Publié dans Chroniques

Je t’aime, moi non plus

pixiz-23-11-2017-14-26-221

  • Titre : Je t’aime, moi non plus
  • Auteur : Max Heratz
  • Éditeur : Estelas Edtions
  • Date de sortie : 12 avril 2014
  • Lien d’achat : ici

Résumé :

Wélia est une jeune femme qui passe plus de temps au travail qu’ailleurs. En couple avec un homme/enfant inséparable de sa Play, ils ne se passionnent ni l’un ni l’autre pour les plaisirs charnels. Un beau jour, elle découvre avec stupeur le blog Bdsm d’un homme qui y raconte ses aven-tures. Attirée comme un aimant par ses récits qu’elle ne cesse de parcourir, elle entame un échange de courriers avec lui et très vite en tombe amoureuse. Ne voulant pas perdre son temps avec une jeune oie blanche qui n’est pas de son monde, ce dernier repousse ses avances. Mais c’est sans compter sur la ténacité de cette dernière qui saura se montrer si persuasive qu’il lui sera difficile de lui résister. Il se décidera finalement à la prendre en main pour mieux la pervertir et l’annihiler. Mais qui va entraîner l’autre toujours plus loin dans la luxure ? Les sentiments amoureux qu’éprouvent Wélia vont rapidement se transformer en une aliénation absolue. Prête à tout, elle suivra son mentor les yeux fermés, sans aucune limite, sur les chemins du vice et de l’indécence.

 

Mon avis :

Max est un bel homme, c’est un artiste-peintre au goût bien prononcé. Il aime les femmes surtout les soumises. Il tient un blog où il retranscrit ce qu’il vit avec ces dernières.
Suite à une rupture brutale avec une soumise, il cumule les femmes et ne veut plus tomber amoureux et ferme son cœur.
Wélia est une belle femme qui sait ce qu’elle veut. Elle vit en couple, mais n’est pas heureuse ; sa relation avec son petit ami est fade. Quand elle tombe sur le blog de Max, elle commence à entamer une correspondance écrite avec lui. Mais ce dernier a du mal à cause de l’âge de la jeune femme. C’est sans compter sur le pouvoir de persuasion de la jeune femme.
Wélia, arrivera-t-elle à ce que Max la rencontre et la prenne en tant que soumise ?

Oulala ! Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains, mais tellement beau comme roman et surtout bien mené.
L’auteur connaît bien son sujet et nous décrit bien les situations. On plonge direct dans son récit. On se demande jusqu’où les protagonistes sont prêts à aller pour arriver à leur fin et jusqu’où Max va emmener Wélia. On sent le travail de recherche ou pourquoi pas le vécu personnel tant le réalisme est là.
Plus d’une fois, j’ai été révolté par les réactions de Max et comment il va pousser la jeune femme. J’ai eu mal pour Wélia, pour ce qu’il va lui faire subir et de la voir si amoureuse et tout ce qu’elle va faire pour lui. Oh ! Oui, plus d’une fois, j’ai eu envie de le secouer, de lui dire attention au retour de bâton !
Dans ce livre, l’auteur nous fait voir différentes facettes du BDSM et que tous ne le vivent pas de la même façon ni ne l’appliquent pareil.
J’ai plongé dans ma lecture, je voulais savoir la tournure de leur histoire. Impossible de lâcher ma lecture tant elle était prenante, mais plus d’une fois. J’ai eu mal pour les protagonistes : de les voir se battre avec leurs sentiments, d’être perdu, mais surtout de tout accepter pour faire plaisir à l’autre est dur, enfin pour Wélia.
Si vous aimez le BDSM, le dépassement de soi et le sexe en tout genre, ce livre est pour vous !

Merci pour ce service presse.

#Minouche

Un commentaire sur « Je t’aime, moi non plus »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s