ma vie et de mes lectures. Il y a forcément de moi dans mes œuvres. J’essaie de faire ressentir un maximum d’émotions, de faire de mes personnages des personnages attachants. Il m’arrive parfois aussi d’instrumentaliser un personnage pour amener à créer une émotion particulière chez le lecteur. Mais je prends souvent des événements que j’ai vécu ou auxquels j’ai pu assister pour créer une histoire. La protection qui émane de Brooke et Abby l’une envers l’autre vient de ma relation avec ma meilleure amie. Sans parler des caractères qui sont complètement différents mais c’est d’elle dont je m’inspire quand mes personnages se protègent mutuellement.
Que peux-tu nous dire au sujet de « Mon Patron, Mon meilleur ennemi » pour ceux qui ne connaîtraient pas encore l’histoire ?

On peut la voir comme toutes ces histoires qui parlent d’amour, c’est vrai. Mais ce qui change, c’est cette perception que j’essaie de donner aux lecteurs. Je ne veux pas qu’ils lisent seulement l’histoire, je veux qu’ils la vivent entièrement. S’imaginer dans la peau d’Abby ou Nick et se demander ce qu’on aurait fait à leur place, c’est le but de mon écriture. Alors si vous aimez les histoires d’amour et que vous voulez rire, pleurer ou vous énerver sur un bouquin, vous l’avez trouvé !

Peux-tu nous parler de la relation entre Abigaël et Nick ?

Nick et Abby sont à l’exact opposé l’un de l’autre. Comme le décrit Connor : c’est le feu et la glace. Abby est calme, Nick est impulsif. Elle est douce et lui intransigeant. Pourtant, elle reste rebelle. Je ne voulais pas d’un personnage féminin passif. Elle peut le faire penser mais c’est pour mieux préparer sa révolte. Et en même temps, ils sont les deux faces d’une même pièce. L’un ne va plus sans l’autre, une fois qu’ils se sont trouvés ! Puis évidemment, il y a leurs piques et leurs traits d’humour. Qui aime bien, châtie bien ? Eux, ils s’adorent ! Je crois que j’ai essayé de créer cette relation désinvolte et pourtant complice qui fait sourire, qui fait rêver.

Pourquoi avoir choisi la ville de Paris ?

Je voulais une ville française et en même temps, il fallait que Nick soit au cœur de la vie économique. C’était presque logique pour moi de choisir Paris. Puis dans un souci d’écriture aussi : pas de barrière linguistique, pas de problème d’expressions ou de coutumes d’autres pays à prendre en compte. Je suis restée sur ce que je connaissais.

Qui est ton personnage secondaire préféré et pourquoi ?

Connor, sans aucun doute ! Il est la voix de la sagesse, le meilleur ami marrant mais moralisateur quand il le faut. Il a la tête sur les épaules mais le sourire espiègle. Il sait faire la part des choses et est attachant. C’est l’épaule sur laquelle on peut se reposer, on peut pleurer : quelqu’un qui est là dans les pires moments avant d’être là dans les bons. C’est quelqu’un qu’on veut avoir dans sa vie ! J’ai mon Connor et je voulais qu’il soit aux côtés d’Abby et Nick.

As-tu reçu des remarques surprenantes ou marquantes de la part de tes lectrices lorsque tu publiais sur Wattpad ?

Beaucoup ! Déjà, j’ai une lectrice régulière qui s’adresse directement à mes personnages ahah. Je l’adore ! Elle commente énormément et vit complètement mon histoire et c’est exactement ce que je veux que cela provoque chez les gens (Suni, si tu lis cela : c’est pour toi !). Beaucoup d’autres ont commenté également et je ne les oublie pas non plus. Cela a été un déferlement de gentillesses pour la plupart du temps.
Il y a eu un engouement énorme autour de cette histoire : beaucoup de mes lectrices m’ont demandé si j’allais la publier, pourquoi ce n’était pas déjà le cas, que j’avais beaucoup de talent ; et je dois en oublier… C’est quelque chose de fascinant et en même temps, on ne pense pas que c’est réellement pour nous ou seulement que les gens font preuve de gentillesse ! Je crois que tout cela m’a marqué autant que cela m’a surpris.

Pour résumer, si tu devais décrire « Mon Patron, Mon meilleur ennemi » en seulement trois mots ?

Humour – arrogance – amour. Pas besoin de plus !

As-tu d’autres passions en dehors de l’écriture ?

Peut-on réellement considérer que le droit est une passion, ahah ? Je dois avouer que je suis passionnée par ce que je fais et j’ai trouvé une spécialisation en cinquième année qui me permet de m’épanouir plus que ce que je ne le pensais.
Mais à côté de cela, la lecture arrive en première position : je ne suis pas une acheteuse compulsive mais il ne faut absolument pas me laisser dans une librairie ! J’adore lire. Je n’ai pas toujours le temps mais dès que je peux, je me plonge dans les romans qui attendent dans ma bibliothèque ! Mais je crois que cela va plus ou moins de pair avec l’écriture, en soi. Je crois que ce sont les deux passions qui prennent le plus de place/temps dans ma vie, actuellement.
Il en reste tout de même pour le rugby – que je regarde plus que je ne pratique – et l’histoire. Les rois de France, les différents conflits, les personnages marquants du XXème siècle… Cela peut paraître ennuyeux mais c’est assez cool, en soi ! Et je prends un certain plaisir à toujours glisser des références dans chacune de mes œuvres.

Quels sont tes derniers coups de cœur littéraires ?

La disparition de Stéphanie Mayer, de Joël Dicker ! Cet auteur est génial : je l’ai découvert lorsqu’il a obtenu son prix Goncourt des lycéens et j’ai dévoré son dernier roman. Je suis plus que fan et le recommande à 2000% ! Il y a également Police, de Jo Nesbo : une pépite. Son personnage – Harry Hole – est une sorte de Sherlock Holmes que l’on suit dans ces aventures. Il est GE-NIAL ! Autant l’auteur que le personnage. Je crois qu’il va devenir mon auteur coup de cœur…
Dans les derniers que j’ai lus, ce serait ces deux-là. Mais je recommande fortement la lecture du dernier Marc Lévy, Ghost in love. Et si vous voulez découvrir La vie secrète des écrivains de Guillaume Musso avec moi, ce sera incontestablement mon prochain coup de cœur dès que je commencerai son livre !

Quels conseils donnerais-tu à tes lectrices qui souhaiteraient se lancer aussi dans l’écriture ?

Ne jamais renoncer. Si l’écriture est quelque chose qui vous passionne, alors lancez-vous corps et âme dans ce que vous faites ! Faites vivre vos personnages, créez leur une histoire, un passé, des projets… Et n’oubliez pas de contextualiser vos propos : le dialogue est important mais le récit qui l’entoure l’est tout autant ! Et surtout, n’ayez pas peur des retours/critiques quand c’est constructif. Il faut un avis extérieur pour savoir ce que vaut nos écrits. Une auto-critique ne suffira jamais… Dans tous les cas, nous sommes rarement satisfaits de notre travail ! Il y aura toujours quelque chose à réécrire ahah ! Mais cette personne saura nous dire quand nous arrêter. Alors, courage !

Un mot pour la fin ?

J’espère vous retrouver rapidement, que ce soit sur une plateforme numérique ou ailleurs ! L’échange avec les lecteurs est quelque chose que j’apprécie particulièrement. Puis j’ai un livre qui n’attend que vous alors j’espère bien continuer cette aventure ensemble ! Et pour ceux qui découvrent l’histoire : bienvenue !

Lien d’achat : ici

 

Merci beaucoup

Publié dans Interviews

Interview de Audrey Laloi

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Bonjour, je vais super bien, merci. Et ce grâce à une très bonne nouvelle que je vous annoncerais très bientôt.

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
J’ai 23 ans, je suis infirmière et fiancée à un homme merveilleux. J’aime la danse, la lecture, regarder des animés et m’intéresse de près à la bioéthique.
En ce qui concerne l’écriture, j’écris depuis qu’il m’est physiquement possible de le faire. Ça a commencé par des histoires sur mes jouets, puis par des rédactions au collège et des poèmes au lycée. Mais à cette époque, il m’était impossible d’écrire un ouvrage entier. Pourtant, je savais que l’écriture exerçait déjà un pouvoir de séduction sur moi. Les études supérieurs sont arrivés, mes ami(e)s se battaient pour leur rêve, certains voulaient être danseur, comédien, acteur. Nous étions une belle bande d’artiste ! J’admire sincèrement les personnes qui ont le courage de se lancer corps et âme pour l’accomplissement de leur rêve. Alors que j’étais plutôt du genre à vivre le mien dans ma tête… Jusqu’à ce qu’un ami me dise : « Tu ne peux pas dire que tu rêves de devenir écrivain si tu n’essai même pas ! ». C’est grâce à ce petit coup de pied au cul (comme on dit) que je me suis mise à écrire Préjugés et tentation.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Pour le moment, deux de mes livres sont publiés aux éditions Lips and Co. Ils sont écrits sur la même temporalité et chaque personnage principal est personnage secondaire dans l’autre ouvrage.
Scandale et simulation : Florence est une styliste sur le point de perdre sa boutique, Eliott est un rugbyman célèbre. Leurs chemins se croisent lors du nouvel an où ils sont photographiés par un journaliste alors qu’ils sont en mauvaise posture. Un nouveau scandale éclate pour Eliott dont la réputation de séducteur entache sa vie professionnelle. Il propose alors un contrat à Florence : jouer à la copine amoureuse en échange de sa boutique. La jeune femme, fière de son indépendance finit par accepter mais une chose est sure, elle ne jouera pas à la potiche !
Préjugés et tentation : Julia est une étudiante timide, sage, qui ne sort jamais du rang ; elle n’a jamais connu l’amour et n’a vécu que peu de relation sans magie. Alors que Max est un jeune homme séducteur qui aime s’amuser, il enchaine les relations sans lendemain et les plans cul. Lors de leur rencontre au nouvel an, une connexion s’établie entre eux. Mais alors que Julia qui (l’alcool aidant) a mis de cotés sa timidité ce soir-là, pense ne jamais le revoir, Max en décide autrement ! Il retrouve la jeune femme et lui propose de devenir son nouveau plan cul. Julia se sent attiré par Max mais pour accepter une telle proposition encore faudrait-il qu’elle mette ses préjugés de côté.

                

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Tout mon entourage me soutient, ils disent qu’ils sont fiers de moi et ça me fait extrêmement plaisir. Très peu ont lu mes livres, la romance n’étant pas au gout de tous les lecteurs.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
J’y arrive assez bien dans l’ensemble. Certaines périodes je n’aurai pas de temps pour écrire et d’autres ou je pourrai le faire sans contrainte. Je profite de celles-ci pour avancer un maximum. L’avantage avec mon métier, c’est que j’ai pas mal de jours de repos en semaine, ce qui me permet d’être dans des conditions idéales pour écrire.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Partout. Une conversation, une musique, un film, un paysage, un sentiment…

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
En moyenne je mets trois à cinq mois pour écrire un roman. Sachant que l’aboutissement d’un livre ne s’arrête pas à son écriture. Il y a aussi les phases de relectures, de corrections, de soumissions aux beta lectrices et enfin à l’éditeur.

8 -Quel est ton genre de lecture ?
Mon genre préféré est la romance new adult mais je lis également des romans historiques ou du feel good.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
C’est une question difficile car j’ai beaucoup de coup de cœur et presque autant de déception. Donc je vais parler de mes lectures les plus récentes.
Mon dernier coup de cœur : Contrat avec un geek de Chani brook. Je n’avais encore jamais lu de romance de ce style, je l’ai trouvé fraiche, originale, drôle. J’ai particulièrement aimé le personnage masculin Tomasi que j’ai trouvé à la fois infernal et attachant.
Ma dernière déception : My escort love de Laura S Wild. J’ai trouvé l’intrigue légère, résolue assez rapidement, il n’y avait plus rien pour me tenir en haleine. J’ai eu l’impression qu’une fois que les personnages sortaient ensemble, l’auteur ne savait plus quoi dire. Mais l’écriture reste agréable et le sujet original.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
C’est un projet en cours, je vais donc plutôt vous dévoiler avec qui je façonne mon prochain ouvrage. Il s’agit d’Emma Golder, ma beta lectrice et amie. Déjà auteure d’une romance young adult : je te dédie mon cœur.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Courage, passion, espoir.

12 – Un mot à rajouter ?
Merci. En tant qu’auteur j’ai beaucoup de personnes à remercier : mon éditeur, mes betas lectrices, les chroniqueuses littéraires, les lecteurs… Alors merci à vous tous.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chat : doux et solitaire à la fois

Un objet ? Une fontaine en chocolat

Une musique ? Now we are free, gladiator par Taylor Davis

Une saison ? Printemps

Un lieu ? Le jardin d’amahara (enfin j’aimerais bien =p) dans blue exorcist

Une couleur ? Jaune

Un dessert ? j’en mange tellement souvent que je dois être composé à 50% de crêpe au nuttela

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Florence dans Scandale et Simulation, parce qu’elle est du genre « je fonce dans le tas et je réfléchirais ensuite »

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté

Chocolat ou bonbon ? C’est trop difficile comme choix !

Eau ou limonade ? Limonade

Café ou chocolat ? Chocolat

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? OMG ! PAIN AU CHOCOLAT… C’est le genre de débat qu’il ne vaut mieux pas avoir avec moi 😛

Films ou séries ? Séries (et plus particulièrement : shonen)

Merci beaucoup !
Merci à toi 😛

Publié dans Interviews

Interview de Livi Dream

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Bonjour ! Je vais très bien, merci, et je suis ravie de répondre à ces questions !

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Je m’appelle Violaine, alias Livi Dreem, et malheureusement d’ici à ce que l’interview soit publiée, j’aurais déjà fêté mes vingt-neuf ans, me rapprochant dangereusement de la trentaine ! Je suis maman d’une petite fille de 10 mois, et je travaille en tant qu’assistante d’éducation dans un lycée.
Concernant l’écriture, j’ai toujours écrit, bien que je m’y sois mise sérieusement il y a trois ans maintenant. J’ai débuté par la rédaction de poèmes plus jeunes, ainsi que de nouvelles, avant de me lancer dans l’écriture de romans bien des années plus tard.

3 -Présente-nous un peu ton ou tes livres

« Different » est le premier roman que j’ai terminé. Il s’agit de mon premier bébé abouti si je peux m’exprimer ainsi, et il me tient particulièrement à cœur, car sans m’en rendre compte lorsque je l’écrivais, « Different » véhicule un message.
Le roman raconte l’histoire de Shade, une jeune femme albinos, qui a subi depuis son plus jeune âge les moqueries et le poids du regard des autres à cause de sa différence physique.
Pourtant, malgré ce qu’elle a vécu, Shade garde la tête haute et construit sa vie comme elle l’entend, sans se soucier des qu’en-dira-t-on, puisqu’elle ne pourra jamais se conformer aux standards de la société. « Different » est une histoire d’amour, d’acceptation de soi et de tolérance.
Je pense que n’importe qui peut s’identifier à Shade, à ce qu’elle ressent, car on a tous un jour été cette personne moquée, celle qui était trop grosse, trop grande, trop moche et j’en passe. Le message que délivre Shade est qu’il faut vivre pour soi et pour personne d’autre.
(Désolée pour le pavé ^^) 

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?

Ma mère et mon mari sont mes plus grands soutiens, et étant ma première lectrice, ma mère lit absolument tout ce qui me passe par la tête !
Mon entourage s’est procuré mon livre par curiosité.

5 -Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

En ce moment c’est assez compliqué de tout concilier. Étant femme de militaire, mon mari est souvent absent et je me retrouve seule à tout gérer, que ce soit ma fille, mon travail, et tout le reste. Alors dès que j’ai un moment de répit, j’essaye d’écrire.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout ! Cela peut être une conversation, le givre qui recouvre un toit, les feuilles des arbres qui tombent en automne… je suis étrange, je sais ^^

7 -Combien de temps mets-tu à écrire un roman ?

Je suis une tortue en rythme d’écriture. Par exemple, « Different » m’a pris 11 mois juste pour le premier jet. Mais pour ma défense, j’écris le manuscrit entier sur des cahiers, il me faut par ma suite reporter le tout sur ordinateur. Mais j’essaye de me soigner !

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Je suis fan de fantastique et de fantasy. J’adore également le Young Adult.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Mon roman coup de cœur est un ensemble de romans et restera La Quête d’Ewilan ainsi que sa suite, Les Mondes d’Ewilan, de Pierre Bottero. Ce sont des romans fantasy jeunesse, mais je ne me lasse pas de les lire. L’auteur nous transporte dans un univers bien à lui et particulièrement original. Je me souviens que c’était ces livres que j’ouvrais quand j’avais passé une mauvaise journée par exemple. Ce sont LES livres que je ferais lire à ma fille.
Ma déception serait Dark Romance de Penelope Douglas. J’en avais tellement entendu parler que je me suis dit pourquoi pas, mais je n’ai pas du tout adhéré. 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

C’est une question à laquelle je n’avais jamais réfléchi, car selon moi, l’écriture représente un acte assez « égoïste ». On laisse toujours une part de nous-mêmes dans nos écrits, alors il faudrait que je trouve une personne de confiance afin de me dévoiler sans retenue pour pouvoir travailler avec elle.
Si l’occasion se présentait, je pense que je demanderais à Léa Perrin, auteure chez Lips&Co, de tenter cette folle aventure avec moi, car c’est une personne avec laquelle je suis réellement sur la même longueur d’onde. 

11 – Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Rêve. Passion. Aventure.

12 – Un mot à rajouter ?

Si j’ai la chance de pouvoir être publiée à nouveau, j’espère que les lecteurs n’hésiteront pas à découvrir mes différents univers.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?

Un corbeau

Un objet ?

Un lit (je suis une dormeuse compulsive^^)

Une musique ?

Sweet but Psycho d’Ava Max

Une saison ?

L’automne

Un lieu ?

Chez moi (très original, je sais ^^) 

Une couleur ?

Le noir ou le violet

Un dessert ?

Le moelleux au chocolat 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?

Shade, mon héroïne, car quoi qu’il se passe, il est hors de question que je baisse les bras.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?

Hiver, je suis fan de la neige.

Chocolat ou bonbon ?

Chocolat sans hésiter !

Eau ou limonade ?

Limonade 

Café ou chocolat ?

Chocolat, je déteste le café. 

Viande ou poisson ?

Poisson, mais pas tous et pas sous toutes formes ^^

Pain au chocolat ou chocolatine ?

La question en elle-même est une hérésie !
Pain au chocolat évidemment !

Films ou séries ?

Séries, mais j’ai un gros problème, je ne les termine que très rarement, car je déteste devoir quitter les personnages. Donc dans ma tête, tant que je ne la finis pas, la série continue. Ai-je déjà précisé que j’étais bizarre ?!

 

Merci beaucoup 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Laureline Eliot

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Je vais très bien et toi ? bien merci 🙂

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Je peux XD. Que dire ? Je suis une femme (pour ceux qui en doutaient) et j’aime m’exprimer à travers différents supports : la photo, la danse, la peinture, le dessin et l’écriture donc. Je me suis remise à écrire sérieusement depuis deux ans, j’ai commencé par des nouvelles sur une plateforme appelée Short Edition (et pour quelques concours). Puis, j’ai découvert Fyctia où j’ai participé à plusieurs concours dans différents genres. J’ai eu la chance d’être finaliste 3 fois… et j’ai fini par gagner !

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Avant VertiG, qui est une romance, j’ai terminé deux autres livres, un feel good « American dream » qui est actuellement disponible sur Wattpad pour ceux que ça intéresse et un fantasy que je dois retravailler.
Si je suis là aujourd’hui, c’est donc pour parler de VertiG qui a gagné le concours Love and Work sur Fyctia. Il s’agit d’une romance entre une femme, Ava, en apparence froide et insensible, et Oliver, bien plus nonchalant et chaleureux. De prime abord, ils n’ont pas grand-chose en commun, mais évidemment ils ont des failles et des fragilités qui vont les rapprocher… ou pas.

Lien d’achat : c’est ici
4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Oui, mon homme est d’un soutien indéfectible, mes enfants aussi. Ma famille également. Je suis très bien entourée. Ils ont prévu de me lire, bien que ce soit, pour le moment, une sortie numérique… tout le monde n’est pas encore très habitué à lire des e-books 😉

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Concilier ? quel joli mot XD ! On va dire que je fais comme je peux en jonglant… avec plus ou moins de réussite !

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Absolument partout. Je suis une éponge. Une chanson, un mot de mes enfants, un autocollant à l’arrière de la voiture qui me précède dans les embouteillages, un film, une émotion, un nuage avec une forme particulière… n’importe quoi XD

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Quand je suis efficace ou quand je procrastine devant une vieille romcom des années 90 ? Je ne sais pas… je dirais 3 mois (c’est la version optimiste de mon cerveau qui parle, bien sûr). En réalité, quand je n’ai pas de deadline comme pour un concours fyctia, il me faut plus longtemps 😀 

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Franchement, je lis de tout. Romance, historique, contemporain, thriller, policier, jeunesse, young adult, des classiques… J’adore lire, je ne me vois pas me limiter à un genre !

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Ma déception : Belle du seigneur d’Albert Cohen, tout le monde ne m’en a dit que du bien, je suis passée à côté XD Et mes coups de cœur, pffff, trop difficile ! J’en ai tous les ans de nouveau et dans des genres différents. Pour n’en citer qu’un, je donnerais un roman que je relis régulièrement car c’est un condensé de tout ce que j’aime (humour, voyage, tristesse, amitié, différents points de vue, écriture épistolaire…) : « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ».

10 -Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Excellente question… j’avoue que c’est quelque chose que j’ai du mal à envisager ! Pourtant, je suis entourée de nombreuses auteures que j’adore ♥

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Ascenseur émotionnel permanent XD !

12 – Un mot à rajouter ?

Oui : merci (mon mot favori en ce moment). Merci de m’avoir donné la parole. Merci de m’avoir offert la possibilité de parler de mon livre (et de moi, même si ce n’est pas ce que je préfère)

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  Une panthère noire, racée et élégante… nan, je déconne. Je suis plus proche du concombre de mer.

Un objet ? Une vieille montre à gousset. En référence au temps qui passe, ce qui me touche beaucoup en ce moment et j’adore les objets anciens.

Une musique ? La bande originale d’un film, ce sont des trésors pour trouver des musiques inspirantes, justement. Je suis dans ma période Five feet apart, très belle BO.

Une saison ? L’été, la saison où on a la sensation que tout est possible !

Un lieu ? Dans la nature absolument. La forêt, la plage, un champ, peu importe, mais dans la nature.

Une couleur ? Vert et toutes ses variantes

Un dessert ? Ouh la, tu parles à une gourmande… ce serait comme me demander de choisir un de mes enfants plutôt qu’un autre (comment ça j’exagère ? XD)

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Ava, parce que, sous ses airs de femme invulnérable, elle est à fleur de peau. Fragile et forte à la fois.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté donc.

Chocolat ou bonbon ? bonbon, Haribo est mon ami.

Eau ou limonade ? Eau !

Café ou chocolat ? Chocolat (et thé), je ne bois pas de café.

Viande ou poisson ? Hum… poisson, avec un peu de viande dessus (oui, j’ai dit que j’étais gourmande)

Pain au chocolat ou chocolatine ? chocolatine évidemment. Mais les gens qui disent pain au chocolat sont mes amis quand même, je ne leur en tiens pas rigueur.

Films ou séries ? Dilemme. Mais je crois que je vais choisir les films quand même. Ils m’ont fait vivre tant d’émotions ! Je suis capable de regarder plusieurs un même film, alors qu’en général, une série, on la regarde et on passe à une autre.

Merci beaucoup !

Publié dans Interviews

Interview de Caroline Sam’s

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Je vais bien, je reprends le rythme de la rentrée scolaire comme beaucoup.

2 Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Caroline Sam’s, la trentaine, maman comblée de deux adolescents. Je vis dans la région Toulousaine. J’ai un Baccalauréat pro vente. Je fais toute ma carrière dans le commerce en montant en échelon, mais un accident m’oblige à mettre ma profession entre parenthèse, compromettant mon activité professionnelle suite à mon handicap. C’est pendant ma longue convalescence que je décide, suite à de nombreuses lectures, de me mettre à l’écriture. Accumulant les petits boulots qui ne sont plus dans ma branche académique, je me lance donc le défi de faire participer les internautes pour mon projet. Grâce au site de financement participatif ULULE, j’obtiens la somme que la sortie de mon livre me demandait. 
Depuis ce jour j’adore écrire, le tome 1 et 2 sont en vente sur plusieurs plateformes et le tome 3 est en cours d’écriture. Une nouvelle a vu aussi le jour entre les tomes 1 et 2. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres :

‘Si j’avais su’ est le tout premier livre qui a vu le jour en Octobre 2016, les lecteurs ont été unanimes et prouvent la réussite de mon travail, mais aussi la proposition par une société de Production qui a signé un contrat pour adapter la trilogie sur grand écran.
Ensuite est sorti ‘Sa douce séduction’ fin 2017, une nouvelle qui se situe en même temps que le volume 1, elle permet d’en apprendre davantage sur des personnages secondaires tout en donnant, ici et là, quelques indices sur ce que le volume 2 prépare.
Le tome 2 est sorti en 2018, il continu les aventures de Sophie et Matteo entre le France et l’Italie. 
La première partie de la série ‘Et Tout a Basculé’ se concentre sur la découverte de l’amour à l’adolescence et le dilemme qui se pose lorsque cette attirance est toujours aussi forte des années après. 

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?

Au début ils ont été tout aussi étonné que moi de cette nouvelle carrière, maintenant ils sont heureux pour moi, car ils voient que je suis épanouie et que c’est une renaissance professionnelle. Ils me soutiennent à 100% dans mes projets. 
Pour la plus part de mon entourage, les livres sont dans leur bibliothèque. 

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Mes enfants sont ados, ils me suivent dans mes projets ,donc c’est une aventure en famille. Quand je suis en période d’écriture intense, ils sont au courant et donc me laissent tranquille dans ma bulle. 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Au début je me suis inspirée de mon adolescence et au fur et à mesure de mon imagination…

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Normalement 1an, mais j’ai eu des soucis de santé qui font que la sortie de mon tome 3 prend un peu plus de temps. 

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Je ne peux en dire qu’un, romantique, suspense, érotique, thriller…du moment que c’est un roman qui me fait m’évader, j’adore.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Honnêtement je ne sais plus, cela fait longtemps que je n’ai pas eu le temps de lire… coup de cœur je dirai les livres dans son ensemble de Sophie Jomain. 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais-tu ?

Difficile de répondre, car il y a beaucoup d’auteur(e)s avec qui j’aimerai. Je dirai Sophie vu que j’adore son style d’écriture. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots :

inattendue, incroyable, un rêve

12 – Un mot à rajouter ?

Merci pour ce que vous faites, les blogeuses sont importantes pour nous écrivains. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? le chat 

Un objet ? plante verte

Une musique ? pop rock

Une saison ? Printemps

Un lieu ? la montagne

Une couleur ? bleu

Un dessert ? un éclair au café 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Lola, car elle est insouciante, joyeuse, extraverti….

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? hiver

Chocolat ou bonbon ? bonbon

Eau ou limonade ? eau

Café ou chocolat ? café

Viande ou poisson ? poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ? dans le sud c’est chocolatine  

Films ou séries ? films

Merci  ! Merci à vous. 

Kisss Caroline 

Publié dans Interviews

Interview de Sloane Morningstar

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Sereine et nerveuse à la fois. Un accouchement est douloureux mais là c’est plutôt l’angoisse de savoir si votre bébé va plaire LOL

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Je suis maman de 2 filles, ce qui occupe pas mal de mon temps. J’ai récemment fait un changement de carrière ce qui m’a permis d’avoir un peu plus de temps à consacrer à mes écrits. J’ai obtenu un Master en PNL il y a 10 ans et fraîchement une Licence en Management. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Les promesses de l’ombre est une dark érotique thriller, qui se déroule dans le milieu de la Bratva. Le personnage principal féminin, s’est retrouvé prise dans ce monde qui repose sur l’honneur et la famille dès sa naissance sans jamais pouvoir s’exprimer. Tout son monde repose sur des promesses faites dans l’ombre et pour lesquelles elle devra se battre pour regagner sa liberté. L’aventure se poursuit avec les promesses de l’aube et s’achèvera également avec celui-ci

Psycho Game, est un genre plutôt dark romance qui se déroule à l’age où l’on rentre à l’université, avec des personnages torturés psychologiquement. C’est un jeu psychologique dans lequel le personnage principal masculin, entrainera Brooklyn, l’héroïne de l’histoire. C’est un one-shot.

70035665_394784041448341_5515040356581769216_n.jpg

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Les avis sont divisés, j’ai des proches qui de temps en temps me demandent où j’en suis mais ne poussent pas plus loin. Les autres ne s’y intéressent pas. Mon mari n’étant pas du tout lecture, il me soutient à sa façon, même s’il reste très discret LOL J’ai quelques cousines qui lisent et qui attendent avec impatience la sortie des promesses de l’ombre.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Comme déjà dit précédemment, j’ai changé de carrière en début d’année. J’ai pris une année quasi sabbatique afin de me consacrer à l’écriture. Je jongle juste entre mes devoirs de maman, d’épouse et d’auteur 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout ! ça peut être dans la musique, des séries, des films. Mais la plus grande source vient de mes rêves tordus LOL

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Cela dépend de mon état d’esprit du moment. J’ai connu de longue période de syndrome de la page blanche, puis tout à coup c’était l’explosion dans mon cerveau.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Dark romance ou dark erotique thriller. J’ai quelques exceptions pour le fantastique, tel que les livres de Cassandra clare ou JK Rowling

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Mon plus gros coup de cœur a été pour la saga The mortal instruments de Cassandra Clare. Je suis une grande rêveuse, j’ai besoin de m’évader totalement dans mes lectures, et son monde est tout bonnement fantastique.
Des déceptions, j’en ai eu beaucoup, je ne peux pas les citer. Avant tout par respect pour les auteurs et leur travail. Mes gouts ne doivent pas définir la qualité du livre ou de l’auteur. 
La seule chose que je peux dire qui me déçoit parfois, est la fin d’un livre qui me laisse sur ma faim LOL

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

J’ai un projet en cours avec une auteur que j’adore. Je lis beaucoup de romance étrangère, et je me régalerais d’écrire avec Amo Jones

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Doute, rire, stress.

12 – Un mot à rajouter ?

Merci à tous mes lecteurs de Wattpad qui sont là tous les jours pour me donner l’énergie et le sourire. Ma bêta Julie et Mica pour ton soutiens

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?Une panthère noire

Un objet ? Un ordinateur

Une musique ? Alternative

Une saison ? L’hiver

Un lieu ? Ma maison

Une couleur ? Gris

Un dessert ? Tiramisu

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Aucun, ils sont trop compliqués et souffrent trop MDR

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Été

Chocolat ou bonbon ? bonbon

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ? CHOCOLATINE !!!!!! ptdr

Films ou séries ? Séries

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Emily Jurius

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ? Je rentre à peine de trois semaines de vacances alors je suis un peu en décalage mais je suis plutôt en forme. Prête à entamer un nouveau roman !

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ? Mais bien sûr. Alors j’ai trente ans et des poussières et j’écris depuis 2016 environ. J’ai été publiée en Me puis en autoédition et je suis chez les addictives depuis le début de 2019. J’ai actuellement plusieurs projets en cours dont un 4 mains et pleins de projets perso aussi. Amis là chut, je ne dis rien pour le moment…

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres.
Bon, je vous mets direct les résumés et si ça vous tente alors n’hésitez pas à venir en discuter avec moi. Je suis toujours partante pour échanger avec des lectrices. 

L’homme d’après :
 » Est-il possible d’aimer au premier regard? » Garance est une jeune maman de trois enfants mariée à son premier amour. Elle mène une existence paisible et profite de chaque instant avec bonheur. Tout s’effondre autour d’elle le jour où ce dernier meurt subitement. Son chagrin la détruit. Mais Garance est courageuse et pour sauver sa famille du désespoir, pour se sauver elle-même, elle décide de changer de vie. Quelque part dans ce nouveau pays, avec cette nouvelle langue, dans cette nouvelle maison, entourés de cette nouvelle famille, les enfants réapprennent à vivre. La routine du quotidien est un réel apaisement pour Garance. Jusqu’au jour où elle croise le regard d’un homme qui en un instant va éveiller en elle un sentiment oublié, un souffle de vie. Tristan est jeune, puissant, médiatique mais terriblement seul. Il est aussi mystérieux, ténébreux et tenace. Garance est chamboulée mais très vite les aspects les plus sombres de la personnalité de Tristan se révèlent à elle, la mettant face à ses propres angoisses. Comment résister quand l’amour est déjà là; mais surtout, comment accepter… l’homme d’après ?

Lust :
 » Et si vous étiez le jouet de votre Big Boss ?  » 
Juliet, jeune Franco-Américaine de vingt-cinq ans, vit coupée de sa famille à New York. Courageuse et perfectionniste, elle affronte la vie avec beaucoup d’audace et considère son travail comme étant sa plus grande force. Pourtant, son destin tout tracé de brillante employée est trahi par le hasard de la vie. Ce hasard, c’est Gabriel, ce collectionneur de coups d’un soir à qui tout réussit. Tous deux victimes du plaisir charnel, leur rencontre va susciter des désirs jusqu’alors inconnus, qui traduisent leur lourd passé et dévoile des faiblesses qu’ils croyaient enfouies. Juliet et Gabriel sont si différents, pourtant… La passion qui les anime va les conduire à briser leurs chaînes : lorsque luxure et amour s’entremêlent, il devient impossible de les séparer. Quant aux démons du passé, la chasse est ouverte, prenez garde !

Sunset Clause :
Suzanne est au bout du rouleau, elle n’en peut plus de son boulot, de son patron surtout. Alors ces deux semaines de vacances au soleil en plein hiver pour fêter le divorce de Barbara, tombent à pic. Et quand, en plus, elles se retrouvent dans une villa mitoyenne avec un groupe de sportifs, l’affaire semble entendue. Sauf que Suzanne est journaliste et de fait, elle aime bien mener des enquêtes. Alors que va-t-il lui arriver quand elle va tomber sur l’homme aux cheveux magiques ? Je vous laisse le découvrir. Alors détendez-vous et profitez du voyage!

Océan Crush :
Des vacances, oui des vacances ! On les attend, on les rêve et puis un jour, on y est… Il fait beau, le sable est chaud, on se détend…. Tel aurait pu être le crédo de Romy durant cet été mais c’était sans compter sur la bande de joyeux lurons qui l’accompagnent… Et si en plus on rajoute à ça le regard magnétique d’Arthur, elle ne risque pas de passer un été reposant. Bon c’est pas grave, ça se calmera à la rentrée, ou pas….. Parce que l’amour à ses raisons, que la raison ignore. Et que c’est comme ça que c’est bon après tout ! Hein ?!

Love Timing :
Dix-huit ans, l’avenir devant soi et tout pour réussir. Oui, ça c’était le plan… sauf que Sophie n’avait pas prévu de tomber sur Anthony et encore moins que ce dernier se comporte de façon aussi surprenante. Un simple flirt d’été, durant un stage post BAC pourrait bien laisser des traces sur la jeune fille fragile et innocente qu’elle est. Alors, quand la passion du premier amour écorche les cœurs, comment continuer à vivre ? Comment refaire confiance aux hommes après cette expérience ? Autant de questions qui bouleversent Sophie qui traverse les années et retombe sans cesse sur son premier amour ! Une romance légère à consommer sans modération.

Blue Blood :
Mais pourquoi est-ce que mon chaton chéri ne veut plus venir vers moi ?
Et pourquoi est-ce que je fais ce rêve dont j’ai du mal à savoir au réveil s’il est réel ou pas ?
Qu’est-ce qu’il m’arrive ?
Je regarde par la fenêtre et j’aperçois un homme dans la rue, on dirait qu’il regarde chez moi. Je me sens épiée. 
Non, Diane, raisonne-toi, tu te fais des films.
Calme-toi.
Pourtant, au fond de moi, je sens bien que quelque chose change.
Mais quoi ?

Diane est une jeune londonienne à l’existence paisible. Jusqu’au jour où des pulsions étranges la poussent dans des obscurs décors qui vont alors lui révéler que son passé, son présent et son avenir sont liés par une destinée à laquelle, elle ne s’attendait pas. 
Archibald est mystérieux et indépendant, il n’aime pas qu’on se joue de lui. Les surprises, la fidélité et la loyauté, c’est pas trop son truc. Et pour un loup vivant en meute, pas facile de trouver l’équilibre.
Alors quand la guerre des clans les force à se rencontrer, à se faire confiance et à se protéger, on peut évidemment se demander si les deux jeunes gens vont accepter de réaliser ce pourquoi ils sont nés. 
Et si le désir et la passion n’existaient qu’à travers la prophétie ? 
Serait-ce de l’amour ou de la divination ?

Une dualité de pouvoir dans une aventure dont personne ne ressortira indemne.

Love to Hate You :
Un bad boy, une fille parfaite… Un amour impossible ?
***
Étudiante à Yale, Jane est aussi brillante que superbe. Rien ni personne ne l’empêchera jamais d’atteindre ses objectifs ! Le dernier en date ? Séduire le mec idéal pour passer un merveilleux réveillon dans la famille de celui-ci, loin de son quotidien peu reluisant.
Sa cible : Matt Rives, fils à papa un peu écervelé qui tombe immédiatement sous son charme. Tout devrait se dérouler comme prévu… 
Sauf qu’il y a Stan, le demi-frère de Matt. Rebelle au grand cœur et au passé douloureux, il se méfie des filles comme de la peste !
Entre eux, la guerre est déclarée…

Découvrez sans attendre Love to Hate You, la première romance d’Emily Jurius aux Éditions Addictives !
***
– Tu es mal à l’aise de me voir ici.
– Faux.
– Et en même temps, ça t’excite.
– Faux.
Ses yeux sont rivés aux miens et j’avance vers elle. Jane ne bouge pas mais je ressens la tension qui émane de son corps. Elle me désire au moins autant que je la veux et je meurs d’envie de lui arracher ce foutu peignoir.
– Tu as envie de moi.
– Faux.
Sa chambre est minuscule et, en trois pas, je suis près d’elle. Alors que j’approche encore mon visage du sien, je lui souris et je ne sais même pas pourquoi. Elle sourit aussi et je me retrouve bête. J’ai l’habitude de draguer des nanas et elle se défend comme elle peut. Mais quand je vois son visage s’illuminer et qu’elle se cache presque, ça me rend plus grand et plus petit à la fois. Comme si dans son sourire se cachait quelque chose de bien plus important que moi et que l’effet que je lui fais.
***
Love to Hate You, d’Emily Jurius, histoire intégrale

Keep Away From Me :
La plus belle erreur de l’été !
Brooke a un objectif : travailler tout l’été pour financer le voyage de ses rêves en Écosse.
Elle est lumineuse, déterminée et refuse de se laisser impressionner par qui que ce soit.
Même pas par Roméo ! Arrogant, désagréable, mystérieux, il l’agace dès le premier jour.
Et pourtant, elle ne peut s’empêcher d’être attirée par lui…
De secrets en révélations, de baisers en nuits torrides, ils vont devoir apprendre à se faire confiance… pour le meilleur ou pour le pire ?

Découvrez Keep away from me, la nouvelle romance d’Emily Jurius aux éditions Addictives !

***

– Connard, tu te prends pour…
– T’as trois secondes pour dégager avant que ça ne soit moi qui perde le contrôle. 
Il me met en garde mais je suis déjà perdue, c’est trop tard. L’odeur qui se dégage de lui, le désir que je refoule… Il me fait face et approche encore.
– Trois.
Il plaque mon corps un peu plus contre le van.
– Deux.
Il caresse mon cou avec son nez et ses cheveux chatouillent la peau nue de mes épaules.
– Un.
Il détache mes cheveux en tirant sur le stylo autour duquel je les avais enroulés. Je frissonne en les sentant retomber sur mes épaules, mais encore plus car son souffle érafle ma peau. J’en tremble presque, enfin je crois. 
– Zéro. 
Il sourit contre mes lèvres avant de prendre possession de ma bouche.
***
Keep away from me, d’Emily Jurius, histoire intégrale.


Lien d’achat : c’est ici
4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ? Evidemment que mon entourage me soutient. C’est quand même énorme de pouvoir réaliser son rêve et de le partager avec ses proches. Certains me lisent, d’autres sont justes curieux mais ça c’est un peu le lot de tout le monde je pense. En tout cas, ce qui est sûr c’est que je suis fière de ce parcours et que je ne m’en cache pas.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? Je concilie comme je peux mais j’ai surtout la chance d’avoir Mr Jurius qui assure un max. Et puis je milite pour les journées de 36 heures depuis un moment, mais ça, ça ne semble pas être entendu !

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Partout. Je peux discuter avec toi de tout et de rien et m’en servir au moment où je vais m’installer devant mon clavier. En général, je décide des prénoms des persos en premier et de leur histoire de vie. Ensuite je brode et je vois où ça me mène.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? Très variable. Allant de moins de 3 semaines à plus de trois mois selon l’inspiration et le temps dont je dispose. De mon envie aussi. Pour tout te dire je rentre de vacances et je n’ai pas touché un clavier depuis 3 semaines. Et ça m’a fait du bien. Je suis remontée à bloc du coup !

8 -Quel est ton genre de lecture ? Romance, développement perso, fantastique…

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? Mon coup de cœur de cet été, je dirai la saga Lux. Je les ai dévorés en une semaine. Ma déception, Monsieur que j’ai trouvé si long et pénible à lire. Après j’ai lu pas mal les copines auteures françaises et je me suis régalée avec Sexy Scandal de Ana, 10 bonnes raisons de te détester de Emma Green, Le voisin parfait est un enfoiré dont je trouve la couv canon, Hot de Jeanne Pears où Franck m’a fait craquer, Irrésistible coloc de la même auteure, 100 facettes de Mister Diamonds, bref je me suis fait un marathon Addictives. J’ai aussi dévoré les Briar et pour moi, ça le fait grave, je les ai adoré ces nanas. J’ai bien accroché avec Contre ma peau de chez black ink aussi. Et pour ceux que j’ai moins aimé, je n’aime pas trop en parler parce que je trouve que c’est toujours mieux de balancer du positif que du négatif dans tout ce que je fais de ma vie. 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ? Je suis sur un projet avec Léon de Griffe depuis un moment et j’espère le voir se concrétiser pour début 2020. C’est un projet différent de ce qui se fait en romance et c’est pour ça qu’il nous tient à cœur. Après j’ai déjà tenté l’expérience et je ne renouvèlerai pas. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots. Persévérance, liberté et épanouissement.

12 – Un mot à rajouter ? Merci.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Chat

Un objet ? Une bouteille de champ

Une musique ? Arf dur ça. Je dirais que j’en sais rien.

Une saison ? Eté

Un lieu ? Le bord de l’océan

Une couleur ? Le bleu

Un dessert ? Une pana Cotta et non aucun rapport avec l’aspect flan même si…

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Je voudrais bien être Stan, juste pour sa verve !

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté

Chocolat ou bonbon ? Les deux, je peux ?

Eau ou limonade ? Champagne ?

Café ou chocolat ? Thé ?

Viande ou poisson ? Pfff, on va tous finir vegan de toute façon !

Pain au chocolat ou chocolatine ? CHOCOLATINE, évidemment !

Films ou séries ? Films

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Solène LAYKEN

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas-tu ? bien et toi ? ça va merci

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ? J’écris depuis l’adolescence, mais j’ai vraiment repris l’écriture, il y a 3 ans. En septembre 2018, j’ai commencé à écrire sur Wattpad et au vue du succès, j’ai créé ma société début 2019 et publié 3 livres. J’écris principalement de la new romance.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres : en décembre 2018, j’ai publié un recueil de poème intitulé « HENRI, mon recueil, ma vie… », puis en mars j’ai publié le tome 1 de la saga biker DARKPULS intitulé : « PRETTY, MON PROSPECT ET MOI » et le second tome est sorti en septembre. D’ici la fin de l’année, sortira un spin-off de la saga. 

Lien d’achat : C’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ? Mon mari me soutient à 200%, le reste de ma famille est partagée entre fierté et crainte pour moi sur l’avenir. On prend des risques en tant qu’auteure auto-éditée mais je ne regrette pas. Oui, certains ont lu mes livres et ont adoré.

5 -Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?  Je vis de l’écriture donc je gagne du temps mdrrr. Quant à ma vie de famille, je me garde du temps quand mon mari est présent et le reste du temps, je suis libre d’écrire 😊 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? partout ! parfois en écoutant de la musique, en rencontrant des gens, des situations qui m’arrivent, etc…

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? en moyenne, 3-4 mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ? Romance en général, mais mon genre préféré est la new romance

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? mon coup de cœur est la saga INDECENT de COLEEN HOOVER. Ce livre parle de cancer et connaissant cette maladie de très près, cette histoire m’a beaucoup touché. De plus, les personnages sont des personnes lambdas et ce qui leur arrivent est bouleversant.
Ma déception ? « 80 notes de jaune ». Ce livre traite la femme comme un objet, vendu aux enchères, ou bien il y a de l’orgie. Bien écrit mais ce n’est pas du tout mon style de lecture. ☹

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?  J’en ai écrit un avec Judicaëlle Delcroix. Mais si je devais en écrire un autre, je dirai … (désolé y’a plusieurs auteurs avec qui j’aimerai écrire) Stéphanie Delecroix, Angie K et Blandine P. Martin.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots : plaisir, partage, rêve

12 – Un mot à rajouter ? Je suis ravie d’être en arriver là grâce aux lecteurs qui me suivent. Merci à tous de votre aide (soit en lisant, soit en partageant, soit en chroniquant…) Que le meilleur continue 😊 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? lapin

Un objet ? radio

Une musique ? Hardstyle

Une saison ? été

Un lieu ? Firenze, Italy

Une couleur ? vert (pour l’espoir)

Un dessert ? glace italienne (à base de fruits jaunes)

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? trop dur comme question…. Un personnage badass qui a du bagout… hum… j’aime bien Sacha (la poupée de Stéphanie Delecroix). Cette fille a peur de rien et est toujours optimiste (comme moi)

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été

Chocolat ou bonbon ? bonbon

Eau ou limonade ? limonade

Café ou chocolat ? chocolat

Viande ou poisson ? viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? pain au chocolat (désolé Ange Edmon mdrrrr)

Films ou séries ? Film

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Lina Hope

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Bonjour, je vais très bien merci et toi ? ça va bien merci

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Bien sûr, alors j’ai 30 ans, je vis dans le Sud-Ouest de la France depuis un petit peu plus de 5 ans. Je suis une fan de Romance, ma bibliothèque en déborde et à force d’en lire, je me suis mise à en écrire.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
J’ai commencé à écrire avec My Happily Ever After, une saga de 5 tomes sur l’univers de la musique rock. Au départ, elle était publié sur wattpad, puis j’ai décidé de l’auto éditer un an et demi plus tard. Actuellement, il y a les 4 premiers tomes de disponible à la vente. 

Ensuite j’ai écrit Nineteen, une duologie sur l’univers de la danse en grande partie. Je l’ai également auto éditée. 

J’ai aussi écrit Ghost Secrets, une romance qui nous plonge dans l’univers du skate et qui elle, sera édité par une maison d’édition. Pour le moment je ne peux te donner de date de sortie ni le nom de cette ME. 

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Mes amis et ma famille me soutiennent beaucoup et oui, la plupart d’entre eux lisent mes livres.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Eh bien, j’ai arrêté de travailler en Aout l’année dernière pour me consacrer entièrement à l’écriture et du coup j’en profite également pour m’occuper de mon fils qui va bientôt avoir 3 mois. Avant ça, je bossais en 25h du coup c’était plutôt facile de trouver du temps pour écrire. Alors que maintenant, c’est un peu plus compliqué, disons qu’il faut une bonne organisation.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Je dirais un peu partout. Dans la musique, dans les films, les livres, dans la vie de tous les jours. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Alors, ça dépend. Quand je n’avais pas d’enfant, je pouvais écrire un roman en 3 mois. J’ai mis 10 mois pour écrire ma saga MHEA. Maintenant c’est plus difficile de trouver le temps pour écrire et je suis actuellement sur un autre roman et ça va bientôt faire 4 mois que je suis dessus et je suis loin de l’avoir terminé.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Romance always !

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Difficile de n’en citer qu’un. Mais bon… Pour l’interview je dirais « Sensible » le tome 4 de la saga Thoughtless de SC Stephens. En fait, ce tome est le pdv de Kellan Kyle le personnage principal masculin sur le tome 1 de cette saga. 

Une déception… Je dirais Never Never de Coho. J’ai acheté les 3 tomes et pourtant je n’ai pas réussi a finir le premier. 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Eh bien, pour être honnête ce n’est pas quelque chose qui me fait envie. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Magique, Surprenante, Incroyable 

12 – Un mot à rajouter ?

Je voudrais remercier mes guimauves ( mes lecteurs ) , ma famille de cœur car sans eux je n’aurais sûrement pas tout ça. Je vous aime d’amour mes petits moches ! 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un renard

Un objet ? Un télescope

Une musique ? Somebody To Die For de Hurts

Une saison ? L’automne

Un lieu ? Le ciel ( ça compte ? )

Une couleur ? Noir

Un dessert ? gâteau au chocolat 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Caleb, du tome 3 de MHEA. Parce qu’il est un peu mon moi masculin. Qu’il est fan de musique rock et d’étoiles. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ? Humm… Bonbon

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Chocolat

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Je suis parisienne de base, mais je vie dans le sud… Et moi je suis malgré tout team PAIN AU CHOCOLAT !

Films ou séries ? Films

Merci beaucoup !

Publié dans Interviews

Interview de Manon T Auteure

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ? Merci très bien, je suis ravie de pouvoir répondre à tes questions.

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ? Je viens d’avoir 40 ans, je suis une parisienne dans l’âme mais je n’oublie pas les montagnes où je suis née. Je dévore beaucoup de livres et un jour, une personne m’a poussée à mettre mes maux sur du papier.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres : J’ai commencé par de petites nouvelles : Séance au donjon dans le recueil Indécence 2018 , Indiscrétions dans le recueil Voyeurisme 2019 chez Evidence Editions. Puis, le salon du livre de Paris arrivant, je me suis lancée dans ma nouvelle « séduction parisienne » que vous pouvez retrouver sur Amazon relatant une belle rencontre caliente à l’intérieur du salon… Forte de son petit succès, j’ai voulu me lancer dans l’écriture d’un petit roman et l’été de toutes les audaces en est ressorti.

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ? je prefere ne pas repondre à la question merci

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? J’ai beaucoup d’activités et je n’arrive à écrire que dans le calme…. Heureusement, je peux noircir des pages entières en très peu de temps.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Je suis plus tournée dans l’érotique et le BD/SM et j’ai une imagination débordante. Pour moi, tous les mots ont un double sens et tout peut se ramener au sensuel.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? Hors les périodes de correction et de relecture, je dirais deux mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ? J’ai des lectures très hétéroclites à part peut etre la science fiction qui ne m’attire pas plus que cela.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? Rouge noir de Jessika Lombar pour toute la sensualité qu’elle met dans ses mots….
Pas de déception particulière, toutes les lectures ont des qualités que chaque lecteur apprécie ou pas.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ? Il est difficile d’allier une plume à une autre mais je ne serai pas contre un recueil partagé.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots : folie, tenacité, amitié

12 – Un mot à rajouter ? Je te remercie pour cet interview et remercie les lecteurs qui me liront et découvriront mes écrits.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Le lion pour son côté majestueux.

Un objet ? Un stylo pour écrire encore et encore

Une musique ? Que du classique, Chopin surtout

Une saison ? l’hiver, la neige pour revoir mes montagnes.

Un lieu ? Lyon c’est une ville qui regorge tellement de mystères.

Une couleur ? Le rouge de l’indécence.

Un dessert ? Je ne suis pas très sucré mais je dirai une tarte aux fraises.

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Je dirai Lola car il y a certainement une part de moi dans ce personnage.

Tu es plutôt…
Été ou hiver ? Hiver pour la neige

Chocolat ou bonbon ? Chocolat noir, pur et fort

Eau ou limonade ? Eau même si préfère un verre de vin.

Café ou chocolat ? Café avec parcimonie

Viande ou poisson ? Viande, je suis une grande amatrice.

Pain au chocolat ou chocolatine ? Damnation : pain au chocolat bien sûr

Films ou séries ? Films et encore, je ne suis pas très télé
Merci beaucoup

Publié dans Interviews

Interview de Daguette

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?  Bonjour, ça va pas trop mal merci:) 

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ? Oui, alors je suis Julie, maman de trois enfants, j’ai 33 ans et je vis dans la Drôme. Je suis aussi Julie Daguette, autrice de romances en tous genres. Fantastiques, Dark, comédies, érotiques, drames…Bref, j’essaie de toujours sortir de ma zone de confort. J’ai commencé sur fyctia, en participant à des concours d’écriture. Avec un de mes romans qui est maintenant dispo sur wattpad, j’ai terminé 5ème sur un podium à 4 places. J’ai eu beaucoup de mal à me faire confiance puis j’ai trouvé ma première maison d’édition : Erato. j’ai ensuite décidé d’auto-édité une histoire qui me tenait à coeur pour ensuite signer chez Butterfly éditions. Voilà la version accélérée de ma vie d’auteure ! 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres. Alors il y a le tout premier : ELLE. Une saga teintée d’érotisme en trois tomes, d’abords édité chez Erato et maintenant dispo sur wattpad. Il reste quelques exemplaires que je dédicacerai au salon de Pusignan. Ensuite, il y a eu SAVE ME, une romance dark éditée chez Erato. Vient le tour de SHOT, me romance bit-lit également éditée chez Erato. Ensuite j’ai auto-publié VOISINS DE PALIER, une comédie romantique en trois tomes. J’ai également auto-édité JOURNAL INTIME D’UNE MAM’ANGE, un roman qui relate ma propre histoire et celle de mon fils. J’ai ensuite signé avec Butterfly éditions pour JUSTE TOI, une romance avec un soupçon de suspens et de gang. Pour ce qui est de mes romans non publiés, il y a ELERINA sur wattpad. 

                 

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ? Oui, mon entourage est derrière moi, ils achètent et lisent mes livres. J’ai le soutien de ma famille, de mes amis et sans ça, je n’y arriverai pas… 

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?  Je n’y arrive pas vraiment lol c’est très compliqué ; Partager mon temps n’est pas chose facile mais j’essaie:)

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Partout. Dans une musique, un visage, un lieu… j’ai une imagination débordante ! 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? Ça dépend… mon premier roman ( ELERINA ) j’ai du mettre environ 3 ans à l’écrire… Le second ( ELLE) je l’ai écris en quelques mois à peine. 

8 -Quel est ton genre de lecture ?  J’adore la romance. Je peux lire des fantastiques, policier, dark, thriller, mais il faut que ça tourne autour d’une romance. J’aime les histoires d’amour:)

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? Mon roman coup de coeur c’est «Notre année trouble » de Sarina Bowen, également celui de Fleur Hana « Cupcakes and COcaine » . Des déceptions, j’en ai eu beaucoup, je suis du genre à abandonner un livre si je m’ennuie au bout d’une dizaine de pages… 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?  J’aimerai beaucoup écrire un 4 mains, mais je ne sais pas avec qui. J’en ai déjà discuté avec Lucie Barnasson, une auteure de livres fantastiques mais il n’y a encore rien de concret. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots ? Excitation, extraordinaire, exaltant 

12 – Un mot à rajouter ? Oui, je tiens à remercier mon lectorat. J’ai des lecteurs qui me suivent depuis mes tout débuts et j’en ai d’autres qui viennent juste d’arriver mais je les remercie tous, car sans lecteurs, un auteur n’est rien… Merci à eux de me faire confiance, d’ouvrir mes romans et de voyager avec moi ! 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chien

Un objet ? Un oreiller 

Une musique ? Si maman si

Une saison ?le printemps

Un lieu ? Le jardin des anges, là ou repose mon fils

Une couleur ? Le vert

Un dessert ? Le mille feuille

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Capucine , parce qu’elle est forte tout en étant faible, belle tout en étant pleine de cicatrices, drôle tout en étant blessée. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été

Chocolat ou bonbon ? chocolat

Eau ou limonade ?eau

Café ou chocolat ? Chocolat:)

Viande ou poisson ? viande

Pain au chocolat ou chocolatine ?pain au chocolat !!!

Films ou séries ? Séries, Netflix:) miam !!!

Merci  ! Merci à toi pour ce moment ! 

Publié dans Interviews

Interview de Virginie Imbert

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Très bien ! Mon roman plaît à de nombreux lecteurs et chaque jour je suis ravie de leurs retours ! 

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Âgée d’une quarantaine d’années, j’ai la chance d’être mariée et d’être maman de trois enfants. Jusqu’à aujourd’hui, ils ont rempli ma vie à ma plus grande joie. 
Mon parcours d’auteure a commencé par hasard quand l’été dernier je me suis mise à lire une trilogie de ma fille aînée. En découvrant le style Young Adult, j’ai eu envie d’écrire un roman d’amour pour partager et depuis un an je travaille dessus chaque jour. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Actuellement j’écris la saga avec toi qui est composée de quatre tomes. Le premier livre « ma rencontre avec toi » est sorti fin juin. Il parle de la naissance d’un couple formé par deux jeunes lycéens Cathie et Matt.

Dans ce premier tome, les deux jeunes gens vont devoir affronter plusieurs épreuves pour réussir à rester ensemble.

Le tome 2 « partir avec toi » est fini, mais pas encore diffusé. J’aimerais bien pouvoir le lancer pour cet hiver mais cela va dépendre du démarrage du tome 1.

Le tome 3 « vivre avec toi » est déjà écris. Je suis actuellement en phase de relecture pour l’affiner et pouvoir le transmettre à un correcteur.

Le tome 4, dernier de la saga, s’appellera « survivre avec toi ». Je ne l’ai pas encore écrit mais le déroulement des événements est déjà bien établi dans ma tête. Il me reste juste à le coucher sur papier…

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Mon mari et mes enfants me soutiennent tous les jours dans mon projet. Heureusement car ça me demande beaucoup de temps. Mon mari a lu tous les livres avec beaucoup d’intérêt à chaque fois. Il me fait rire car il a toujours envie de savoir la suite alors qu’il ne lit pas du tout ce genre de roman ! Quant à mes enfants, ils sont trop jeunes pour les lire.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

C’est simple, pour écrire il faut que je sois seule à la maison sinon je suis tout le temps dérangée ! Donc je me plonge dans mes romans uniquement quand mes enfants sont à l’école. 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Dans la vie de tous les jours … mon cerveau est perpétuellement en ébullition.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Comme je ne peux pas le faire à temps plein mais seulement dans mes moments libres pour arriver à écrire un tome il me faut bien quatre mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

La romance bien évidemment !

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Mon roman coup de cœur est Dimily bien que j’aie beaucoup aimé After.
De façon générale, je lis beaucoup de New romance.
Pour le moment, je n’ai pas vraiment eu de déception au niveau de mes lectures. J’accroche plus avec certains livres que d’autres mais dans chaque livre j’arrive à trouver quelque chose qui me plaît.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Estelle Maskame

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Bonheur, joie et travail !

12 – Un mot à rajouter ?

À aucun moment je regrette de m’être lancée dans le monde de l’écriture.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  Une panthère noire

Quelque chose ? Une étoile pour éclairer dans la nuit

Une musique ? You say de Lauren Daigle

Une saison ? Été 

Un lieu ?  Une plage paradisiaque

Une couleur ?  Le bordeaux

Un dessert ? Un éclair à la vanille ou un saint-honoré 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Cathie ! Parce qu’elle a une vie de folie !

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Été 

Chocolat ou bonbon ? Chocolat 

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ?  Thé

Viande ou poisson ? Viande 

Pain au chocolat ou chocolatine ? Chocolatine

Films ou séries ?  Les deux !

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Nelly M.C

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Très bien, merci !

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Bien sur. J’ai édité le premier tome de ma saga BAD (Qui est mon premier roman) en Septembre 2018 en auto-édition. Les autres tomes ont vite suivi le même chemin. Aujourd’hui, je compte 5 romans, qui sont les 5 tomes de ma saga BAD, dans ma bibliographie et mon prochain roman est en cours d’écriture. Je suis une adolescente de 17 ans et rêve d’un jour pouvoir vivre de mes écrits, malgré bon nombres de personnes qui m’ont dit que je n’allais pas y arriver. C’est probable oui, mais qui ne tente rien, n’a rien. Je suis aussi passionnée de lecture, étant aussi chroniqueuse et j’écoute beaucoup de musique. Je vis dans le Haut de la France, plus précisément dans le Pas de Calais, à la campagne. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
La saga BAD est une histoire de gang, l’héroïne Léna, se retrouve abandonné par son père et le vit très mal. Elle a un manque de confiance envers les autres dû à cet événement mais bizarrement quelque chose la pousse vers Justin Black, un mec pas très fréquentable du lycée. Alors qu’elle veut en savoir d’avantage sur lui, son frère et ses amis lui interdisent de l’approcher mais pourquoi ? Léna va vouloir comprendre, et derrière cet avertissement se cache bien des mensonges. Des mensonges qui vont bouleverser sa vie et sa famille… 

Lien d’achat : c’est ici
4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
La plupart de mon entourage oui, les autres font le contraire. Ma mère et ma sœur m’ont lu et cela m’a fait très plaisir de constater qu’elles ont adoré mon style d’écriture. 

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Ma vie professionnelle c’est l’écriture donc c’est plutôt pratique. Et je réserve le week-end et le soit à ma famille:)

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
La plupart du temps dans mes rêves.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Houlà, ça dépend. Vu que j’écris quand je veux, je prends mon temps, mais pour le 4ème tome de ma saga je sais que j’ai mis 2 mois sans compter les corrections. 

8 -Quel est ton genre de lecture ?
La romance new et young adult.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Mon dernier roman coup de cœur est Colocs and Love, ce roman est une vrai pépite et contient tout ce que j’aime. Je n’ai pas de déception pour le moment, juste des romans que j’ai moins aimé. 

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Je ne pense pas en écrire un jour, j’aime avoir le contrôle sur ce que j’écris. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Réalisation d’un rêve.

12 – Un mot à rajouter ?
Merci à mes lectrices qui me suivent depuis mes débuts, aux nouvelles qui viennent d’arriver et merci à notre passion au fils des pages pour cet interview. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un chien.

Un objet ?
Un stylo.

Une musique ?
Soldier – Nightcore

Une saison ?
Hiver.

Un lieu ?
Un lac.

Une couleur ?
Le bleu

Un dessert ?
Glace à la pistache.

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Léna, mon héroïne sans hésiter. La plupart de sa personnalité vient de moi, j’ai mis une partie de moi en elle. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Hiver

Chocolat ou bonbon ?
Chocolat

Eau ou limonade ?
Eau

Café ou chocolat ?
Chocolat

Viande ou poisson ?
Poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat !

Films ou séries ?
Séries

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Aryabella Connors

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas-tu ?  Très bien, merci et vous ? ça va merci

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ? Etant fan de « Twilight » de Stephenie Meyers, j’ai cherché des fanfictions me gardant dans cet univers où je me sentais bien. Puis j’ai commencé à écrire mes propres fanfictions. De fil en aiguille, j’ai fait lire mes histoires à mes amies, et avec un énorme stress, j’ai présenté ma première saga et j’ai publié chez la maison d’édition Lips and Co. 

3 -Présente-nous un peu ton ou tes livres « Une plume dans le désert » est une saga romantique en trois tomes, sur fond de guerre Libyenne. Maxinne va devoir choisir entre sa destinée et son éveil personnel.

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pensent tes proches ?  Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ? Ma famille et mes amies proches étaient contents que je fasse découvrir ma plume, ma personnalité littéraire. C’est un sacré challenge. Qu’ils aient lu ou non ma saga, ils ont l’obligeance de m’écouter en parler, et rien que pour cela, je sais qu’ils me soutiennent….

5 -Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? Un compromis : la journée pour ma famille, la soirée pour moi.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Partout : dans un parc, dans un livre, dans un bistro, à la télévision, sur internet…. L’inspiration n’a aucune limite, il suffit d’ouvrir les yeux.

7 -Combien de temps mets-tu à écrire un roman ? « Une plume dans le désert » a été présenté aux maisons d’édition au bout de six années. Il s’agissait d’abord d’une fan fiction, puis l’histoire a évolué encore et encore : les personnages, les recherches, les lectures bêtas… Pour aboutir à cette saga en trois tomes.

8 -Quel est ton genre de lecture ? Je lis de tout, du moment que j’entre dans l’histoire.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? J’aime être surprise, ressentir les émotions, m’interroger sur une situation, être confrontée à l’inédit.
Pour les déceptions, je pense aux adaptations cinématographiques qui sortent totalement du contexte littéraire initial. 

10 -Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais-tu ?  Mon amie Izinie, qui a élu domicile dans mon cœur de Normande.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots. Incroyable, irréaliste, infinie.

12 – Un mot à rajouter ? Ce que m’a apportée cette saga, en dehors de la découverte du milieu de l’édition, est la découverte des blogs d’auteurs, des partages de chroniques, avis littéraires, des lecteurs et lectrices… Merci à tous, vous m’avez donné le courage de poursuivre mes écrits, de faire mieux et de découvrir d’autres auteurs et leurs petites pépites… Merci encore ! 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  Un tigre blanc

Un objet ?  Un crayon

Une musique ?  De P!nk, naturellement

Une saison ? L’automne

Un lieu ?  L’Ecosse, je n’y suis jamais allée.

Une couleur ? Turquoise

Un dessert ?  Au chocolat, obligatoire

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?  Maxynne, pour sa voix

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?  Hiver

Chocolat ou bonbon ?  Bonbon

Eau ou limonade ? Limonade

Café ou chocolat ?  Café

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Chez moi, c’est pain au chocolat

Films ou séries ? Les deux me conviennent.

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Mo Gadarr

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Un peu stressée à l’approche de la rentrée des classes mais heureuse de pouvoir répondre aux questions de cette interview !

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Je suis une maman mariée de 34 ans et je vis à Bordeaux avec ma famille depuis dix ans. Je suis professeur de français en collège depuis neuf ans et j’écris depuis 2017.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Alors je vais uniquement parler des livres parus ou en cours de parution.
-Black feelings (saison 1 et 2)
Le tome 1 parle d’une jeune fille qui se nomme Amandine qui va tomber amoureuse de Mattéo. Cet amour et les circonstances qui en découleront feront qu’elle sera victime de harcèlement scolaire pendant un an. A l’age adulte, Mandy devient professeur stagiaire et se retrouve sous la gouvernance de son tuteur qui n’est autre que Mattéo, qui désormais, mène une vie rangée. Maintenant, le seul but de Mandy sera de détruire sa vie parfaite.
Le tome 2 est un spin-off sur l’un des personnages du 1er volet. Il s’agit de Nathan qui retourne après ses expériences douloureuses sur l’île d’Oléron, la terre de son enfance. Mais ce sera une erreur car les mauvais souvenirs vont remonter d’autant que son amour de jeunesse, Zina, est elle aussi de retour sur l’île. La côtoyer va lui poser une sorte d’ultimatum : raconter le mal qu’il lui a fait ou se taire et l’aimer.
A ce jour, je pense à un tome 3 mais je n’ai écrit qu’un chapitre pour l’instant. 😊
L’emprise (saison 1 et 2) co-écrit avec Haley Davis
Blind 
C’est l’histoire de Camille une jeune franco algérienne de 18 ans qui est liée par une amitié sans faille à Abel, du même age qu’elle. Elle se pose des questions sur l’Algérie et va deveir membre d’un groupe Facebook et connaitre les émois du premiers amour sous l’œil suspicieux d’Abel. Elle va découvrir que l’amour rend aveugle. Ce livre parle de l’emprise religieuse.
Hurt (sortie prévue mi-septembre)
C’est un spin off sur Marc, le meilleur ami d’Abel de la saison . En stage dans un grand journal à Chicago, Marc se fait très vite à sa vie américaine. Tout lui sourit sauf Eva, la femme de son patron. Chargé de chroniquer un procès mêlant légitime défense et violence conjugale, il va vite s’apercevoir qu’Eva, l’avocate de l’accusée parait bien plus touchée par les événements qu’il n’y parait. 
Drunk (pas encore écrit)
Il s’agira du spin-off sur Manon, la petite sœur de Marc. Pour l’instant, je n’en dis pas plus. Je risque de spoiler Blind sinon.

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?

Mon entourage est très fier de ma nouvelle carrière même si ce n’est pas tous les jours faciles. Mon mari lit tous mes romans tandis que mes sœurs me donnent des idées lorsque j’écris et lisent mes livres une fois parus.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Ca c’est une bonne question ! Euh…c’est très dur et très fatigant mais disons qu’il faut s’organiser et bosser tard dans la nuit.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout mais surtout dans ma vie de tous les jours et dans certaines émissions type Tellement vrai, Confessions intimes que je trouve en pagaille sur YouTube. C’est ainsi que l’idée d’une autre trilogie m’est venue cet été !

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Cela dépend. L’écrire n’est pas très long mais c’est la reprise qui peut prendre beaucoup de temps. Je dirai entre trois et six mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

J’aime beaucoup les romans pour ados mais avant out la New romance. Après, j’adore la littérature du XIXe siècle et surtout l’écriture naturaliste de Zola.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

J’ai eu un coup de cœur pour Viens, on s’aime qui m’a bouleversée. En déception, je dirais Spring girls d’Anna Todd que j’ai eu du mal à finir.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Avec Haley Davis, bien sûr ! On va continuer d’ailleurs ! Après, s’il n’était pas mort, je dirais Emile Zola. J’aurais voulu qu’il m’apprenne à écrire comme lui des romans qui marquet à vie.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Bonheur, fierté, découverte

12 – Un mot à rajouter ?

Rien ! (c’est un mot, non ? 😊)

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chat, bien entendu ! J’en suis fan !

Un objet ? Un stylo ou un ordinateur (pour pouvoir écrire de belles histoires)

Une musique ? Il y en a tellement que j’aime ! Je dirais Opus 36 de Chopin qui est une musique qui raconte mon histoire (c’est aussi celle que j’ai utilisé pour écrire le tome 2 de Black feelings)

Une saison ? Le printemps parce que c’est le renouveau de tout.

Un lieu ? Une église parce que je suis très croyante et que dans toutes les églises du monde, je me sens chez moi.

Une couleur ? Le rouge (la passion !)

Un dessert ? La tarte au citron meringuée ! (raaaah ! Satané régime qui m’éloigne de ma douceur préférée !)

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Je serais incontestablement Zina du tome 2 de Black feelings. Je l’ai inventé en faisant d’elle mon double au niveau des sentiments et du caractère. Quand vous lirez Black feelings tome 2, ce sera une façon de me rencontrer.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver. On se serre les uns contre les autres, on veut rentrer chez soi. C’est une saison que j’aime par la chaleur que l’on crée.

Chocolat ou bonbon ? Chocolat ! (rooh le régime !)

Eau ou limonade ? Limonade mais j’évite. (vous savez pourquoi !)

Café ou chocolat ? Je déteste le café qui me flanque la nausée donc chocolat !

Viande ou poisson ? Viande ! Je suis une vraie carnivore !

Pain au chocolat ou chocolatine ? Et oh ! Je suis du sud ouest depuis bien longtemps maintenant donc CHO-CO-LA-TI-NE !

Films ou séries ? Films mais j’adore les vieilles séries et j’ai beaucoup de mal avec les séries actuelles.

Merci  !

Pas de quoi !

Publié dans Interviews

Interview de Amy N. Lewis

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Très bien merci. Je suis très contente de répondre à ces quelques questions. Ça me change des corrections. Et de l’écriture de mon prochain roman.

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

J’ai 28 ans depuis peu. J’habite une petite ville dans le sud meusien (55) avec ma fille de 7 ans, mon chéri et notre cochon d’inde Spirit. 
Je travaille comme aide ménagère auprès de particuliers depuis bientôt 5 ans. Et avant ça, j’ai élevé ma fille.
Avant d’être auteur, je suis avant tout une lectrice compulsive. Je lis entre 10 et 15 livres par mois. Ceci dit depuis une mois, je n’ai pratiquement pas ouvert un bouquin. Je ne peux pas être partout à la fois 😉
Début 2019, j’ai gagné un concours d’écriture aux éditions Lips&co en finissant coup de cœur du jury et me voilà aujourd’hui.
Je vis un rêve éveillé, j’ai toujours du mal à réaliser ce qu’il m’arrive.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Alors, mon livre « After the dark » sortira le 27 septembre aux éditions Lips&co. C’est une romance policière. 
Abigaël décide de tout quitter suite à la mort de son mari et de son fils auquel elle a assisté, et s’envole pour New York, dans le but de démarrer une nouvelle vie.
Sur place, elle fera la connaissance du bel inspecteur Bradley, qui lui, se sent impuissant quand il apprend que le tueur en série qui a tué la famille d’Abigaël semble être de retour. Il va se faire un devoir de la protéger coûte que coûte mais en sortira-t-il indemne ? Rien n’est sûr !

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Ma famille et mes amis me soutiennent à fond, ils sont très fier de moi, j’ai même déjà un petit fan club. Ils envisagent tous de me lire dès la sortie de mon livre. Et ça me fait chaud au cœur de le savoir et encore plus qu’il me demande une dédicace.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Ce n’est pas trop difficile. Je travaille en mi-temps donc j’ai toujours assez de temps libre pour écrire. Et puis je me lève très tôt le matin. À côté de ça, mon chéri m’aide beaucoup quand je suis en phase de correction, en s’occupant de la maison et de notre fille.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout en fait. Chaque situation que je vis, chaque mot que j’entends, chaque chanson que j’écoute est une source d’inspiration.
Mais le plus gros vient en écrivant, j’ai des idées de base et plus j’écris la dessus et plus d’autres idées affluent dans mes pensées et viennent s’intégrer à tout ça.
Pour la petite anecdote, il m’est déjà arrivé de devoir m’arrêter sur le bord de la route en voiture pour écrire des idées sur mon téléphone pour ne rien oublier !

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

Cela dépend, mais en général je vais relativement vite à l’écrire du moment que j’ai un fil conducteur en tête. Une fois que j’ai ma trame, je passe directement sur PC, ça évite d’avoir à tout reprendre. Celui qui va sortir a été écrit en à peine deux mois. J’en ai écris un autre qui m’a prit un mois. À raison d’un chapitre par jour. Et en ce moment, j’écris un spin off d’After the Dark, et en 15 jours j’ai déjà écrit la moitié du livre.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Je lis surtout de la romance, qu’elle soit contemporaine, policière, érotique… tant qu’il y a de l’amour, je suis conquise en général. Sauf pour la romance historique, je n’y arrive tout bonnement pas. Et le fantastique j’ai aussi un peu de mal, j’aime mais pour moi rien n’égale Twilight et les étoiles de Noss head !

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Ça s’est pas cool ! C’est une question piège ! J’ai beaucoup trop de coup de cœur pour n’en citer qu’un !
J’adore énormément la plume de Emma Green, leurs livres sont de véritable pépites. Mais si je devais n’en choisir qu’un je ne pourrais pas parce que mon cœur balance entre « ensemble » de Sissie Roy et la série « 50 nuances » de EL James. Ce sont les deux plus gros coup de cœur mais juste après il y a en a beaucoup d’autre. Notamment la série « crossfire » de Sylvia Day, la série « thoughtless » de S.C. Stephens, la série « Fight for love » de Katy Evans, Les anges de Tina Ayme, la série « Stark » de Julie Kenner, les livres de Mia Sheridan, ceux de Vi Keeland & Peneloppe Ward. Il y en a encore plein d’autre mais il me faudrait des heures pour les citer. Ma bibliothèque contient 311 livres papiers exactement et plus de la moitié sont des coups de cœur sans compter tout ceux que j’ai lu sur ma liseuse…

Et ma décéption, j’en ai peu en fait, rare sont les fois où je ne finis pas un livre ! Mais je dirais que j’ai été très déçu de la serie The field party de Abbi Glines ( dans un silence, sous la lumière), parce que je m’attendais à autre chose. Le résumé m’avait conquis, c’était un sujet sensible qui me parle énormément mais en fin de compte, j’ai trouvé l’histoire très plate, pas assez de rebondissement, rien n’a fait chavirer mon cœur. Après peut être que je suis trop exigeante je n’en sais rien ?!

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

J’aimerais beaucoup écrire avec mon amie Sissie Roy. Et pourquoi pas, avec Emma Green mais ça c’est un rêve bien trop fou !

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Que du bonheur !

12 – Un mot à rajouter ?

Je suis plus qu’impatiente de vous faire découvrir After the dark fin septembre, j’espère vraiment que vous serez pour la plupart conquis par l’histoire d’Abigaël et Bradley. Je flippe un peu mais c’est que du bonheur ! Merci pour cette interview, tout ceci est nouveau pour moi, jamais je n’aurais pensé un jour être publié. Quand j’ai participé à ce concours, je suis partie du principe que ce que j’écrivais ne plaisait pas … 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chien 

Un objet ? Une liseuse

Une musique ? Comme les livres, je ne peux pas en choisir qu’une ! Mais la chanson que j’ai tendance à écouter en boucle en ce moment, c’est Under your scars de Godsmack.

Une saison ? Le printemps. Le soleil qui revient, les fleurs qui pousse et surtout les « prunus » en fleurs, vous savez ces arbres aux feuilles violettes et aux fleurs roses dont les pétales s’envolent dans le vent.

Un lieu ? Les bras de mon chéri et de ma fille !

Une couleur ? Bleu

Un dessert ? Pain aux raisins 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Alors là aussi c’est compliqué ! Oui je sais je suis chiante lol ! En fait, dans chacun de mes personnages il y à un peu de moi. C’est à travers eux que je fais passer les choses que je n’arrive pas à dire dans la vraie vie. Mais si je devais quand même choisir, je dirais Abigaël, parce que rencontrer un homme comme Bradley c’est déjà une très bonne raison !

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver, c’est tellement beau la neige !

Chocolat ou bonbon ? Bonbon mais sans grande conviction, je préfère de loin le « salé ».

Eau ou limonade ? Eau 

Café ou chocolat ? Chocolat, je déteste le café !

Viande ou poisson ? J’aime autant l’un que l’autre, dur de choisir, mais je dirais quand même poisson rien que pour les sushis !

Pain au chocolat ou chocolatine ? Sacrilège ! Je viens de Lorraine et chez nous, c’est pain au chocolat !

Films ou séries ? Livres ça marche ? Je regarde très peu la tv, je mets surtout youtube en mode musique et pendant ce temps je lis.

Merci beaucoup ma belle !

Publié dans Interviews

Interview de Laurie Delarosbil

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Je vais bien, merci

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Depuis loin que je me rappelle, j’ai toujours été de nature romantique. Enfant, j’adorais les films de disney, comme cendrillon, la belle et la bête, la petite sirène, la belle au bois dormant. Dans l’adolescence, je me suis mise à lire des roman d’amour, je devais en lire 2 à 3 par semaine.
C’est seulement à l’age adulte que j’ai décidé d’écrire. J’ai découvert un site d’autopublication et je me suis mise à écrire. Au début j’écrivais simplement pour occuper mon temps, j’avais deux enfants à l’école et je me retrouvais seule avec mon bébé à la maison. 
Lorsque, j’ai réalisé la popularité de mon roman, j’ai décidé de tenter ma chance et d’envoyer mon manuscrit à des maisons d’éditions. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Allison est devenue la tutrice légale de ses frères et soeur après la mort de son père et sa belle-mère dans un grave accident. Pour sudvenir à leur besoin, se trouve un emploi comme assistante dans une grande compagnie construction. 
Son patron, qui est le fondateur et PDG de la compagnie désire la léguer à son fils Derek. Malheureusement, le jeune héritier jouit d’une solide réputation qui est loin de rassurer les actionnnaires de la compagnie. 
C’est ainsi que le père de Derek décide de créer un contrat qui sera bénéfique pour son fils pour améliorer sa réputation et en même temps aider la situation financière d’Allison. 
Leur histoire est répartie sur plusieurs tomes et raconte l’évolution de leur relation au travers de plusieurs péripéties. 

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Quand ma famille a su que j’écrivais un livre, elle a été surprise et intriguée. Plusieurs d’entre eux ont décidé de le lire par curiosité et sont resté accrochés. J’ai eu tout leur soutient dans mon cheminement. 

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Mon travail a un horaire flexible, quand je ne travaille pas j’écris mais mes soirées et mes weekends sont consacrés à ma famille. 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Je trouve mon inspiration un peu partout, dans les livres, dans le cinéma et même dans mon entourage. Certains personnage ressemble un peu à des membres de ma famille. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

C’est difficile de mesurer le temps d’écriture de L’accord, car je n’avais pas encore terminé le dernier tome que je corrigeais le premier pour l’envoyer à des maisons d’éditions. Mais, j’ai commencé à l’écrire au printemps 2016 et j’ai terminé l’histoire au printemps 2019.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Les histoires d’amour, bien sur. 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

J’adore les romans dont je suis incapable d’arrêter de lire, dès les premiers chapitres je suis envoutée par l’histoire. Il ne faut absolument pas que soit une corvée de lire un roman. Mon dernier coup coeur c’est la série de livre After et ma dernière déception, je ne veux pas nommer l’auteure ni citer son livre pour ne pas lui faire de la mauvaise publicité.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

J’aurais bien aimé écrire avec Barbara Cartland, c’est grace à ses romans que j’ai eu la piqure de la lecture. Elle a écrit des livres de l’époque victorienne et j’aimerais beaucoup écrire un roman dans les mêmes années, mais malheureusement ça ne sera pas possible car elle est décédée en 2000. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Percevérence, confiance, ambition 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?

Chat

Un objet ?

un avion

Une musique ?

pop

Une saison ?

automne

Un lieu ?

plage 

Une couleur ?

rouge

Un dessert ?

brownie

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?

Rebecca, c’est la tête forte de la famille qui dit ce qu’elle pense et fait ce qui lui plait sans faire attention aux conséquences. 

Tu es plutôt…

Comme Allison, je passe ma famille avant moi. 

Été ou hiver ?
Été 

Chocolat ou bonbon ?

bonbon

Eau ou limonade ?

limonade

Café ou chocolat ?

café

Viande ou poisson ?

poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ?

chocolatine

Films ou séries ?

 série

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Vanessa Martin

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas-tu ?
Bonjour, je vais très bien merci.

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Je suis née au Portugal il y a 28 ans. Puis comme mes parents devaient bouger pour leur travail je me suis retrouvée à étudier en Suisse, puis de nouveau au Portugal avant de poser mes valises pour de bon en France. 
Je suis une vraie passionnée de lecture et de langues étrangères, mais mon parcours scolaire n’a rien à voir avec le monde de l’édition, loin de là, vu que j’ai fait des études de gestion. 
Après mes débuts dans un gros groupe hôtelier en Suisse, mon mari a planté sa petite graine et j’ai démissionné de mon poste pour m’occuper de ma petite famille. J’habite au bord du Lac Léman avec mon mari et nos deux enfants. 

3 -Présente-nous un peu ton ou tes livres.
« Deep Love » raconte l’histoire de Marie. C’est une étudiante pleine de vie qui voit sa vie chamboulée lorsqu’elle perd sa meilleure amie. Elle va alors tenter de s’en remettre en suivant le conseil d’un psy : écrire des lettres à sa défunte complice. 
Aussi, quand Isaac, le frère de Sophie, découvre dans ses affaires une « liste de choses à faire avant de mourir », il a une idée folle : réaliser ses rêves pour lui rendre un dernier hommage.
Tous deux se lancent alors dans l’aventure avec l’intention de faire leur deuil, sans savoir que cela les rapprochera bien plus qu’ils ne l’auraient imaginé…Mais il se pourrait que Sophie n’ait pas livré tous ses secrets. Et si elle n’était pas celle qu’ils pensaient ?

J’ai également une saga en trois tomes qui va paraitre à la rentrée. Il s’agit de la réédition de « No Way ! » aux éditions Lips&co. Les deux premiers tomes ont été complètement retravaillés. Les personnages sont plus âgés et l’intrigue mieux ficelée. Beaucoup de scènes ont été ajoutées pour améliorer l’histoire et pour lui apporter plus de profondeur. 
Dans ce premier tome nous nous confrontons à un couple qui, au départ, se déteste de toutes ses forces mais qui est obligé de se supporter car ils habitent sous le même toit depuis le mariage de leurs parents. D’une haine viscérale à un amour passionnel, il n’y a qu’un pas. 
Dans le deuxième tome, on suivra leurs meilleurs amis qui vont vivre une histoire pour le moins inattendue. 
Puis dans le troisième tome, on retrouvera ces deux couples. Ce dernier tome est un inédit vu qu’il n’est jamais sorti en autoédition. 

Je prépare également un nouveau roman qui paraitra début 2020 et je peux vous assurer que vous allez vous régaler. Moi, je me régale à l’écrire en tout cas. Jusqu’à présent, c’est l’histoire qui m’a le plus emportée et on se confronte à un énorme tabou de la société. 

Lien d’achat : c’est ici

4 -Qu’en pensent tes proches ? Te soutiennent-ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?
J’ai la chance d’avoir un entourage plus qu’encourageant, que ce soit mon mari, mes amis ou ma famille. Ils n’aiment pas tous lire mais la plupart le font soit pour assouvir leur curiosité, soit pour me faire plaisir. Même mon père qui hait la lecture plus que tout au monde le fait.
Depuis, j’ai aussi des lectrices qui peu à peu sont devenues des vraies amies et qui se font une joie de découvrir mes histoires à chaque parution. 

5 -Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Etant donné que je suis mère au foyer, j’ai la possibilité de pouvoir m’organiser à ma guise. Ce n’est pas toujours facile vu que mes enfants sont encore petits mais j’arrive toujours à me dégager un créneau dans la journée (ou dans la nuit) pour écrire.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Dans la vie de tous les jours. Ça peut être dans la rue, par le biais d’une image, d’un reportage à la radio, les faits divers du journal ou simplement mon vécu.

7 -Combien de temps mets-tu à écrire un roman ?
Environ 4 mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ?
J’aime tout particulièrement les dark romances.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Un seul coup de cœur, c’est difficile, mais je dirais « Forbidden » de Tabitha Suzuma. L’histoire est tellement incroyable que tous nos préjugés s’envolent au fil des pages. C’est une réelle leçon de tolérance et d’amour. L’auteur a réussi à nous faire oublier le thème principal tellement l’histoire et les émotions qu’elle nous fait ressentir sont fortes.
Une déception ? Je ne dis pas que c’est une énorme déception, mais je n’ai pas trop apprécié les derniers tomes de la série « Beautiful », alors que les premiers, je les ai trouvés top.

10 -Si tu voulais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais-tu ?
Ma fille me suit partout en disant que, plus tard, elle veut être « inventeur d’histoires ». Nous nous sommes déjà assises plusieurs fois ensemble pour essayer de collaborer mais étant donné qu’elle n’a que 5 ans, elle me lance des directives contradictoires sans arrêt et nous sommes bien loin de la fin. 
Cela dit pour une enfant aussi jeune, elle à des sacrées idées.
Sinon, j’aimerais beaucoup essayer car je ne l’ai jamais fait. Cependant, je ne sais vraiment pas avec qui… C’est difficile à dire. Je vais donc laisser mon téléphone choisir pour moi : la dernière auteure avec qui j’ai papoté est Amy N. Lewis, une nouvelle plume chez Lips&Co. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots.
Passion, rêve, liberté

12 – Un mot à rajouter ?
Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire et j’espère que je vous ai donné envie de découvrir mes romances.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Une chèvre (petit clin d’œil à mon mari)

Un objet ?
Un ordinateur

Une musique ?
J’écoute une playlist en boucle mais en ce moment j’aime particulièrement le groupe « Our Last Night », qui fait des reprises de fou.

Une saison ?
L’été

Un lieu ?
Une plage

Une couleur ?
Noir

Un dessert ?
Ce n’est pas trop mon truc mais je dirais un moelleux au chocolat avec de la glace au caramel au beurre salé. 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Sans hésiter Damien. Il envoie bouler tout le monde sans aucune gêne et n’hésite pas à utiliser le harcèlement pour obtenir ce qu’il veut. Plus obstiné, c’est impossible. Je l’adore. Vous le découvrirez en mars prochain.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Eté

Chocolat ou bonbon ?
Des bonbons qui piquent.

Eau ou limonade ?
Eau

Café ou chocolat ?
Café

Viande ou poisson ?
Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ?
100 000% pain au chocolat. D’ailleurs je tiens à préciser que, lorsque l’on apprend le français à l’étranger, on ne parle QUE de pains au chocolat… ça veut tout dire.

Films ou séries ?
Séries sans hésitation.

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Emma BERTHET

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?

Plutôt bien, je suis à la fois excitée et stressée de participer à cette interview.

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Oui, je viens d’avoir 23 ans et j’ai toujours été passionnée par les livres, autant par leur lecture que par l’écriture. J’ai écrit ma première histoire intégrale à huit ans mais elle ne verra jamais le jour car mon imaginaire de petite fille était bien trop débordant pour faire quelque chose de cohérent (un jour vous pourrez me poser des questions sur le roi des orties). Après ça je n’ai jamais cessé d’écrire et d’imaginer. Puis c’est pendant mes études de psychomotricienne que je me suis lancée dans Wattpad et l’écriture de Between You & Me. J’ai écrit ce roman à 18 ans et depuis j’enchaîne les manuscrits. J’espère avoir encore plusieurs récits à vous partager.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

C’est une question compliquée ça ! Between You & Me c’est l’histoire de Cathlyn, riche héritière d’un grand patron de Wall Street qui fuit New-York pour rejoindre son meilleur ami à Vegas et faire le point sur sa vie. C’est dans la ville du péché qu’elle rencontre Tyler Ross, acteur réalisateur, qui ne la ménage pas et la confronte à ses tourments.

Lien d’achat : c’est ici 🙂
4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Mon entourage ma toujours soutenu dans l’écriture, ils me boostent souvent pour la phase de rédaction, ils sont présents pour éplucher les contrats avec les maisons d’édition et bien-sûr ils sont au rendez-vous pour la lecture. Sauf mon papa pour qui s’est interdit ! Promis un jour j’écris mon Thriller que tu pourras lire !!!

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

Le gros bazar c’est une réponse acceptable ? Non j’ai réussi à trouver mon rythme même s’il n’est pas toujours évident à gérer. Je prends des notes dès qu’une idée germe puis j’écris pendant ma pause déjeuner et/ou le matin pendant mon petit déjeuner et/ou le soir quand mes yeux ne se ferment pas tout seuls. Ma famille passera toujours avant l’écriture mais il existe toujours un petit temps pour griffonner quelque chose.

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

Partout. La preuve mon dernier roman, actuellement inscrit sur Fyctia, m’est venu en regardant super Nany. Elle intervenait dans un cirque et là je me suis dit « ça s’écrit ça ! » puis je me suis lancée.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

C’est très variable, ça peut aller de deux ans à six mois en fonction du temps que j’ai et de mon état émotionnel.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

Romance, Fantastique, Fantasy, Dystopie et quelques classiques car ça fait du bien !

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Un roman ??? Heu… Trop dur comme question ! J’ai des auteurs coup de cœur à défaut de pouvoir cité qu’un roman. Mais je me prête au jeu et dit Night School de C.J Daugherty car c’est un livre ou plutôt une saga que j’ai offerte à ma sœur quand elle s’est cassé la jambe mais elle ne l’a jamais lu et moi j’ai eu pitié de ces livres qui prenaient la poussière alors j’ai tenté. Je ne m’attendais pas à me sentir captivée à ce point et ça a été le début de la fin, j’ai lu les quatre premiers tomes en une semaine et après je ne me suis jamais arrêté de lire autant. Bien que l’histoire m’ait complètement happée je cite ce livre en coup de cœur car ça a été le premier, celui qui m’a conduit aux salons du livre alors il mérite sa place.

Niveau déception, j’en ai eu plusieurs mais la plus marquante a pour moi été Le Voleur de Cœur de Rawia Arroum. L’histoire est géniale, l’idée brillante mais tout le roman est construit sur un faux rythme qui m’a rendue folle. A chaque fois que l’action commençait à décollé tout retombait comme un soufflé. C’est vraiment dommage car ce livre aurait pu être un coup de cœur…

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Gaïa Alexia, car c’est un petit peu ma maman auteur, je parlais de coup de cœur auteur tout à l’heure, elle s’est le plus gros. Depuis le premier Adopted Love je suis sous le charme alors oui ça serait un vrai plaisir de pouvoir créer un univers portant nos deux empruntes. Je vais peut-être lui soumettre l’idée un de ces jours ! Malgré tout c’est quelque chose de compliqué car je ne pense pas que ma façon de m’organiser corresponde à l’écriture à quatre mains. Affaire à suivre…

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Waouh, Waouh, Waouh !

12 – Un mot à rajouter ?

Un grand merci car je passe un super moment à faire cet interview.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un pingouin, je suis fan !

Un objet ? Un stylo intelligent qui permettrait d’écrire et mettre en forme toutes les idées de roman qui me passent par la tête.

Une musique ? Tombé de M Pokora, j’adore le chanteur depuis toujours et cette chanson me trotte en tête tous les jours depuis que je l’ai entendue.

Une saison ? L’été pour repousser la nuit et faire croire aux gens qu’ils restent du temps pour faire tout ce qu’on a à faire avant que le jour ne tombe.

Un lieu ? Lhuis dans l’ain, la ville de mon arrière-grand-mère qui me laisse encore des souvenirs magnifiques

Une couleur ? Le rose, sans raison apparente

Un dessert ? Tout dépend si je suis gourmande ou raisonnable. Des fraises chantilly ou des profiteroles.

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Tyler, parce que je préfère toujours l’homme c’est un fait et que la vie de Cathlyn est bien trop pourrie. Je n’aurai pas supporté un centième de ce que je lui ai fait endurer. Puis si je pouvais avoir l’assurance de Tyler ça serait quand même top.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté

Chocolat ou bonbon ? Chocolat

Eau ou limonade ? Limonade

Café ou chocolat ? Pour le goût Chocolat mais je bois du café plus souvent

Viande ou poisson ? Les deux

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat

Films ou séries ?  Séries

Un grand merci !

Publié dans Interviews

Interview de Céline DELHAYE

pixiz-14-11-2017-22-39-47
1 -Bonjour, comment vas tu ?

Bonjour ! Ma foi, si on enlève la fatigue et le stress, je vais très bien 😉

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?

Bien sûr ! je m’appelle Céline, j’ai 32 ans et vis dans une petite ville du Loiret. Mariée et maman de deux enfants, je jongle entre ma vie de famille, mon métier de technicienne microbiologiste et l’écriture. Je carbure au capuccino et aux romans que je dévore sans cesse. J’ai commencé à écrire pour ne pas oublier l’histoire qui grandissait dans ma tête. On m’a parlé de Wattpad, j’ai mis les chapitres de mon histoire. Je ne pensais absolument pas que ça plairait. On m’a encouragée, soutenue, mon histoire est devenue une trilogie, puis une autre est arrivée, puis une autre. Maintenant que tous mes livres sont (ou seront prochainement) publiés, je regarde derrière moi et ne réalise toujours pas. 

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres

Tout d’abord, il y a ma saga A Jamais, publié chez Plumes de mimi éditions. Il s’agit d’une histoire regroupant différents genres. Imaginaire, historique, dark, romance. Un peu à l’image du film qui m’a inspiré, « 300 ». La saga est peut-être soft dans le tome 1 afin de pouvoir nous approprier les lieux, mais l’histoire entière est sanglante, violente, barbare. 

Pour me sortir de toute cette violence, j’ai écrit son strict opposé, « tout ce que j’aime chez toi », une comédie romantique publiée chez Butterfly éditions. Ici, nous nous retrouvons à Paris, avec deux meilleurs amis qui se retrouvent après quinze années séparés. L’un est fiancé, l’autre est une éternelle malchanceuse, mais tous deux résistent contre une attirance mutuelle. Pas facile de cacher ses sentiments…

Enfin, il y a une romance dramatique, « N’oublie pas de vivre », qui sortira début 2020 chez Black Ink éditions. Une histoire de deuil et de reconstruction, d’une mamie adepte de la zumba et des enfants prêts à tous pour leurs parents. Le tout saupoudré d’une fine couche de neige et de magie de noël, mais chut, je n’en dis pas plus…

Lien d’achat : c’est ici 🙂

4 -Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?

Mon entourage me soutient à 100% ? J’ai pourtant mis du temps à leur en parler. Mon mari est mon agent spécialiste des réseaux sociaux, ma mère les dévore, mon père en fait la pub et ma grand-mère a lu Tout ce que j’aime chez toi 2 fois. Par contre, je redoute leur lecture sur A Jamais, de peur qu’on me renie définitivement lol

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?

C’est simple, je ne dors pas. Sérieusement, ce n’est pas facile. Je pars travailler, je rentre et m’occupe de ma famille et de la maison. Le soir, quand les enfants sont couchés, j’écris ou lis. Ce n’est pas facile, mais tout le monde comprend et me soutient. Mon mari doit recevoir la palme d’or, soit dit en passant…

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?

A Jamais est venu alors que je regardais le film spartiate 300. Pour Tout ce que j’aime chez toi, je voulais quelque chose qui fasse rire et surtout, du cliché. Je voulais quelque chose de « normal » avec des lieux réels, des métiers normaux, une histoire rigolote. Pour N’oublie pas de vivre, je souhaitais simplement une romance de noël avec comme ville, la mienne. Pouvoir m’inspirer de ma maison, du centre culturel, du City park et de l’école. Et surtout, des métiers simples. On retrouve souvent, dans les romans, le gars PDG et fortuné. Ici, Axel gère une supérette et Charlotte est projectionniste. Bref, je voulais une vie ou on peut tous se reconnaitre. 

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?

En général, 6 à 8 mois. A jamais est différent, il s’agit d’une saga de 4 voire 6 tome (grand max). L’ancienne version était une trilogie qui m’a pris 15 mois.

8 -Quel est ton genre de lecture ?

J’aime tous les genres, tant qu’il y a une histoire d’amour derrière. J’ai des dystopies, des new adult, des young, des imaginaires, des historiques. Mais tous ont une histoire d’amour. 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?

Mon roman fétiche est, sans conteste, la saga Meg Corbyn, d’Anne Bishop. J’ai aimé ce monde décalé, les humains et les autres, les wolgards, les beargards, les sanguinati… Une histoire qui nous retourne le cerveau. 

Ma dernière déception est La cerise sur le gâteau, d’Aurélie Valogne. J’en ai tellement entendu parler que je voulais absolument la découvrir. Je n’ai peut-être pas lu le bon roman de cette romancière.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?

Allison Beauger. J’adore leurs histoires, je me reconnais un peu dans la plume, et pour une histoire à 4 mains, il faut être dans une parfaite symbiose au niveau de l’écriture. 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots

Epatante, irréelle, génial

12 – Un mot à rajouter ?

Merci. Aux lecteurs, aux chroniqueuses, à mes deux éditrices, à ma famille. 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Une hyène. Quand je suis entourée des bonnes personnes, je rigole à n’en plus finir.

Un objet ? Un livre, of course.

Une musique ? Fire meet Gasoline, de Sia. La première chanson qui m’a fait voyager dans l’écriture.

Une saison ? Le printemps. Ni trop chaud, ni trop froid. Les arbres sont en fleur, les oiseaux chantent, on peut lever la tête vers le soleil et apprécier les doux rayons.

Un lieu ? Arcate. Entourée de soldats sexys, torse-nu, la peau bronzée et musclée… (Cf A Jamais)

Une couleur ? Le violet. 

Un dessert ? Profiteroles !

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Aleyna, l’héroïne de la saga A Jamais. Au départ introvertie et indécise, on vit à travers elle et on peut constater son évolution au fil des tomes. Finalement, il s’agit de la plus forte de mes personnages.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver. Après un été avec des températures frôlant les 45°c, je suis beaucoup plus belle en glaçon qu’en larve humaine croulant sous la transpiration… 😉

Chocolat ou bonbon ? Chocolat forever !

Eau ou limonade ? Limonade.

Café ou chocolat ? Capuccino 😀

Viande ou poisson ? Les deux.

Pain au chocolat ou chocolatine ? C’est quoi, une chocolatine ??????

Films ou séries ? Séries.

Merci  !
Merci à toi

Publié dans Interviews

Interview de Mady Flynn

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ? Très en forme et ravie de participer à cette interview !

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ? J’ai commencé à écrire sur skyblog à l’âge de 13ans, c’était devenu un passe-temps quotidien, un vrai plaisir. A l’époque, mon truc c’était les fanfictions Tokio Hotel. Puis j’ai découvert la plateforme fyctia. Grâce à elle, je n’ai jamais pu accéder à l’édition mais par contre j’ai fais la connaissance de personnes géniales qui m’ont beaucoup aidée à progresser ! Notamment Fleur Hana, ma marraine sur le concours Dark Attraction que j’ai ensuite suivie chez Harlequin.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres : J’ai écris une trilogie Dark Romance qui a commencé sur Fyctia avec « Tu es Mon obscurité ». Aujourd’hui, cette trilogie a été rebaptisée et suit le thème du « Danger » avec « Attracted By Danger » puis « Seduced By Danger » et on termine avec « In Love with Danger ». Cette trilogie raconte l’histoire d’Hazel Carter, une criminologue passionnée qui traverse le pays afin d’interroger les pires tueurs en série insérés. Son seul but dans la vie est de faire progresser les sciences du comportement. A travers eux, elle essaie de se comprendre elle, ce qu’elle ressent, ce qu’elle pourrait devenir. Tout ça sous le regard inquiet et amoureux de son petit-ami Matt. Lorsqu’ensemble ils mettent un terme à la cavale de L’Etrangleur, Hazel va enfin trouver le confident qu’elle avait tant cherché depuis son adolescence.

67684353_1609309175866738_3819319695400501248_n.png

4 -Qu’en pense ton entourage ? Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ? Non ma famille ne m’a jamais vraiment suivie et ce n’est pas un problème pour moi. Ca me permet d’écrire assez librement sans avoir peur de vexer ou de choquer par mes mots. L’écriture est très personnelle, c’est moi qu’elle fait évoluer, et je n’ai pas besoin de réellement partager ça avec eux, j’en suis déjà très fière.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? Alors c’est très facile, je n’ai aucune vie sociale, professionnelle ou de famille. L’écriture est vraiment tout ce qui compte pour moi. Si je n’écris pas, c’est que je suis en pleine relecture !

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Ça naît un beau jour. Assez souvent grâce aux concours fyctia. Je n’y participe plus mais les thèmes m’inspirent beaucoup.

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? Entre un et deux mois. J’écris très rapidement car j’ai besoin de créer tous les jours. Le dernier, je l’ai écris en 24jours. Pour la Trilogie Death Battle, relectures comprises, j’ai tout bouclé en un an pile.

8 -Quel est ton genre de lecture ? J’aime énormément la communauté du Sud et les aventures de Sookie… 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? Mon livre préféré est Mister Mercedes que je ne me lasse pas de lire tant chaque personnage est décrit en profondeur. J’ai été déçu par 50 Nuances de Grey, du point de vue de Christian Grey car je trouve l’explication de ses addictions un peu simplistes.
10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ? Quelqu’un qui saurait parler à cœur ouvert du sentiment amoureux. Pour ma part, c’est une chose que je n’ai jamais connu, que je ne ressens pas et que je ne cherche pas. Je pourrais être le personnage réticent, asocial et glacial et l’autre auteur serait la personne qui trouve les bons mots, qui arrive à dénouer la situation, le sauveur en quelque sorte. Un genre de livre à la Jeckyll et Mister Hyde.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots : addictive, puissante, terrifiante.

12 – Un mot à rajouter ? Avant de vous lancer dans l’écriture de votre premier roman, pensez à tous ceux qui suivront et demandez-vous s’il y a assez de place dans votre vie pour une passion aussi dévorante !

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? L’Homme est plutôt intéressant à étudier.

Un objet ? Une baignoire.

Une musique ? « Belle » Vivre autre chose que cette vie…

Une saison ? L’hiver pour que les journées passent plus vite.

Un lieu ? Etretat et ses magnifiques falaises.

Une couleur ? Darkness

Un dessert ? L’île flottante. Mais pas une coupe, un plat entier !

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Brady Hartsfield. Parce que chacun de ses mots résonnent en moi. Je comprends si bien son point de vue qu’à la première lecture, je me suis sentie très mal à l’aise et j’ai su alors que je pouvais exprimer une certaine noirceur grâce à l’écriture. Que je pouvais trouver un but à ma vie. Brady est mon inspiration… même s’il reste un tueur de masse… !

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ? Aucun

Eau ou limonade ? Aucun

Café ou chocolat ? Thé à la menthe à volonté !

Viande ou poisson ? Aucun

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat, c’est quoi l’autre ?

Films ou séries ? Des séries, encore et encore et encore. Entre deux romans évidemment 🙂

Merci  !

Merci à vous !

Publié dans Interviews

Interview de Dydie Pearl

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment vas tu ?
Je vais très bien, merci.

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ?
Je suis originaire de Reims, j’ai 38 ans et je suis mariée depuis 10 ans, maman d’un ado de 15 ans.Je suis une passionnée de lecture puis l’écriture est venu par hasard, j’ai commencé à écrire sans vraiment y croire, mes soeurs m’ont convaincu qu’il fallait que 
je tente l’aventure avec une maison d’édition, et me voila 🙂

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Cam’ink est mon premier roman, c’est une duologie dont les deux tomes sont sortis aux éditions Lips and co. Camille, mon héroïne n’entre pas dans les standards de beauté que l’on peut croiser dans d’autres romans. Je la voulait différente, je désirais que Tom puisse l’aimer malgré et contre tout. Elle est dotée d’une force qui risque de vous impressionner. Quand a Tom, ne vous attendez pas a un bad boy qui va devenir un gentil garçon parce qu’il tombe amoureux, parce que vous seriez très loin du compte 🙂

Lien d’achat : c’est ici 🙂

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ?
Mon entourage est a 100% a mes côtés, mon mari, ma maman et bien entendu mes soeurs sans qui tout cela ne serait jamais arrivé. 
Mon entourage à lu Cam’ink, et grâce a leurs encouragements, j’ai continué et présenté mon manuscrit aux maisons d’éditions. 

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Ma famille est et restera toujours ma priorité, mais mon fils a déjà 15 ans alors il sollicite plus sa manette de console que sa maman 🙂 j’écris plus le soir quand mon mari est au travail. 

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Je ne peu pas l’expliquer parce que je ne le sais pas moi même, mais c’est souvent le soir que mon cerveau se met en route et je ne le remercie pas pour mes insomnies 🙂

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Pour Cam’ink, j’ai mis un peu plus de deux mois a l’écrire, mais après il y a les relectures, les incohérences a corriger, donc en tout je dirais trois mois. 

8 -Quel est ton genre de lecture ?
Je lis beaucoup de romance et de la dark. Mais aussi des livres tirés d’histoires vraies, comme « Vous n’aurez pas ma haine » de Antoine Leiris, qui m’a fait pleurer comme jamais , j’aime ces livres qui vous prennent aux tripes. 

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ?
Mon roman coup de coeur a été Ecstasy de Nathalie Charlier, Maddie et Nahel, une histoire qui m’a bouleversée, peut être parce que l’histoire de maddie m’a touché personnellement, sa maladie, son combat pour avoir un bébé. 
Une déception, le dernier de E.L james « monsieur » mais après, beaucoup de gens l’ont aimé.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ?
Je sais que cela peut paraître fou, mais se serait avec mes soeurs donc il faudrait 6 mains 🙂 

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Rencontre – Aventure – Fiérté

12 – Un mot à rajouter ?
M E R C I 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? une louve, pour son instinct maternel.

Un objet ? un smartphone, même quand je vais aux toilettes je l’emmène 🙂

Une musique ? Je l’aime a mourir de francis Cabrel.

Une saison ? été, j’adore la mer, la piscine.

Un lieu ? Mon lit, j’adore dormir 🙂

Une couleur ? Noir

Un dessert ? Tiramisu kinder 

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ?
Camille, parce que j’aimerais avoir sa force de caractère, peut importe ce qu’il lui arrive, elle se relève toujours plus forte
Elle avance sans jamais laisser personne sur son chemin.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été

Chocolat ou bonbon ? chocolat

Eau ou limonade ? eau

Café ou chocolat ? chocolat 

Viande ou poisson ? poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ? pain au chocolat, évidemment 🙂

Films ou séries ? Séries

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Sybelia

pixiz-14-11-2017-22-39-47
1 -Bonjour, comment vas tu ? Bonjour, plutôt bien en ce moment. ^^

2 -Peux tu nous parler de toi, de ton parcours ? Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 30 ans je vis dans la campagne normande avec mon mari et mon fils. Dans la vie je suis Auxiliaire de Vie Scolaire.

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres. Pour le moment je n’ai publié qu’un seul livre : « Premier Amour ». Une histoire sur la première déception amoureuse, celle qui marque une vie, qui forge une partie du caractère. Beaucoup l’on connue, mais que se passerait-il si cette personne refaisait surface dans votre vie ? C’est ce qu’on va savoir dans l’histoire d’Anya et de Simon.

Lien d’achat : C’est ici 🙂

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent ils ton ou tes livres ? Eh bien, mon mari me soutient dans le sens où il m’aide beaucoup à la maison et que sans lui rien ne serait possible. Après, pour le moment, je ne crois pas que mon entourage proche l’ai lu. En tout cas je n’ai pas de retour.

5 -Comment réussis tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ? Eh bien, déjà, je n’ai pas un temps complet, ce qui me laisse un peu plus de temps personnel qu’avec un 35h. Ensuite, j’essaie de garder des moments pour ma famille, même si ce n’est pas toujours simple. Je n’écris sans doute autant qu’il le faudrait ou que je ne le voudrais, mais je ne peux pas sacrifier complètement ma vie de famille. 😉

6 -Où trouves-tu l’inspiration ? Partout. Ça peut venir d’une anecdote, au détour d’une conversation, d’une envie d’un sujet, d’un thème…

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ? Pour « Premier Amour » j’ai mis plus d’un an à l’écrire. Pour celui en cours, je pense qu’on s’approche de l’année aussi.

8 -Quel est ton genre de lecture ? Principalement romance, mais je peux lire, du biographique, du policier, du témoignage. En fait, je ne suis pas fermé, ça va dépendre de l’envie du moment.

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Ta déception ? Pourquoi ? Mon roman coup de cœur de cette année, je dirais « The Missing Obsession » d’Angel Arekin, quoique je suis en train de lire la série de « I Hate You Love Me » de Tessa Wolf qui me retourne complètement. Niveau déception, il y en a eu quelques uns, mais je préfère vite les oublier.

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais tu ? J’ai très envie d’en écrire un avec Tiphaine KS, mais je crois que pour l’heure, on a toutes les deux de nombreux projets.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots. Rencontres – plaisir – peur

12 – Un mot à rajouter ? quoi que vous fassiez, écriture ou tout autre chose, faites le d’abord pour vous, pas pour faire plaisir aux gens.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chat, parce que ça dort tout le temps.

Un objet ? Un canapé, c’est moelleux.

Une musique ? Smile de Charlie Chaplin

Une saison ? Le printemps, signe de renouveau.

Un lieu ? Chez moi.

Une couleur ? Rouge.

Un dessert ? Une glace !

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Anya, parce que de toute façon, il y a beaucoup de moi dans elle.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?  été

Chocolat ou bonbon ? chocolat

Eau ou limonade ?eau

Café ou chocolat ?  thé !

Viande ou poisson ? viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat

Films ou séries ? ah ! Les deux !

Merci  ! De rien. 😉

Publié dans Interviews

Interview de Elle Séveno

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1 -Bonjour, comment va-tu ?
Ça va super bien. Très impatiente en ce moment, on se demande pourquoi !

2 -Peux-tu nous parler de toi, de ton parcours ?
J’ai commencé à écrire vers 11 ans, à l’entrée au collège et la découverte des rédactions en cours de Français, et d’un concours d’écriture. J’étais une vraie passionnée. Lecture, écriture même combat. Et puis les études sont arrivées, le mariage, les enfants, je n’ai plus pris le temps de me poser pour tenter de finir mon premier roman (qui a bientôt vingt ans maintenant !) Je postais de courtes histoires de fanfictions sur internet mais rien de plus. Jusqu’à ce je me mette à lire de la NR, je suis tombée sur Wattpad, je me suis dit que je pouvais écrire une histoire d’amour moi aussi. J’ai donc commencé à écrire Restart, avant de finalement être inspirée par le concours Fyctia « Bad Love ». Make me Bad, mon premier roman, est né. Depuis me voilà ! Je sors 6 ans en septembre et Les Liés en octobre. Je ne compte plus m’arrêter ^^ !

3 -Présente nous un peu ton ou tes livres
Make me Bad c’est l’histoire d’une vengeance, d’une fille trop bonne trop conne qui pète un câble après une trahison et qui a recours à l’aide d’un homme pas du tout recommandable pour y parvenir ! 

Restart with Song est plus long à se mettre en place, parce qu’il relate une rencontre, deux fortes personnalités qui s’affrontent avant de baisser les armes. Tout ça dans un groupe de rock !

6 ans (qui sort le 5 septembre) est celui que j’ai pris le plus de plaisir à relire. Il est plus léger que les deux premiers, et presqu’aussi sexy que Make me Bad. C’est une histoire de retrouvailles entre un garçon et l’ancienne petite amie de son grand-frère. Si vous avez envie d’un petit goût d’interdit, sur fond de sport extrême, de vacances estivales, et de caractères explosifs, 6 ans est fait pour vous !

Les Liés (sortie le 10 octobre) : mon premier roman fantastique édité. C’est une histoire d’amour avant tout, entre deux âmes sœurs dans un monde – pas si différent du nôtre – qui ne veut pas d’eux. 

Lien d’achat : c’est ici 🙂

4 -Qu’en pense ton entourage ?  Te soutiennent ils ? Lisent-ils ton ou tes livres ?
Mon entourage est hyper fier. Et je crois qu’on peut dire qu’ils me font de la pub comme ils peuvent ^^ Ma meilleure amie et mon mari sont obligés de me lire (ils ont « signé » pour être mes bétas XD) sinon ma mère me lit. Mon frère n’ouvre pas le moindre bouquin donc je ne tente même pas de lui faire lire ! Mon père a essayé Make me Bad, mais ce n’était pas pour lui, en revanche il a adoré Restart with Song. Je l’ai prévenu que 6 ans ne serait pas forcément son style alors on verra s’il tente !

5 -Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Pour le moment ma vie professionnelle est en stand-by parce que je suis en congé parental. Sinon, j’ai un emploi à temps partiel, et ça se conjugue très bien avec l’écriture et les enfants. J’écris surtout le soir quand tout le monde est couché et je trouve que c’est plutôt une bonne solution. Sinon j’essaie de m’aménager des plages horaires où je me mets devant un ordi. Quand je sens que je suis un peu trop accaparée par l’écriture, j’essaie de faire une pause famille !

6 -Où trouves-tu l’inspiration ?
Je vais donner une réponse bateau : un peu partout. Je pense que quand t’écris, tu es peut-être plus réceptif au monde qui t’entoures. Une chanson (même parfois juste le titre 😉 ) , des gens qui se disputent dans la rue, une ballade, un paysage, un film…et bam tu as l’idée qui vient ! Après c’est au tour du cerveau de bosser !

7 -Combien de temps mets tu à écrire un roman ?
Entre 4 et 6 mois je pense. 

8 -Quel est ton genre de lecture ? Je lis beaucoup moins qu’à une époque où je dévorais Thriller sur Thriller ^^ maintenant je lis beaucoup de romances, j’essaie de revenir à la fantasy, au thriller et par moment des contemporains

9 -Quel est ton roman coup de cœur ? Je suis obligée de parler du dernier bouquin qui m’a complètement bouleversée c’est The Missing Obsession d’Angel Arekin. J’ai pleuré toute la deuxième moitié du livre et je m’en remettais pas. Je l’ai trouvé trop beau et puissant.

Ta déception ? Pourquoi ? Je ne citerai pas de bouquins en particulier (parce que je n’aimerais vraiment pas qu’on me cite un jour dans cette catégorie XD), mais plutôt un genre, que j’ai essayé plusieurs fois et à chaque fois, je n’ai vraiment pas aimé : les romans érotiques purs. J’aime les scènes de sexes dans un roman – ça on l’avait compris – mais j’aime les lire quand il s’agit des héros principaux. Je ne prends aucun plaisir à lire des scènes de sexes – parfois répétées et longues – avec X persos !

10 -Si tu voudrais écrire un roman à quatre mains, avec qui le ferais-tu ? Avec quelqu’un de pas trop directif ^^ (Je n’aime pas vraiment qu’on me donne des ordres), de discret et de confiance ! Il y a des plumes que j’adore mais je pense qu’il faut connaître une personne pour écrire avec elle. Et une personne peut parfois être très différente des livres qu’elle écrit. Donc si je devais un jour faire un quatre mains, j’aimerais que ce soit avec quelqu’un que je connais vraiment, genre mon mari 😛 Parce que je sais qu’il écrit bien.

11 -Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots : iréelle, intense et passionnante

12 – Un mot à rajouter ?
Merci de m’avoir proposé de m’exprimer. J’espère que cela aura donner envie à certain(e)s lecteur(ice)s de me découvrir 😉

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chat

Un objet ? Un crayon

Une musique ? Nothing Else Matter de Métallica

Une saison ? Automne 

Un lieu ? Au bord de la mer ou d’un lac

Une couleur ? Bleu

Un dessert ? Crème glacée à la menthe ^^

Un personnage de ton roman ? Pourquoi ? Camille de Restart with Song, c’est celle où j’ai mis le plus de mon caractère !

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ? Chocolat 

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Je ne bois presque que du Thé. Café et chocolat égalité ^^

Viande ou poisson ? J’essaie d’en manger de moins en moins alors je dirai aucun

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat 

Films ou séries ? En ce moment Séries (vive Netflix !)

Merci beaucoup ! 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Janis Stone

pixiz-14-11-2017-22-39-47

1. Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours d’auteure ?
Mon parcours est dû au hasard. J’adore lire, j’ai entendu parler aux infos télévisées de Wattpad et je me suis dit pourquoi pas lire sur ce site ? Malheureusement mis à part quelques pépites très rares je ne trouvais rien qui me correspondait réellement. Alors je me suis lancé un défi, et tout a commencé par cette question : « Et si moi aussi j’étais capable d’écrire une romance ? »

2. Comment t’est venue l’envie d’écrire ?
Au début c’était juste un défi, se dire que n’importe qui peut écrire. Je ne comptais pas vraiment attirer des lecteurs mais finalement, je me suis fait prendre à mon propre jeu !

3. As-tu un rituel d’écriture ? Écris-tu la trame et ensuite le reste de l’histoire ou
tout te vient-il au fur et à mesure ?
J’ai essayé d’être organisée, de tout noter sur un cahier, du petit surnom de mes personnages à la couleur de leurs yeux… mais je suis une bordélique qui fonctionne au feeling. Je ne prévois rien je me laisse porter par l’histoire et par mes personnages. Ce sont eux qui m’inspire la suite de mes textes et non l’inverse. Mon seul rituel d’écriture c’est de m’asseoir sur ma chaise, de poser mon casque sur les oreilles et de trouver LA bonne playlist pour écrire. Je m’enferme dans ma bulle et je vois où ils m’entraînent.

4. D’où te vient l’inspiration pour tes personnages ?
Pour Attractive Boss, comme il s’agissait d’un défi je me suis calqué sur ce qui fonctionnait à ce moment précis c’est-à-dire une romance patron/employée avec une jeune fille au côté naïf mais pas cruche et un homme plus ou moins sûr de lui. Pour Disaster c’est différent.

5. Que peux-tu nous dire au sujet de “Attractive Boss” pour ceux qui ne
connaîtraient pas encore l’histoire ?
C’est une romance simple mais efficace, qui mélange le romantisme avec du suspense et des manigances. On croit savoir mais je pense que beaucoup ne se doutent pas du final, du moins je l’espère ! C’est sans prise de tête et vous passerez un bon moment avec des personnages attachants. N’est-ce pas ce que l’on attend d’une lecture ?

6. Peux-tu nous parler de la relation entre Camille et Ethan ?
C’est à la fois simple et compliqué, ils sont différents sur bien des plan mais ils se retrouvent aussi car ils ont tous les deux un sentiment profond d’insécurité sentimentale. Il y a un gros manque affectif dans leur vie. Leur relation est fragile au départ puis elle se solidifie avec les épreuves et le temps, comme toutes relations.

7. Pourquoi avoir choisi la ville de New York ?
J’adore New York, j’y ai passé quelques jours (pas assez ! mais c’est jamais assez) et je suis tombée amoureuse de cette ville. Tout comme je me rends tous les trois ans environ au canada, à Montréal plus précisément donc vous retrouvez ces deux villes dans mes écrits.

8. Qui est ton personnage secondaire préféré et pourquoi ?
Sarah ! Sans hésitation ! C’est une guerrière, une femme qui a du cran avec un brin de folie. Elle voue un culte à Beyoncé et sort des répliques de Hunger Games ou Harry Potter à tout-va ! Mais plus on la connaît, plus on découvre une femme qui en a bavé dans la vie dès le début. Encore une fois, on s’attache aux personnages et pas que les principaux. Je me suis éclatée à écrire son personnage, elle est l’exact opposé de Camille.

9. As-tu reçu des remarques surprenantes ou marquantes de la part de tes lectrices lorsque tu publiais sur Wattpad ?
Les ballerines ! Camille en porte au début de la fiction et beaucoup de wattpadiennes m’ont clairement fait comprendre que c’était juste pas possible. Carton rouge direct !
10.Pour résumer, si tu devais décrire Attractive Boss en seulement trois mots ?
Attachant. Agréable. Léger.

11.As-tu d’autres passions en dehors de l’écriture ?
Les concerts, la lecture et les séries. Je suis un peu une geek…

12.Quels sont tes derniers coups de cœur littéraires ?
Jenifer Armentrout, j’adore son univers. Virginie Despente car c’est brut de pomme, un peu trash et j’aime ce coté là. Paulo Coelho, l’alchimiste est un de mes livres de chevet.
13.Quels conseils donnerais-tu à tes lectrices qui souhaiteraient se lancer aussi
dans l’écriture ?
Le faire avec plaisir, sans contrainte. Osez, lancez-vous, sans prétention et vous verrez bien. Aucun regret les filles la vie est trop courte !

14.Un mot pour la fin ?
Merci. Je suis infiniment reconnaissante aux wattpadiennes qui m’ont soutenue et qui y ont cru. Donc un grand Big Up a vous les filles ! Et merci à mes éditrices (Shingfoo Editions) qui déchirent grave !

 

 

 

Merci 😀

Publié dans Interviews

Interview de June Robin

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai 37 ans, je suis maman de deux enfants de 10 et bientôt 6 ans. Je travaille à temps plein dans le secteur de la Banque depuis de nombreuses années et je suis, comme bon nombre d’entre vous, passionnée de lecture depuis toujours

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Mon premier livre paru le 14 novembre 2018 est « Marginal » : c’est un livre sur l’espoir. Sur le fait de saisir une main tendue lorsqu’elle se présente. Je voulais envoyer le message que même lorsque l’on est à terre, il est possible de se relever. L’espoir est partout en nous mais aussi autour de nous, il suffit de s’y accrocher. Par ailleurs des gens qui sont à la rue, il y en a de plus en plus donc je voulais parler un peu d’eux parce que c’est quelque chose qui me touche profondément.

Pour « Randonnée sauvage » paru le 2 Janvier, c’est un peu différent. Disons qu’on est plus dans de la romance de vacances. Le ton se veut plus drôle même si les deux protagonistes ont un caractère bien trempé et surtout un passé toujours un peu sombre. 

Le prochain sera totalement différent car il s’agit d’une gourmandise d’été.

Pour résumer, j’aime les gens abimés et torturés. C’est ce que je dis souvent : on ne se refait pas. Ce qui m’intéresse c’est ce qu’il y a derrière la façade que ce soit une façade fermée ou joviale.

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Ma famille est très fière maintenant qu’elle est au courant. Si vous avez lu « Marginal », vous savez que j’ai écrit dans mon petit coin sans en parler à personne. J’ai attendu d’avoir le contrat avec ma maison d’édition entre les mains avant de le dire à mon mari puis à mes amis. 
Au final, peu de gens sont au courant mais ceux qui le sont me soutiennent à 200%. Ils achètent, les livres me disent ce qui leur a plu ou non.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
C’est compliqué. Ma priorité est ma famille bien évidemment parce que mes enfants sont encore petits et que le temps passe vite. Il faut profiter de chaque instant de leur enfance. Ce temps-là ne se rattrapera jamais si on le gâche. A côté, mon activité professionnelle me prend cinq jours par semaine 
Je peux écrire pas mal dans les transports ou chez moi si mes enfants sont couchés ou occupés mais je m’octroie aussi des moments où j’ai envie et besoin d’écrire surtout si j’ai une idée ou une scène qui me trotte dans la tête depuis plusieurs jours 
En fait il faut trouver l’équilibre, s’écouter et faire les choses comme on a envie quand on en a envie.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Partout autour de moi, dans les transports, les faits divers et il y a également une grande part d’imagination. J’ai toujours aimé inventer des histoires…

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
C’est très aléatoire. Ça dépend de l’histoire et des recherches afférentes pour la rendre plus réelle, du temps que je peux allouer à cette activité passionnante tout en conciliant mon activité professionnelle et ma vie de famille.

-Quel est votre genre de lecture ?
Je lis de la Romance encore de la Romance toujours la Romance.
J’aime bien la littérature anglaise du XIXe siècle.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
La musique et la course à pied.

– Un mot à rajouter ?
N’hésitez pas à venir me parler, à échanger avec moi sur ce que vous avez pensé de mes livres. Toutes les remarques sont les bienvenues même les mauvaises.

Merci beaucoup 🙂

Publié dans Interviews

Interview d’Olivia Sunway

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Bonjour, je vais très bien et vous ? bien merci

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Mon parcours est assez atypique puisque j’ai découvert l’écriture un peu par hasard. Je venais tout juste d’obtenir ma licence management de la qualité.
J’animais un forum convivial et comme beaucoup d’utilisatrices écrivaient, je me suis dit que j’allais écrire une scène humoristique pour les faire rire. Je n’avais pas prévu qu’elles me réclameraient la suite et que je me ferais emporter par mon histoire, à tel point que j’aurais envie d’en faire mon métier.

-Présentez nous un peu votre/vos livres
J’ai écrit la trilogie fantastique Au Nom de l’Harmonie qui comportera plusieurs Spin off sur lesquels je travaille actuellement. C’est de la fantasy urbaine/ romance paranormale qui se déroule en région parisienne. Vous pouvez trouvez les premiers chapitres en ligne sur mon site : https://oliviasunway.wixsite.com/home

J’ai également écrit Working Love, une comédie romantique humoristique qui se déroule également en Essonnes.

Lien d’achat : c’est ici

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Mon entourage me soutient beaucoup et n’hésite pas à parler de moi à tout le monde ^^
Bien sûr, ils lisent mes livres, sauf certains qui ne sont pas du tout lecteur et qui attendent la version Audio sur laquelle je travaille.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Ma vie professionnelle est consacrée à l’écriture et au développement de mon activité. Je fais des dédicaces tous les samedis pour me faire connaître et essaye d’animer les différents réseaux sociaux au maximum.
Ce rythme de vie me permet de me consacrer à ma famille dès que ma fille sort de l’école ou que mon mari prend des jours de congés.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
On me pose souvent cette question et j’aime répondre que ça vient exactement comme un souvenir. Parfois, on regarde quelque chose ou en entend un bruit, une musique et cela nous provoque un souvenir. L’inspiration fonctionne exactement de la même façon.

-Combien de temps mettez vous pour écrire un roman ?
C’est assez variable, cela dépend de beaucoup de paramètre, notamment du temps dont je dispose pour écrire.

-Quel est votre genre de lecture ?
J’adore tous les genres à partir du moment où il y a une belle romance dans l’histoire.

-Vous êtes plus séries ou films ?
Je suis plutôt lecture ^^

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
J’aime faire du sport, même si ces derniers temps, je n’ai pas trouvé beaucoup de temps pour m’y consacrer.

-Une phobie ?
Non, pas vraiment.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Liberté, aventure et enrichissement

– Un mot à rajouter ?
Merci pour cette interview ^^

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un Chat
Un objet ?
Un livre
Une musique ?
Musique épique
Une saison ?
Printemps
Un lieu ?
Un jardin
Une couleur ?
Violet

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Eté
Chocolat ou bonbon ?
Chocolat
Eau ou limonade ?
Eau
Café ou chocolat ?
Café
Viande ou poisson ?
Viande
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Geny H David

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Bien ! Et toi ? 😊 bien merci

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Je m’appelle Geny, j’écris depuis 2014 et je suis publiée depuis 2016. J’ai 41 ans, je suis maman, antiquaire et lectrice assidue. 
Je suis éditée sous le nom de plume G.H.DAVID, il s’agit en fait de mon véritable nom : Geneviève Hyaumet – David, Hyaumet étant mon nom de jeune fille. J’assume donc pleinement ma carrière d’auteure, ainsi que mes œuvres. Le thriller et le romantic thriller sont mes genres de prédilection. 

-Présentez nous un peu votre/vos livres

J’ai à ce jour, la chance de voir mes romans édités par deux maisons d’éditions : Plumes du Web pour mes écrits fantastiques (Âmes captives, deux tomes sortis respectivement en octobre et en novembre 2018), City éditions pour mes romantic thrillers (Dark shadow sorti en mai 2018 et Noirs secrets sorti en novembre 2018). 
J’ai également fondé un groupe dédié à la dark romance et au romantic suspense sur Facebook en 2017.

Lien d’achat : c’est ici

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Ils me soutiennent mais tous ne me lisent pas, mon mari par exemple ne me lit pas et ne me lira sans doute jamais, je pense que je devrais le défier en écrivant un truc salace sur lui qui le forcerait à chercher un peu partout ce que j’ai raconté, où et comment ! Ce serait assez drôle.
Enfin… pour moi !
En revanche, ma mère me lit et ma sœur aussi ! 😊 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

C’est très compliqué ! Et parfois, je suis obligé de trouver le temps là où il se trouve encore… la nuit !

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Souvent, dans les actualités, les reportages, parfois dans la musique. Rarement ailleurs. Je ne suis pas passée par la case Fanfiction comme certaines, du coup, les séries ou les films ne provoquent pas de déclics exploitables en termes d’écriture. J’ai besoin de m’appuyer sur une émotion ou un fait, mais tout en gardant une indépendance, je n’ai pas ce talent (Car c’en est un !) qui permet de continuer, de prolonger une histoire.

-Combien  de temps mettez vous à écrire un roman ?

Cela dépend du genre en fait. En temps normal il me faut six à huit mois pour une romance contemporaine (Dark ou autre), plutôt huit s’il faut accomplir des recherches plus poussées. En revanche pour une romance fantastique il faut compter un an en moyenne, parce que l’architecture est totalement indépendante de la réalité et requiert beaucoup de travail tant sur la création que sur la cohérence.

-Quel est votre genre de lecture ?

Je lis beaucoup de romances, surtout de la dark, ainsi que des biographies, des documentaires (Écriture oblige), des polars et des thrillers.

-Vous êtes plus les séries ou films ?

J’aime mieux les séries et cela se retrouve dans la lecture : parce que je préfère les sagas : j’ai besoin de passer du temps avec les personnages, je ne veux pas les quitter, comme ça. J’aime parcourir un réel chemin avec eux. Je dirais que pour moi, c’est comme tirer un coup d’un soir et avoir une véritable relation amoureuse. J’ai jamais pu me faire aux relations sans lendemain.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

L’urbex, l’art et les antiquités (C’est aussi mon job !) Et puis, j’écoute énormément de musique !

-Une phobie ?

Les punaises et les frelons, je déteste, mais je n’en ai pas non plus une peur incontrôlée, du coup je crois que je n’ai pas de phobies. De vieilles peurs liées à des traumatismes psychologiques, oui, par centaines ! Mais rien d’autre…

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Défi, amour, plaisir

– Un mot à rajouter ?

Non ! Et vous ? 😉 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?

Un chat. Mais avec ma veine, je finirais chargée au plomb comme un lapin pour avoir braconné un piaf !

Un objet ?

Une bague avec une belle opale et plein de diamants.

Une musique ?

Une symphonie inachevée.

Une saison ?

L’été, j’aime avoir chaud, c’est ma saison préférée.

Un lieu ?

La plage de Grand Anse en Guadeloupe.

Une couleur ?

Le bleu ou le rouge… j’hésite !

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?

Été !

Chocolat ou bonbon ?

Euh… à vrai dire je suis plutôt saucisson et jambon sec !

Eau ou limonade ?

Limonade

Café ou chocolat ?

Café !

Viande ou poisson ?

Les deux ! ❤ 

Pain au chocolat ou chocolatine ?

Ouh ! Putain ! Chocooolatine !

Merci !

Merci à toi ! Bisous !

Publié dans Interviews

Interview de Jennifer Didi

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez-vous ?

Bonjour, je vais très bien merci et j’espère que vous aussi.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

J’ai commencé à écrire assez tôt mais je n’arrivais jamais à terminer mes histoires (mes héroïnes mourraient trop vite !). Accro à la lecture, je suis devenue chroniqueuse pour plusieurs blogs et même bêta lectrice pour des auteurs. Un jour, je suis tombée sur un appel à textes et j’ai décidé de me lancer. Mon texte a été sélectionné et cela m’a donné envie de continuer à écrire. Aujourd’hui, mon monde tourne toujours autour des livres, que ce soit dans mon travail comme dans ma vie personnelle. 

-Présentez-nous un peu votre/vos livres

Mon premier texte, type thriller horrifique, est sorti dans le recueil collectif « Une goutte de trop » en juin 2016. Aujourd’hui, ce recueil est quasiment impossible à trouver puisque l’association à l’origine du livre a fermé. Je compte soumettre ma nouvelle, « Âme vitam aeternam », à d’autres AT pour qu’elle puisse exister. J’adore tellement cette histoire de tueur en série, de policière, et de vengeance !

J’ai également écrit une novella dark romance qui est sortie en février 2017 dans la collection Vénus d’Evidence Editions. « Le supplice de la Saint-Valentin » est un texte qui parle de la solitude dans notre monde hyper connecté. Il parait qu’il y a un peu de moi dans le personnage de Delphine… Je trouve cela inquiétant personnellement ! 

Mes textes sont souvent noirs mais j’ai réussi à faire une exception avec ma nouvelle « Prête à tout » qui sort dans le recueil collectif « Fairy Valentine » en février 2019 dans la collection Imaginaire d’Evidence Editions. Elle raconte l’histoire d’une fée qui veut devenir humaine mais qui va devoir faire des choix difficiles pour que son bonheur soit total.

Lien d’achat : c’est ici
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?

Ma mère est celle qui m’a dit de me lancer, je ne l’en remercierai jamais assez. Elle est ma bêta-lectrice et même ma relectrice. Ma famille me lit mais, mis à part ma belle-sœur Valérie et ma marraine Evelyne, ils ne sont franchement pas branchés lecture. Ils me soutiennent néanmoins et c’est super ! Mes amis proches me lisent avec grand plaisir. Certains me demandent sans cesse quand est-ce que je sortirai un autre livre. Ils ne se rendent pas compte d’à quel point c’est important pour moi, ils sont géniaux !

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Ma vie professionnelle prend beaucoup de place mais j’essaie de trouver du temps libre pour écrire et sortir. Il suffit d’un peu d’organisation… ou de peu de vie sociale ! 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Un peu partout je pense, les idées me viennent toutes seules mais je pense qu’inconsciemment on est inspiré de ce qu’on a vu à la télé, ce qu’on a entendu à la radio, ou tout simplement de ce qu’on a vécu dans la journée.

-Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?

Je suis plutôt une nouvelliste donc pour l’instant je n’ai pas de roman à mon actif. Certaines nouvelles sont écrites en trois jours, la novella m’avait pris plusieurs mois. 

-Quel est votre genre de lecture ?

Je lis un peu de tout mais il est vrai que, en tant que blogueuse, je me suis spécialisée dans la littérature de l’imaginaire.

-Vous êtes plus séries ou films ?

J’adore les deux mais je suis surtout séries policières. 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Le cinéma, la musique, les voyages et la cuisine.

-Une phobie ?

Une phobie que personne ne comprend… J’ai une peur panique des papillons de nuit !

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Difficile, marrante, surprenante !

– Un mot à rajouter ?

Un grand merci à vous les filles !

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chat

Un objet ? Un livre bien sûr !

Une musique ? Sunday morning de Maroon 5

Une saison ? Le printemps

Un lieu ? Central Park

Une couleur ? Violet

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ?  Chocolat

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ? Ah non, je ne veux pas de problème moi ! (pain au chocolat mouahaha)

Merci ! Merci à vous !

Publié dans Interviews

Interview de Tessa Wolf

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez-vous ?
Très bien et toi 😊 Bien merci

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai été découverte grâce à « I Hate U love Me » signé chez Hachette BMR. Je suis aussi en auto-édition avec « Mysterious Eyes » qui est sorti en septembre. J’écris aussi « Amoureux d’une étoile » et « Entre toi et moi » disponible sur Wattpad.

-Présentez-nous un peu votre/vos livres
« I Hate U Love Me » est une romance contemporaine, elle traite des différences culturelles. Mon héroïne au cœur sensible tombe éperdument amoureuse d’un jeune homme destiné à des hautes responsabilités dans son pays d’origine. Je relate leur histoire sur 10 ans. « Mysterious Eyes » est une dystopie conjuguée à une histoire d’amour. 

Lien d’achat : c’est ici
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?
Ils me soutiennent beaucoup. Surtout mon mari qui pourrait avoir marre de mes nuits blanches et mes cernes au matin. Il assure, c’est mon pilier. ❤ 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
C’est très difficile d’autant plus que j’ai un travail très prenant. Je fais beaucoup de sacrifice mais refuse d’en faire en défaveur de ma famille. Tant que mes enfants ne sont pas au lit et endormi, je n’écris pas. 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Dans ma vie de tous les jours, les discussions avec mes amis, mes collègues, ma famille. L’actualité aussi. 

-Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?
Beaucoup de temps. Environ six bons mois. 

-Quel est votre genre de lecture ?
De tout, tant qu’il y a une histoire d’amour 😊 

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Films, je n’aime pas les séries à rallonge

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Mes enfants ! Je n’ai de temps pour rien d’autres 😉

-Une phobie ?
Ne pas réussir à finir une histoire comme je l’aurais voulu. 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Rencontre, enrichissement, Nuits blanches

– Un mot à rajouter ?
Merci pour cette jolie interview ❤

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chat, pour son côté épicurien

Un objet ? Une manette de jeu (Dédicace à mon mari 😊 lol ) 

Une musique ? Faded le cover Connord Maynard

Une saison ? Printemps

Un lieu ? N’importe où mais toujours avec mes enfants

Une couleur ? Le noir, pour son côté mystérieux

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Eté

Chocolat ou bonbon ? Chocolat au lait

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat évidemment

Merci beaucoup

Publié dans Interviews

Interview de Jenn Guerrieri

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ?

Hello ! Ça va super bien !

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Alors moi c’est Jenn, j’ai 23 ans. Je suis passionnée de lecture et d’écriture. J’aime également voyager, ça me permet de développer mon inspiration et mon imagination pour mes histoires. 
J’ai fait une fac d’histoire avant d’intégrer une école de journalisme.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Mon premier livre se nomme Attirance Criminelle, c’est une dark romance où la passion, le sombre, l’action, et le suspense se mêlent. Il s’agit d’une romance interdite entre un dangereux criminel recherché en Arizona et une jeune étudiante innocente. Réunir ces deux caractères qui sont totalement opposés ça donne un cocktail assez… explosif. 

Lien d’achat : c’est ici

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Ma famille est fière de moi, tout comme mes plus proches amis. Ils n’ont pas encore lu mon livre mais ça ne saurait tarder ! J’ai hâte d’avoir leur retour !

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

C’est très dur… il faut savoir trouver un équilibre. J’essaye de mieux m’organiser afin de ne plus passer des heures à écrire en tournant le dos à mes proches.Et pour ma vie professionnelle… là je suis encore étudiante, donc avec mes exams qui arrivent ça va être compliqué d’écrire mais j’essaye quand même de garder le rythme, notamment sur Wattpad, où je poste un chapitre par semaine de ma nouvelle histoire « Tainted hearts ».

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

TOUT. Séries, films, lectures, éléments de ma vie.. absolument tout peut m’inspirer.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

Pour Attirance Criminelle j’ai mis six mois à écrire les deux tomes. Mais pour ma deuxième histoire que je suis en train d’écrire sur Wattpad, je prends plus mon temps.

-Quel est votre genre de lecture ?

Tous les genres de romance… contemporaines, dystopies, dark, fantastiques, etc.

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Film !

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Cinéma, sorties entre amis, voyage… et comme je suis une geek je vais dire les jeux vidéo aussi !

-Une phobie ?

Parler en public, le syndrome de la page blanche et… les araignées (basique).

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Passion, plaisir et opportunité

– Un mot à rajouter ?

J’aime Despacito.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un loup

Un objet ? Un téléphone

Une musique ? Mad world, de Gary Jules

Une saison ? été

Un lieu ? Paris

Une couleur ? Noir (je sais c’est pas une couleur)

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?  été

Chocolat ou bonbon ? chocolat

Eau ou limonade ? limonade

Café ou chocolat ? chocolat

Viande ou poisson ? viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat évidemment !

Merci beaucoup

Publié dans Interviews

Interview de Gen Martin

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ? Super bien, merci.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Bien sûr. Tout d’abord je réside au Québec, à Montréal pour être plus précise. J’ai 36 ans, je suis maman de trois petits trolls et très heureuse en couple depuis 15 ans. Je suis technicienne dans un laboratoire et parallèlement j’écris des romances matures. 
Il y a environ cinq ans, je me suis levée un matin en en ayant marre de lire le même genre d’histoire, alors je me suis mise à créer la mienne. Au début je le faisais pour moi, puis j’ai par la suite sympathisé avec une auteure de chez nous, Sissie Roy, qui m’a parlé du site Wattpad. C’est à ce moment que j’ai pris mon envol. J’ai pondu pas moins de 6 histoires la première année. Je me suis éclatée ! Ensuite, avec l’engouement, j’ai décidé de tenter ma chance. Ce qui s’est miraculeusement produit. J’ai signé trois romans d’un coup avec une maison d’édition québécoise, ADA, la même qui remplit ma bibliothèque personnelle. C’est le rêve, quoi !

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Mon premier roman se nomme « Iron Skulls ». C’est une histoire dans l’univers des bikers, mais du point de vue d’une personne extérieur au club. De la testostérone évidemment, mais aussi un personnage féminin au fort caractère. J’adore les femmes fortes, elles sont inspirantes. J’ai également une série de deux tomes qui verra le jour au courant de l’année, mais comme elle n’est pas finalisée je vais attendre avant de vous en parler. Secret professionnel hi hi !

Lien d’achat : C’est ici

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Totalement. Ma famille, mes amis, tous m’encouragent. Mon homme est souvent mon prêteur de nom. Je lui demande de me sortir le premier prénom féminin commençant par B, n’importe lequel qui lui vient en tête, et hop ! Ma mère a lu toutes mes histoires sur Wattpad, ce qui veut dire les versions non améliorées et non corrigées, donc j’ai vraiment hâte de lui présenter mes nouveaux bébés. Il y a aussi mon père et sa femme qui ont été les premiers à me pousser, à y croire, alors que je redoutais de me lancer dans l’écriture.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
J’en ai aucune idée ! D’abord, l’écriture n’est pas ressentie comme un boulot, je n’ai pas l’impression de travailler. Bien sûr, je dormirais probablement une semaine entière si je le pouvais, mais avec trois enfants ce n’est pas évident. Néanmoins c’est un choix. Je trouve des moments pour moi, surtout en fin de soirée, voire même la nuit. 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Dans la vie de tous les jours. Je sais, c’est nul comme réponse, mais c’est la vérité. Une musique, une annonce publicitaire, une conversation téléphonique avec une amie, ou encore mon conjoint et mes enfants. Je pige dans tous ce qui m’entoure.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Ouf ! Bonne question. Les « Iron Skulls » m’ont pris environ 3 mois. À partir du moment où les éléments, les énigmes, et surtout la grande finale se mettent en place dans ma tête, généralement je boucle entre 2 et 3 mois. 

-Quel est votre genre de lecture ?
La dark romance. Ce n’est pas un style que je maitrise et j’essaie toujours d’imaginer ce qui se passe dans la tête de l’auteur lorsqu’il l’a écrit. Mon côté sombre peut-être. Mais je vous rassure, j’ai également un côté clair puisque j’affectionne la romance en général ainsi que les fantastiques et certaines Bios.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
J’aime les deux, mais je manque tellement de temps que je ne me souviens pas du dernier film que j’ai regardé. 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
J’adore les spectacles de musiques, j’y vais autant que je le peux. Sinon, je me fais un fun fou à faire traduire les paroles d’une chanson pour en connaitre la signification. Vive la coccinelle du Web ! Par contre, pour le moment je suis plutôt occupé avec ma fille de 8 mois, ma petite dernière. C’est elle mon hobbie, j’adore la regarder grandir, s’épanouir et apprendre.

-Une phobie ?
Les abeilles, les guêpes, les frelons, ils me foutent la trouille.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Persévérance. Travail. Accomplissement.

– Un mot à rajouter ?
Merci, car ceci est ma toute première entrevue 😉

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un singe, y a pas plus cool !

Un objet ? Une guitare

Une musique ? Wish you were here ( Pink Floyd )

Une saison ?Automne

Un lieu ? Un vieux chalet décrépit sur le bord d’un lac.

Une couleur ? Noir, même si ce n’est pas une couleur.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?  Été

Chocolat ou bonbon ? Un peu des deux.

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Il y a une différence ? Chocolatine alors !

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview d’Alexiane Thill

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Très bien, merci ! J’espère que vous aussi !

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Depuis toute petite, j’écrivais des histoires fantastiques, dans un recoin de ma chambre. C’est longtemps resté mon petit secret, puis j’ai commencé à les faire lire à mon cercle d’amis proches. C’était un rêve d’enfant d’éditer un jour mes romans.

J’ai découvert la plateforme d’écriture Fyctia. Elle fonctionne sous forme de concours : le gagnant a alors la chance d’être édité grâce à elle. J’ai d’abord participé timidement, pour m’y mettre avec plus de sérieux quand le concours Dark Attraction s’est lancé. Les MacCoy ont terminé en finale, mais n’ont pas gagné. Ils ont toutefois été élu coup de cœur et on m’a proposé un contrat avec La Condamine.

Un an plus tard, le premier tome sort en format poche en juin et le second en numérique et papier en juillet, dans la collection New Romance d’Hugo Publishing.

C’est une assez longue série !

En parallèle, j’ai terminé l’écriture du premier tome d’une saga Fantasy, mon premier amour, et je travaille sur le scénario d’un jeu vidéo avec une petite équipe indépendante : mon roman Buneville, un thriller-paranormal, finaliste lors du Prix Michel Bussi (Fyctia), est réinterprété, remodelé, pour offrir un jeu narratif le plus immersif possible.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Comme Les MacCoy est le seul à être édité pour le moment… ! 

Les MacCoy est une romance contemporaine qui reprend les codes de la romance historique.

Phèdre, franco-écossaise, débarque en Ecosse pour respecter les dernières volontés de son père. C’est aussi une opportunité de créer de la distance entre elle et une menace qui n’a de cesse de la pourchasser depuis quelques années.
Par un concours de circonstances bien malheureux, elle se retrouve sous la tutelle d’un chef de Clan, laird Caleb MacCoy. Un homme quelque peu irascible, mais qui porte de lourdes responsabilités sur ses épaules.
Phèdre découvre tout un système clanique qui perdure depuis des siècles, et qui gouverne l’Ecosse depuis les ombres.
Entraînée dans des complots, noyée dans de lourds secrets et des guerres sanglantes, la jeune femme ignore encore le rôle qu’elle a à jouer sur l’échiquier du pouvoir.
Mais il pourrait bien changer l’histoire des Highlands.

Je ne souhaitais pas aborder le fameux voyage dans le temps. A l’inverse, j’ai réfléchi à une manière de transposer l’Ecosse féodale à notre époque. Ce petit jeu m’a plu : j’ai aimé créer tout un univers dans le nôtre sans que ce soit du fantastique. Je souhaitais que l’on se dise « Et si c’était vrai ? » ou que l’on se surprenne à l’espérer.

Je désirais aussi aborder des thématiques qui me tiennent à cœur, comme la condition de la femme, le deuil, les différences culturelles…

Etant donné que la série est assez longue, composée de nombreux protagonistes, j’ai beaucoup de sujets que je souhaite développer en fonction des opus.

Et bien sûr, je raffole de l’action et des intrigues complexes ! En plus de la romance, je voulais absolument en intégrer.

Lien d’achat : c’est ici 🙂

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Mon mari me soutient beaucoup, même s’il ne me lit pas. Il suit avec attention toutes mes péripéties, me conseille, m’écoute, et je ne compte plus le nombre d’heures passé à débattre pour venir à bout d’une page blanche.

Il a fallu quelques années, mais à la sortie des MacCoy, ma famille s’est montrée beaucoup plus enthousiaste et a su comprendre ce qu’exige l’écriture. Et, surtout, à quel point j’étais passionnée et très sérieuse : j’ai toujours voulu écrire et je me suis battue bec et ongles pour respecter mon rêve, en dépit de tous les discours pour me décourager.

C’est d’ailleurs ce que j’expliquerais un jour à mon enfant : si tu as un rêve, ne lâche rien. Il faudra travailler dur, mais ne te dis jamais qu’il est inaccessible. On peut tous le faire.

La vie est plus belle lorsque l’on suit ses rêves.

Aujourd’hui, mes proches me lisent et me questionnent régulièrement sur l’avancée de mon travail.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Très compliqué, souvent frustrant. Si seulement j’avais un don d’ubiquité, haha !

Au début, c’était vraiment une source de conflits autant intérieure qu’avec les autres. Ma famille et moi avons dû beaucoup échanger, comprendre, mettre à plat et apprendre qu’il fallait des compromis pour avancer en phase.
Je ne devais pas être esclave de ma vie de famille, professionnelle ou même celui de l’écriture.
J’ai trouvé le juste équilibre : même s’il y a des ratés, le plus important est que je sois droite dans mes bottes, que les miens soient heureux tout comme je le suis. Nous avons trouvé notre mécanique et les rouages fonctionnent bien !

Et ne nous mentons pas : les plannings, c’est tout de même très utiles, haha ! 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Franchement, je ne saurais pas répondre. Elle vient d’un peu partout : une phrase que j’entends, une conversation, un rêve d’une nuit, d’un roman, d’un film, d’une série… Peut-être me vient-elle surtout lorsque j’écoute de la musique ! Je crois que c’est elle qui communique le plus avec mon inspiration.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

C’est assez aléatoire.
En général, j’essaie de me fixer trois mois pour un premier jet, et le temps qu’il faut pour la réécriture, les relectures et les corrections à mon niveau. Il y a toujours les aléas de la vie qui entrent en jeu et qui me « retardent » ou encore mes projets qui s’entrecroisent : deux romans en écriture en même temps, par exemple, comme c’était le cas en début d’année.

Pour être « large », je dirais entre quatre et cinq mois pour un roman.

-Quel est votre genre de lecture ?

Je suis très friande de dark-fantasy ou de fantasy mature. Je vais en général chercher dans ce genre-là en premier lieu. Ensuite, c’est en fonction de mes humeurs ! Je lis vraiment de tout.

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Dramas coréens !

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Je suis une gameuse.
J’adore les jeux vidéos, surtout les RPG.
J’aime aussi beaucoup l’infographie, même si ça fait longtemps que je n’ai pas graphé.
Sinon, je dessine avec mon enfant, on chante, on danse…

La littérature prend beaucoup de place dans ma vie, vous voyez !

-Une phobie ? Difficile de choisir entre les requins et les singes, j’en ai une peur bleue

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots : un rêve accompli

– Un mot à rajouter ?

Merci beaucoup pour cet échange ; c’est toujours un plaisir !
Et merci à tous les lecteurs et lectrices des MacCoy, j’espère que cette histoire que je souhaitais originale plaira jusqu’à la fin !
J’espère transmettre tout mon amour pour l’Ecosse à travers cette série.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Une louve

Un objet ?  Un carnet d’idées

Une musique ?  L’épic music, en général. Si c’est un titre, en ce moment, c’est Let me down slowly d’Alec Benjamin. Je la chante à tue-tête.

Une saison ? Le printemps

Un lieu ? Mon bureau

Une couleur ? Le bleu pastel

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ? Chocolat

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Aucun des deux !

Pain au chocolat ou chocolatine ? Chocolatine, sud oblige ! Mais une fois dans le nord, c’est pain au chocolat. De toute façon, tant que ça a le même goût et la même tête, peu m’importe le nom ! Pas d’jaloux !

Merci Alexiane  !

Merci à vous !

Publié dans Interviews

Interview deMarjy Noname

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez-vous ?

Hello, très bien, heureuse même. 

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Je suis Marjy, belge et chimiste. J’ai une nette tendance à papoter et au désordre. J’aime lire et les jeux sur ps et Nintendo. 
J’ai écrit pendant mon adolescence puis j’ai arrêté (les études, le boulot, la vie de famille toussa toussa…) Mais il y a deux-trois ans mon besoin d’écrire est revenu en force et ne me laissait plus dormir. J’ai eu la chance de connaître Fyctia via une collègue qui y écrivait, je me suis dit “ pourquoi pas ?” en pensant que je ne risquais rien de plus qu’un flop si personnes n’aimait mes textes. J’ai tenté plusieurs concours et puis me suis retrouvée en finale du “dark attraction” avec Five (étant coup de pouce du jury). Je n’ai pas gagné mais j’ai repris mon texte (sous l’influence de mon entourage) et l’ai corrigé et amélioré. La Condamine n’avait plus de place dans son calendrier des sorties 2018 et j’ai préféré sortir moi-même mon livre pour ne pas attendre. Je l’ai donc auto-publié via Stories by Fyctia. Et il sort désormais chez Hugo Newromance poche. 
Depuis j’écris un autre texte et projette une suite à Five.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Mon seul livre publié est Five. Il a d’abord été auto publié mais intègre la collection poche d’Hugo new romance à présent. C’est une dark romance soft qui parle de vengeance et de reconstruction. Et d’amour bien entendu. 

En voici le résumé : 

Evy regarde les cinq roses tatouées sur son avant-bras et n’a qu’une chose en tête : se venger des responsables de ce qu’elles recouvrent.
Ils sont cinq. L’un d’eux est surnommé Five, et si elle veut arriver à ses fins, elle doit absolument s’en rapprocher.

Evy a été enlevée et séquestrée lorsqu’elle était enfant. Elle revient aujourd’hui pour faire payer ceux qui ont volé son innocence et qui ont causé la mort de son père.

Mais lorsque sa quête commence, toutes ses certitudes s’effondrent. Peut-elle être attirée par celui qui lui a fait du mal ? Five est-il vraiment responsable de son malheur ?

Lien d’achat : c’est ici 🙂
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ?
Lisent-ils vos livres ?

Ma famille et mes amis sont super ! Ils m’encouragent, me lisent (même mon frère ! ce qui m’a fait bizarre je l’avoue au début) et en parlent fièrement. Mon compagnon est toujours à aider pour me trouver du temps libre pour l’écriture.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

C’est difficile, faut être honnête. Mon travail est très chronophage (surtout les déplacements) donc je profite de chaque instants libres (pendant le travail, les heures de trains ou les pauses) et quand je suis à la maison, je reste près de ma famille des écouteurs sur les oreilles pour bloquer un peu les bruits; j’écris aussi partout (le salon, la voiture, …) J’ai la chance que mon compagnon soit fier de moi et il m’aide à trouver du temps libre pour me pencher sur mon pc.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Heu… partout, il me suffit d’une phrase, une conversation, un titre de chanson.

-Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?

Pour Five, le premier jet a été terminé en 4 mois, mais après j’ai retravaillé le texte pendant 2 mois (réécriture et correction). Je pense que c’est une bonne moyenne. 

-Quel est votre genre de lecture ?

Tout dépend de mon humeur, new romance parfois, mais surtout de la dark, de la SF, de la bitlit.
J’ai commencé vraiment à lire avec les Stephen King (mon auteur préféré.)

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Films sans hésiter. Les séries sont bien mais j’abandonne souvent en cours de route. Le fait de me dire que les producteurs tirent en longueurs pour de l’argent au lieu de clôturer une histoire m’ennuie. Ou de savoir que la série est abandonnée pour cause de moyen.  Je préfère quand il y a une fin nette.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Mon garçon (presque 11 ans) est un petit geek, je joue beaucoup avec lui (Ps, Nintendo, …), mon homme collectionne les voitures américaines (anciennes) et sort beaucoup avec, donc je le suis dans ses balades et organise des évènements avec lui. Et bien sur la lecture.

-Une phobie ?

Les araignées, brrr, quelle horreur !

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Surprise, reconnaissance et passion

– Un mot à rajouter ?

Je remercie les lectrices qui m’ont lue, j’écris pour le moment un texte qui j’espère sera publié mais je n’oublie pas celle qui m’ont demandé la suite de Five. Un peu de patience, ce sera pour l’année prochaine. 
Kiss Marjy.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  un renard

Un objet ? Une tasse de café

Une musique ? Pour le moment Believer (Imagine Dragon) 

Une saison ? Automne

Un lieu ? Un salon bibliothèque (chaud et confortable)

Une couleur ? Bordeaux

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ? Chocolat

Eau ou limonade ?Limonade 

Café ou chocolat ? Café

Viande ou poisson ? Les 2 

Pain au chocolat ou chocolatine ?Pain au chocolat (obligé en Belgique) !!!

Merci 🙂

De rien, merci à toi 🙂 

Publié dans Interviews

Interview de Vanessa Martin

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour, je vais très bien merci.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Je suis née au Portugal il y a 28 ans puis comme mes parents devaient bouger pour leur travail je me suis retrouvé à étudier en Suisse puis de nouveau au Portugal avant de poser mes valises pour de bon en France. 
Je suis un vrai passionné de lecture et de langues étrangères mais mon parcours scolaire n’a rien à voir avec le monde de l’édition, loin de là même vu que j’ai fait des études de gestion. 
J’habite au bord du Lac Léman avec mon mari et nos deux enfants. 

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Deep Love raconte l’histoire de Marie. C’est une étudiante pleine de vie qui voit sa vie chamboulée quand elle perd sa meilleure amie. Elle va alors tenter de s’en remettre en suivant le conseil d’un psy : Ecrire des lettres à sa défunte complice. 
Aussi, quand Isaac, le frère de Sophie, découvre dans ses affaires une « liste de choses à faire avant de mourir », il a une idée folle : réaliser ses rêves pour lui rendre un dernier hommage.
Tous deux se lancent alors dans l’aventure avec l’intention de faire leur deuil, sans savoir que cela les rapprochera bien plus qu’ils ne l’auraient imaginé…Mais il se pourrait que Sophie n’ait pas livré tous ses secrets.Et si elle n’était pas celle qu’ils pensaient ?

Cette année sera assez mouvementé pour moi car j’aurais 3 autres sorties à la rentrée mais je vous en parlerais un peu plus tard.

Lien d’achat : c’est ici 🙂

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

J’ai la chance d’avoir un entourage plus qu’encouragent, que ce soit mon mari, amis ou famille. Ils n’aiment pas tous lire mais la plupart le font soit pour assouvir leur curiosité soit pour me faire plaisir. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Etant donné que je suis maman au foyer, j’ai la possibilité de pouvoir m’organiser à ma guise. Ce n’est pas toujours facile vu que mes enfants sont encore petits mais j’arrive toujours à me dégager un créneau dans la journée pour écrire.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Dans la vie de tous les jours. Ça peut dans la rue, une image, un reportage à la radio, les faits divers du journal ou simplement mon vécu. 

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

Environ 3-4 mois.

-Quel est votre genre de lecture ?

J’aime tout particulièrement les dark romances. 

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Séries sans hésitation

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Les voyages, la découverte de nouveaux restaurants, les journées piscine avec mes enfants… 

-Une phobie ?

Les souries (et malheureusement mon chat se fait un malin plaisir à en ramener).

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Passion, Rêve, Liberté

– Un mot à rajouter ?

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire et j’espère que je vous ai donné envie de découvrir ma romance.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Une chèvre (petit clin d’œil à mon mari)

Un objet ? Ordinateur

Une musique ? J’écoute une playlist en boucle mais en ce moment j’aime particulièrement Halsey- Bad at Love.

Une saison ? Eté

Un lieu ? Plage

Une couleur ? Noir

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?  Été

Chocolat ou bonbon ?  Bonbons qui piquent

Eau ou limonade ? Limonade

Café ou chocolat ?  Café

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? 100000% Pain au chocolat. 

Merci beaucoup Vanessa.

Publié dans Interviews

Interview de Jow K Taylor

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Bonjour, je vais très bien, merci.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai 24 ans, je suis pacsée depuis janvier 2016. Je suis aide-ménagère et j’habite en Franche-Comté. J’ai étudiée le service à la personne. J’ai toujours été plutôt réservée. Que dire de plus ? J’adore écrire tout et n’importe quoi et la lecture à pris une part importante de ma vie. 

-Présentez nous un peu votre/vos livres
« Lyah et Tyler » le tome 1 de Believe Again, raconte l’histoire de Lyah, une adolescente terrifiée par son passé, avec énormément de mal à faire face à ses démons. Jusqu’à ce que Tyler entre dans sa vie. 

Lien d’achat : c’est ici 🙂

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Certaines personnes de ma famille sont au courant, d’autres non. J’ai la chance d’avoir mon copain, ma mère et ma belle-mère qui m’ont poussé à continué d’écrire et qui m’ont lu. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Ma vie professionnelle me prend quasiment toute la journée et quand je rentre, je profite de mon conjoint. Pour ce qui est de l’écriture, je ne me met pas la pression, c’est seulement quand j’ai besoin ou quand j’ai de l’inspiration.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
L’inspiration je la trouve dans mon couple, dans la musique. Ou parfois en regardant une série. Mais ça surgit surtout quand je suis en voiture et que je n’ai rien pour écrire. Alors après je me dépêche de prendre mon téléphone et je note tout. 

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
« Lyah et Tyler » ne m’as pris qu’un après-midi pour la première version. Au final, il m’as fallu trois ans pour venir au bout de la douzième version. 

-Quel est votre genre de lecture ?
Je lis beaucoup de New Romance. D’ailleurs, Jay Crownover est mon auteur préférer. 

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Sans hésiter, je suis plus séries. Je pourrais regarder dix fois la même série ( d’ailleurs c’est déjà le cas).

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
La musique. J’écoute énormément de post-hardcore. Et je suis raide dingue de Craig Mabbitt. 

-Une phobie ?
Oh oui, la peur du vide. 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
MAGIQUE ; JOIE ; DOUTES.

– Un mot à rajouter ?
Un milliard de fois MERCI ? A toutes les personnes qui me booste au quotidien, à ceux qui me lisent. A Fyctia, de m’avoir permis de publier mes mots. Et à toi, pour cette interview. Et j’espère que « Lyah et Tyler » séduira un maximum de gens et qu’ils auront pris du plaisir à s’échapper le temps de quelques chapitres.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un loup. 
Un objet ?
Un téléphone.
Une musique ?
« Ashley » d’Escape The Fate.
Une saison ?
Eté.
Un lieu ?
Seattle. 
Une couleur ?
Noir.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Eté, j’aime trop la chaleur. 
Chocolat ou bonbon ?
Chocolat. 
Eau ou limonade ?
Eau.
Café ou chocolat ?
Café, je suis une accro au café.
Viande ou poisson ?
Poisson.
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Raaah pain au chocolat. Et encore chez moi on dit « croissant au chocolat ».
Merci !

Publié dans Interviews

Interview d’Emma Kerman

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour ! Très bien, merci.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Alors, je m’appelle Emma, j’ai 23 ans et je suis étudiante en littérature. À côté de mon Master, je travaille comme traductrice de romans érotiques pour une maison d’édition et je suis rédactrice pour un groupe de médias.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

« Memento » est mon premier roman. Il s’agit d’une romance young adult qui allie amour et mystère et raconte la relation assez complexe entre une victime et un premier suspect. 

Lien d’achat : c’est ici
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Dans un premier temps, mes amies étaient les seules à me lire. Par la suite, j’ai osé proposer mes écrits à ma mère, qui m’a poussée à tenter ma chance auprès de maisons d’édition. Après ça d’autres membres de ma famille se sont joints à la lecture de mes romans et m’ont encouragée. Leur soutien est ma plus grande motivation.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Ce n’est pas toujours évident. Je suis du genre à m’éparpiller un peu et je ne me rends compte de ma charge de travail qu’une fois qu’il est trop tard pour déléguer quoi que ce soit. Mais en général, j’essaye de m’imposer un temps pour chaque chose. Comme j’ai besoin de calme pour écrire, je profite souvent de mes longs trajets de transports en commun pour m’y mettre.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Mes rêves, principalement. Aussi loufoques peuvent-ils être, ils sont ma référence en matière d’idées. Chacun de mes romans, publiés ou non, trouve son origine dans mon sommeil. Ce n’est généralement rien de plus qu’un point de départ, que je retravaille longuement par la suite, mais cela reste un début. 

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

Tout dépend de la période à laquelle je commence à écrire. J’ai eu l’idée de « Memento » en pleine période de vacances universitaires et je l’ai terminé en cinq mois. Je peux écrire très vite parce que très motivée et libre dans le temps, mais je peux aussi commencer une histoire et la délaisser plusieurs mois avant de la reprendre. C’est assez aléatoire.

-Quel est votre genre de lecture ?

Je lis beaucoup de romance young adult dans le même genre que mon propre livre. Je suis adepte du suspense, du mystère et par-dessus tout, j’aime qu’on me surprenne. Je ne prends pas de grand plaisir à lire si je devine la fin de l’histoire dès les premières pages.

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Plutôt séries. Dans le cas où une histoire me plaît, j’aime la voir se poursuivre dans la durée. Elle évolue en même temps que ses personnages et nous accompagne parfois plusieurs années. Je trouve ça plus marquant qu’un simple film d’une heure trente.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

J’ai beau préféré le format série à celui du film, je reste une grande amatrice de cinéma d’horreur. J’adore me faire peur et dès que je le peux, je pars à la découverte de nouveaux frissons dans les œuvres du genre.

-Une phobie ?

Les serpents. Je les trouve magnifiques et fascinants dans leur manière d’être et d’agir, mais j’en garde une peu bleue. Une simple couleuvre me ferait fuir à toutes jambes.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Enrichissante. Incroyable. Passionnante. 

– Un mot à rajouter ?

J’espère que les lecteurs prendront autant de plaisir à lire mon histoire que j’en ai eu à l’écrire.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?

Un serpent. Pour apprendre à vaincre ma phobie en me glissant dans sa peau. Rien de mieux pour la comprendre.

Un objet ?

Une machine à écrire. J’aime leur côté vintage et je m’assurerai de faire plein de bruit avec mes touches lourdes et rouillées.

Une musique ?

« Something Just Like This » de Coldplay. Elle me fait rêver. 

Une saison ?

Un hiver froid et sec, pour le magnifique contraste de la neige et du ciel bleu.

Un lieu ?

Los Angeles, pour ma passion du cinéma.

Une couleur ?

Le pourpre. Ce serait trop simple de dire « rouge ».

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?

Après avoir connu la chaleur étouffante de Rome pendant mes vacances, je dirai l’hiver.

Chocolat ou bonbon ?

Bonbons. Les dragibus sont ma faiblesse. Surtout les verts.

Eau ou limonade ?

Eau. Le sucre de la limonade ne me désaltérerait jamais complètement.

Café ou chocolat ?

Café vanille ET chocolat viennois. Entre les deux, mon cœur balance. Je n’ai pas encore pu décider.

Viande ou poisson ?

J’apprécie les deux, mais je dois avouer avoir une petite préférence pour la viande.

Pain au chocolat ou chocolatine ?

Pain au chocolat, même si chocolatine sonne bien plus poétique.

Merci Emma !

Publié dans Interviews

Interview de Lucie Chatel

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
hello ! Ça va très bien, merci !

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Je suis une «  très jeune femme » de 35 petites années. Maman de 2 petits adorables démons et mariée. Je suis auteure publiée chez Black Ink Éditions. 

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Trahison est une duologie. Une romance New Adult. Dans ce roman on retrouve Maëva qui est à la recherche de son passé. Elle veut comprendre les raisons qui ont poussé son père à l’abandonner alors qu’elle n’avait que 11 ans. Elle va faire la rencontre de Kayden, un musicien. Des sentiments vont naître entre ces 2 là, mais les mensonges vont devenir le quotidien de Maë. Passé, mensonges sont un cocktail détonnant qui va chambouler le monde de notre héroïne.

Lien d’achat : c’est ici 🙂
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Mon entourage me soutient énormément. Et heureusement, parce que je ne sais pas si j’aurais eu le cran de soumettre mon manuscrit. Mon mari a commencé à me lire, il est bloqué au chapitre 3 (ah ah ah !). La lecture c’est pas son truc. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Pendant ma phase écriture, je le fais principalement le soir, le week end ou encore mes vacances. Lors des corrections, mon mari gère les loulous et me laisse dans ma bulle. Je n’écris jamais pendant mes heures de travail. 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Dans la musique. Mais quand j’écris, le silence est d’or. 

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Ça dépend. Pour Trahison j’ai mis un an et pour mon autre projet, j’ai mis 8-9 mois pour le premier jet.

-Quel est votre genre de lecture ?
Romance, mais j’aime aussi le policier, et les romans historiques.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Séries ! Y a pas un jour sans netflix 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
La lecture, même si j’ai moins de temps en ce moment. 
Ensuite tout ce qui est créatif : couture, perles, tricot…

-Une phobie ?
Les araignées ! Je déteste ces bestioles. Beurk ! 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Extraordinaire 
Intense 
Un rêve éveillé ( bon ça fait 3 mots, mais je peux non ? )

– Un mot à rajouter ?
Heureuse ! 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un Chat.
Un objet ?
Un Stylo 
Une musique ?
Dernière danse de Kyo
Une saison ?
Été 
Un lieu ?
New York
Une couleur ?
Le rose.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Été 
Chocolat ou bonbon ?
Chocolat 
Eau ou limonade ?
Eau
Café ou chocolat ?
Chocolat
Viande ou poisson ?
Poisson
Pain au chocolat ou chocolatine ?
PAIN AU CHOCOLAT ! (Cette question ne devrait pas existé 😝)

Merci Lucie !

Publié dans Interviews

Interview d’Anna Triss

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Impeccable, la vie est belle !

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Bien sûr. J’ai 34 ans, je suis mariée et maman d’un petit garçon. Je suis titulaire d’une licence d’histoire de l’art. J’adore les voyages, le cinéma, la lecture et plus que tout, l’écriture. Cela fait 20 ans que j’écris mais jusqu’à récemment, je gardais mes histoires pour moi et me cantonnais à la fantasy. Puis j’ai décidé de me diversifier dans d’autres genres et j’ai dévoilé dans la foulée mes écrits sur la plateforme Wattpad. Mes lecteurs ont été emballés par mes livres, à ma grande surprise. Leurs retours positifs m’ont fait gagner en confiance, ce dont je manquais car j’ignorais ce que valait ma plume. Ils ont cru en mon potentiel d’auteure, ce qui m’a encouragée à franchir le pas d’envoyer Le prince charmant existe ! (Il est italien et tueur à gages) à Black Ink Editions. Il s’agit de mon premier livre publié mais pas du dernier, puisque j’ai signé quatre autres contrats d’édition chez eux dont Amour, flingues et macaronis, la suite de LPCE 😉 Et j’en suis ravie !

-Présentez nous un peu votre/vos livres
LPCE et Amour, flingues et macaronis sont des petits OVNI qui mélangent plusieurs genres et thèmes, ce qui leur confère une certaine originalité. Ce sont des new romances tournées à la sauce chick-lit, avec beaucoup d’humour, une dose d’érotisme, une pincée d’action, un soupçon de drame et évidemment, de la passion à profusion. Il s’agit de la rencontre improbable entre le feu et la glace : une girl next door pulpeuse et tatouée, une maman célibataire qui s’appelle Robyn et un tueur à gages italien sous couverture prénommé Valentin. La première est déjantée, maladroite, pétillante, pleine de volonté et de caractère ; le deuxième est un très bel homme badass, mystérieux, froid, renfermé, solitaire mais surprotecteur et doté de principes. Ces deux personnages diamétralement opposés et pourtant complémentaires sont attirés l’un par l’autre comme des aimants, ce qui fait naître moult étincelles. Valentin a une double vie à préserver et Robyn, blessée par son ex-mari à plusieurs niveaux, se méfie des hommes. Ils devront s’apprivoiser mutuellement tout en affrontant des obstacles dangereux à l’extérieur. 
Dans Amour, flingues et macaronis, on retrouve nos héros quelques années plus tard dans une situation délicate où différentes relations sont fortement ébranlées. Ils ont évolué et ont encaissé de nouvelles épreuves. L’amour de Rob et Val, notamment, est mis à rude épreuve par divers facteurs. Je reste vague, je ne veux pas risquer de spoiler.
Concernant mes autres livres qui vont également être publiés par Black Ink, je ne vais pas trop en révéler pour garder un minimum de surprise car ce n’est pas pour tout de suite, mais je dirai juste qu’il s’agit d’une saga fantastique sur des démons affiliés aux sept péchés capitaux et aux sept vertus cardinales, et d’une romance fantasy inspirée en partie du conte oriental des 1001 nuits.

Lien d’achat : c’est ici 🙂
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Oui, j’ai la chance d’être très soutenue par mon entourage. Mon mari, mes parents, ma famille, ma belle-famille et mes amies sont à fond derrière moi et suivent avec intérêt mon aventure dans le monde de l’édition. Certains lisent mes histoires, mais pas tous, puisque ce que j’écris n’est pas forcément leur genre de lecture, ce que je comprends tout à fait.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Ce n’est pas toujours évident à concilier. L’écriture est un exercice assez solitaire qui nécessite de la concentration et du temps. Alors j’essaye aussi de me dégager des moments pour ma famille, c’est indispensable. A l’heure actuelle, je ne travaille pas car j’ai quitté mon boulot administratif pour suivre mon mari muté dans une autre région, donc j’ai la possibilité d’écrire lorsque mon fils est à l’école.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Partout. Dans les lectures, les séries, les films, l’art, les voyages, le quotidien, et même parfois dans mon vécu.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
C’est variable, cela dépend des histoires. Pour ma première saga de dark-fantasy par exemple, je suis dessus depuis des années car c’est un univers approfondi, détaillé et complexe. Tout est pensé, réfléchi, organisé, et j’ai développé la psychologie des personnages à son paroxysme. Pour des livres comme LPCE qui sont plus légers et contemporains, ce n’est pas la même approche. J’écris à l’instinct avant tout, avec une trame générale, quelques idées en tête, mais au fil de l’eau. J’improvise au fur et à mesure, et tout coule de source. Je l’ai écrit sur un court laps de temps, en moins de deux mois.

-Quel est votre genre de lecture ?
J’ai un penchant pour la fantasy depuis mon adolescence. C’est mon genre favori, celui qui me parle le plus. Mais j’aime également lire des romans fantastiques avec des créatures surnaturelles, ainsi que la new romance et la chick-lit. Les genres que je lis sont aussi ceux dans lesquels j’écris, en fait… 

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Les deux. J’alterne. Je regardais beaucoup de séries et de films il y a quelques années, mais j’ai bien moins le temps maintenant donc j’ai plusieurs saisons de retard sur certaines séries, comme the Walking Dead. Cependant, il y en a une qui prime toujours sur l’écriture, ma préférée : Game of Thrones (mais c’est bientôt terminé, hélas !)

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
J’adore voyager à l’étranger avec ma famille. Dès que c’est possible, nous organisons un voyage. Me dépayser, découvrir des nouveaux paysages et de nouvelles cultures est très enrichissant. Sinon, il y a les séries et les films, même si j’ai moins de temps à y consacrer, comme je l’expliquais dans ma réponse précédente. 

-Une phobie ?
Alors, des petites choses me stressent, mais je n’ai pas de vraies phobies au sens littéral. Je n’aime pas trop prendre l’avion, ni les bestioles qui piquent. Et j’ai peur qu’il arrive malheur à mes proches, comme la majorité d’entre nous je suppose. 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Dinguerie, détermination, épanouissement !

– Un mot à rajouter ?
Un mot, non, je suis trop bavarde pour m’en tenir à un seul. Laisse-moi réfléchir… en fait, non, rien à rajouter, j’aime parler pour ne rien dire. La preuve.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  Un lapin mutant géant. 

Un objet ? Une plume.

Une musique ? I Don’t Want to Miss a Thing, d’Aerosmith.

Une saison ? L’été.

Un lieu ? La Toscane.

Une couleur ? Violet.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Été.

Chocolat ou bonbon ? Chocolat.

Eau ou limonade ?Limonade.

Café ou chocolat ? Café.

Viande ou poisson ? Viande.

Pain au chocolat ou chocolatine ? Les deux !

Merci beaucoup Anna 🙂

Publié dans Interviews

Interview d’ Alexandra Lanoix

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Très bien, merci et vous ?

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai fait plusieurs métiers différents. Rien de vraiment intéressant. J’ai 44 ans et je vis en Corse.

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Amoureuse du Diable est un romantic-suspense qui ne laisse pas de répit. Aussi bien à cause des personnages et de l’histoire en elle-même. C’est surtout un grand débat, est-ce qu’on peut tomber amoureux d’une personne qui représente le mal ? Du moins selon son point de vue. Il y a plusieurs thèmes dans ce livre, mais je vais vous laisser le découvrir.

Lien d’achat : c’est ici 🙂

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Ma mère est mon unique lectrice. Elle me dit quand elle aime ou pas.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
C’est un équilibre. J’essaye au moins d’écrire une heure par jour même si j’ai des idées et de l’énergie.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Ce sont des envies du moment, donc je n’ai rien de précis. J’ai un thème et je le développe au fur et à mesure.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Entre 4 et 6 mois.

-Quel est votre genre de lecture ?
La romance biens sûr, mais j’aime la SF, le bit-lit également.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Franchement, les deux, même si je regarde plus de séries que de films.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
La musique, les voyages, et les conventions de séries TV. J’aime aussi beaucoup l’Angleterre, j’essaye d’y aller quand je peux.

-Une phobie ?
Plusieurs, mais je les garde pour moi 😉

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Excitante, prenante, déstabilisante.

– Un mot à rajouter ?
Merci pour l’interview 😉

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un panda roux

Un objet ?
Un livre

Une musique ?
Toutes les musiques

Une saison ?
Le printemps

Un lieu ?
Londres

Une couleur ?
Noir

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Eté

Chocolat ou bonbon ?
Chocolat

Eau ou limonade ?
Eau

Café ou chocolat ?
Chocolat

Viande ou poisson ?
Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ?
lol je m’y attendais à celle-là «  Vive le pain au chocolat »

Merci !
De rien avec plaisir

Publié dans Interviews

Interview de Michèle Beck

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Bonjour, ça va bien, un poil tendue par la sortie de Full Contact, mais ça va, je fais des exercices de respiration ^^

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai 40 ans et je vis en Savoie avec mon homme, nos deux filles et notre petit chien. J’ai toujours voulu être écrivain sans jamais oser le formuler. J’ai écris des chansons et des poèmes pendant l’adolescence, puis mis tout ça de côté quand j’ai fondé ma famille, en me disant que j’écrirais à la retraite. J’avais toujours ce besoin de créer, de raconter quelque chose, alors à la naissance de ma seconde fille, je me suis lancée dans le scrapbooking. J’ai rencontré des personnes géniales du monde entier, collaboré avec des marques internationales et connu mes premières publications dans des magazines spécialisés. Mais l’envie d’écrire est devenue plus forte. Des tas d’idées venaient, repartaient… jusqu’au jour où l’une d’elle est devenue obsessionnelle. Je me suis lancée dans l’écriture d’un premier tome d’une trilogie de Fantasy (même pas peur ^^ ) qui après quelques refus d’éditeurs est resté au fond d’un tiroir (enfin, plutôt au fond d’un dossier sur mon pc). Mais j’avais trouvé ce que je voulais faire, qui faisait que j’étais moi, et je n’ai jamais arrêté depuis.

-Présentez nous un peu votre/vos livres
J’ai publié un premier roman en 2017, Mémoire d’ange, le premier tome d’une trilogie ado fantastique, pour lequel je cherche un nouvel éditeur. Et Full contact, ma première romance, publiée chez City éditions dans leur collection Eden. Je venais de terminer les corrections de mon précédent roman quand j’ai eu cette idée d’un frère qui contrôlerait entièrement la vie de sa sœur, jusqu’à ce qu’elle trouve le courage de dire stop, et de fuir. C’est ainsi que Kara arrive à Owl City, une petite ville des États-Unis qui a été secouée par un drame, quelques années plus tôt. Tony, ancien boxeur, revient au même moment dans sa ville natale pour y trouver le pardon de sa famille. Je voulais parler de seconde chance, de vies croisées et aussi, j’avoue, me faire plaisir avec une ambiance de petite ville, un peu comme Stars Hollow dans Gilmore Girls, où tout le monde connaît tout le monde. Ce qui peut avoir de bons, comme de très mauvais côtés.

Lien d’achat : c’est ici 🙂
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Au début, j’écrivais en cachette de mon compagnon, je planquais mon cahier sous le matelas. Mais ça n’a duré que très peu de temps, je ne peux rien lui cacher. Personne n’a été surpris quand j’en ai finalement parlé, enfin je ne crois pas. Ma mère est ma première lectrice (je lui envoie chaque fois le fichier avant tout le monde) et première fan. Même ceux qui ne sont pas spécialement lecteurs sont à fond derrière moi, et ça fait très plaisir, comme quand mon père a parlé de Mémoire d’ange à son docteur, j’avais trouvé ça dingue et tellement touchant. Mes filles me soutiennent aussi énormément, sans ça, je ne sais pas si je pourrais écrire aussi librement. Sans le soutien de mon compagnon non plus. Ce n’est pas évident de passer toutes ces heures seule derrière son pc sans savoir si tout ce travail, tout ce temps parfois pris sur la vie de famille, aboutira à quelque chose.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
C’est un travail d’équilibriste et de jonglage de tous les jours. Même si je ne travaille pas actuellement, j’ai une vie de famille parfois prenante. J’ai du mal à me consacrer plusieurs heures d’affilées à l’écriture. C’est plutôt une heure voire deux quand j’ai de la chance, par-ci par-là. Par contre, j’essaie vraiment d’écrire au minium une fois par jour, j’ai remarqué qu’en étant assidue et constante, mes séances d’écriture se passaient mieux.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Cela peut être n’importe où, n’importe quoi. Un simple mot entendu à la télé ou dehors (j’adore écouter les conversations des autres :p), une émotion ressentie en écoutant une chanson, une conversation avec mon compagnon, une image comme un sac plastique accroché aux branches d’un arbre.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Ce n’est pas évident de répondre à cette question. Je suis en train d’écrire mon roman numéro 5, et chaque fois ça a été différent. J’ai mis un an à écrire Full Contact (entre le jour où j’ai eu l’idée et celui où j’ai été assez satisfaite pour chercher un éditeur) mais pendant cette année, j’ai eu un gros travail de corrections sur Mémoire d’ange. Je n’arrive pas à travailler sur deux projets en même temps, donc quand je devais corriger Mémoire d’ange, Full contact s’est retrouvé mis de côté, parfois pendant des semaines. C’était pas facile de s’y remettre ensuite.
Aujourd’hui j’ai l’impression d’écrire plus vite qu’au début, peut-être que je me connais mieux en tant qu’autrice et que je sais ce qui fonctionne ou pas. J’écris en musique, toujours les mêmes chansons (pas en français) par roman. Et j’ai besoin d’un plan ultra détaillé, ça me donne l’impression d’avancer, même si je ne m’interdis pas de le modifier en cours de route. Et je ne peux pas grignoter en même temps.

-Quel est votre genre de lecture ?
Un peu de tout, je dirais. C’est vraiment au feeling, quand un résumé m’attire, peu importe que ce soit une romance, du young-adult ou un thriller.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Séries, depuis pas mal d’années déjà, et maintenant avec Netflix, c’est pire ^^ 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Les séries Tv, le sport, la cuisine, les jeux vidéos. Des choses simples, quoi.

-Une phobie ?
Être séparée de ma famille, qu’il arrive quelque chose à mon homme ou à mes filles. J’ai tendance à vite angoisser.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Incroyable, travail et gratitude

– Un mot à rajouter ?
Merci, tout simplement. C’est un petit mot mais qu’on devrait utiliser plus souvent. Alors merci pour cette interview vraiment sympa, merci de m’aider à faire connaître Tony et Kara, et j’espère que les lectrices et les lecteurs passeront un aussi agréable moment à Owl City que moi j’ai eu à m’y plonger. D’ailleurs, j’ai déjà envie d’y retourner…

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un tigre, même si je préfère être à ma place, on ne peut pas dire qu’on prenne bien soin des animaux et de notre planète.
Un objet ?
Un mug, j’essaie de ne plus en acheter, mais à noël c’est trop dur ^^
Une musique ?
Creep de Radiohead, une des chansons qui m’a accompagnée pendant l’écriture de Full contact.
Une saison ?
L’automne, ouais pas très original pour une autrice/lectrice, mais ça l’est depuis que je suis petite. 
Un lieu ?
Chez moi
Une couleur ?
Noir

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Hiver même si je déteste avoir froid, mais tout ce qui va autour, j’adore.
Chocolat ou bonbon ?
Chocolat, mais vraiment que chocolat, et noir de préférence, je n’aime pas du tout les bonbons.
Eau ou limonade ?
Eau, je bois rarement autre chose, sauf les mojitos (sans alcool) de ma maman 🙂
Café ou chocolat ?
Thé vert, mais je ne dis jamais non à un cappuccino ^^
Viande ou poisson ?
Ni l’un ni l’autre, je suis végétarienne depuis des années. Même si je ne milite pas, c’est une cause qui me tient à cœur, et donc un sujet que j’évoque (peu importe la manière) dans chacun de mes romans.
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Ahah ! Petit coucou à ma sœur et sa famille qui mangent des chocolatines, mais moi ce sont des pains au chocolat.

Merci  !
Merci à toi pour ce sympathique moment 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Gala De Spax

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez-vous ?
Bonjour, je vais bien merci.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Je suis maman de 2 enfants et j’ai une formation d’assistante de direction. En 2012, j’ai publié mon premier roman fantastique aux éditions Sharon Kena. J’ai ensuite quitté cette maison d’édition pour Milady début 2018, puis City (fin 2018). 

-Présentez-nous un peu vos livres

Voici mes 2 livres publiés chez Milady

Voici mes 2 livres publiés chez City éditions (collection Eden)

Lien d’achat : C’est ici 🙂

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?
Mon entourage est très fier de moi. Ma mère et ma belle-mère lisent tous mes livres, quant à ma sœur, elle est la première personne à prendre connaissance de mes manuscrits avant même que je les donne à ma maison d’édition. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
J’ai la chance d’avoir pu arrêter de travailler pour me consacrer exclusivement à l’écriture. Je ne me force jamais à écrire. Si j’en éprouve l’envie, je peux écrire 15 heures par jour sans problème, mais je peux aussi passer une semaine entière sans ouvrir l’ordinateur. C’est cette liberté qui fait que j’aime toujours autant écrire. C’est une passion avant tout, pas un travail dans mon esprit.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Elle me vient toute seule, je ne cherche pas à la trouver. J’ai toujours eu beaucoup d’imagination.

-Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?
Cela peut être très différent d’un livre à l’autre. Je vais dire 6 mois en moyenne, même si ce chiffre ne veut rien dire en fait, car une fois terminé, il faut retravailler le texte, le laisser un peu poser dans son esprit pour le réécrire ensuite, y appliquer les dernières corrections, bref, c’est un travail de longue haleine.

-Quel est votre genre de lecture ?
J’aime un peu tout : thriller, polar, romance, historique, biographie… J’aime la lecture dans son ensemble donc il est difficile de choisir. Mon auteur préféré est Dan Brown.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Séries ! Je regarde très peu la télévision, mais je suis une grande fan de Netflix. Cela me permet de visionner un épisode dès que j’ai un moment de libre, c’est très pratique.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
J’adore chanter, danser, promener mes chiens et, bien sûr, faire du shopping !

-Une phobie ?
Je déteste conduire depuis que ma voiture a pris feu alors que j’étais encore dedans… 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Bonheur, surprise, rêve.

– Un mot à rajouter ?
Je te remercie pour cette interview et je remercie au passage mes lecteurs que j’adore et sans lesquels tout cela serait impossible.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Une lionne.

Un objet ?
Le marteau de Thor… (pour qu’il puisse toujours me tenir dans sa main) 😉 

Une musique ?
Shallow de Lady Gaga et Bradley Cooper.

Une saison ?
L’été bien sûr !

Un lieu ?
La Provence.

Une couleur ?
Le rose, parce qu’il peut être tendre, mais aussi très vif.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
L’été pour pouvoir me baigner et bronzer comme un lézard.

Chocolat ou bonbon ?
Chocolaaaaaaat !!!

Eau ou limonade ?
Eau.

Café ou chocolat ?
Chocolaaaaaat (oui, encore !)

Viande ou poisson ?
Poisson, sans aucune hésitation !

Pain au chocolat ou chocolatine ?

En Provence, on dit pain au chocolat.!

Merci beaucoup 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Céline Tage

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
En cette belle journée ensoleillée, ça ne peut qu’aller.
On va enfin pouvoir reprendre l’écriture dehors, dans un transat.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Maman de 26ans de deux garçons (bon j’avoue, 27 dans deux semaines), j’ai toujours été passionnée par les livres. Je lis beaucoup depuis l’adolescence et j’ai commencé à écrire à cette période. J’ai dû ralentie la cadence pendant une partie de mes études, entre cours, boulot et stages, il m’était impossible de suivre.
Pendant ma première grossesse il y a cinq ans, j’ai eu une idée et je me suis relancée. J’ai démarré certaines histoires qui sont encore en attente aujourd’hui. Puis, l’idée de Danse Impossible et pleins d’autres sont venues. Je me suis remise sérieusement dans l’écriture.
J’ai fini, poussé par Maloria Cassis, à publier sur Wattpad et enfin pendant un concours sur Fyctia. Quand j’ai vu le classement final, je me suis dit que l’histoire avait eu son petit succès et que je pouvais tenter l’autoédition. Je n’avais rien à perdre dans cette aventure. J’ai pris du temps pour les corrections comme mon petit bout est arrivé entre temps mais j’en suis venue à bout.
Maintenant, je prépare la suite et pleins d’autres choses que je compte publier aussi.

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Danse Impossible est passé par plusieurs versions.
J’ai toujours aimé la Danse mais je ne voulais pas que tout tourne complétement autour de ça. On comprend le titre une fois sur la fin du tome 1. Je ne peux pas en raconter trop, sinon je vous dévoile tout.

Lien d’achat : c’est ici 😀

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils
vos livres ?
En dehors de mon mari qui a toujours su que j’écrivais, je les cacher pendant longtemps à ma famille. Mon mari n’aime pas lire. Il connait mes histoires, me donnent des idées et son avis quand même. Ça m’aide énormément.Quand j’en ai parlé au reste de ma famille, ma mère m’a proposé de le lire et de le corriger. Elle a toujours été direct avec moi, je savais donc que si quelque chose n’allait pas elle me le dirait.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Ce n’est pas toujours évident de trouver du temps. Quand je ne travaille pas, je profite pour passer du temps avec mes enfants et mon mari. Le plus souvent, je profite de ma pause repas du midi qui dure deux heures pour écrire.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Le plus souvent, mes idées folles me viennent sous la douche ou quand je conduis. Souvent, j’ai mon idée de base avec ou sans trame et j’écris comme ça vient  jusqu’à ce qu’une idée folle me passe par la tête.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Tout dépend, je ne me mets pas de pression, j’écris avant tout pour moi et le plaisir de m’évader. Pour Danse Impossible, j’ai mis plusieurs mois. J’avais besoin de prendre plus confiance en moi et je ne pouvais m’empêcher de changer dès que je relisais. Pour le tome 2, que j’ai déjà commencé, je vais tout faire pour qu’il sorte à la rentrée de Septembre. L’avantage de l’autoédition, c’est que je me fixe moi même mais délai.

-Quel est votre genre de lecture ?
Je peux lire tout genre de livre : romance, fantaisie, thriller. Il faut juste que l’histoire me plaise vraiment.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Plus série, à partir du moment où j’accroche, je ne louperai pas un épisode, même s’il faut le regarder en replay

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
J’aime passer du temps en famille ou avec des amis.

-Une phobie ?
Comme beaucoup, j’ai horreur des petites bêtes à huit pattes.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Réalisation d’un rêve

– Un mot à rajouter ?
Il faut croire en ses rêves et tout faire pour les atteindre. Qu’avez-vous à perdre ?
Si tu étais… Tu serais…
Un animal ? Un tigre
Un objet ? un stylo
Une musique ? « Pas toi » de Jean Jacques Goldman
Une saison ? Le printemps
Un lieu ? Une librairie, même si mon compte en banque n’apprécie pas !
Une couleur ? Le violet
Tu es plutôt…
Été ou hiver ? Choix difficile, j’aime beaucoup la chaleur et le soleil en été mais j’adore aussi les paysages enneigés. On va dire le soleil pour ne plus être blanche comme une aspirine.
Chocolat ou bonbon ? Chocolat, rien de tel qu’un Mars !
Eau ou limonade ? Limonade, rien de tel que des bulles
Café ou chocolat ? Chocolat, je suis déjà une pile au quotidien, il vaut mieux éviter d’en rajouter.
Viande ou poisson ? Viande, une vraie carnivore !!
Pain au chocolat ou chocolatine ? Dans le Pas de Calais, c’est et ça restera un Pain au chocolat 

Merci beaucoup Céline 🙂

 

Publié dans Interviews

Interview de Lucie F June

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Hello !  Comment je vais ? Je me sens fatiguée, excitée, rêveuse, déterminée, hésitante, amoureuse, effrayée, pressée ! Bref la routine pour moi ! ^^

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

J’ai 30 ans et à l’âge où la plupart des femmes construisent leur famille ou leur maison, je suis en pleine construction de moi ! 
Je me forme encore sur le plan professionnel et j’apprends à maitriser mon écriture ! 

-Présentez-nous un peu votre/vos livres

Fight With Darkness est mon premier roman, enfin mes deux premiers puisque c’est une intégrale ! Il aborde le sujet sensible de la violence conjugale. C’est une romance sombre à mettre entres les mains d’un public avisé. Elle livre l’histoire d’Aleyna une étudiante qui vit un enfer quotidien avec son petit ami. Mais sa rencontre avec Alec, Escort boy aux yeux lumineux pourrait bien tout bouleverser… ❤ 

Lien d’achat : C’est ici 🙂
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?

Mes parents sont très heureux et fiers de me voir réaliser mon rêve de devenir auteure et me soutiennent dans ce projet, tout comme mes amis, fidèles aux postes !  Ils supportent mes doutes et mes joies sans (trop) se plaindre ! 😀 Certains le lisent, d’autres non, l’essentiel pour moi c’est leur soutien au quotidien ! 
-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

C’est parfois compliqué de trouver du temps et de l’énergie pour écrire. Mais comme ça reste vital, il y a un moment où je dis stop à tout le reste et où je m’isole pour retrouver mes amis de papier.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

C’est elle qui me trouve. A chaque moment où ma tête s’évade sans me prévenir. Dans le bus, en réunion, dans mes rêves, devant une feuille blanche. Mes personnages me parlent et se racontent à travers mon écriture. Il y a aussi les rencontres, les échanges… Un mot, une odeur, une photo et je suis partie pour des heures…

-Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?

Lorsque je ne travaille pas à côté, entre 6 et 9 mois. 

-Quel est votre genre de lecture ?

J’aime lire de la romance, quelques policiers et les livres pour ados ! Mes coups de cœur vont à Emma Green, Meg Cabot ou Taereh Mafi.

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Séries !!! Je reste une fan inconditionnelle de Buffy. J’ai visionné cent fois les épisodes de Chuck et je me suis abonnée il y a peu à Netflix, aie aie aie… 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

J’aime profiter de la vie à mon rythme, sorties entres amis, ciné, bowling, promenade en forêt… Ce que j’ai envie et quand j’en ai envie !  

-Une phobie ?

Les araignées  

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Incroyable, Magique, Chanceuse

– Un mot à rajouter ?

Merci !  

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un chat 

Un objet ?
Un livre

Une musique ?
Show must go on

Une saison ?
Le Printemps 

Un lieu ?
L’auditorium de l’aquarium de La Rochelle 

Une couleur ?
Blose ^^ 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Été

Chocolat ou bonbon ?  Bonbon

Eau ou limonade ? Coca

Café ou chocolat ?  Thé

Viande ou poisson ?  Poisson tant que je ne cuisine pas !

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat 

Merci Lucie !

MERCI à toi ! Bises

Merci d’avance !

Publié dans Interviews

Interview de Shana Keers

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment vas-tu ?
Très bien merci.

-Peux-tu me parler un petit peu de toi, ton parcours ?
Je suis une jeune auteure de bientôt quarante-huit ans. Hahaha, j’aime bien l’idée.
J’ai commencé à écrire il y a moins de quatre ans, sur une plateforme d’écriture gratuite. C’était censé être un passe-temps, en tout incognito. J’ai été repérée par une maison d’édition. Tout s’est enchaîné très vite. J’ai publié plusieurs romans en édition traditionnelle, puis j’ai décidé de suivre mon propre chemin. Je suis aujourd’hui auteure autoéditée à temps plein. Après avoir travaillé de nombreuses années dans le milieu juridique, c’est une reconversion inattendue, mais tellement agréable que je ne changerais ma place pour rien au monde.

-Présente-nous un peu ton/tes livres
Actuellement il y a trois histoires (4 romans)

D’abord ma saga LIVE TO LOVE. 
C’est une histoire érotique romantique, une relation prof/élève avec un professeur de mathématique… qui n’est pas vraiment prof de maths (ouais j’aime bien la complexité 😊 )
Elle est déclinée en deux saisons, donc deux livres, chacun avec un sous-titre (la puissance des secrets et la puissance de l’argent), parce que deux intrigues se mêlent à l’histoire d’amour de Thomas et Elisa. Plus de 50 personnages et 1 400 pages de lecture. Pendant la phase d’écriture, mon cerveau était en ébullition h24 😉

Ensuite, il y a IMMORALITÉ l’intégrale.
L’intégrale parce que, lorsque j’étais en maison d’édition, cette histoire a été publiée en deux volumes. Quand je l’ai rééditée, j’ai préféré n’en faire qu’un seul, plus gros.
Là, nos deux protagonistes, Maximilien et Victoire, sont demi-frère et demi-sœur. Une tempête débute dès les premières lignes. C’est très rythmé, et très immoral lol.

Enfin, mon petit dernier, NIGHT EXPERIENCES, se situe dans le milieu de la nuit. Expérience est une discothèque un peu particulière voire même très particulière, avec un love-hôtel au-dessus et deux patrons, Tim et Douglas Snyder, tout aussi étranges.

Comme tu le vois, j’ai tendance à écrire sur les interdits en général. Ce n’est pas fait exprès, je t’assure.

Lien d’achat : c’est ici 🙂

-Qu’en pense ton entourage ? Te soutient-il ? Lit-il tes livres ?
Peu de gens autour de moi savent que j’écris. Mon entourage très proche, mari et enfants (enfin grands enfants), me soutiennent comme ils peuvent, mais c’est un peu difficile pour eux d’être extérieur à tout ça. La vie d’auteure est une vie solitaire. On écrit seul. On corrige seul… Aucun de ne me lit, mais ça ne me dérange pas.

-Comment réussis-tu à concilier ta vie de famille, ta vie professionnelle et l’écriture ?
Ma vie professionnelle et l’écriture sont étroitement liées puisqu’elles ne font qu’un. Pour ce qui est de la vie de famille, ce n’est pas toujours évident, comme je l’ai dit. Réussir à faire comprendre que l’écriture prend des heures et des heures pour ne sortir quelquefois qu’une page valable n’est pas simple. Et puis, dans mon cas, l’autoédition étant très chronophage, l’écriture n’est qu’une infime partie de mon travail. Cependant, nous y arrivons 😉

-Où trouves-tu l’inspiration ?
Dans le quotidien. Une chanson. Un film. Un rêve. Une discussion. Rien de très précis en fin de compte.

-Combien de temps mets-tu à écrire un roman ?
Il n’y a pas de règles établies en termes de temps. Tout dépend de mon inspiration justement. Je peux écrire un roman en un mois, comme en mettre quatre pour le même volume d’écriture. Tout dépend aussi de ma concentration. Lorsque je suis coupée dans mon élan par un coup de fil, une visite, mon chien qui aboie ou tout autre routine du quotidien, je perds un temps fou, car je reprends mon écriture loin en arrière et dois retrouver la même concentration.

-Quel est ton genre de lecture ?
Je lis de la romance, soft ou érotique. Ou des thrillers. J’aime beaucoup alterner.

-Tu es plus séries ou films ?
Ni l’un ni l’autre. Je regarde la télé au coup de cœur et c’est assez rare.

-En dehors des livres, quels sont tes hobbies ?
L’écriture est un hobby en plus d’être mon activité professionnelle et elle me prend trop de temps pour envisager trouver autre chose.

-Une phobie ?
J’ai une peur panique des araignées de toute taille. L’horreur totale.

-Si tu devais résumer cette folle aventure en 3 mots
Fabuleuse
Fabuleuse
Fabuleuse

– Un mot à rajouter ?
Un mot pour mon lectorat et tous ceux qui font que cette aventure se résume à l’adjectif « fabuleux » : j’ai une chance incroyable, vous êtes, vous-aussi, fabuleux. C’est grâce à votre enthousiasme, à votre fidélité et à votre présence régulière sur les réseaux sociaux que mes personnages prennent vie et évoluent. Alors, pour tout ce que vous m’apportez, merciiii.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un chat

Un objet ?
Un stylo

Une musique ?
Hotel California

Une saison ?
L’hiver

Un lieu ?
La campagne en général

Une couleur ?
Le vert ou le noir

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Hiver, j’adore le froid à condition de rester à l’intérieur dans une maison surchauffée haha

Chocolat ou bonbon ?
Chocolat, les bonbons c’est le truc le plus horrible qui soit à manger.

Eau ou limonade ?
Eau pétillante.

Café ou chocolat ?
Café

Viande ou poisson ?
Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ?
Chocolatine. Une évidence, j’habite à la limite du sud-ouest 😊

Merci Shana !
Merci à toi<3

Publié dans Interviews

Interview de Julie Christol

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Bien merci

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai 36 ans, maman d’un grand garçon de 14 ans. La lecture a toujours été une passion pour moi depuis toujours. J’ai été attiré par le polar qui restera ma lecture de prédilection avant de me tourner vers la romance. Depuis trois ans désormais, j’en écris. Je suis auteure à temps complet depuis cette année.

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Mes livres sont essentiellement de la romance, souvent sombre, avec du suspense. J’ai deux romances dramatiques avec Bella et Last Fight, un romantic thriller avec Athéna vs Panthère et série de romances à suspense dont les deux premiers tomes son Mon exception et Son Exception. La série a se poursuivre dans l’année avec des tomes sur les personnages secondaires. Il y aura normalement 5 tomes de plus avant qu’elle soit terminée.

Lien d’achat : C’est ici 🙂

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
J’ai un soutien absolu de mon entourage. Ma mère me lit seulement et mes sœurs. Ils sont aussi enthousiastes que moi et ne m’ont nullement jugé sur le style de livres que j’écris, espérant avant tout que je fasse quelque chose qui me plaise. Ils sont très fiers et j’avoue que c’est gratifiant. Mon chéri doit être le plus enthousiaste de tous, me poussant constamment à ne pas baisser les bras et à continuer dans cette voie.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
J’ai cessé mon activité professionnelle pour me consacrer à ma vie d’auteure indépendante. Je travaille comme une dingue pour rendre un travail aussi professionnel que possible en faisant moi-même mes couvertures désormais. Tout ceci s’intègre parfaitement dans ma vie familiale avec un peu d’organistation.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Cela dépend, parfois il me suffit d’une image, d’une idée, d’une scène. J’ai le soutien de mes bêtas qui ne se gênent pas pour me lancer des idées. J’ai la chance d’être prolifique et les idées arrivent un peu trop rapidement parfois, comme une envie de me cloner !

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Ca dépend, on va dire que ça peut prendre entre un mois et deux mois suivant la longueur.

-Quel est votre genre de lecture ?
Le polar avant tout et parfois la romance.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Peu importe du moment que le style me plait.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Je suis une vraie geek ! J’adore les jeux vidéos, j’aime lire aussi.

-Une phobie ?
L’avion, j’espère la surmonter avec les projets de voyage que j’ai et les guêpes !!

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Incroyable, irréaliste, extraordinaire

– Un mot à rajouter ?
Merci de m’avoir donné l’opportunité de répondre à cette interview. J’ai de nombreuses sorties cette année et je ne manquerai pas de partager tout cela avec vous !

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un phoenix

Un objet ?
Un ordinateur

Une musique ?
Un bon morceau de techno

Une saison ?
L’été !

Un lieu ?
La plage

Une couleur ?
Le noir

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
été
Chocolat ou bonbon ?
bonbon
Eau ou limonade ?
eau
Café ou chocolat ?
café
Viande ou poisson ?
viande
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat biensûr !

Merci beaucoup Julie 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Valentine Stergann

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour à tous, j’ai la banane et vous ? ça va merci 🙂 

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Valentine est mon vrai prénom, je suis bretonne pur beurre et j’ai trente bougies à mon actif. Je suis professeure des écoles en maternelle et j’enseigne actuellement à 30 petits bouts de 2 à 5 ans qui me bavent dessus et me disent à quel point mes nouvelles chaussures sont belles. J’écris depuis que j’ai 8 ans environ, mais par intermittence. Cela ne fait que deux ans que j’écris quasiment tous les jours et que j’ai terminé plusieurs projets.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

J’écris uniquement de la romance. MF, MM et plus rarement FF, mais pour moi, toute histoire d’amour est bonne à raconter. J’ai plusieurs romans à sortir dans les mois qui viennent, mais je vais vous parler principalement de La dent dure – Tome 1 qui vient de sortir aux éditions Hachette BMR. 

La dent dure, c’est l’histoire d’une jeune femme qui a morflé durant son adolescence. Certains crétins la traitaient comme une sous-merde à cause de ses kilos en trop. Aujourd’hui, elle a évolué. Si elle a perdu du poids, c’est pour elle et non pour faire plaisir à la société. Elle a gagné confiance en elle. Mais quand elle recroise son bourreau, Marceau Tanguy, son quotidien bien huilé bascule et le passé ressurgit. 

Lien d’achat : C’est ici 😀

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

J’ai mis beaucoup de temps avant de l’annoncer à mon entourage. Ma maman est au courant, mes amis aussi, ainsi que mes collègues. Ils me soutiennent tous, sont heureux de découvrir ma plume. Leurs commentaires m’intimident parfois, mais je suis heureuse de voir qu’ils sont heureux de mon parcours. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Eh bien pour être honnête… Je n’y parviens pas toujours ! J’ai un boulot épuisant mentalement et physiquement, si bien que parfois quand je rentre, j’ai juste envie de m’affaler sur le canapé et de dormir ! Mais sinon, j’essaie d’écrire quelques mots le soir, le mercredi et le week-end. La période où j’avance le plus, c’est durant les vacances scolaires. 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

PARTOUT ! Il ne faut surtout ne pas me confier d’anecdotes croustillantes au risque de se retrouver dans un de mes bouquins ! Je m’inspire souvent de faits qui me sont arrivés et surtout, j’essaie d’écrire une histoire que j’aimerais lire. 

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

Quand je peux écrire tous les jours, je dirais deux mois. Sinon, quatre-cinq mois. 

-Quel est votre genre de lecture ?

Je ne suis pas une grande lectrice, je dois bien avouer. J’aime les romans feel good, les tranches de vie… J’aime quand c’est à la fois triste et drôle. Ce n’est pas un mélange si facile à faire !

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Séries, définitivement. (d’ailleurs, demain matin je me lève à 5h00 juste pour voir Game of Thrones avant d’aller travailler. Moi, folle ? Jamais !) 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

J’aime beaucoup la musique. Je pourrais passer ma journée à en écouter. Sinon, j’aime regarder des séries sur Netflix ou autre. Et j’adore me balader au bord de la mer. 

-Une phobie ?

Une phobie ridicule, mais je le dis quand même… J’ai peur de glisser ou de tomber. Quand il y a du verglas, je n’ai même pas peur en voiture, mais à pied ! Du coup, je chausse des crampons. Mieux vaut prévenir que guérir ! 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

– rencontres
– défi
– bonheur

– Un mot à rajouter ?

C’est mon dernier mot, Jean-Pierre.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  un panda

Un objet ?  une cafetière, pour donner de l’énergie aux gens (j’suis en train de me dire que le café c’est excitant, c’est bizarre mon affaire ! xD)

Une musique ?  une chanson des Beatles, peut-être Here comes the sun.

Une saison ? le printemps, la renaissance de la nature.

Un lieu ?  le bord de mer.
Une couleur ? le bleu

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été

Chocolat ou bonbon ? chocolaaaaat, vous avez dit chocolat ? Miam !

Eau ou limonade ? eau, je commence à me dire qu’il est temps que j’arrête de manger et boire des cochonneries (ouais, depuis que j’ai téléchargé Yuka, je déprime de voir tous les additifs et le sucre qu’on nous propose de manger !)

Café ou chocolat ? café

Viande ou poisson ? j’aime les deux, mais en ce moment, je suis plus poisson.

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat, quelle question ! 😛

Merci beaucoup Valentine d’avoir fait cette interview 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Maloria Cassis

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Au top ! Merci.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Je suis une maman de trois enfants qui passent ses soirées à écrire. J’ai découvert cette passion grâce à la plateforme Fyctia sur laquelle j’ai participé à des concours d’écriture.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Le tome 1 de ma série « Cooper Training » est sorti le mois dernier, et le tome 2 sort début mai.
On y suit les aventures de trois frères qui tiennent des salles de sport à San Diego. 
Ils y rencontrent des femmes fortes, au caractère bien trempé.
Le ton de cette série se veut léger et drôle, tout en abordant des thèmes de sociétés sérieux.

Lien d’achat : C’est ici 🙂

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Ma famille et mes proches me soutiennent énormément. J’ai beaucoup de chance d’être si bien entourée.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Tout est une question d’organisation. En fonction des urgences, je revois mes priorités. Tout le monde s’est habitué à ne plus compter QUE sur maman (rires)

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

De partout. D’une réplique d’un film, d’un personnage de série, de mes lectures, de la vie courante, de faits divers. Tout est susceptible de lancer mes méninges sur un nouveau roman.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

Entre le moment où j’y pense, que je réfléchisse à mes idées, élabore un plan et me lance, il peut déjà se passer deux mois. L’écriture en elle-même peut se faire assez vite quand je sais exactement où je vais. Puis, après, il y a la relecture, le travail éditorial… Je dirais que 6 mois est un temps minimum pour y parvenir sans avoir à faire de nuits blanches.

-Quel est votre genre de lecture ?

Je lis en majorité de la New Romance. J’aime aussi me plonger dans un thriller ou une histoire fantastique. Mais j’avoue que s’il n’y a pas un tout petit peu d’amour, je suis déçue.

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Ça dépend de mon humeur. J’adore aller au cinéma voir de bons films, et à la maison, j’apprécie de me lancer un épisode par ci par là d’une série.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

En dehors des livres, mon temps est consacré à ma famille. 

-Une phobie ?

Euh… pas particulièrement, non.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Etonnante, enrichissante et belle.

– Un mot à rajouter ?

Je tenais à remercier votre page qui est là depuis mes débuts en autoédition avec ma duologie « Gun Cake ». Merci de continuer à me suivre et de partager mes histoires.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un écureuil
Un objet ?
Un stylo
Une musique ?
N’importe quelle chanson de Lionel Richie
Une saison ?
L’été
Un lieu ?
Une plage à Bormes Les Mimosas
Une couleur ?
Rouge

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Eté
Chocolat ou bonbon ?
Chocolat
Eau ou limonade ?
Eau
Café ou chocolat ?
Café
Viande ou poisson ?
Viande
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merci beaucoup Maloria 🙂  !

Publié dans Interviews

Interview de Solène Layken

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ?
Bien Merci 

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Mon parcours ? Est très atypique Mdr. J’écris depuis l’âge de 15 ans pour éviter de m’ennuyer. Vers 19 ans, j’ai mis tout de côté et, est profité pleinement de ma vie d’adulte. Y’a 2 ans, j’ai repris l’écriture et désormais je ne vis que de ça.
-Présentez nous un peu votre/vos livres

Mon 1er livre est un recueil de poèmes intitulé « Henri », écrit par mon trisaieul. Je tenais à le sortir afin de faire découvrir sa vie de l’époque a travers ses poèmes.
Mon 2nd livre est une new romance intitulé « Pretty, mon prospect et moi ». On parle donc d’une romance de bikers avec une bikeuse haute en couleur. Ce roman est le tome 1 de la saga Darkpuls.

Lien d’achat : C’est ici 🙂
-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

J’avoue qu’ils sont assez frileux sur le sujet. Certains se rendent compte de ce que ça représente mais pas tout le monde. Par chance, mon mari me soutient à 100% et m’aide également.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Pas difficile, je n’ai pas d’enfants. Et je vis à l’heure actuelle pleinement de l’écriture tout en préparant mon avenir professionnel à côté.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

De partout. Mon histoire. Par la musique. Par la rencontre de personne. Un objet. Vraiment tout peut m’inspirer ! D’ailleurs si mon cerveau pourrait se mettre en OFF des fois, ça m’arrangerai mdrrr

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

Mon dernier j’ai mis 4 mois et demi. Je pense que je maintiendrai cette cadence en vue de l’avancement du tome 2.

-Quel est votre genre de lecture ?

New romance A fond. Et un peu de romance fantaisie.

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Film. 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Airsoft

-Une phobie ?

La mort 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Rencontre, partage, épanouissement

– Un mot à rajouter ?

Je vous remercie d’avoir pris Le temps de me lire et je vous aime tous ❤

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  un lapin

Un objet ?  une enceinte hifi

Une musique ? chemical de bass modulators

Une saison ? été 

Un lieu ? la mer

Une couleur ? vert

 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été 

Chocolat ou bonbon ? bonbon

Eau ou limonade ? limonade

Café ou chocolat ? chocolat

Viande ou poisson ? viande

Pain au chocolat ou chocolatine ?pain au chocolat. Ps : que la confrerie des chocolatines m’épargne. Je suis innocente mdr

Merci beaucoup 😀

Publié dans Interviews

Interview de Jaelyn Foster

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Bonjour ! Je vais très bien, merci !

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai 32 ans, je suis mariée et l’heureuse maman de deux garçons. L’envie d’écrire m’est venue subitement il y a 5 ans. La lecture ne me suffisait plus, j’avais besoin de passer « de l’autre côté ». C’est là que je me suis lancée, et que j’ai participé au concours d’écriture organisé par Librinova et HQN. Avoir une petite place sur le podium m’a réellement encouragée à poursuivre. Depuis j’ai eu la chance de trouver un éditeur chez Lips&Co éditions.

-Présentez nous un peu votre/vos livres
J’ai écrit à ce jour trois romans et trois récits dans la collection Gourmandise, qui est une collection saisonnière des éditions Lips & Co. . D’ailleurs, l’une de ces Gourmandise sortira prochainement à l’occasion de la Saint Valentin.
Ma toute première parution était « Ilusions », une romance qui se déroule à Monte-Carlo et qui oblige l’héroïne Charlie, à se glisser dans la peau d’une autre. Mais ce petit jeu va dégénérer et prendre une tournure inattendue…

Puis il y a eu « Un Noël à contrecœur », où Gillianne revient de mauvaise grâce dans son Alsace natale afin d’y célébrer notamment les fiançailles de sa sœur. Elle va découvrir que le témoin de son beau-frère n’est autre que son amour de jeunesse, et que son séjour lui réserve encore bien d’autres surprises…

Après il y a eu la sortie de « After work », qui raconte la prise de poste d’une jeune diplômée, Léane. Elle va devoir composer avec son patron qui peut se révéler à la fois doux, mais aussi tyrannique. Cette histoire a une place spéciale dans mon cœur car c’est avec elle que je me suis lancée dans l’écriture.

« Accoste-moi » est la version réécrite de « Sentiments en vogue », que j’avais soumis lors du concours Librinova en 2014. Cette Gourmandise raconte l’histoire de Tom et Julie, qui essayent de se retrouver le temps d’un été. Leurs blessures sont profondes, et l’apparition d’un marin dans leur vie pourrait bien les aider à aller de l’avant.

Mon dernier roman est « After Him », le spin-off de « After work ». Il est centré sur l’histoire de Cassie, la voisine de Léane, qui souhaite mener une existence paisible de mère célibataire. Mais ça, c’était avant de rencontrer « Perfecto bleu ». Il va mettre à mal toutes les limites qu’elle s’était fixée, mais il sera difficile pour elle de savoir si c’est une bonne ou une mauvaise chose.

Ma prochaine parution est « California Love », prévue pour le 14 février prochain, et dont voici le résumé : Lorsque Lorena revient dans sa Californie natale après ses études, elle y retrouve non seulement sa chambre d’ado, sa mère et son frère, mais aussi les amis de ce dernier. Et quels amis… Shawn était déjà mignon avant, mais là, il est carrément canon !
Quand Lorena apprend qu’il est acteur à Hollywood, elle comprend qu’elle devra se faire une place parmi ses jolies collègues et ses groupies envahissantes.
Shawn parviendra-t-il à gagner la confiance de la jeune femme ? Face à l’instinct surprotecteur de son frère, Lorena écoutera-t-elle son cœur ?

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
J’ai la chance que mes proches me soutiennent complètement dans cette démarche. Il n’y a que mon mari qui ne me lit pas, car il n’apprécie pas la lecture !

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Depuis la naissance de mon deuxième petit garçon il y a 6 mois, il m’est assez compliqué justement de tout concilier ! Mais autrement j’écris principalement le soir et les week-ends.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Partout ! Cela peut-être une musique, un film, un paysage, une discussion, des anecdotes… Dès que j’ai l’occasion de gamberger un peu, des scénarios prennent vie. Le tout est de savoir ce qu’on fait de tout ça après !

-Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?
Entre 6 et 9 mois. Je suis plutôt longue, car je privilégie ma vie de famille, et parce que j’ai besoin de laisser reposer mes écrits avant de les soumettre pour une publication.

-Quel est votre genre de lecture ?
La romance ! Mais j’ai bien envie de me lancer dans le fantastique aussi !

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Plutôt séries parce que les films sont trop longs. J’ai du mal à rester assise aussi longtemps !

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
La zumba !

-Une phobie ?
Je déteste les insectes. Les pires étant les blattes ! Beurk !

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Incroyable, enrichissante et addictive !

– Un mot à rajouter ?
La persévérance !

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Le manchot !

Un objet ?
Un piano. J’adore le son de cet instrument.

Une musique ?
« Nothing else matters » de Metallica

Une saison ?
Le printemps

Un lieu ?
L’Angleterre. J’ai toujours été attirée par ce pays.

Une couleur ?
Le vert

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Je préfère avoir plutôt chaud que froid donc l’été !

Chocolat ou bonbon ?
J’adore les 2, mais j’ai une préférence pour les bonbons !

Eau ou limonade ?
Eau

Café ou chocolat ?
Thé !

Viande ou poisson ?
La viande !

Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat !

Merci  !
Merci à vous pour ce chouette moment !

Publié dans Interviews

Interview de C Handon

pixiz-14-11-2017-22-39-47

 

-Bonjour, comment allez vous ?
Bonjour, ça va bien, merci ! Et toi  ? ça va merci !

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Alors, si on parle de la vie de tous les jours, j’ai eu un parcours assez classique au niveau scolaire, orientée vers le scientifique (Bac S jusqu’à mon Master 2 en Travaux Publics) et j’ai surtout évolué dans un monde très… masculin ^^
En ce qui concerne l’écriture, j’ai commencé à écrire de façon sérieuse lorsque j’ai découvert la plateforme Fyctia en Novembre 2017 et suite au concours « Sous emprise », j’ai décroché ma première publication  (c’est un peu compliqué de parler de soit, non ?)

-Présentez nous un peu votre/vos livres
« Permets-moi d’oublier » est mon premier manuscrit terminé. J’ai voulu, au travers de ce livre montrer à quel point une personne pouvait avoir de l’emprise sur nous et à quel point cela pouvait être malsain. En écrivant, je n’ai pas voulu traité le sujet en parlant de cette relation toxique, mais plus en abordant « l’après », la partie où l’on doit se reconstruire.

Lien d’achat : c’est ici 🙂

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Mon entourage sait que j’écris et me soutient. Parfois, il est vrai que ça me demande un tel investissement que mes proches me demandent de lâcher mon ordi et parfois ne se rendent pas bien compte du besoin que j’aie d’écrire. Cette passion est devenue un véritable moyen de vider mon esprit… enfin, de le remplir plutôt et d’oublier le stress du quotidien ^^

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Je voudrais dire que j’y arrive, mais comme beaucoup j’aurais besoin de journées plus longues xD En semaine, c’est la course alors le plus souvent, je m’autorise à consacrer mon dimanche entier à l’écriture.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Le quotidien est une source intarissable d’inspiration ! Un geste, un mot, une personne croisée dans la rue, ça peut vite partir dans une nouvelle idée (ce qui en soit est un vrai problème xD) Les thèmes des concours Fyctia sont aussi une vraie aide parce qu’ils me donnent un cadre de réflexion et m’évitent de partir dans tous les sens.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Le premier jet de « Permets-moi d’oublier » a été écrit en quatre mois. Ensuite, tout dépend de l’inspiration et du temps que je peux me dégager pour l’écriture 

-Quel est votre genre de lecture ?
Je lis principalement de la romance. Et j’adore ça !  Ensuite, il m’arrive de dévorer quelques policiers ou du fantastiques.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Je suis plus séries, ou alors films avec des suites.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Lire ou regarder Netflix, me balader sur la plage aussi 

-Une phobie ?
Je. Déteste. Les. Scarabées ! Ou toutes petites bêtes qui volent avec une carapace. Ou les punaises ! Beurk !

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Soutien, amitiés et travail.

– Un mot à rajouter ?

Merci ❤

Si tu étais… Tu serais…
Un animal ? Un chat, pour pioncer toute la journée.
Un objet ? Une écharpe.
Une musique ? Pour accompagner « Permets-moi d’oublier », je dirais « Remind me to forget » de Kygo
Une saison ? L’été
Un lieu ? Ma maison
Une couleur ? Le vert

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? L’été, j’aime pas le froid (il faut comprendre qu’en dessous de 15 degrés le matin, il fait froid ^^).
Chocolat ou bonbon ? Saucisson ? ^^
Eau ou limonade ?Eau.
Café ou chocolat ? Thé xD
Viande ou poisson ? Poisson
Pain au chocolat ou chocolatine ? Chocolapine, comme ça, ça met tout le monde d’accord 😉

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Manon Donaldson

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Coucou ma belle ! Je vais super bien merci !

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
j’ai toujours écris  même que durant les fêtes, j’ai retrouvé un ancien journal intime… Je l’avoue mes problèmes de l’époque étaient futiles mais j’ai été surprise de constater la richesse de mon vocabulaire de l’époque parsemé de gros mots pour s’assurer d’être une vraie rebelle. Je me suis mise plus sérieusement à l’écriture en 2014 avant de prendre une pause de deux ans et de m’y remettre sans m’arrêter depuis. C’est m’a drogue maintenant et je me shoot aux mots désormais !

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Mes premiers bébé à être publié au éditions black ink sont les Steel Brothers tome 1 et 2. Un drame pousse ivy à chercher vengence à tout prix même si cela la conduit à un gang de bikers réputé dangereux.
Elle est la détermination faites femme mais c’était impossible pour elle de prévoir l’imprévisible notamment le chef : Dante.  Swat est celui qui fait vibrer ma plume par les temps qui court  Hardy luttent constamment contre sa dualité intérieure. Le monstre court sous sa peau attendant de prendre le contrôle et de se nourrir des ténèbres. Il devra composer avec Alyssa une miss arc en ciel et pailettes qui aux premiers abords est son opposé. Et s’il trouvait en elle sa rédemption ? Et si le bonheur éternel de la jeune
 femme cachait tout autre chose ?


-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Je fais partie de ces auteures très chanceuse qui est constamment encouragé par les siens et tout particulièrement par mon chéri. Ma mère est une fan de premier ordre et famille et amies lisent tout ce qui peut l’être.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre
vie professionnelle et l’écriture ?
Alors ça c’est un chaos sans nom ! 4 enfants c’est déjà de quoi rendre dingue une sainte alors ajoutons à ça un époux, un boulot de 50h par semaine. Mélangeons le tout et obtenons un savant cocktail de pure folie ! Le remède ? L’écriture ! Dès que vous avez une minute de libre entre deux biberons et une pile de devoirs… en vrai je n’ai pas le temps d’écrire, je « prend » le temps de le faire.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Absolument partout ! Musique, film, série, mon cerveau bouillonne d’idée et je prie pour que cela ne s’arrête jamais !

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Ça dépend… pour une romance historique j’ai mis un an et demi avec les recherches… pour Steel un et Steel deux environ 6 mois chacun et pour swat ce sera environ 3 mois. Tout dépend de mon degré de « follitude » Et des défis lancés par mon éditrice chérie…

-Quel est votre genre de lecture ?
Romance c’est ma cam , le fond peut être historique, bitlit, suspense, Je suis assez ouverte même si j’ai un faible pour les dystopie.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Série sans contredit, c’est tellement plus approfondie et dès  La fin de chaque épisode, mon cerveau se met en mode surexcité. Dès lors je tente de deviner et d’analyser. Une fois la théorie en place, j’écoute l’épisode suivant ! Folie vous dites ?

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Le nail art.. J’en raffole et je dois posséder au bas mot 150 vernis. Sinon, je suis fana des recherches en tout genre et une joueuse de jeux vidéo passionnée ! Oh et… j’aime bien le tricot mais chut !

-Une phobie ?
Les perce-oreilles (insecte dégoûtant) et les serpents.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
3 mots !!! Juste 3 ? Ajoutez limite de mots à mes phobies !
– Un mot à rajouter ?
Un mot ? Voilà j’hyperventile contente ? Merci pour cette interview et merci aux lectrices qui me suivent dans mes folies, me maudissent et qui répondent toujours présentes, c’est vous qui faites de moi une auteure. ❤
Si tu étais… Tu serais…
Un animal ? Un requin !
Un objet ? Un portable
Une musique ? Sound of silence de disturb
Une saison ? L’été !!
Un lieu ? Un pub Écossais
Une couleur ? Rose pailletté
Tu es plutôt…
Été ou hiver ? Été ! Je déteste tellement l’hivers !
Chocolat ou bonbon ? Jujubes 😍
Eau ou limonade ? Eau pétillante au pamplemousse
Café ou chocolat ? Café
Viande ou poisson ? Viande rouge x1000
Pain au chocolat ou chocolatine ? #ThugChocolatineLife !!
Merci !

Publié dans Interviews

Interview de Soleano Rodrigues

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez-vous ?
Hello ! Ben écoute, ça va plutôt bien !

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ? Hum, que dire de moi.
Je m’appelle Solenne, j’ai 28 ans (et demi) et j’écris depuis 3 ans maintenant. J’ai à mon actif 3 romans publiés en auto-édition et mon 4e en cours d’écriture.
Je me suis lancée à l’aveugle dans cette aventure en écrivant mon premier roman, « Loving can Hurt » et je n’en rajoute pas lorsque je dis que ça été un sacré challenge. Mais je m’en suis sortie et aujourd’hui, je suis plutôt fière de moi (chose extrêmement rare aussi).J’ai découvert dans l’écriture une véritable passion, un besoin devenu presque vital.

-Présentez-nous un peu votre/vos livres
Commençons par le commencement avec « Loving can Hurt ». Ce premier roman écrit en tout juste 2 mois était mon premier et il m’aura fallu plus de deux ans pour parvenir à le retravailler correctement et ainsi le sortir en auto-édition. Ce roman traite de plusieurs sujets comme l’infidélité et les séquelles que cela laisse sur une personne trompée, l’amitié, le pardon, la reconstruction, la confiance en soi et surtout, l’amour ! Il est souvent catégorisé par les lectrices de romance/thriller.
Dans ce roman, j’y ai vraiment mis une grosse partie de moi, de ma vie, mes blessures passées et surtout, j’y raconte comment une rencontre en boite de nuit peut réellement changer une vie (en l’occurrence la mienne :P) .

Puis après j’ai écrit « Compass ». Ce roman né d’une idée ultra floue et vague eue lors de l’écoute d’une chanson sur un triangle amoureux (Soprano et Kenji Girac pour la référence). C’est comme ça que Jared et Heaven son nés et Bon Dieu, ce roman a changé ma vie. J’ai pris un tel plaisir à être dans leurs têtes durant plus d’un an et demi.
Compass est différent sans l’être de Loving, il traite des mêmes sujets, mais en parallèle, d’autres, plus durs et plus sombres font leur apparition. Tel que la drogue, la violence infantile physique et psychologique et par conséquent, la reconstruction d’un enfant après avoir subi tant d’épreuves. Compass raconte l’histoire de deux cœurs s’aimant au-delà de la distance, des années et des embuches rencontrées en chemin.

Et pour finir, je vais parler de mon dernier bébé en cours d’écriture

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?
Je ne vais pas mentir en disant qu’au début, j’ai eu du mal à annoncer que j’écrivais à mes proches (même à mon mari), mais quand mon 1er roman a commencé à prendre de l’ampleur je leur ai tout annoncé et je suis encore étonnée du soutien que mes proches m’apportent, même si l’écriture est aussi une source de conflit entre mes amis et moi (étant souvent dans ma bulle pour écrire, j’en oublie parfois que le monde continu de tourner … oups) . Mon mari est mon 1er fan et m’aide énormément au quotidien.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Je ne sais pas si j’y parviens réellement, même après 3 ans. Je me laisse guider par mon inspiration et elle ne tombe pas toujours au bon moment, mais j’essaie de faire en sorte de rester disponible pour ma famille, sans perdre non plus ce que j’aime faire plus que tout : écrire !

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Dans tout ce qui m’entoure, que ce soit mon passé, la musique, une anecdote … je pioche un peu partout pour rendre mes récits aussi réalistes que possible.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Oulaaa ! C’est une question piège non ?
Je serais incapable de répondre à ça hélas, parce qu’il y a tout un tas de facteurs qui entrent en jeu lorsque j’écris.
Je peux carburer durant quelques semaines, puis ne plus rien écrire pendant des mois entiers (ce qui m’est arrivé l’an dernier). 

-Quel est votre genre de lecture ?
Romance, je ne lis que ça parce que j’aime vivre mille et une histoires d’amour à travers les pages.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Série

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Netflix 😛 et le hockey sur glace. Je suis une grande fan de ce sport et ne rate quasi aucun match de mon équipe, que ce soit à domicile ou en extérieur (l’un des joueurs de l’équipe nous appelle les « ultras » de Dammarie 😛 c’est pour dire)

-Une phobie ?
Les araignées et les clowns ! Mon dieu je ne souhaite à personne d’être autour de moi quand je suis confrontée à l’un des deux ^^

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Difficile, challenge, amour !!!

– Un mot à rajouter ?
Merci de m’avoir permis de répondre à cet interview et surtout, merci aux lectrices qui me suivent au quotidien et croient en moi, si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à vous ❤

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chien

Un objet ? Un téléphone portable

Une musique ? Linkin park – Numb

Une saison ? L’hiver sous la neige

Un lieu ? Mon petit coin de paradis au Portugal

Une couleur ? Le noir

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? J’aime les deux, mais je dirais hiver.

Chocolat ou bonbon ? Bonbons !

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Chocolat (je déteste le café)

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? PAIN AU CHOCOLAT !!!

Merci !

Publié dans Interviews

Interview de N C Bastian

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Bonjour, je vais super bien merci 

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Je suis NC Bastian, auteure de Be Mine & Be Yours, de la série Stay ainsi que du petit dernier à venir : Drive me to Love. J’écris depuis très longtemps et j’ai décidé de me lancer avec Harlequin à vingt-six ans. A ce jour, je ne compte pas m’arrêter 

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Pardon par avance, je suis terriblement nulle pour faire des résumés…
Be Mine et Be yours se déroulent à Stugis, dans l’univers des Bikers. Tout commence avec Kim, qui revient après 5 ans d’absence chez son grand-père et où elle y retrouvera les Bikers de la ville avec qui elle a un passé. Le second tome est du point de vu de sa meilleure amie, Mendy, qui elle aussi à sa propre histoire.
Concernant la série Stay, il s’agit de 3 tomes du même point de vu. C’est l’histoire de Gabrielle qui rencontrera Kylian lors d’une soirée et l’histoire se déroule dans l’univers du Basketball.
Pour Drive me to Love, c’est l’histoire de Méli, qui suit sa meilleure amie dans une nouvelle université. Elle y rencontrera Noah et ses amis. C’est un one shot qui se déroule dans l’univers des courses de voiture illégales.
Ces trois romans sont des New Adult.

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Ma famille et mes amis lisent mes romans et me poussent à aller toujours plus loin. Ils m’encouragent et leur soutien est précieux à mes yeux.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Je travaille effectivement à côté, ce qui fait que je n’ai que peu de temps et ce n’est pas toujours facile, je priorise ma famille, mais je ne vis pas sans l’écriture. Heureusement qu’ils sont compréhensifs.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Dans la vie de tous les jours. Il y a aussi les livres, les séries, les films, la musique. Un peu de tout 

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Lorsque je ne travaille pas, ça peut aller très vite. Be mine je l’ai écris en 1 mois et demi, mais Stay, en 8mois. Ça dépend donc de mon temps libre.

-Quel est votre genre de lecture ?
La romance en général et sous toutes ses formes. New adult, fantastique, fantasy… Je n’ai pas de genre particulier, tant qu’il y a de la romance.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Série. Les films sont trop courts.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
La famille et les voyages. Et ça fait bien longtemps que je n’ai pas fait un grand voyage d’ailleurs.

-Une phobie ?
Les abeilles et tout ce qui fait « bzzzt » en général. Je peux vraiment courir plus vite que Hussein Bolt quand je vois ces insectes.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Magique, flippante, passionnante.

– Un mot à rajouter ?
Merci beaucoup à toi comme aux lectrices. L’aventure ne serait définitivement pas la même sans vous 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Une panthère
Un objet ?
Un stylo
Une musique ?
To Myself de Alfie Arcuri
Une saison ?
Le printemps
Une couleur ?
Le violet

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Ete ! je n’aime pas le froid.
Chocolat ou bonbon ?
Chocolat 
Eau ou limonade ?
Eau
Café ou chocolat ?
Café (droguée je suis)
Viande ou poisson ?
Les deux
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat lol

Merci 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Vanessa L Daniel

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Très bien, merci et vous ? bien merci

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai 31 ans et j’habite en région parisienne. A la base, je suis juriste mais j’ai toujours eu une imagination très fertile. J’étais souvent seule à la maison avec mon petit frère car mes parents travaillaient beaucoup. Résultat, il fallait trouver de quoi s’occuper… J’ai commencé par la lecture puis par inventer mes propres personnages. Plus tard, j’ai décidé de leur donner vie. Je me suis inscrite sur Wattpad et me suis lancée avant d’envoyer mon manuscrit aux maisons d’édition. 

-Présentez nous un peu votre/vos livres
J’ai écrit un premier manuscrit à l’âge de 14 ans et aujourd’hui, je le reprends pour le proposer à ma maison d’édition. 
Etrangement, ce n’est pas celui-ci que j’ai terminé en premier mais une saga intitulée Tu seras sienne. C’est l’histoire de Kiara, une jeune femme qui se voit contrainte de s’allier à un homme arrogant et détestable mais très sexy, pour sauver sa famille. Je ne vous en dirai pas plus : je préfère laisser un peu de suspens !

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
La seule personne à qui j’en ai parlé c’est mon compagnon. Il a été très surpris au début, très admiratif aussi. Puis, en lisant ma saga, il a commencé à avoir peur de mon côté sadique !
Malgré tout, il me soutient à fond !

Je n’en ai parlé à personne d’autre parce que je ne veux pas que mes proches lisent mes scènes hots. Par contre, je leur parlerai de mon prochain livre qui sera tout public et que je compte publier sous un autre pseudo. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Ce n’est pas évident parce que les obligations prennent tellement de temps qu’écrire devient secondaire malgré mon envie de m’y mettre, et encore, je n’ai pas d’enfants ! La plupart du temps, j’écris quand il y a un match du PSG à la télé, mon chéri est fan, où le dimanche quand je n’ai pas envie de bouger de chez moi. 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Dans les anecdotes de mon entourage mais le plus souvent, dans mes cauchemars…

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Des années !!!! J’ai mis 4 ans pour la saga Tu seras sienne ! J’aimerais bien écrire un livre tous les trois mois mais je n’y arrive pas ! Je suis tellement persuadée que c’est nul que je me relis 150 000 fois et que je change l’histoire tous les trois jours !

-Quel est votre genre de lecture ?
Je lis de la romance en priorité mais pas que. J’aime beaucoup la fantasy et les thrillers. Je suis une fan de Tolkien, de JK Rowling et de George R R Martin. Mais j’adore aussi Sophie Kinsella, Giles Legardinier et Maxime Chattam. 

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Ça dépend de mes envies mais j’avoue avoir une petite préférence pour les films parce qu’on n’a pas à attendre la suite. Heureusement, avec Netflix, les séries sont en intégralité. 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Après l’écriture : le cinéma, la zumba, les sorties entre amis, les escapes games et mes neveux. 

-Une phobie ?
Les serpents ! Je peux prendre une araignée dans la main mais ne me montrez pas de serpent, même pas à la télé !

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Enrichissante, exaltante, irréelle. 

– Un mot à rajouter ?
A toutes celles qui n’osent pas lire ma saga à cause du résumé, je vous rassure, il n’y a aucune histoire en rapport avec la gérontophilie. Le vieux n’est que l’élément déclencheur ! MDR

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un chat.

Un objet ?
Un lit.

Une musique ?
J’hésite entre Breathe me de Sia et Castle in the Snow de The Avener. 

Une saison ?
Le printemps ! 

Un lieu ?
Mon village en Serbie. 

Une couleur ?
Le bleu.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Eté, je déteste le froid !

Chocolat ou bonbon ?
Chocolat !

Eau ou limonade ?
Eau. 

Café ou chocolat ?
Euh… ça c’est une colle ! On va dire café parce que je suis un monstre si je n’en prends pas ! MDR

Viande ou poisson ?
Poisson. 

Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat comme toute parisienne qui se respect ! MDR

Merci  !
De rien ! 

Publié dans Interviews

Interview de Charlotte Pastoret

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez-vous ?

Très fatiguée en ce moment, mais merci ! Et vous ? Ça va merci

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

J’ai 33 ans, je suis mariée et mère de deux filles de 12 ans et 30 mois. J’habite dans les Ardennes, dans un petit village à la frontière belge et je suis l’auteur de la saga ParadoXe, une saga érotique en 4 tomes précédemment sortis qui sont désormais en cours de réédition complète avec des nouvelles couvertures et bonus inédits, et dont le spin-off intitulé «  ParadoXe, de l’autre côté du miroir » est sortie.

-Présentez-nous un peu votre/vos livres

ParadoXe est une saga érotique à tendance BDSM soft, mais pas dans le thème habituel comme on peut l’imaginer, c’est aussi pour cela que j’explique souvent qu’il s’agit d’un BDSM romancé.
Elle raconte l’histoire d’une jeune femme qui va rencontrer un homme lors d’une soirée et qui va passer un moment intense avec lui, mais devra partir sans avoir l’occasion de conclure. Elle va le retrouver plusieurs mois plus tard, sous les traits du meilleur ami de son fiancé. Forcément l’attirance sera toujours présente, mais elle n’imagine pas le mode de vie un peu spécial de cet homme. Le reste, ce sera aux lectrices de le découvrir. 

Le spin-off, lui, est plus sombre, plus violent, de type thriller. Rien à voir avec la saga… Mais je ne peux rien dévoiler de plus, il faut avoir lu la saga pour mieux comprendre.

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?

Ils le savent tous et me soutiennent totalement. Pas mal de membres de ma famille l’ont lu et l’ont dans leur bibliothèque.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Ce n’est pas évident, surtout avec d’autres projets à côté. Je profite des moindres moments pour écrire, en général en soirée ou pendant les courtes siestes de ma fille de 30 mois qui ne va pas encore à l’école. J’essaie de passer un maximum de temps avec ma famille malgré tout, pour ne pas les léser, écrire se révèle chronophage parfois.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Partout. Dans les scènes de la vie quotidienne, les films, la musique beaucoup aussi… Je peux créer un chapitre rien qu’en écoutant un son qui me plaît.

-Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?

Tout dépend du temps que j’ai devant moi, mais en moyenne six mois, hors correction. J’écris toujours de gros pavés d’au moins 500 pages et correction comprise, cela me prend une année.
-Quel est votre genre de lecture ?

Je suis éclectique : romance, thriller, policier, fantastique, bit-lit… Peu importe, je fonctionne surtout au feeling.
-Vous êtes plus les séries ou films ?

Film ! Je trouve que les séries d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec celles dont j’étais fan plus jeune : Hartley, Buffy contre les vampires, Friends… C’était la belle époque. 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

J’écoute énormément de musique, j’aime regarder des films, la décoration… et acheter des chaussures ! Je suis fan !

-Une phobie ?

Pas qu’une, mais la première est celle de l’ophtalmo ! Un peu étrange je sais, mais tout ce qui touche aux yeux me terrifie.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Stress, émotions et bouleversement 

– Un mot à rajouter ?

Merci pour cette interview, et aux lectrices de m’avoir lue, pour leur soutien… Et j’espère donner envie à de nouvelles lectrices de découvrir ParadoXe, ou de le redécouvrir lors de sa réedition.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Une panthère noire
Un objet ?
Un escarpin de créateur
Une musique ?
« Alright » de Jain
Une saison ?
Hiver
Un lieu ?
Chez moi, tout simplement
Une couleur ?
Noire

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Hiver

Chocolat ou bonbon ?
Chocolat

Eau ou limonade ?
Eau 

Café ou chocolat ?
Café ! J’en bois des litres !

Viande ou poisson ?
Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat

Merci beaucoup 🙂

Publié dans Interviews

Interview d’Iris Hellen

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez-vous ?
Bien merci et vous ? Bien merci 🙂

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Alors… Je m’appelle Iris Hellen (vrai prénom, faux nom ) et j’écris de la romance depuis peu. Mon premier livre, la trilogie Mad About You, a été publié chez Harlequin en 2017, soit il y a à peine deux ans. 
Sinon quand je n’écris pas, je suis prof de bijouterie joaillerie en région parisienne.

-Présentez-nous un peu votre/vos livres
J’écris de la Sexy Romance : il s’agit de belles histoires d’amour mais quand les héros se retrouvent dans l’intimité… c’est chaud ! 
La saga Mad About You parle de Mina, une jeune étudiante française contrainte de se prostituer pour financer ses études. L’idée m’est venue d’un article que j’ai lu sur le sujet et qui m’a beaucoup interpelée. Il faut savoir qu’on estime à 60 000 le nombre d’étudiants qui se prostituent en France. C’est en grande partie lié à la hausse du prix des études…
Sinon, Tell Me You Love Me (paru chez Harlequin en 2018) parle de la rencontre improbable entre une jeune Française citadine et sophistiquée, et un Américain du Mississippi très… authentique. Bref, les étincelles sont forcément au rendez-vous !
L’été prochain paraîtra mon nouveau roman, qui sera édité en broché et en numérique chez Eden : il s’agit d’un spin-off de Tell Me You Love Me qui mettra en scène une jeune chanteuse de country, à un moment très difficile de sa vie. Elle remontera la pente à force d’obstination, mais aussi grâce à la rencontre d’un homme qui l’assistera dans ses combats.


-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?
Aujourd’hui, tout le monde est très fier de moi et mon mari ainsi que ma fille ont lu mes livres (mon fils non ).
Mais au début, quand j’ai annoncé que j’écrivais de la Sexy Romance, c’est assez mal passé. Je viens en effet d’un milieu où il y a certaines choses dont on ne parle pas.
Néanmoins j’ai tenu bon et je crois que j’ai bien fait. J’aime écrire et j’aime la romance épicée 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Mes enfants sont grands maintenant alors je suis moins sollicitée. Comme j’ai un métier où je suis libre de mes horaires (je donne des cours à mon atelier),je peux assez facilement partager mon temps entre la bijouterie et l’écriture. Du coup les choses se font sans tension particulière.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
L’actualité m’inspire beaucoup.
Sinon écrire me permet de sublimer une partie des questions que je me pose dans la vraie vie. Grâce à l’écriture je peux enjoliver la réalité… Finalement, écrire de la Romance c’est presqu’aussi efficace qu’une bonne psychanalyse 

-Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?
Environ trois à quatre mois d’écriture, mais avant je réfléchis très longtemps à mon sujet. Ça mûrit en moi…

-Quel est votre genre de lecture ?
Peu importe du moment que c’est bien écrit. Je suis très perfectionniste et j’ai du mal à lire des histoires mal ficelées ou bien dans lesquelles il n’y a pas eu de corrections.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Les films, sans aucun doute.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
J’aime beaucoup aller au spectacle (opéra, danse, théâtre…), voyager, faire de la plongée sous-marine et de l’encadrement d’art ainsi que de la reliure. Finalement, on revient au livre, non ?

-Une phobie ?
Les araignées.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Travail, optimisme, plaisir.
Il faut oser aller au bout de ses rêves !

– Un mot à rajouter ?
Merci aux lectrices de leur enthousiasme vis-à-vis de la romance française, qui offre tant de facettes insoupçonnées. 
Et pour celles qui ne me connaissent pas encore, un ebook gratuit vous attend !
Il suffit de suivre le lien http://eepurl.com/dwvykH

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Une raie manta. Tellement beau à voir…

Un objet ?
Une paire de lunettes de vue. Pour tous les amoureux de lecture un peu myopes ou astigmates…

Une musique ?
La question est trop dure : il y a tellement de musiques que j’aime !

Une saison ?
L’été, pour retourner sur l’île d’où je suis originaire, Samos en Grèce.

Un lieu ?
La Grèce

Une couleur ?
Le vert kaki, parce que ça me va au teint. 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Eté

Chocolat ou bonbon ?
Chocolat

Eau ou limonade ?
Eau

Café ou chocolat ?
Café 

Viande ou poisson ?
Poisson 

Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat

Merci  !

Publié dans Interviews

Interview de Chrys Galia

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?
Bonjour, à toi et à toutes celles et ceux qui nous liront. Je vais très bien, un peu overbookée en ce début d’année, des projets plein la tête, plus que de temps pour les réaliser, mais je ne désespère pas d’y parvenir.
-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Je suis mariée, maman de trois enfants, trois garçons de 7 à 17 ans. Je vis en région bordelaise, entre Bordeaux et Lacanau. J’étais juriste. Pendant quelques années, j’ai arrêté de travailler pour m’occuper de mes enfants. J’en ai profité pour me consacrer à d’autres de mes passions : loisirs créatifs en général, peinture, meubles en carton, mosaïque, cake design. Je suis une touche à tout. En août 2016, ma sœur m’a lancé le pari de prendre la plume. J’ai publié mon premier roman en autoédition en septembre 2016. La même année, j’ai signé chez les Editions Addictives, puis BMR, et en 2018 chez Elixyria. Je continue aussi l’autoédition en parallèle.
-Présentez nous un peu votre/vos livres
Ça risque d’être long 😉 . 
Mon premier roman s’appelle aujourd’hui : TOI, mon ex, ton ex & MOI, paru aux Editions Addictives. Il était publié auparavant en autoédition sous le titre « Ta vie commence aujourd’hui. » C’est une romance dont voici le résumé :
Gia est obsédée par son ex, elle n’arrive pas à l’oublier même s’il n’a pas volé le surnom de « monsieur Connard » ! Elle doit le revoir et, pour cette occasion, sa meilleure amie l’incite à y aller accompagnée de Giulian, un célèbre restaurateur au charme fou, qui a accepté de jouer les cavaliers. Troublée autant à l’idée de revoir Matt que d’être accompagnée de Giulian, Gia comprend que sa vie va prendre un tournant… Mais lequel ? Retrouver Matt et lui pardonner tout le mal qu’il lui a fait ou accepter la relation torride et solide que lui offre Giulian même s’il semble lui cacher un passé plus que trouble ?

Mon deuxième roman s’appelle Je t’avais prévenue ! (autoédition chez Librinova)
Eyleen est chirurgien, belle, vivante, passionnée.
Lorsqu’elle doit remplacer un collègue au pied levé, auprès d’un patient aussi mystérieux qu’indomptable, elle va voir son quotidien et ses grands principes bouleversés. 
Comment gérera-t-elle cette relation chaotique et renversante? 
Arriveront-ils à s’aimer, malgré les secrets ? 
Peut-elle faire confiance à cet homme, sans rien connaître de lui ? 
Entre rencontres foudroyantes et départs précipités, ces deux-là vont vivre une passion tumultueuse et dévorante…

Mon troisième roman s’appelle Parier mais pas jouer, paru chez BMR. C’est une série en 4 tomes. 
Tome 1 :
Tout réussit à Stephen Atkins. Excellent au travail comme dans sa vie privée, il ne connaît pas l’échec. Jusqu’au soir où Liv, serveuse dans son bar préféré, résiste à ses avances. Cette fille serait-elle hermétique à ses charmes  ? Pourtant aucune femme ne dit non à Stephen Atkins…
Mis au défi par ses amis, il a trente jours pour la séduire. Facile  ! Ou pas… car la jeune femme a un caractère bien trempé. Sans le savoir, Stephen va se trouver pris à son propre piège…

Mon quatrième roman s’appelle DARK REVENGE paru aux Editions Addictives :

Résumé : 

Il a toujours su qu’un jour il se vengerait.
Enfant, Axel Evans a tout perdu par la faute d’un seul homme : Clifford Logan. 
Vingt-cinq ans plus tard, il est prêt. Il va écraser Logan, il le sait, il ne peut pas échouer, il a tout prévu dans les moindres détails.
Tout ? À l’exception de Sarah, la fille de Logan. Car si au départ Axel avait prévu de l’utiliser contre son père, il n’est plus certain de vouloir la détruire, elle.
Mais peut-il renoncer si près du but de toute sa vie ?

 

Mon cinquième roman s’appelle Sous ton masque paru aux Editions Addictives :
 Quand l’amour se conjugue avec secret et manipulation.

Eva avait tout prévu, chaque étape de son plan de vie. Une belle carrière s’annonçait et elle pensait avoir rencontré celui qui lui permettrait de réaliser ses rêves d’absolu.
La vie réserve pourtant des surprises ! Lorsque, déçue, elle quitte précipitamment sa ville natale en abandonnant tout, une rencontre improbable avec un homme aussi mystérieux qu’exaspérant bouleverse à nouveau la jeune femme.
En proie à des sentiments contradictoires, piégée dans une relation qui lui fait douter de l’identité réelle de cet inconnu, Eva cherche à s’en sortir par tous les moyens, quitte à se perdre, se tromper et souffrir une fois de plus.
Que lui cache-t-il ? Qui est-il vraiment ? Et pourquoi tant de secrets ?

Mon cinquième roman s’appelle L’Ombre du passé en autoédition chez Librinova:
Amis d’enfance, leurs routes se sont séparées bien trop tôt. Lorsque Steve fait irruption, 13 ans plus tard, dans la boutique fantôme d’Allison, la jeune femme y voit un signe du destin. Loin de partager son sentiment, Steve a changé, sa rancune est tenace. 
Il n’est là que pour honorer une promesse, et il s’en passerait bien. Revenir dans ce village qu’il déteste est une épreuve, revoir Allison aussi !
Pourquoi lui en veut-il autant ? 
Parviendra-t-elle à briser la carapace qu’il s’est forgée ?

Mon sixième roman s’appelle SoY en autoédition chez Librinova:
Yohann Val, acteur en vogue et mannequin vedette de la marque SoY, désespère de comprendre l’origine de son mal-être. Contraint de se rendre sur le plateau d’une émission télévisée qui lui promet de réunir ses anciens camarades, il est loin d’imaginer qu’il aura des nouvelles de celle qui l’a quitté sans un mot voilà dix ans. 
Parviendra-t-il à la retrouver, à connaître enfin les raisons qui ont motivé son départ? 
Lorsque les secrets des uns ont des conséquences sur la vie des autres…

s.jpg

Mon septième roman s’appelle Sateene, en autoédition chez Librinova :
Le rêve de Sateene : intégrer le ballet russe du grand Sergeï Alexeï. Mais quand le seul danseur vraiment capable de la former s’avère être l’homme le plus irrévérencieux, le plus indomptable, le plus caractériel qui lui ait été donné de rencontrer, elle craint l’échec. 
Jordan acceptera-t-il de la guider dans cette quête du Graal? Comment deux êtres si passionnés, si indépendants,  pourraient-ils danser sur le même tempo?

Mon huitième roman s’appelle Virgin Mojito, publié aux Editions Elixyria :
La vie est comme un océan, parfois mer d’huile, sous un soleil radieux, parfois raz de marée, tsunami, sous la colère de la tempête.
En vrai surfeur, j’ai passé des années à me mesurer à ces déferlantes implacables, j’ai tenté d’échapper à leur morsure.
Des lames de fond, vicieuses, invisibles, m’ont pourtant entraîné très loin vers les profondeurs.

Mon neuvième roman s’appelle MAX MARTY, publié aux Editions Elixyria :
 Thriller Romance – 
Lorsqu’on impose à Max Marty une nouvelle coéquipière, il espère bien s’en débarrasser très vite. Entre lui et Aly Parnon, la jeune profiler rebelle, va alors commencer une lutte incessante, chacun bien décidé à défendre son territoire.
Plongés au cœur de deux mystérieuses enquêtes, entre le calme troublé d’un petit village et l’insaisissable tueur en série surnommé « Le Masque Rouge », ils vont apprendre à se connaître, à se dompter.
Parviendront-ils à surmonter les épreuves ? Se feront-ils assez confiance pour lâcher prise dans cette tornade de violence et de passion ?

Mon dixième roman coécrit avec mon amie L.S.Ange s’appelle CRASH MEMORY, publié aux Editions Elixyria :
Un flic au passé douloureux…
Une femme au présent violent…
Deux âmes égarées au futur incertain…
Elle n’aurait jamais dû le croiser. Lui, cruel, n’a qu’un seul objectif : la vengeance… Elle est sa proie, elle est sa cible…

 

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Mon entourage est très présent, depuis le départ. Ils sont mes piliers, me soutiennent et m’accompagnent dans cette belle aventure. Ils me poussent à toujours relever les défis, c’est très stimulant. Les premiers à lire mes livres sont ma maman et mon mari. J’attends toujours leur avis avec impatience. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
J’ai la chance, si c’en est une, d’être insomniaque. Je dors en moyenne une à deux heures par nuit, ça me permet d’être productive et efficace. J’essaie de prendre du temps pour les miens, plus ces derniers mois. La vie est courte, il ne faut pas perdre de vue l’essentiel. Mes trois enfants ont besoin de moi, je dois rester présente et à l’écoute. Ce n’est pas toujours évident, mais j’essaie de rester aussi disponible que possible. 
-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Je ne la cherche pas, les histoires naissent dans mon imaginaire, le soir surtout, je ne fais pas de plan, je n’ai pas de trame, les personnages vivent leurs aventures au fil de l’écriture. Je rentre dans leur tête, ressens leurs émotions, comme un acteur le ferait pour interpréter un rôle. Face aux épreuves que je leur fais vivre, je réagis en fonction de leur caractère. 

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Pour une romance, il me faut environ quinze jours, entre les premiers mots sur le clavier, la relecture et les corrections. Mais c’est du non-stop, je ne fais pas de pause. Pour le thriller, il m’a fallu plus longtemps, deux bons mois, j’ai fait beaucoup de recherches de procédure judiciaire et policière.

-Quel est votre genre de lecture ?
Je suis fan de la littérature du 19° : Brontë, Zola, Baudelaire. 

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Mes goûts sont très éclectiques. Je regarde des séries aussi bien que des films, peu importe le genre. Récemment, j’ai regardé la série You, sur Netflix, j’ai adoré, j’ai hâte de découvrir la saison 2. J’aime aussi le cinéma. Du moment que ça me permet de m’évader, je suis bon public. Mais j’ai besoin d’être séduite dès le premier quart d’heure. J’ai aussi regardé la série Le Parfum, très prenante.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Je m’intéresse à tout, ma plus grande passion c’est APPRENDRE, tout le temps, sur tout. Je fais aussi beaucoup de natation, et j’adore la danse et la musique.

-Une phobie ?
La maladie, les araignées.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Tourbillon, Passion, Challenge.
– Un mot à rajouter ?
MERCI, à toi pour cette interview, à mes proches pour tout ce qu’ils sont pour moi, à mes amis, à toute l’équipe de Librinova qui m’accompagne depuis mes premiers écrits, aux éditeurs qui m’ont fait confiance : Editions Addictives, BMR, Editions Elixyria.
MERCI aux chroniqueuses et aux chroniqueurs qui nous soutiennent.
MERCI enfin à mes lectrices, à mes lecteurs, de choisir de me lire, de me faire confiance, merci pour leur fidélité et leurs gentils messages journaliers qui m’invitent à poursuivre l’aventure.
N’oubliez jamais de croire en vos rêves, même les plus fous !
Si tu étais… Tu serais…

 

Un animal ?
Un chat, pour son indépendance.
Un objet ?
Une baguette magique, pour exaucer les vœux de ceux que j’aime.
Une musique ?
I don’t want to miss a thing de Aerosmith.
Une saison ?
L’été, pour le soleil.
Un lieu ?
La Sicile, la terre de mes ancêtres.
Une couleur ?
Le rose ou le violet, mes couleurs favorites.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Été
Chocolat ou bonbon ?
Chocolat
Eau ou limonade ?
Limonade
Café ou chocolat ?
Café
Viande ou poisson ?
Poisson
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Chocolatine, sans hésitation 😉
Merci  !
Merci à toi et à ton équipe. Bises à toutes et tous.

Publié dans Interviews

Interview d’Elena May

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Merci à Shingfoo d’avoir proposé cette interview ❤ ❤ et merci à l’auteure !

 

Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours d’auteure ?

A vrai dire, déjà enfant je créais des histoires que j’illustrais dans des petits carnets. J’aimais beaucoup rêver, imaginer, inventer des histoires dans ma tête, mais ça s’arrêtait là. Il y a six ans, lors de mes vacances en Sardaigne, je m’ennuyais terriblement une après-midi à la plage. Ma tante, au bord de l’eau, lisait un bouquin, elle ne s’en séparait plus. Il m’intriguait. Elle me l’a alors prêté, une fois terminé, j’ai lu sur la page de couverture « La fille de papier » de Guillaume Musso. J’étais un peu sceptique au début mais ai quand même fait l’effort de le commencer, histoire de faire plaisir à ma tante. Lire des livres me rappelait trop les obligations scolaires, cela me paraissait plutôt comme une corvée. 
Au fur et à mesure de ma lecture, je comprenais mieux pourquoi certaines personnes adoraient tellement lire, et la raison de l’engouement de ma tante pour ce livre, pour la lecture. J’ai totalement accroché, l’intrigue, la plume de l’écrivain, tout m’avait séduite. Depuis ce jour je ne me suis pas arrêtée de lire, et un jour, triste de terminer un bon roman, – surement un new adult, j’adore ça – j’ai eu un déclic : « Et si j’écrivais une histoire moi aussi ? ». Mon inscription sur une plateforme d’écriture n’a pas tardé, j’ai commencé à écrire All Yours et me suis rapidement laissée prendre au jeu.

Comment t’est venue l’envie d’écrire ?

J’ai découvert cette envie à travers mes choix de lecture, à chaque fois un peu plus précis. Je savais exactement ce que j’adorais, ou voulais retrouver dans les romans que j’entamais, je devenais même particulièrement difficile car j’avais un schéma bien trop clair en tête. C’est aussi un peu de là que j’ai décidé de créer ma propre histoire, avec toutes ces choses bien explicites, ces rebondissements, styles de personnages que j’adore trouver dans les livres que je lis. 

As-tu un rituel d’écriture ? Écris-tu la trame et ensuite le reste de l’histoire ou tout te vient-il au fur et à mesure ?

Pas de rituel, je réfléchis à mon histoire, aux suites éventuelles, ainsi qu’aux différentes péripéties, la nuit dans mon lit (ça m’aide à m’endormir par la même occasion lol). Également en conduisant avec de la bonne musique en fond pour me mettre dans l’ambiance désirée, parfois même pendant les cours (je sais c’est pas bien), mais rarement devant mon ordinateur. On peut dire que j’écris instinctivement avec une certaine vision, direction à l’esprit. 

D’où te vient l’inspiration pour tes personnages ?

Jade, alors déjà j’adore ce prénom (le jeu de mots n’était même pas voulu), puis je m’inspire beaucoup de ce qui m’entoure, de ma vie, de ce que j’aime quoi. L’univers de l’art me correspond assez bien, je suis plutôt à l’aise avec ça. J’ai fait mes humanités dans une école d’art, car la passion pour le dessin, l’art, que j’ai développé enfant ne m’a jamais quittée. D’ailleurs aujourd’hui je suis étudiante en troisième année en architecture d’intérieur. 
Pour ce qui est d’Alex, il est un peu à l’image du genre d’homme que j’aime retrouver dans les romans que je lis. Beau, brun, yeux à tomber, badboy impitoyable, mystérieux, et j’en passe. Le fait qu’il ait un passé qui explique, « excuse » son caractère, sa personne, est aussi la résultante de mes préférences aussi bien dans la fiction que dans la réalité. Le vécu, l’histoire d’une personne détermine ce qu’elle est, devient. C’est ce qui nous forge, même si cela peut apparaître autant comme une force que comme une faiblesse. 

Que peux-tu nous dire au sujet de “All Yours” pour ceux qui ne connaîtraient pas encore l’histoire ?

C’est l’histoire d’une jeune artiste peintre, Jade, qui fait la rencontre de son premier acheteur. Alex est plus âgé qu’elle, seulement de quelques années, mais assez pour mener une vie très distincte de la sienne. Une attirance physique indéniable les consume, et ce dès la première rencontre. Ils succomberont mais cela entrainera de lourdes conséquences, surtout pour Jade…

Peux-tu nous parler de la relation entre Jade et Alex ?

Jade et Alex sont diamétralement opposés. Jade est une jeune artiste dont le succès ne cesse de croître, elle mène une vie simple, et profite de sa jeunesse, de la vie. 
Alex, lui, est un riche homme d’affaire de trente-quatre ans qui a la réputation d’être aussi dur en relations intimes qu’en affaire. Néanmoins la rencontre de la belle Jade, ne le laisse pas indifférent. Elle lui plait, il la désire comme un fou, il n’a jamais autant voulu une femme. Il veut la posséder, rien qu’une fois, il n’est pas du genre à entamer des relations sérieuses et cela ne changera aucunement, cependant il n’a jamais ressenti de telles sensations pour une femme. Ce sont justement ces sensations, sur lesquelles il a du mal à mettre un mot, à comprendre, qui vont rendre la relation houleuse, pratiquement impossible. 

Pourquoi avoir choisi la ville de Rome ?

J’adore Rome, j’y retourne d’ailleurs ces vacances-ci avec mes deux meilleures amies. Je trouve cette ville magnifique, elle est si romantique. Je l’ai également choisie pour engager un décor tout autre, très éloigné de celui de New-York que j’affectionne pourtant tout autant.

Qui est ton personnage secondaire préféré et pourquoi ?

Marciano! Qui n’a jamais rêvé d’avoir un ami gay hyper cool et déjanté, ultra doué en coiffure et en maquillage ? 

As-tu reçu des remarques surprenantes ou marquantes de la part de tes lectrices ?

Non pas vraiment, ou peut-être juste quelques lectrices qui étaient vraiment trop dures avec mon Alex chéri, ou plutôt avec son comportement incorrect, de « connard » je cite. En même temps on peut pas être physiquement proche de la perfection et avoir bon caractère, c’est un peu trop demander lol. 

Pour résumer, si tu devais décrire All Yours en seulement trois mots ?

Attirance, interdit, obsession.

As-tu d’autres passions en dehors de l’écriture ?

Je joue du piano, je dessine, je peins, et j’adore manger, surtout les pâtes. Ah oui, et je suis une accro du shopping, la mode c’est vraiment mon truc aussi. Je fais d’ailleurs beaucoup d’allusions aux marques et aux créateurs que j’affectionne particulièrement, dans mon roman.

Quels sont tes derniers coups de cœur littéraires ?

Je n’ai pas spécialement eu de coup de cœur récemment, mais j’ai relu il y a peu « Wrong » de Jana Aston, que j’adore totalement. C’est pile le genre d’histoire que je peux dévorer en une journée ! Cependant j’ai adoré « Dark Romance » de Pénélope Douglas et les trois tomes « à fleur de peau » de Maya Banks. Ce sont ces trois histoires-là que je retiens particulièrement. 

Quels conseils donnerais-tu à tes lectrices qui souhaiteraient se lancer aussi dans l’écriture ?

De croire en soi, c’est le plus important. Mais aussi ne pas douter, ne pas reculer devant les obstacles, prendre les avis aussi bien positifs que négatifs en compte et être patiente. Et enfin, lire de tout et beaucoup, c’est ce qui m’a permis à moi, de trouver ma voie et de m’améliorer. 

Un mot pour la fin ?

Merci à vous, Virginie et Cécile des éditions Shingfoo pour leur gentillesse et leur confiance. Elles m’ont permis de vivre cette aventure enrichissante, intense et inoubliable. 

 

Infos sur le roman

La couverture

Le résumé :

Jade est une jeune artiste peintre de vingt-quatre ans. Cela fait bientôt deux ans qu’elle a quitté Londres pour New-York et cela lui réussit plutôt bien puisqu’en seulement quelques mois, ont été vendues presque toutes ses œuvres à un seul et même acheteur.

Belle, extravertie et insouciante, elle ne cherche pas l’amour et se contente de nuits sans lendemain. Mais lors d’un vernissage organisé par son amie Sonia en son honneur, elle fait la rencontre de son mystérieux acheteur, Alex.

Où le trouver : ici

Publié dans Interviews

Interview de Farah Anah

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Très bien, merci.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

J’ai toujours gravité autour des arts. Le dessin, le graphisme ainsi que la mode, mais l’écriture, inventer des histoires, c’est quelque chose qui me passionne depuis très jeune.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Ad vitam aeternam est la première romance contemporaine – new adult – que j’ai écrite. L’héroïne s’est retrouvée coincée dans une vie qu’elle a choisie sans vraiment y réfléchir, avec un fiancé au comportement plutôt discutable, jusqu’au jour où elle rencontre le beau Noah, dont est totalement folle sa meilleure amie. C’est un livre qui traite d’une histoire passionnelle, mais compliquée, car noyée dans le mensonge et la manipulation.

Mission Rédemption est une romantic suspens. Mikael, agent à tout faire, doit protéger la jeune Gaby d’un mystérieux corbeau, sauf que cette adolescente pourrie ne lui facilite pas la tâche. Elle tente d’abord de le mener par le bout du nez, ensuite de le faire craquer pour elle. Dans les deux cas, Mikael est adulte et solide comme un roc, même si elle parvient à le tourmenter, il n’est pas près de flancher si facilement. Dans ce livre, il y a un fond de suspens, mais toute la première partie traite des deux héros et de leur psychologie, de leur différence d’âge, de leur relation qui prend son temps pour évoluer. Ensuite, ça explose.

Le sang des Sauvages est une romantic dark fantasy. C’est la première histoire que j’ai écrite après mon entrée le monde de l’édition, elle a une place particulière dans mon cœur. J’ai imaginé un conflit entre deux terres, et une histoire d’amour qui pourrait en découler, évoluant en même temps que le dénouement crucial de l’histoire. Il s’agit de haine, de violence, de barbarie, mais aussi d’amour si fort qu’il peut finalement changer le monde. 

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Certains me soutiennent, certains lisent, m’encouragent. D’autres le voient comme un passe-temps sans importance. Il y a de tout.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Tant bien que mal. Je dois encore trouver mon rythme, car je n’arrive pas à me passer d’écrire.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Partout. Une émotion, un film, une chanson, des vacances…

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Cela dépend également. Je dirais, un bon gros roman, sans travailler à plein temps, trois mois. Avec le boulot, ça peut prendre le double du temps.

-Quel est votre genre de lecture ?
Des romans, mais de tout sauf du policier.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Bonne question ! Films, je crois.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Le dessin, le cinema, les jeux videos, quand j’en avais le temps, les voyages.

-Une phobie ?
Les cafards.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Révélation, concrétisation, magique 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
le chat
Un objet ?
Une boucle d’oreille
Une musique ?
Blackstreet – No diggity
Une saison ?
le printemps
Un lieu ?
L’asie (oui, je sais, c’est vaste)
Une couleur ?
le rouge

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
hiver sans pluie.
Chocolat ou bonbon ?
… quel dilemme. Va pour le chocolat
Eau ou limonade ?
eau
Café ou chocolat ?
chocolat
Viande ou poisson ?
poisson
Pain au chocolat ou chocolatine ?
couque au chocolat (vive la Belgique)

Merci beaucoup 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Cendrine Roca

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ? Je vais bien merci et vous ? Nouvelle année, nouvelle aventure qui s’écrit . 

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Cendrine, 44 ans , mariée et maman d’un jeune homme de 18 ans . Je travaille dans l’aide sociale . J’aime la lecture, le cinéma , la musique et tout ce qui touche à l’être humain . Inconditionnellement amoureuse de l’amour .

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Et si l’aube nous appartenait tomme 1 & 2 . L’histoire d’Alexandrine . Un amour impossible entre deux personnes d’univers totalement opposées . Mais lorsque l’amour dicte son règne….

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ? Un soutien inconditionnel . Je ne les remercierai jamais assez . Bien sûr qu’ils m’ont lue . Après mon éditrice, ma maman fût ma première lectrice . Je touche au domaine de l’érotisme , pas forcément simple pour l’entourage de l’aborder sans m’identifier à l’héroïne principale . D’autant que j’écris avec ce que je suis , je ne sais pas composer autrement , donc forcément il y a beaucoup de moi en Alex mêlé à mon imaginaire . Il a fallu plusieurs mois à mon mari avant d’ouvrir le premier tome . Le temps d’un recul nécessaire . 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?  Aujourd’hui, j’ai posé la plume . Peut être la reprendrai-je un jour ? je ne sais pas . Je suis très sereine quant à ça . J’ai vécu une magnifique aventure autour de mes romans que je n’aurai jamais osé espérer . Et elle perdure alors qu’ils continuent leur chemin . L’écriture est un don de soi et de son temps . C’est des journées rondement menées et minutieusement organisées afin de lui consacrer le temps nécessaire . C’est des nuits au sommeil succinct mais également un sacrifice de nos proches pour qui nous sommes moins disponibles . J’ai eu la chance d’une totale liberté de leur part . C’est addictif . Les mots affluent en permanence , on note par ci par là , on pense par l’histoire, on respire par l’histoire et on exorcise dès que cela est possible .

-Où trouvez-vous l’inspiration ? L’histoire d’Alexandrine est apparue soudainement sans que j’en comprenne le sens . Elle débordait . Fallait qu’elle s’exprime . On m’aurait dit , quelques mois auparavant que j’écrirai un roman, je ne l’aurais pas cru . Mais alors que j’ai posé le premier mot, je ne me suis plus arrêtée . Impossible . Comme je le souligne plus haut , j’écris avec ce que je suis . Le tempérament , le physique , les réflexions , les doutes, les peurs, les émotions et sentiments d’Alex sont à mon image . J’ai aussi puisé dans mon histoire personnelle , mes proches, mes relations que j’ai entremêlés de mon imagination . Car ‘Et si l’aube nous appartenait ‘ reste une fiction . 

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
Le premier tome a été écrit en 1 mois et demi . Addictif, je le répète . Le second en 10 mois . Me fallait gérer le premier, les séances de dédicaces, la promo , les interviews , mon compte auteur sur Facebook, les impératifs du quotidien , ma vie privée et mon emploi . De plus, j’étais administratrice d’un groupe Facebookien . Du temps et des écrits aussi à lui consacrer . Mais c’était et continue à être que du bonheur ! 

-Quel est votre genre de lecture ? Je n’ai pas de domaine attitré . 

-Vous êtes plus les séries ou films ? Je regarde peu la TV . 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ? Le shopping est un hobbie ? J’essaie de m’entretenir mais le sport ne m’adopte pas . Quel crétin…

-Une phobie ? Une phobie…non . Je ne suis pas fan des araignées , les gros mastocs velus . J’ai cette sensation désagréable qu’elles me guettent du coin de l’œil d’autant qu’il paraît qu’elles en ont huit , prête à me bondir dessus . Pour autant , je ne les écrase jamais . Je fais appel à mon fils qui adore les bestioles pour les mettre en extérieur . Et lorsque je suis seule, je fais violence à ma peur et mon dégoût afin de les emprisonner dans une boite dans l’attente de son retour . J’ai le vertige aussi . Mais curieusement, je l’apprivoise plus facilement avec le temps . 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Magie, Amour, Joie . 

– Un mot à rajouter ?

Un seul ? Ils sont intarissables . 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un chien . J’admire leur fidèlité . 

Un objet ? Une bougie . Ephémère mais qui laisse toujours sa trace . 

Une musique ? Somebody Else’s Guy de Jocelyn Brown . Ces changements de tonalité , cette succession d’ambivalence de rythme , me correspondent totalement . Mon parfait contraire et moi . 

Une saison ? L’automne . 

Un lieu ? Les bras de mon homme . 

Une couleur ? Le noir . Eternellement . 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Un peu des deux finalement . Chaque saison à son charme . 

Chocolat ou bonbon ? Chocolaaaat ! 

Eau ou limonade ? Eau . Toujours . 

Café ou chocolat ? Ni l’un ni l’autre . Lait de soja ou d’amande . 

Viande ou poisson ? Viande Blanche et poisson . 

Pain au chocolat ou chocolatine ? N’est-ce pas la même chose ? Tout ce qui contient du chocolat est bon à prendre ! 

Merci  !

Merci à toi pour cet instant . 

Publié dans Interviews

Inteview d’Ana K Anderson

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez-vous ?
Au poil 😊

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
J’ai 30 ans, j’habite le Sud-Ouest. Je travaille à plein temps, j’ai un chéri et un chien 😀 et j’adore lire et surtout écrire désormais. Je suis ingénieur de formation mais bon, je crois que je me suis trompée de direction hahaha. Ceci dit mon travail me plait et au moins il est à l’opposé de ma passion de l’écriture, donc l’un compense l’autre.
-Présentez nous un peu votre/vos livres
Alors ! Ça va aller vite je n’en ai pas encore écrit beaucoup 😊
Il y a mon premier Bébé, « Indompté » qui est sorti en juin dernier aux Editions Addictives. C’est dans un univers de Bikers mais que j’ai souhaité un peu différent… Pour comprendre il faut le lire. Il s’agit de l’histoire un peu sombre et mouvementée de Rock et Olivia, mes héros. Il m’a pris pas mal de temps car il s’agit de deux tomes en un qu’Addictives a souhaité publier en un seul volume.
Un Spin Off sur Max, le bras droit de Rock, est en cours…
Et sinon mon prochain livre sort le 30 janvier 2019 ! C’est une histoire plus légère mais qui aborde un sujet sérieux que je vous laisse là aussi découvrir… J’ai voulu qu’il soit une sorte d’ode à l’Amour. L’amour filiale, fraternel, amicale, bref plein d’amour partout qui dégouline ! hahaha. Nan j’exagère mais voilà, on est loin des Bikers.

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
J’ai avoué que j’écrivais à ma famille petit à petit. D’abord à mes sœurs, puis mes parents… Et tous ne le savent pas encore. Je l’ai dit à ma maman le jour de mes 30 ans en tête à tête dans un resto. Elle a été super surprise elle ne s’y attendait pas. Du coup elle a foncé sur Amazon lire les commentaires et autres. Elle était très fière et me soutient à fond. Si jamais vous voyez des réponses courroucées à certains commentaires Amazon, c’est elle… HAHAHAH, elle est intenable et me défend bec et ongle. Je ne suis responsable de rien. Je reste son bébé piou piou qu’importe l’âge. Bon un bébé piou piou qui écrit des gros mots et des cochonneries mais bon…

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Je n’ai pas d’enfants j’imagine que ça aide 😊 J’écris le soir et la nuit dans mon lit.

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Nulle part, c’est l’inspiration qui me trouve. Ça fait un peu pompeux dit comme ça mais c’est vrai. C’est quand j’y pense le moins que les idées arrivent. Elles ont souvent pour point de départ un mot, une image, une situation…

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
En moyenne il me faut 6 mois pour finir une histoire. Mais je n’écris pas pendant 6 mois consécutifs. Souvent je fais autre chose, je pense à autre chose puis je reviens à l’histoire, j’en commence une autre et ensuite il y a les relectures, les corrections… C’est important de laisser murir une histoire. On la reprend avec un regard neuf.

-Quel est votre genre de lecture ?
Je lis de tout mais genre vraiment, des revues scientifiques en passant par la rubrique des chiens écrasés des journaux lol. Mais sinon j’adore les dystopies et le fantastique.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Impossible de choisir… Les deux. J’ai un abo Netflix et un abo Gaumont illimité.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Les films et les séries hahaha

-Une phobie ?
Les araignées et les petits trous. BEURK !

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Intense, émouvante, enivrante

– Un mot à rajouter ?
Merci ❤ 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Une licorne

Un objet ?
Un carnet

Une musique ?
Halo, reprise par LP

Une saison ?
Automne

Un lieu ?
L’Islande

Une couleur ?
Le rouge

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
été
Chocolat ou bonbon ?
Chocolat !!!
Eau ou limonade ?
Eau plate
Café ou chocolat ?
CHOCOLAT CHAUD !!!!
Viande ou poisson ?
Poisson, Daurade Royale plus précisément.
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Chez moi, dans le Sud-Ouest on dit chocolatine et poche, et rocade et malle. Mais bon c’est souvent que plusieurs mots peuvent désigner une même chose. Ça ne pose pas de problème d’habitude 😀 Regarde 

Merci 😀

Publié dans Interviews

Interview de C J Ronnie

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour bien merci 

Pouvez-vous nous parler de vous, votre parcours?

Je suis l’auteure de la série des Black Riders publiée chez Hugo Poche. J’ai fait mes armes sur la plateforme d’écriture Fyctia sur laquelle j’ai participé à différents concours. Cette expérience m’a permis de finaliser le premier tome des Black Riders et surtout d’avoir un retour « en direct » des lectrices sur mon histoire et sur ma plume. 

Présentez-nous un peu vos livres.

Ma saga évolue dans un milieu de bikers, mais pas que… 
Bien entendu, on est au contact de ces hommes, mais j’aborde différents sujets. Le premier tome « Glitter Girl » est assez particulier pour moi puisque je l’ai écrit pour l’un des personnages présents dans le roman, on va dire que l’écriture a été une sorte d’exutoire. À l’origine, je n’étais pas forcement parti pour écrire dans cet univers, mais lors de mes recherches, je suis tombée sur une information qui m’a fait dire « pourquoi pas, l’idée peut-être originale de mélanger une cause avec ces hommes. »
Le tome 2 peut surprendre d’une certaine manière, car je l’ai écrit sous un autre angle et avec la collaboration d’un biker pur et dur, ancien membre d’un club 1%. Il a été une mine d’information et pas mal de faits sont véridiques. D’ailleurs, il y a un peu de cet homme dans le personnage de Pops. 

Qu’en pense votre entourage? Vous soutiennent-ils? Lisent-ils vos livres?

Je suis chanceuse mon entourage est à fond derrière moi. Mari, parents et beaux parents ont lu les deux tomes… les repas chez ma belle famille sont un peu bizarres depuis que mon mari m’a rafraichi la mémoire en me lisant certains passages… mais j’assume !

Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, l’écriture, et vie professionnelle?

J’ai la chance de ne pas avoir à concilier tous ces éléments. Je peux écrire quand je le souhaite avec l’avantage d’avoir les grands-parents proches pour gérer les enfants lorsque je dois respecter des délais surtout pendant les corrections. 

Où trouvez-vous l’inspiration ?

Dans la musique, certaines chansons sont un déclic. Une idée germe, je visualise des scènes que je m’empresse de noter. 

Combien de temps mettez-vous à écrire?

C’est très variable. Parfois, je vais passer plusieurs jours sans toucher le clavier et à d’autres moments je ne sors pratiquement pas de mon bureau pour écrire. Chez moi, l’écriture n’est pas une science exacte. 

Quel est votre genre de lecture?

J’aime tous les styles, mais surtout le Fantasy et les thrillers. 

Vous êtes plus séries ou film?

Film. L’inconvénient des séries est qu’il faut trop attendre entre les saisons, Game of Thrones, est la seule série que je suis,toutes les autres j’ai lâché l’affaire.

En dehors des livres quels sont vos hobbies?

L’océan sans hésitation et ensuite le golf.

Une phobie?
La neige et les araignées. 

Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots?

Chanceuse, lectrices formidables.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal: une louve (selon mon entourage, je suis sur protectrice avec mes enfants) 
Un objet: un voilier
Une musique: hôtel California
Une saison: été.
Un lieu: l’océan
Une couleur: bleu. 

Merci beaucoup 🙂

Publié dans Interviews

Interview de Anita Ringins

pixiz-14-11-2017-22-39-47
-Bonjour, comment allez vous ?

SUPEEEEER BIEN 

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Mon parcours est encore tout frais haha ! Eh bien pour faire court j’ai 20 ans, et j’ai toutes mes dents ! Je suis autant passionnée de lecture que d’écriture !

-Présentez nous un peu votre/vos livres
J’ai écris Bad for me tome un et deux et mon prochain livre sort en mai 2019 : D Je pourrai dire qu’ils mêlent la romance, un soupçon de dark et un petit coté thriller. 

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Peu de personnes sont au courants en fait je dissocie totalement l’écriture et ma vie personnelle 🙂 Mais non je refuse qu’ils lisent ce que j’écris. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
Je sais pas mais c’est un peu compliquée parce que je mène de longue études en parallèle. Mais bon écrire me permet de m’évader alors je ne vois pas m’arrêter pour le moment ! 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Dans ma vie, chez mon entourage, dans mes rêves qui sont de plus en plus bizarres haha ! 

-Combien de temps mettez vous à écrire ?
Heuuu ça dépend. A écrire je dirai 2-3 heures par chapitres. Mais la phase la plus longue et la correction ! 

-Quel est votre genre de lecture ?
J’adore les thriller ! Le fantastique, les livres psychologiques. Et la dark romance. Je n’aime pas trop les livrez « fleurs bleus ».

-Vous êtes plus les séries ou films ?

SÉRIEEEEES. Netflix est mon meilleur ami. 

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
J’adore le sport, particulièrement les sports de combat. J’aime conduire, bizarre non ? Haha. Et j’aime sortir avec mes amis jusqu’à pas d’heures. 

-Une phobie ?
LES CONS. Malheureusement y’a aucun remède 😕 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Magique. Folle. Stressante.

– Un mot à rajouter ?
Un mot. 

Pardon ma blague était nulle…

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?

Un loup ! 

Une musique ?

Wicked Game de The Weeknd, ma musique préférée. 

Une saison ?

L’automne. 

Un lieu ?
Les chutes du Niagara, car je mouille facilement ? 
Pardon, deuxième blague nulle 😀 

Le Machu Picchu. 

Une couleur ?
Le bordeaux 

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Les deux en fait ! je trouve toujours un moyen de me plaindre du froid ou de la chaleur !

Chocolat ou bonbon ?
CHO-CO-LAT 

Eau ou limonade ?
Eau uniquement ! Et Alcool mais c’est un autre sujet…

Café ou chocolat ?
CAFÉ !!!

Viande ou poisson ?
Aucun 🙂 

Pain au chocolat ou chocolatine ?
PAIN AU CHOCOLAT 

Merci beaucoup

Publié dans Interviews

Interview de Margot D Bortoli

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ?
Ça va ! Même si c’est mardi, et tout le monde sait que le mardi c’est un peu nul quand même… (genre c’est plus un lundi mais c’est PAS ENCORE un jeudi non plus… jour pourri)

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Alors Margot, 32 ans, mariée, deux enfants (bientôt 3). Je suis assistante administrative et il y a un an et demi j’ai décidé de me lancer dans l’aventure de l’édition. J’ai commencé par la plateforme d’auto-édition d’Amazon, un peu au hasard, pour voir… et à ma plus grande joie ça a très bien fonctionné, jusqu’à me faire contacter par des Maisons d’édition. Donc maintenant j’ai la chance d’être un auteur édité à part entière, et de pouvoir continuer à écrire et à être lue !

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Pour l’instant , mes premiers romans constituent une trilogie, celle des « Projets ». Ce sont des comédies romantiques qui tournent autour d’un couple unique, et qui sont écrits du point de vue de l’héroïne : Grace. C’est un personnage totalement timbré, sans filtre, maladroite et miss catastrophe mais qui n’a pas non plus sa langue dans sa poche. Je pense que c’est ce qui a plu aux lecteurs (oui j’ai deux trois hommes dedans !), le caractère improbable de l’héroïne, et son côté fofolle. 
Beaucoup de lectrices sont venue me dire qu’elles se retrouvaient totalement dans le personnage. 
Ce qui veut dire qu’il y a beaucoup plus de personnes mentalement dérangées que ce que l’on croit sur terre…
Flippant.

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
C’est la première fois qu’on me pose cette question, ce n’est pas commun ! Mon entourage me soutient énormément même si je ne parle pas trop de toute cette aventure. Je n’ai pas pris de nom de plume donc ils sont au courant (mon mari a quelque peu balancé l’info à grande échelle…), mais j’ai tendance à le garder pour moi, et à gérer seule cette vie « alternative », de peur de les ennuyer avec, ou au contraire d’être considérée comme « prétentieuse ». Donc j’évite, et j’écris dans mon coin. 
Beaucoup de mes amies ont lu mes romans, et une partie de ma famille aussi.
Mais mon plus beau soutient c’est mon mari, il est très fier de moi, et c’est lui qui en parle le plus de nous deux.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
C’est assez compliqué je l’avoue, je prends beaucoup de temps sur mes plages horaires perso pour écrire, et avec deux enfants, un travail à temps plein, et un troisième en route c’est parfois difficile de trouver le temps et la motivation. Disons que ça vient par vagues, parfois je n’écris rien pendant des semaines, et parfois je suis incapable de m’arrêter, voire d’écrire jusque tard dans la nuit. Je laisse la motivation venir quand elle veut pour ne pas me brusquer et ne pas me dégouter de l’écriture. 
C’est avant tout un plaisir, et je fais tout pour que ça le reste !

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Aucune idée. 
Pour Grace je dirais que ça vient beaucoup de ma vie privée. Le personnage me ressemble beaucoup, pas forcément trait pour trait, mais niveau caractère il y a beaucoup de similitudes. C’était plutôt facile, là je finis une duologie avec un personnage plus réservé et c’est un travail différent, donc intéressant aussi.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?
BEAUCOUP ! Mais ça a changé depuis l’édition en auto du premier. J’avais mis un an et quelques à l’écrire, tandis que le second n’a pris que quatre mois. 
En moyenne je dirai 6 mois.

-Quel est votre genre de lecture ?
Je suis une grande romantique, donc je lis principalement de la romance, mais j’ai aussi lu beaucoup de classiques, des historiques (sans romance) et des policiers. J’aime avant tout m’évader et sortir de la routine, d’où ma prédilection pour les histoires qui me font du bien au moral.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Ça dépend. J’aime les deux. 
Je suis accro à Netflix !

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Je fais beaucoup de chant, même si je n’ai plus trop le temps d’être dans un groupe comme avant, mais je continue de chanter pour mes enfants et dans ma voiture pendant les bouchons ! 
J’aime aussi beaucoup la pâtisserie mais idem, l’écriture a pris tellement de place que j’ai dû laisser un peu ça de côté. J’essaie quand même de continuer à faire des douceurs pour mes petits monstres.

-Une phobie ?
Les serpents… une horreur, je deviens même hystérique devant un serpent en plastique articulé… 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Incroyable, inespéré et grisant

– Un mot à rajouter ?
Mot.
Ok c’était nul…

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?
Un chat
Un objet ?
Un mug
Une musique ?
Une chanson de pop-rock qui donne envie de rêver
Une saison ?
L’automne
Un lieu ?
Ma maison
Une couleur ?
Le bleu

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Aucun des deux, en été il fait trop chaud, en hiver il fait trop froid, et au printemps il y a trop de pollen. 
AUTOMNE FOR EVER !
Chocolat ou bonbon ?
Aucun des deux non plus… je suis plutôt pâtisserie !
Eau ou limonade ?
Eau
Café ou chocolat ?
Café Mocha, comme ça j’ai les deux !
Viande ou poisson ?
Poisson
Pain au chocolat ou chocolatine ?
Arf… Je viens du Nord, mais j’habite dans le Sud-Ouest. Je ne prends pas partie sinon je vais créer un une tornade entre ma famille et mon mari.
Disons que je dis Chocolatine à Toulouse, et Pain au chocolat à Paris ! 
Voilà.

Merci  !
Mais merci à toi d’avoir pensé à moi !

Publié dans Interviews

Interview d’Avril Sinner

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ? Là tout de suite j’ai dormi 5h alors … on peut dire que je suis fatiguée. Mais sinon ça va super.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?
Y a pas grand chose à dire si ce n’est que j’écris depuis 3 ans

-Présentez nous un peu votre/vos livres
Get High saison 1 et 2 chez nisha éditions une Romance érotique
La série Véline Tome 1,2,3 et 4 en cours d écriture
Stockholm co écrit avec Oly TL


-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?
Oui mon entourage me soutien beaucoup et Ils lisent mes livres. Pour Véline mon mari est même en quelque sorte mon bêta lecteur.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?
C’est parfois difficile Car j’ai un métier très prenant en temps et psychologiquement. Mais je m’en sors .

-Où trouvez-vous l’inspiration ?
Partout. Tout autour de moi. Mais surtout dans mon imaginaire.

-Combien de temps mettez vous à écrire
Cela dépend. Je peux aller très vite et mettre un mois ou 1 an. 😂


-Quel est votre genre de lecture ?
J’aime beaucoup les romans japonais et les thrillers.

-Vous êtes plus les séries ou films ?
Les deux. Difficile de choisir 😊

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?
Depuis Que j’écris, pas grand chose . Cela me prend beaucoup de mon temps libre.

-Une phobie ?
Non mais je ne suis pas fan des chiens Que je ne connais pas.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots
Incroyable, riche et surprenante

– Un mot à rajouter ?
Dormir 😂😂

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Le chat . Je les adore.

Un objet ? Une guitare . J en ai joué longtemps

Une musique ? Pixies « where is my mind « 

Une saison ? L’été pour partir

Un lieu ? Antiparos en Grèce

Une couleur ? Le kaki celle que je préfère.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Été

Chocolat ou bonbon ? Ni l’un ni l’autre. Je n’aime pas trop le sucre

Eau ou limonade ?limonade .

Café ou chocolat ? Café. J’en bois beaucoup.


Viande ou poisson ? Viande .

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat

Merci !

Merci à toi. 😘😘

Publié dans Interviews

Interview de Emy River

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour à toutes et à tous, merci je vais bien. Je suis heureuse de pouvoir vous faire partager un peu de mon univers. Merci beaucoup à Minouche et à la page « Notre passion au fil des pages » pour cette interview.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Je m’appelle Emilie, mais j’écris sous le pseudo « Emy River ». Quand j’étais adolescente, j’écrivais des poèmes. Mais c’est en me lançant en tant que chroniqueuse en mai 2017, que j’ai eu envie de me lancer dans l’écriture de mon propre roman. Ensuite, c’est en participant à un Salon LGBT qui m’est venue l’envie d’écrire un roman M/M (romance entre deux hommes).

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Mon premier roman « Une rencontre surprenante » est sorti en auto-édition le 26 mars 2018. C’est une romance entre deux hommes. 
Résumé de mon roman « Une rencontre surprenante » : 
Logan et Maxime se connaissent depuis la cour d’école et une amitié indéfectible est très vite née entre eux.
Peur des on-dit ou honte d’aimer une personne du même sexe, ils se sont tous les deux tournés vers les femmes.
Chacun est animé par des sentiments plus troublants qu’une simple amitié l’un envers l’autre. Sauf que le premier geste qui mène vers une véritable relation de couple est difficile à faire.
Vont-ils enfin laisser libre court à leurs envies et assumer leurs désirs ? Où laisseront-ils leurs sentiments filer entre leurs doigts ?
Aujourd’hui, à 33 ans, le lien qui les unit est toujours aussi fort.
La barrière est mince entre amitié et amour… Il n’y a souvent qu’un pas.
Vont-ils oser franchir celui-ci ?
Aujourd’hui, ce sont des adultes, rien ni personne ne peut choisir à leur place.
Mais ont-ils réellement une idée de ce qui les attend ? 
Mon deuxième roman « Danse avec moi » devrait sortir d’ici mars 2019.

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Mon entourage m’encourage dans mon écriture. J’ai beaucoup de soutien de la part de ma famille ainsi que de mes amis proches. Oui, ma mère et ma tante ont lues mon premier roman.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Je ne travaille pas pour l’instant, du coup, j’ai du temps pour me consacrer à l’écriture. Mon fils de 13 ans est très compréhensif et m’a beaucoup soutenu pendant mon écriture. Il m’encourageait et a fait preuve d’une grande patience lorsque j’écoutais en boucle pendant l’écriture de mon deuxième roman les chansons du film « Dirty Dancing ».
-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Je m’inspire de ce que j’aime et de ce que j’ai vécu. Après, je fait en fonction de mes flashs.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

J’ai écris mon premier roman en 10 mois et Danse avec moi en 6 mois.

-Quel est votre genre de lecture ?

Mon genre de lecture préféré est la romance.

-Vous êtes plus les séries ou films ?

Je suis plus séries, mais j’apprécie aussi de regarder un bon film.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

En dehors de l’écriture et la lecture, j’aime regarder des séries, aller me promener et visiter. Sinon, j’aime faire de la pâtisserie avec mon fils.

-Une phobie ?

Oui, les insectes.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

C’est vrai, l’écriture est une folle aventure ! Je dirai : dure, magique et épanouissante.

– Un mot à rajouter ?

Merci aux lecteurs qui nous lisent et aux chroniqueuses pour leurs soutiens.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?

Un poisson ou dauphin, car j’adore l’eau

Un objet ?

Bien évidemment, un livre

Une musique ?

Une chanson du film « Dirty Dancing », car c’est mon film préféré

Une saison ?

L’été

Un lieu ?

Au bord de la mer

Une couleur ?

Violet

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?

Été

Chocolat ou bonbon ?

Chocolat

Eau ou limonade ?

Eau

Café ou chocolat ?

Chocolat

Viande ou poisson ?

Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ?

Pain au chocolat

Un grand merci !

Je te remercie beaucoup  !

Publié dans Interviews

Interview de Stacy Alice

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Je vais très bien, merci ! 

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Mon chemin est assez atypique je pense. Je ne suis pas une surdouée des mots, je n’avais pas de bonnes notes dans les matières littéraires, c’est pourquoi je me suis tournée vers les sciences. Et pourtant, j’avais ce besoin d’exprimer mon imagination débordante. Alors je me suis essayée à différents arts (musique, dessins) mais c’est l’écriture qui s’est révélée être la plus efficace. Je me suis donc mise à écrire vers la fin du collège, puis c’est devenu un but dans ma vie et après mes études de psychologie, j’ai décidé de m’y consacrer vraiment et de tenter ma chance dans le monde des écrivains. 

-Présentez nous un peu votre/vos livres

A ce jour, j’ai publié trois romances et une gourmandise. 
La première, « From Australia with love » parle de Kiara, une jeune femme qui a perdu son premier amour et cherche à se reconstruire en quittant son pays, l’Australie, pour redémarrer une nouvelle vie à Paris. 
La seconde, « From France with love » est un spin off qui suit le destin de Judith, la cousine délurée de Kiara, qui malgré ses bonnes résolutions, se voit obligée de faire face aux conséquences de ses frasques, mais toujours avec humour et force de caractère, n’en déplaise au grand tatoué tatoueur qui se retrouve plongé dans sa vie. 
Quant à mon dernier roman « Je te déteste », il raconte en détails croustillants la lutte entre Lydia et Aaron, ennemies depuis leur plus jeune âge qui se retrouvent obligés de travailler ensemble une fois adulte. Ils ne manquent pas d’imagination pour pourrir la vie de l’autre, mais ils ne se sont pas vu pendant une dizaine d’années et même si leur rivalité est toujours aussi torride, ils vont également devoir apprendre à connaitre qui ils sont devenus loin l’un de l’autre. 
Et enfin, ma gourmandise « La fille du lac » est une courte histoire d’amour écrite pour Halloween, suivant l’enquête d’une policière autour de meurtres similaires à celui survenu quand elle était adolescente. 

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Mes amis ont lu tous mes livres, que ce soit les garçons ou les filles, il y en a d’ailleurs trois que je ne manque jamais de remercier car elles sont les premières à me donner leur avis et à me soutenir. Pour ce qui est de ma famille, ils sont fiers que j’écrive, ma mère s’est même tournée vers les romances maintenant et même si elle était réticente au début, elle me soutient, tout comme mon père et ma sœur. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Je suis célibataire, ce qui enlève une chose à gérer, mais je travaille dans une école, à côté de ma passion de l’écriture, et j’avoue que je ne suis pas toujours capable de gérer mon temps comme il se doit. Je cherche encore l’équili